background preloader

BIG DATA

Facebook Twitter

Comment le big data peut aider les banques à reconquérir leurs clients. Près de 42 milliards de dollars.

Comment le big data peut aider les banques à reconquérir leurs clients

Ce devrait être le poids, en 2018, du marché mondial des technologies et services liés au "big data", un montant qui représente une croissance annuelle de 26,4% en moyenne, selon une étude publiée le 15 septembre par le cabinet IDC. Mais qu'est-ce donc que le big data ? Cette terminologie - qui fait débat car elle est inspirée du Big Brother du roman 1984 de George Orwell - a pour signification la collecte et l'analyse des énormes masses de données générées par l'explosion de l'usage d'Internet. Dans quel but ? Dans le monde de l'entreprise, le big data permet notamment, grâce à l'analyse et au croisement de données structurées et non structurées (publications sur les réseaux sociaux, emails, etc.) de disposer d'une connaissance beaucoup plus fine des clients et, partant, de leur proposer le bon produit ou service, au bon moment, et via le bon canal de distribution.

Avec Internet, les clients ont pris l'avantage dans la relation bancaire. - Etude marché, Conseil en stratégie : Marketing, Communication entreprise, Relation client - La Poste entreprise : Le'Hub. En début d’année, Amazon a fait une annonce surprenante : le leader du e-commerce affirmait être bientôt en mesure de livrer ses clients avant même qu’ils ne passent commande !

- Etude marché, Conseil en stratégie : Marketing, Communication entreprise, Relation client - La Poste entreprise : Le'Hub

Va-t-il devenir vraiment possible de prédire, avec ce niveau de détail, le comportement des consommateurs ? C'est quoi le Cloud Computing ? (ou informatique dans les nuages) Définition du Cloud Computing Le Cloud Computing est un système de stockage de données.

C'est quoi le Cloud Computing ? (ou informatique dans les nuages)

Celles-ci ne sont pas stockées physiquement sur le disque dur de votre ordinateur mais sur des serveurs distants. Ces machines sont généralement situées de l’autre côté de l’Atlantique dans des énormes fermes de serveurs. On appelle ces endroits les « Data Centers» (traduction française : « centres de données ») Par exemple, le Data Center de Google à Council Bluffs (dans l’Iowa aux États-Unis) s‘étend sur plus de 10 000 mètres carrés. Crédit photo : Google. Informatique : les mystères, les promesses et les dangers du Big Data. - On entend beaucoup parler ces temps-ci du “Big Data” -à savoir le traitement d’un très grand nombre de données.

Informatique : les mystères, les promesses et les dangers du Big Data

Or, depuis l’origine, l’informatique a toujours traité des masses de données importantes -même si ce volume était plus réduit qu’à l’heure actuelle. Du coup, pourquoi est-ce qu’on a l’impression que les gens se réveillent aujourd’hui en criant “Big Data, Big Data, Big Data” ? - Il est vrai que l’informatique a toujours été associée au traitement de grands nombres de données. Mais ce qui se passe actuellement est effectivement nouveau : d’une part, la volumétrie augmente de façon exponentielle. Ainsi, elle augmente plus vite que leur capacité de traitement. Le big data. Les projets Big Data ne soulèvent pas les passions parmi les DSI. Big Data, c’est sans doute le dernier terme à la mode dans le secteur de l’IT.

Les projets Big Data ne soulèvent pas les passions parmi les DSI

Dans les directions marketing des grands acteurs, on a souvent ce mot à la bouche – sans dans le même temps pouvoir formuler une définition claire de ce que recouvre le Big Data. Grossièrement, ce concept consiste à stocker et analyser des grands volumes de données pour en extraire des informations, par exemple sur sa clientèle. Mais une fois évacuée la rumeur marketing qui entoure le sujet, que reste-t-il concrètement ? Big Data pour la "réactivité et l’interactivité en temps réel" C’est une question à laquelle a essayé de répondre une étude d’IDC (160 entreprises de plus de 200 salariés interrogées), commanditée par EMC, naturellement intéressé commercialement par le Big Data. Faut-il en conclure que le sujet suscite une profonde indifférence parmi les décideurs IT ? Big Data: la nouvelle arme marketing pour ne plus rater la cible.

Le déferlement de données en provenance des consommateurs crée un vrai changement de paradigme pour les spécialistes du marketing qui n'ont jamais eu à leur disposition autant d'informations pour mieux cerner l'acheteur.

Big Data: la nouvelle arme marketing pour ne plus rater la cible

Les réseaux sociaux, forums, blogs et toutes les données partagées depuis un smartphone sont une mine de renseignements pour les entreprises : les millions d'interactions sur Facebook, Twitter et Foursquare, croisées avec des données internes à l'entreprise ou avec des données publiques et passées au crible d'outils d'analyse prédictive, sont comme une immense boule de cristal planétaire. Adieu la ménagère de moins de 50 ans ? « On ne répondra plus aux besoins de segments de consommateurs, fondés sur le lieu, l'âge ou le revenu, mais les entreprises pourront servir les individus », prédit ainsi la directrice générale d'IBM, Virginia Rometty, qui considère que le big data signera « la mort de la moyenne » - le consommateur moyen - et l'avènement de « l'ère du vous ». Www.bigdataparis.com/guide/Guide_du_Big_Data_2013_2014.pdf?utm_campaign=67933&utm_content=381031828&utm_medium=email&utm_source=Emailvision.

