background preloader

Conditions de travail: Orange toujours dans le rouge

Conditions de travail: Orange toujours dans le rouge
L’étude de Secafi montre une relative amélioration des conditions de travail chez France Télécom, mais certains secteurs restent fortement soumis au stress. Les 6 000 suppressions de postes prévues n’augurent rien de bon. Chez France Télécom, si « les salariés vont mieux, leur travail reste en souffrance ». C’est ce que démontre en substance l’étude du cabinet d’expertise Secafi présentée au comité national de prévention du stress de France Télécom (CNPS) et réalisée auprès des 110 000 salariés du groupe. Souffrance au travail Comme le souligne Fabienne Viala, membre du CNPS et élue CGT, « les salariés vont un peu mieux, mais des personnes restent en souffrance au travail. Les employés ne sont pas dupes du changement de discours et de méthode mis en place à l’arrivée de Stéphane Richard au poste de PDG en 2010, à la place de Didier Lombard, auteur de la fameuse phrase sur la « mode des suicides ». 6000 suppressions de postes A lire aussi: France Télécom tient le cap des dividendes

Nouvelle vague de suicides à Orange, la direction «vigilante» Dix salariés du groupe se sont suicidés depuis le début de l'année, soit autant que durant toute l'année dernière. Une situation qui rappelle les 35 suicides qu'avait connus l'entreprise entre 2007 et 2009 et menace le renouvellement du mandat de Stéphane Richard à la tête du groupe. À quelques jours du renouvellement de son mandat à la tête d'Orange, Stéphane Richard est hanté par les vieux démons de France Télécom. Dix salariés du groupe de télécommunications (ex-France Télécom) se sont suicidés depuis le début de l'année, soit «presque autant qu'au cours de toute l'année 2013», a annoncé mardi l'Observatoire du stress et des mobilités forcées, y voyant un motif de «grave alerte». Selon cet organisme, la majorité de ces suicides «a une relation explicite au travail». La ministre de la Santé, Marisol Touraine, a estimé mercredi matin sur i-Télé que «c'est un sujet de préoccupation». 35 suicides en deux ans 30.000 départs qui ne seront pas tous remplacés

Nouveau suicide sur le lieu de travail chez Orange LE MONDE | • Mis à jour le | Par Francine Aizicovici Un salarié de France Télécom Orange a été retrouvé pendu, mercredi 5 juin au matin, dans les locaux d'un central téléphonique, à Roubaix, dont il dépendait. Une cellule de soutien psychologique a été mise en place pour ses collègues, pour lesquels cette nouvelle a été un choc. "Ces derniers jours, rien ne laissait présumer qu'il commettrait un tel geste, témoigne Jean-Charles Dapvril, délégué syndical SUD et secrétaire du comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) de cette unité. Il avait suivi une formation et participé à un repas avec des collègues." Laurent D., 45 ans, père de deux enfants, est décrit par des collègues comme "très performant", "toujours volontaire pour des missions". "Pour l'heure, rien ne...

Conditions de travail à France Télécom: résultats mitigés, selon une enquête Les salariés de France Télécom-Orange sont partagés sur leur ... Publié le Mis à jour le Les salariés de France Télécom-Orange sont partagés sur leur qualité de vie au travail, la majorité ayant le sentiment d'être sous pression, tout en affirmant que leur emploi leur permet de développer leurs compétences, selon une enquête de la CFDT présentée jeudi. L'enquête, menée de juin à septembre, a recueilli 1.843 réponses de salariés, représentatifs de l'ensemble du groupe qui compte environ 100.000 employés en France. Il en ressort que 85% ont le sentiment de devoir travailler vite, de façon répétitive (61,6%) et que leur activité est soumise à de fortes pressions (59,1%). Seulement un salarié sur trois considère l'effectif suffisant (33,6%) et plus de deux sur trois (69,2%) rapportent avoir connu des changements organisationnels (horaires, rythme de travail, mobilité fonctionnelle, etc.) ces dix dernières années. Mots-clés :

Related: