background preloader

Ce que révèle la série noire de suicides chez Orange

Ce que révèle la série noire de suicides chez Orange
Neuf suicides entre le janvier et mars 2014. Soit, en deux mois, presque autant que pour l'ensemble de l'année 2013 (11 suicides). Le chiffre fait d'autant plus froid dans le dos qu'il concerne des salariés d'Orange. L'opérateur télécoms avait déjà été ébranlé par une vague de suicides entre 2008 et 2010 (près d'une soixantaine sur la période), qui avait conduit à la démission du PDG de l'époque, Didier Lombard, remplacé depuis 2011 par Stéphane Richard. Il s'agit de femmes et d'hommes de tous âges et de toutes qualifications. Un homme s'est jeté sous le RER A en gare d'Auber, d'autres se sont immolés par le feu, l'un s'est poignardé, détaille Mediapart (article payant), qui a révélé ces données mardi. Selon l'Observatoire du stress et des mobilités forcées, organisme créé à l'initiative des syndicats d'Orange (CFE-CGC et SUD) en 2008 et qui a confirmé le décompte dans un communiqué, la majorité ("sept au moins") de ces suicides "ont une relation explicite au travail".

http://lexpansion.lexpress.fr/high-tech/ce-que-revele-la-serie-noire-de-suicides-chez-orange_1501455.html

Related:  condition de travail chez orangeORANGEkakaboboORANGEOrange

Conditions de Travail et Santé Mercredi, 27 Août 2014 11:13 Écrit par Hélène MARCY C'est ce que révèle une enquête menée par Cadreo, dont les principales conclusions sont : 42% des cadres travaillent plus de 50 heures par semaine Les 35h n'existent pas pour les cadres, seulement 1% des cadres ont des horaires correspondant à la durée légale du temps de travail. Un cadre sur deux travaille entre 41h et 50 heures par semaine mais une proportion non négligeable (42%) travaille plus de 50 heures par semain Les cadres décrochent rarement de leur travail... L'engagement des salariés La société de conseil internationale Hay Group a réalisé une enquête, en partenariat avec le Centre for Economics and Business Research (CEBR) sur le turnover des salariés en France. Les principaux résultats sont les suivants : dans un premier temps, le turnover des salariés en France est en baisse depuis 2008 et restera faible jusqu’en 2015. Dans un second temps, ce taux de turnover repartira à la hausse.

France Telecom Orange: Les risques psychosociaux, un traitement identique pour tous ? Les risques psychosociaux réunissent les violences externes et internes dont le principal élément générateur de risque est le stress. C’est donc ce point précis qui sera traité.L'accord-cadre sur le stress au travail signé par les partenaires sociaux européens le 8 octobre 2004, dispose que "le stress est un état accompagné de plaintes ou dysfonctionnements physiques, psychologiques ou sociaux, et qui résulte du fait que les individus se sentent inaptes à combler un écart avec les exigences ou les attentes les concernant". La définition de l'Accord National Interprofessionnel (ANI) du 2 juillet 2008 et de l’Institut National de Recherche Scientifique (INRS) se montre un peu plus précise : "un état de stress survient lorsqu'il y a déséquilibre entre la perception qu'une personne a des contraintes que lui impose son environnement et la perception qu'elle a de ses propres ressources pour y faire face".

Orange n'est plus en panne...de climat social C'est dans un grand salon très lounge et contemporain baptisé « café littéraire », au pied du nouveau siège social luxueux où France Télécom vient tout juste d'emménager, Tour Olivier de Serres dans le XVe arrondissement de Paris, que le DRH de l'opérateur, Bruno Mettling a présenté ce mardi le cinquième baromètre social de l'entreprise, réalisé en juin. Un exercice plutôt difficile, malgré de bons indicateurs, au lendemain d'une panne sans précédent du réseau mobile d'Orange, qui a écorné l'image de l'opérateur. Sans compter la "crise des suicides" dans l'entreprise qui est revenue sur le devant de la scène, avec la mise en examen, la semaine dernière, pour harcèlement moral de l'ex PDG, Didier Lombard, l'ex-patron d'Orange France, Louis Pierre Wenes, l'ex-DRH, Olivier Barberot, ainsi que l'entreprise elle-même. « C'est une mauvaise page de l'histoire de France Télécom qui se rouvre.

Orange : suicide d'un salarié, la CGT dénonce les conditions de travail Dans un communiqué, la CGT informe que "vendredi matin, un salarié d'Orange a mis fin à ses jours en se jetant sous un train de la ligne A du RER". La direction d'Orange a dit avoir été "informée dans la journée de vendredi du suicide de ce salarié". "C'est avec une grande tristesse que nous avons appris ce geste dramatique", a déclaré le groupe, précisant qu'une cellule de soutien avait été mise en place dès vendredi. #Assezdeviesbroyées. Mort d'un salarié sous-traitant d'Orange à Vierzon Marah Macna Ce mercredi, Macron passait sur RMC, rediffusé en boucle à la radio et la télévision, pour nous expliquer que « la vie d’un entrepreneur est bien plus dure que celle d’un salarié ». Le lendemain dans la ville de Vierzon, c’est la dure réalité de la vie des travailleurs et travailleuses de ce pays qui s’est illustrée par la mort d’un technicien sous-traitant sur son lieu de travail. Un drame totalement invisibilisé par les médias dominants. Un homme est mort à Vierzon. Un parmi les 550 qui meurent tous les ans du fait d’accidents survenus sur leur lieu de travail.

Frise historique Cette frise murale contient le minimum vital : les siècles, les grandes périodes de l’histoire de France, ainsi que les grands types de gouvernement du pays. Vous pourrez la personnaliser comme vous voudrez, en lui ajoutant d’autres frises au-dessus ou en dessous par exemple. Cette frise mesure 29,7 cm de hauteur pour 3,45 m de longueur.Il vous faudra imprimer les 19 pages, puis les couper et les assembler en utilisant la superposition. Grosse mise à jour Après pas loin de sept ans d’attente, j’ai enfin trouvé un moyen de me passer de Publisher.

Nouvelle vague de suicides chez Orange - France Télécom Les syndicalistes d’Orange tirent la sonnette d’alarme : une nouvelle vague de suicides est en cours parmi les salariés du groupe depuis le début de l’année. Après les suicides très médiatisés de 2008-2009, France Télécom avait essayé de mettre en place une politique de prévention des risques psychosociaux et, en théorie du moins, une gestion des ressources humains plus apaisée. Mais il semble que les pressions managériales sur les salariés aient connu une recrudescence depuis quelques mois. Mediapart donne la parole aux représentants syndicaux et revient sur le contexte de cette nouvelle vague de suicides : C’était le vendredi 17 janvier au matin.

Related: