background preloader

Big Data

Facebook Twitter

Guest Contribution: “Big Data and Fake Forecasts” Today, we are fortunate to present a guest contribution written by Simon van Norden, Professor of Finance at HEC Montréal.

Guest Contribution: “Big Data and Fake Forecasts”

‘Big Data’ continues to be the subject of much hype these days, so let me share a small cautionary tale for readers who might be interested in using it for macroeconomic forecasting. One of the oldest and most-studied sources of big data in macroeconomics is Google Trends, which Choi and Varian (2012) argued was useful in forecasting US unemployment rates, among other things. Another claim made in Choi and Varian (2012), that Google Trends could help predict flu outbreaks, was challenged by Lazar et al. (2014). They noted that Google’s Flu Trends index was doing a remarkably bad job predicting flu-related doctor visits. Many of the problems they identified also apply to macroeconomic forecasting with Big Data, so it’s worth briefly recapping two of them.

Of course, not all Big Data, nor all macroeconomic series, suffer from such serious “real-time” data problems. Expert de la donnée, de l'analytique et des Marketing Services - Acxiom. Big Data Computing - Google Books. 2013/4 Brad Frost. Mise en données du monde, le déluge numérique, par Kenneth Cukier et Viktor Mayer-Schönberger (Le Monde diplomatique, juillet 2013) Au IIIe siècle avant notre ère, on disait de la bibliothèque d’Alexandrie qu’elle renfermait la totalité du savoir humain.

Mise en données du monde, le déluge numérique, par Kenneth Cukier et Viktor Mayer-Schönberger (Le Monde diplomatique, juillet 2013)

De nos jours, la masse d’informations disponibles est telle que, si on la répartissait entre tous les Terriens, chacun en recevrait une quantité trois cent vingt fois supérieure à la collection d’Alexandrie : en tout, mille deux cents exaoctets (milliards de milliards d’octets). Haines numériques. Par Thierry Berthier Antisémitisme et cyberespace L’antisémitisme s’exporte aujourd’hui si facilement sur les espaces numériques qu’il devient urgent de mettre en place une modération algorithmique globale adaptée à cette forme de haine ordinaire et gratuite.

Haines numériques

Lorsqu’un article est publié sur un site d’information et qu’il y est question d’Israël, on peut être assuré que, presque immédiatement, certains commentaires relèveront de l’antisémitisme réflexe, chronique et décomplexé. Veille et analyse des données du web. La révolution « Big data » Par Sylvain Fontan.

La révolution « Big data »

Le phénomène intitulé « Big Data » (« données massives » en anglais) réfère au flux de données sur internet de la part des particuliers, des entreprises et des États du fait de la démocratisation des connexions haut débit. L’ampleur de ce phénomène est telle qu’il peut être considéré comme valeur économique en soi. En effet, la capacité à exploiter ces données peut permettre de valoriser l’activité économique. Le Big Data comme valeur économique L’importance accrue du Big Data est telle que le Forum économique mondial de Davos (Suisse) estime qu’il constitue désormais une nouvelle ressource, comparable au pétrole sur le plan économique.

Le fait de pouvoir suivre quotidiennement sur les réseaux sociaux des centaines de millions de personnes permet à certains analystes financiers de jauger les sentiments de l’humanité à un moment donné pour en tirer des conclusions quant au degré de pessimisme ou d’optimisme de celle-ci. De nombreuses questions. Cybersyn, le rêve mouillé du socialisme. Cybersyn était inutile pour atteindre son objectif et redondant pour la simple communication.

Cybersyn, le rêve mouillé du socialisme

Malgré la propagande qui faisait étalage du haut niveau de sophistication du système, il fallait en réalité une légion de travailleurs pour traiter les données. Au final, le plus grand succès du cybersocialisme a été de faire échouer une grève.Par Vigilia pretium libertatis Ceux qui professent leur foi dans la possibilité du calcul économique socialiste trouvent un grand allié dans le traitement des données. S’il pouvait exister un système qui compilerait en temps réel toute l’information économique d’un pays, ferait des projections et doterait les scientifiques socialistes d’une capacité de décision pour corriger les déviations, nous aurions devant nous le Valhalla cybersocialiste.

Kaggle: The Home of Data Science. Le Big Data n'inventera jamais rien. Chiffres Internet - 2014. Les chiffres liés à Internet donnent le tournis.

Chiffres Internet - 2014

Et pourtant, aujourd’hui, seul 42% de la population mondiale est connectée à Internet. La création de données numériques n’a jamais été aussi féconde et l’augmentation est exponentielle. Les mails échangés sont toujours aussi nombreux, même si la plupart d’entre eux sont des spams. Régulièrement, nous mettons à jour cette page rassemblant les principales statistiques à connaître sur Internet. Et si vous vous intéressez aux médias sociaux, je vous conseille de consulter notre page dédiée aux statistiques sur les réseaux sociaux.

Home » Open Compute Project. Microsoft comcloud infographie Big Data. Pourquoi le Big Data ne rend pas les organisations plus intelligentes : le cas de Cuba. Par Philippe Silberzahn.

Pourquoi le Big Data ne rend pas les organisations plus intelligentes : le cas de Cuba

Dans les premières heures du 16 octobre 1962, le président Kennedy fut informé que l’Union soviétique avait installé secrètement des missiles balistiques à Cuba. Ce fut le début d’une crise qui a amené le monde au bord de la guerre nucléaire et résonne encore dans la politique américaine aujourd’hui. Pourtant, Sherman Kent, père fondateur de la branche analytique de la CIA, avait à plusieurs reprises rejeté la possibilité d’une telle action par les Soviétiques.