Le « big data » vu par Monoprix. Le Big Data Marketing vu par Teradata. Le big data dans la connaissance client. " A nos yeux, la relation client ne vaut que si elle est personnalisée, a affirmé David Amsellem, président de la conciergerie privée John Paul qui travaille essentiellement pour les clients premium de marques comme Visa, Lexus ou encore Air France.

Le big data dans la connaissance client

Le succès d'une marque tient dans la qualité relationnelle avec ses meilleurs clients. ". La table ronde consacrée à la connaissance client et la personnalisation comme arme concurrentielle réunissait aussi les témoignages de L'atelier des chefs et de la marque de cosmétique Etat Pur. Lors de la conférence " Big data, big challenge, big opportunity, " organisée par Marketing Magazine, ces jeunes entreprises nées avec le digital ont témoigné comme elles améliorent, en permanence, leur connaissance client sans dépenser des fortunes. En effet, pour y parvenir, il suffit souvent de poser directement des questions à ses clients. De l'utilité des questionnaires De l'importance du cycle de vie du client. Big data : non, vous n'êtes pas prêt ! Selon une étude comparative réalisée en France, menée par le cabinet Coleman Parkes pour eCommera aux États-Unis et au Royaume Uni, auprès des directions e-commerce, marketing, logistique et merchandising de 302 marques et distributeurs, 72% des interrogés avouent être insuffisamment performants pour analyser et interpréter la data.

Big data : non, vous n'êtes pas prêt !

La véritable question n'est donc pas de savoir si les entreprises sont au fait du potentiel du big data (50% des personnes interrogées considèrent que ceux qui savent interpréter et agir sur la big data détiennent la clé de la compétitivité), mais bien de s'interroger sur la façon dont elles sont organisées pour les exploiter.... L'infographie ci-dessus, issue de l'enquête d'eCommera, révèle des lacunes dans l'appréhension opérationnelle du phénomène big bata. "Marketing Big data" : nouveau traitement des données non structurées et segmentation attitudinale.

Avec l’explosion des données (data) non structurées et en l’occurrence les datas issues des sites web et des réseaux sociaux, le marketing et le CRM connaissent depuis quelque temps un bouleversement digne d’un changement de paradigme, voire d’une révolution à la fois théorique et pratique, mais qui serait encore confidentielle, si l’on en juge par l’absence de littérature sur le sujet.

"Marketing Big data" : nouveau traitement des données non structurées et segmentation attitudinale

C’est la raison pour laquelle il me semble important de dévoiler les résultats de certaines réflexions et expériences en matière de CRM. Ils résultent d’une nouvelle théorie sur le CRM et de la segmentation que je vous propose d’aborder dans les lignes qui suivent. Et c’est ce qui donne naissance à un nouveau CRM que nous qualifierons de "CRM Big data". Or il n’en est rien. Il s’agit d’une indication tendancielle qui, une fois agrégée et analysée sémantiquement, devient intelligible et exploitable pour décrypter ce qui se dit sur une marque, un produit ou un service.

Big data : quels impacts sur la relation client et le marketing ? Le "big data" est l'expression à la mode : que signifie-t-elle et quels sont les effets de l'abondance de données sur les clients et la fonction marketing ?

Big data : quels impacts sur la relation client et le marketing ?

Éléments de réponse à l'occasion d'une conférence de Com'Elles, au Printemps des études. Big data : si l'expression est aujourd'hui sur toutes les lèvres, comment la définir de manière simple et précise ? La conférence "Big data : quels impacts sur les clients et sur les métiers de la Communication et du Marketing", organisée par le Club Com'Elles, en partenariat avec le Printemps des études, a été l'occasion, en introduction, de revoir son big data "pour les Nuls", mais aussi d'en mesurer les effets sur l'évolution de la relation client et de la fonction marketing.

Et ce n'est pas un hasard : Catherine Bonneville-Morawski, la fondatrice du Club, a souhaité insuffler "de la pédagogie, pour mettre de côté les peurs induites par la technologie". Big Data : quelles incidences sur la fonction commerciale ? 90%. C'est le pourcentage de nouvelles données créées au cours de ces deux dernières années! Preuve que nous vivons bel et bien à l'ère du Big Data. D'après Expectra, spécialisé en recrutement de cadres et observateur des tendances "métier" en émergence, 43% des entreprises ont eu recours à l'analyse des mégadonnées en 2014, alors qu'en 2012, seulement 7% d'entre-elles déclaraient avoir des projets dans le déploiement du Big Data. [Tribune] Marketing prédictif : quand le "Big Data" anticipe les (ré)actions des consommateurs.