background preloader

Ce que révèle la série noire de suicides chez Orange

Ce que révèle la série noire de suicides chez Orange
Neuf suicides entre le janvier et mars 2014. Soit, en deux mois, presque autant que pour l'ensemble de l'année 2013 (11 suicides). Le chiffre fait d'autant plus froid dans le dos qu'il concerne des salariés d'Orange. L'opérateur télécoms avait déjà été ébranlé par une vague de suicides entre 2008 et 2010 (près d'une soixantaine sur la période), qui avait conduit à la démission du PDG de l'époque, Didier Lombard, remplacé depuis 2011 par Stéphane Richard. Il s'agit de femmes et d'hommes de tous âges et de toutes qualifications. Selon l'Observatoire du stress et des mobilités forcées, organisme créé à l'initiative des syndicats d'Orange (CFE-CGC et SUD) en 2008 et qui a confirmé le décompte dans un communiqué, la majorité ("sept au moins") de ces suicides "ont une relation explicite au travail". Climat social apaisé Le climat social s'est "apaisé" au sein l'entreprise, notamment grâce au "contrat social" lancé en 2010, relève l'Observatoire du stress et des mobilités forcées.

Évaluation des risques et document unique L’évaluation des risques constitue une étape cruciale de la démarche de prévention. Elle en est le point de départ. L’identification, l’analyse et le classement des risques permettent de définir les actions de prévention les plus appropriées, couvrant les dimensions techniques, humaines et organisationnelles. L’évaluation des risques doit être renouvelée régulièrement. Évaluer les risques qui ne peuvent pas être évités est l’un des principes généraux de prévention présents dans le Code du travail. Identifier les dangers, analyser les risques L’évaluation des risques professionnels consiste tout d’abord à identifier les dangers et analyser les risques : Identifier les dangers, c’est connaître tous les facteurs susceptibles de causer un dommage à la santé des salariés. L’évaluation porte sur la conception des lieux (aménagement, réaménagement), sur les installations et les équipements de travail, sur les substances et préparations chimiques et sur les situations de travail.

Nouvelle vague de suicides chez Orange Entre le 14 janvier et le 6 mars, dix employés d'Orange se sont donnés la mort, presque autant qu'au cours de l'année 2013. Dix salariés d'Orange (ex-France Télécom) se sont suicidés depuis le début de l'année, soit « presque autant qu'au cours de toute l'année 2013 », a alerté mardi 18 mars l'observatoire du stress et des mobilités forcées, y voyant un motif de « grave alerte ». Selon cet organisme créé par des syndicats de France Télécom (CFE-CGC et SUD) peu avant le début de la vague de suicides qui avait frappé le groupe en 2008-2009 et qui y recense depuis les drames, la majorité de ces suicides « ont une relation explicite au travail ». 8 sur 10, précise Mediapart, selon lequel trois femmes et sept hommes se seraient donné la mort entre le 14 janvier et le 6 mars, date du suicide de la dernière victime, âgée d'à peine 25 ans. Lire aussi la tribune : France Télécom : vague de suicides et commentaires hâtifs

les-syndicats-d-orange-denoncent-une-degradation-du-climat-social A la suite de plusieurs suicides depuis le début de l'année, les syndicats CGT, SUD et CFE-CGC ont alerté la direction du groupe télécoms Orange à propos d'un "climat social dégradé". "Le fonctionnement des services est devenu très difficile du fait des départs non remplacés", s'est inquiétée la CGT d'Orange lors d'une conférence de presse avec SUD et CFE-CGC le 15 avril. Selon les principaux syndicats du groupe télécoms français, "le climat social est de nouveau fortement dégradé" au sein de l'entreprise. "Aujourd'hui, tous les éléments qui ont généré la crise sociale de 2008-2009 sont à nouveau réunis avec la limitation des recrutements sur la période 2013/2015 qui va conduire mécaniquement à la suppression de 12 000 emplois", ont déploré les représentants syndicaux, comme le rapporte l'AFP. Ils "exigent le recrutement de 5 000 CDI dès 2014 et le remplacement de tous les départs en nombre les années suivantes". L'emploi, mais aussi les conditions de travail ont été dénoncées.

