background preloader

Nouvelle vague de suicides à Orange, la direction «vigilante»

Nouvelle vague de suicides à Orange, la direction «vigilante»
Dix salariés du groupe se sont suicidés depuis le début de l'année, soit autant que durant toute l'année dernière. Une situation qui rappelle les 35 suicides qu'avait connus l'entreprise entre 2007 et 2009 et menace le renouvellement du mandat de Stéphane Richard à la tête du groupe. À quelques jours du renouvellement de son mandat à la tête d'Orange, Stéphane Richard est hanté par les vieux démons de France Télécom. Dix salariés du groupe de télécommunications (ex-France Télécom) se sont suicidés depuis le début de l'année, soit «presque autant qu'au cours de toute l'année 2013», a annoncé mardi l'Observatoire du stress et des mobilités forcées, y voyant un motif de «grave alerte». Selon cet organisme, la majorité de ces suicides «a une relation explicite au travail». La ministre de la Santé, Marisol Touraine, a estimé mercredi matin sur i-Télé que «c'est un sujet de préoccupation». 35 suicides en deux ans 30.000 départs qui ne seront pas tous remplacés

http://www.lefigaro.fr/societes/2014/03/19/20005-20140319ARTFIG00045-nouvelle-vague-de-suicides-a-orange-la-direction-vigilente.php

Related:  condition de travail chez orangeORANGE

Conditions de travail à France Télécom: résultats mitigés, selon une enquête Les salariés de France Télécom-Orange sont partagés sur leur ... Publié le Mis à jour le Les salariés de France Télécom-Orange sont partagés sur leur qualité de vie au travail, la majorité ayant le sentiment d'être sous pression, tout en affirmant que leur emploi leur permet de développer leurs compétences, selon une enquête de la CFDT présentée jeudi. L'enquête, menée de juin à septembre, a recueilli 1.843 réponses de salariés, représentatifs de l'ensemble du groupe qui compte environ 100.000 employés en France. Il en ressort que 85% ont le sentiment de devoir travailler vite, de façon répétitive (61,6%) et que leur activité est soumise à de fortes pressions (59,1%).

Nouveau suicide sur le lieu de travail chez Orange LE MONDE | • Mis à jour le | Par Francine Aizicovici Un salarié de France Télécom Orange a été retrouvé pendu, mercredi 5 juin au matin, dans les locaux d'un central téléphonique, à Roubaix, dont il dépendait. Une cellule de soutien psychologique a été mise en place pour ses collègues, pour lesquels cette nouvelle a été un choc. "Ces derniers jours, rien ne laissait présumer qu'il commettrait un tel geste, témoigne Jean-Charles Dapvril, délégué syndical SUD et secrétaire du comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) de cette unité. Il avait suivi une formation et participé à un repas avec des collègues."

Conditions de travail chez Orange : une évolution positive, mais quelques points de vigilance... - Focus RH L'enquête triennale sur le stress et les conditions de travail du groupe Orange est pilotée par le Comité National de Prévention du Stress (institution représentative du personnel) et compile les retours de plus de 47 000 répondants. En voici les principaux enseignements. Evolution globale positive malgré quelques inquiétudes sur la charge de travail Les résultats de cette troisième édition montrent une évolution positive sur l’ensemble des items avec une amélioration de plus de 15 points de la fierté d’appartenance avec un score de +53. Parmi ses principaux enseignements figurent une amélioration de l’appréciation de l’intensité du travail et de la capacité de régulation (+ 6 points en moyenne) ainsi qu'une perception favorable de l’environnement de travail (+8 à 10 points). A signaler aussi un bon ressenti sur le niveau d’exigence émotionnelle en interne et vis-à-vis des clients (+8 points).

Ce que révèle la série noire de suicides chez Orange Neuf suicides entre le janvier et mars 2014. Soit, en deux mois, presque autant que pour l'ensemble de l'année 2013 (11 suicides). Le chiffre fait d'autant plus froid dans le dos qu'il concerne des salariés d'Orange. L'opérateur télécoms avait déjà été ébranlé par une vague de suicides entre 2008 et 2010 (près d'une soixantaine sur la période), qui avait conduit à la démission du PDG de l'époque, Didier Lombard, remplacé depuis 2011 par Stéphane Richard.

Nouvelle vague de suicides chez Orange Entre le 14 janvier et le 6 mars, dix employés d'Orange se sont donnés la mort, presque autant qu'au cours de l'année 2013. Dix salariés d'Orange (ex-France Télécom) se sont suicidés depuis le début de l'année, soit « presque autant qu'au cours de toute l'année 2013 », a alerté mardi 18 mars l'observatoire du stress et des mobilités forcées, y voyant un motif de « grave alerte ». Selon cet organisme créé par des syndicats de France Télécom (CFE-CGC et SUD) peu avant le début de la vague de suicides qui avait frappé le groupe en 2008-2009 et qui y recense depuis les drames, la majorité de ces suicides « ont une relation explicite au travail ». 8 sur 10, précise Mediapart, selon lequel trois femmes et sept hommes se seraient donné la mort entre le 14 janvier et le 6 mars, date du suicide de la dernière victime, âgée d'à peine 25 ans. Lire aussi la tribune : France Télécom : vague de suicides et commentaires hâtifs

Les salariés d’Orange se sentent globalement bien dans leur travail Orange a communiqué ce mercredi les résultats de la huitième vague du sondage du baromètre social. Ce sondage a été réalisé par l’institut de sondage CSA en décembre 2013 auprès de 4 000 salariés. Visant à évaluer la performance sociale de l’entreprise dans la durée, ce sondage semestriel s’inscrit dans le cadre du nouveau contrat social, lancé en septembre 2010. Nouvelle et grave alerte suicidaire à Orange Du 15 janvier 2014 au 25 février 2014, l’Observatoire a recensé 9 suicides parmi le personnel de France Télécom-Orange, soit en deux mois, presque autant qu’au cours de toute l’année 2013 ! Sur les neuf cas portés à notre connaissance, (voir ci dessous), sept au moins ont une relation explicite au travail. Il s’agit par ailleurs de femmes et d’hommes de tous âges et de toutes qualifications. Cette dramatique aggravation de la crise suicidaire doit trouver son ou ses explications. Les toutes prochaines bilatérales des deux instances nationales du groupe Orange, le CNSHSCT (Comité national santé hygiène, sécurité et conditions de travail) et le CNPS (Comité national de prévention du stress), devraient permettre de dresser un état des lieux plus précis. Ces réunions doivent également être l’occasion pour la direction du groupe de s’expliquer sur cette dégradation, ses causes et surtout les mesures d’urgence que l’entreprise entend mettre en œuvre.

Enquête après le suicide d'un salarié d'Orange dans le Bas-Rhin En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous permettre de partager du contenu via les boutons de partage de réseaux sociaux,pour vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêts et pour nous permettre de mesurer l'audience. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies Francetv.fr Un salarié de France Télécom se suicide "à cause de son travail" Un salarié de France Télécom s'est suicidé le 14 juillet à Marseille en mettant en cause dans une lettre son travail au sein du groupe et notamment la "surcharge de travail" et le "management par la terreur", a-t-on appris lundi de sources syndicales. "Je me suicide à cause de mon travail à France Télécom. C'est la seule cause", a écrit le salarié, fonctionnaire de 51 ans, qui a mis fin à ses jours à son domicile.

Related: