background preloader

Orange

Facebook Twitter

EXCLUSIF. Quand Orange écrit à Free Mobile. Depuis le lancement de Free Mobile, les abonnés du nouvel opérateur passent essentiellement par le réseau d'Orange, qui a signé un accord d'itinérance avec Iliad, la maison mère de Free.

EXCLUSIF. Quand Orange écrit à Free Mobile

Comme nous l'avions anticipé, la saturation du réseau d'orange par les clients de Free devient un point de tension très fort entre les deux opérateurs à la fois concurrents et partenaires. Le Point.fr a pu consulter une lettre écrite par Orange à Maxime Lombardini, directeur général de Free, le 8 février, pour lui faire part de son extrême préoccupation après un "très grave incident" survenu le 7 février au soir. Free Mobile, l'encombrant partenaire de Stéphane Richard.

Stéphane Richard monte enfin au créneau.

Free Mobile, l'encombrant partenaire de Stéphane Richard

Interrogé par Le Point, le patron de l'opérateur historique s'est pour la première fois exprimé sur l'arrivée aussi spectaculaire que contestée de Free sur le marché de la téléphonie mobile et ses conséquences éventuelles pour les abonnés d'Orange. Quand il y a peu d'appels, ça va, c'est quand il y en a beaucoup... Free Mobile s'est en effet engagé à couvrir 27% de la population avec son propre réseau et a signé un contrat d'itinérance avec Orange pour les trois quarts restants.

Mais plus de 90% des appels effectués par les clients Free Mobile passeraient actuellement par le réseau Orange, selon des sources concordantes. Ce qui est susceptible de poser des problèmes de congestion. "La montée en puissance du trafic de Free Mobile est très importante. "Nous gérons le réseau au jour le jour, mais il est dans l'intérêt des deux parties d'adapter les prévisions, car la situation n'est pas totalement satisfaisante. "Un réseau qui débute" Orange ne veut pas « se tromper de combat » face à Free Mobile, Actualités. Mobile : le PDG d'Orange n'a pas tout compris.

Après le président de Free, Xavier Niel, la semaine dernière, c’était au tour de Stéphane Richard, PDG de FTO (France Telecom Orange) d’être auditionné par la commission des affaires économiques de l’Assemblée nationale, présidée par le député UMP Serge Poignant.

Mobile : le PDG d'Orange n'a pas tout compris

Et ce ne fut pas simple. Cette audition, exercice très formaté et convenu, a duré 2h25, 10 minutes de plus que celle de son concurrent. Il en ressort surtout l’impression que, comme son prédécesseur, Richard était venu promouvoir son entreprise, une sorte de publi-rédactionnel made in palais Bourbon. Stéphane Richard Auditionné par la commission des affaires économiques de l’Assemblée nationale Au final, nos députés ne sont guère mieux traités dans cette communication que le quidam moyen et on les prend parfois pour des novices alors que parmi eux se trouvent nombre de spécialistes qui connaissent très bien ces dossiers et ne sont donc pas dupes d’un discours trop convenu. Riposte à Free. Orange baisse le prix de ses forfaits Sosh - Multimédia et nouvelles technologies. Réseau en partie inactif ? Orange met Free au pied du mur. Selon nos informations, la moitié du réseau de Free Mobile ne serait pas allumé.

Réseau en partie inactif ? Orange met Free au pied du mur

“D’après les premières remontées en provenance du réseau, nous constatons qu’environ 85% des appels passés par les abonnés d’Orange vers les abonnés de Free sont acheminés par le réseau Orange, et nous en déduisons que 15% environ le sont par les antennes de Free, indique un ingénieur à France-Télécom Orange. Or, si Free respectait son taux de couverture annoncé, les pourcentages devraient être en toute logique de 73% et de 27%. Ce différentiel laisse supposer qu’environ la moitié du réseau de Free n’est pas opérationnel.” Chez les ingénieurs maison, on se dit "abasourdis" par cette situation : "On a eu du mal à y croire, car le fonctionnement du réseau de Free avait été vérifié et validé par l’Arcep"dit-on place d’Alleray au siège de France Télécom. L’hypothèse la plus vraisemblable, selon les ingénieurs de l'opérateur historique, est que les antennes de Free ne sont pas toutes allumées.

Flash Eco : Orange: 35% de la marge dans le mobile. Le PDG d'Orange Stéphane Richard a indiqué aujourd'hui que son groupe réalisait une marge de l'ordre de 35% sur ses services de téléphone mobile en France, lors d'une audition devant la commission des affaires économiques de l'Assemblée nationale.

Flash Eco : Orange: 35% de la marge dans le mobile

Les marges des opérateurs historiques Orange, SFR et Bouygues Telecom sont l'objet de polémiques depuis l'arrivée de Free Mobile sur le marché le 10 janvier avec des prix défiant toute concurrence, le patron du nouvel entrant Xavier Niel ayant accusé ses concurrents de pratiquer des prix trop élevés. "Nous sommes présents dans 35 pays, donc on peut faire des comparaisons. Le niveau des marges en France n'est absolumment pas anormal, il est plutôt dans la moyenne basse de ce que nous faisons partout ailleurs, la marge d'Orange sur le téléphone mobile est de l'ordre de 35%", a déclaré Stéphane Richard. LIRE AUSSI :» Free Mobile : la portabilité du numéro va être facilitée» Orange et SFR répondent à Free du tac au tac.