CFE-CGC groupe Orange | Plazza, un réseau pour favoriser les échanges entre salariés - Entreprise et Carrières | Revue de Presse Vendredi, 07 Octobre 2011 10:01 Mise à jour le Vendredi, 07 Octobre 2011 10:30 Écrit par Arnaud CHANCERELLE L'opérateur de télécoms a lancé un réseau social interne fin 2010 pour créer des liens entre tous les salariés de manière transversale. Un millier de communautés d'intérêt ont émergé à ce jour. Chez Orange, le réseau social Plazza est clairement affiché comme une déclinaison du plan stratégique Conquête 2015 visant à repositionner l'humain au centre de l'entreprise. " Nous avons commençé à réfléchir à la mise en place interne, il y a deux ans, rapporte Thierry Flury, directeur des applicatifs RH groupe et réseaux sociaux à la DRH d'Orange.... ...Les services RH ont leurs propres outils pour gérer l'évaluation des compétences, la formation ou encore le recrutement. ...

Le travail, lieu de violence et de mort, par Annie Thébaud-Mony « Le fait de provoquer au suicide d’autrui est puni de trois ans d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende lorsque la provocation a été suivie du suicide ou d’une tentative de suicide. » (Code pénal, art. 223-13.) Triste record pour la France, qui vient en tête des pays dans lesquels le suicide – notamment chez les hommes actifs – est en croissance continue depuis 1975. Leur nombre a atteint onze mille par an en 2000, « soit plus de un par heure », indiquent les sociologues Christian Baudelot et Roger Establet. « Il s’agit, partout et toujours, de contradictions graves entre les exigences de la vie sociale et le destin individuel . » Selon les données récentes fournies par l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), le nombre de décès par suicide se stabiliserait autour de douze mille cas par an. Quelle est la part due à l’activité professionnelle ? A cette question, nulle statistique ne permet de répondre. Taille de l’article complet : 3 337 mots.

L'engagement des salariés La société de conseil internationale Hay Group a réalisé une enquête, en partenariat avec le Centre for Economics and Business Research (CEBR) sur le turnover des salariés en France. Les principaux résultats sont les suivants : dans un premier temps, le turnover des salariés en France est en baisse depuis 2008 et restera faible jusqu’en 2015. Dans un second temps, ce taux de turnover repartira à la hausse. Rappelons ici la définition du turnover : il s’agit d’un indicateur qui traduit la rotation du personnel dans une organisation. L’étude de la société Hay Group indique qu’en 2013, le taux de turnover des salariés était de 13,7 % et que 30 % des salariés interrogés déclaraient vouloir rester entre 3 et 5 ans dans leur entreprise actuelle. Du point de vue des entreprises, le turnover des collaborateurs représente un coût qu’il est bien difficile de calculer. « Le bien-être » des salariés, leur engagement, sont à la fois un objectif personnel et un objectif stratégique managérial. M.

Orange France investigates second wave of suicides among staff | Business The French telecoms company Orange is on "serious alert" after reports of a fresh spate of work-related suicides. Since the beginning of the year, 10 of its employees have killed themselves – most for reasons "explicitly related" to their jobs, according to the company's own stress and mental health watchdog. Orange was formerly the state-owned France Telecom, which reported a similar wave of deaths between 2008 and 2009. The number of suicides so far this year is almost as high as for the whole of last year, when 11 workers took their own lives. Of the 10 deaths this year – three women and seven men, the youngest aged 25 – eight have been directly linked to work, according to the observatory for stress and forced mobility, which is responsible for monitoring work conditions at the company. On Wednesday the French health minister, Marisol Touraine, called the new deaths worrying. The company's former boss Didier Lombard resigned after 35 employee killed themselves between 2008 and 2009.

Orange: climat social "de nouveau dégradé", selon les syndicats "Aujourd'hui, tous les éléments qui ont généré la crise sociale de 2008-2009 sont à nouveau réunis avec la limitation des recrutements sur la période 2013/2015 qui va conduire mécaniquement à la suppression de 12.000 emplois", ont déploré les syndicats lors d'une conférence de presse. Les trois organisations, qui représentent 56% des voix aux dernières élections professionnelles, "exigent le recrutement de 5.000 CDI dès 2014 et le remplacement de tous les départs en nombre les années suivantes". "Le fonctionnement des services est devenu très difficile du fait des départs non remplacés", résume Alice Roupy (CGT) qui estime que "le climat social est de nouveau fortement dégradé". En raison de sa pyramide des âges, la direction d'Orange prévoit 30.000 départs d'ici 2020. "En 2012, nous étions plus de 90.000 salariés. Les syndicats réclament une "diminution du dividende versé aux actionnaires", estimant qu'un milliard d'euros peut financer 15.000 emplois. Par

Related: