background preloader

Sujets d'actualité

Facebook Twitter

Sujets d'actualité portant sur l'éducation et la pédagogie

Jean-Claude Meyer : Comment installer le travail collaboratif ? "La question du travail d'équipe des enseignants est fortement marquée par le désenchantement ou la crainte d'une impasse".

Jean-Claude Meyer : Comment installer le travail collaboratif ?

Pourtant l'inspection, les instructions officielles, les programmes et le socle, la réforme du collège, l'accompagnement personnalisé en lycée, bref toute la puissance de l'institution pousse dans le sens du travail collaboratif des enseignants. Alors comment faire pour qu'il s'installe vraiment C'est la question que Jean-Claude Meyer, professeur de français et formateur, prend à bras le corps dans un nouveau livre publié par ESF.

L'ouvrage donne des pistes concrètes, particulièrement en français, pour impulser le travail collaboratif dans une équipe disciplinaire et dans un établissement. Pourquoi ne voit-on pas la grande majorité des établissements et des enseignants suivre la voie du travail collaboratif ? François Jarraud. Quels enjeux pour les innovations démocratiques. Faire se croiser chercheurs et nouvelles formes d’innovation démocratiques… Telle était l’ambition du débat organisé à Super Public, le 8 juin dernier à l’invitation du politiste Loïc Blondiaux (@loicblondiaux), qui signait récemment une tribune plutôt bienveillante à l’égard des « Civic Tech », ces solutions qui réinterrogent la démocratie par le levier de la technologie.

Quels enjeux pour les innovations démocratiques

Mais quelles sont-elles ces innovations ? De quelle nature sont-elles ? Que proposent-elles ? Image : photos de la soirée via le storify de la rencontre. Les 7 familles des Civic Techs A l’heure où la mairie de Paris envisage la création d’un CiviHall, d’un espace pour accueillir les différentes formes d’innovations démocratiques, il est nécessaire de mieux comprendre leur diversité. Pour Armel Le Coz, celles-ci se classent en 7 grandes familles. Les citoyens autonomes : agir d’abord ! Dominique Hervieu : «L'école a trop privilégié la théorie» Le 19 septembre, Libération s’associe à la Maison de la danse de Lyon pour «La culture aux citoyens», une journée de débat à l’Université Catholique de Lyon.

Dominique Hervieu : «L'école a trop privilégié la théorie»

Dominique Hervieu participera au débat «La culture contre les fractures ?». Inscrivez-vous ici. On ne peut parler de l’être humain sans le considérer à la fois comme un être biologique, culturel et social. Nous savons également que l’imaginaire ou le mythe, principalement portés par l’art, sont des réalités humaines fondamentales. Enfin, nous sommes convaincus que la beauté de la vie et de l’humanité est la diversité. Encourager l’empathie et le dialogue. Au-delà du taux de réussite au bac, qu'est ce qu'un lycée performant'

Les statisticiens du ministère compilent quantité de critères pour établir des indicateurs de valeur ajouté des lycées (IVAL), qui donnent pour chaque établissement le taux de succès au baccalauréat en fonction du profil des élèves, et son aptitude à accompagner les jeunes jusqu'au diplôme.

Au-delà du taux de réussite au bac, qu'est ce qu'un lycée performant'

Ces IVAL évaluent l'action propre de chaque établissement, en éliminant les facteurs de réussite extérieurs au lycée, explique Fabienne Rosenwald, directrice de la Direction de l'évaluation, la prospective et la performance (Depp), rattachée au ministère. Parmi ces facteurs de réussite extérieurs figurent l'origine sociale des élèves (un poids déterminant, particulièrement en France, sur le destin scolaire d'un enfant), le niveau scolaire à l'arrivée en seconde (calculé à partir des notes obtenues au brevet, en fin de troisième), les filières proposées etc. Ces indicateurs "ne sont pas un verdict" mais des outils, souligne la directrice de la Depp. - Pas de recette miracle -

L'Agence nationale des Usages des TICE - Utilité de l’informatique dans l’évaluation par QCM. Utilité de l’informatique dans l’évaluation par QCM par Sonia Mandin * Pourquoi bien construire un QCM ?

L'Agence nationale des Usages des TICE - Utilité de l’informatique dans l’évaluation par QCM

Le type et le niveau des compétences mesurées dans des QCM dépendent fortement du contenu et de la forme des questions-réponses proposées. D’une part, les questions peuvent être plus ou moins difficiles (McAlpine, 2002) ou même induire en erreur (Johnstone, 2003). D’autre part, il faut tenir compte du fait que les différents constituants des QCM affectent le traitement cognitif nécessaire pour y répondre. Informatisation du processus de construction des QCM L’élaboration des QCM peut être complètement ou partiellement automatisée.

D’autres chercheurs se sont orientés sur la génération semi-automatique d’exercices. Former l'esprit critique : Une méthode en 25 exemples. Actualités du numérique - Plan exceptionnel de formation au numérique: un séminaire consacré à la transformation des pratiques pédagogiques. Le Plan numérique pour l'éducation lancé le 7 mai 2015 par le Président de la République s'accompagne d'un effort exceptionnel de formation destiné aux enseignants et aux cadres de l'éducation nationale, axe prioritaire de la politique ministérielle.

Actualités du numérique - Plan exceptionnel de formation au numérique: un séminaire consacré à la transformation des pratiques pédagogiques

Dans le cadre du plan national de formation (PNF), la Direction du numérique pour l'éducation et la Direction générale de l'enseignement scolaire ont organisé un séminaire national en marge des Boussoles du numérique dont la 3è édition s'est déroulé à Cenon (Bordeaux) les 14 et 15 octobre 2015. Le Plan National de Formation Ce PNF s'inscrit dans le cadre du plan exceptionnel de formation au numérique prévu pour l'année scolaire 2015-2016.

Il doit contribuer au développement d'une réflexion globale sur l'Ecole de demain et montrer comment le numérique sert les objectifs des réformes en cours. Actes vidéos du colloque Mercredi 14 octobre 2015 Télécharger le document de présentation 15h - 16h30 Table ronde « Classes inversées : analyses et débats » Bruno Devauchelle : Le problème du numérique c'est l'école ! L'école serait-elle imperméable au numérique ?

Bruno Devauchelle : Le problème du numérique c'est l'école !

Le renversement de perspective proposé par ce propos un peu provocateur prend en compte les résultats de PISA que publie l'OCDE sur les compétences numériques des jeunes. Deuxième enquête du genre, elle est importante en qualité, en qualité et étudie l'évolution entre 2009 et 2012 des compétences numériques, de leur acquisition mais surtout de leur lien avec les compétences de lecture et de mathématique et plus généralement la performance aux autres épreuves PISA.

Quelles sont les convictions pédagogiques des enseignants ? Quel modèle pédagogique défendent les enseignants ?

Quelles sont les convictions pédagogiques des enseignants ?

Il faut être très au dessus de la guerre scolaire pour oser poser cette question. L'OCDE l'a fait et revient avec une réponse complexe : si les enseignants croient dans le modèle constructiviste ils ne le pratiquent pas forcément... Basé sur Talis, l’Enquête internationale sur l’enseignement et l’apprentissage (TALIS), cette étude donne à voir les conceptions des enseignants par rapport à leurs pratiques. Sur le premier point on peut dire qu'un modèle international s'est installé. "La plupart des enseignants estiment que leur rôle est d’aider les élèves à effectuer leurs propres recherches (94 %) et qu’il est préférable de laisser les élèves réfléchir eux-mêmes à des solutions pour résoudre des problèmes pratiques avant de leur montrer la marche à suivre (93 %)", explique l'Ocde.

Bruno Devauchelle : Le numérique et la peur de l'autonomie. Une webradio au collège sur le développement durable. De la nécessaire redéfinition du métier d'enseignant. Les débats autour de l’école ont ceci d’inquiétants qu’ils ne parlent jamais de l’éducation, mais d’une certaine image de l’école qui n’a jamais existé.

De la nécessaire redéfinition du métier d'enseignant

Ils sont révélateurs d’une méconnaissance totale du métier d’enseignant que l’on définit encore principalement comme transmetteur de connaissance. Il va de soi que si enseigner c’est transmettre la culture, c’est aussi et surtout la mise en place de conditions adaptées à chacun afin que tous s’approprient cette culture. Mais cela ne suffit pas. Une mutation du métier Le but de l’école n’est pas que l’élève soit cultivé (fonction passive) mais qu’il se cultive. Délivrer les élèves c’est administrer à chacun ce qui est utile pour lui. Un passage de culture Je ne me ferai pas avoir par la critique conservatrice car toute culture vise son propre dépassement. C’est pourquoi enseigner, ce n’est plus faire un cours pour 25 élèves (euh… 28-29-30 !) Les tricheries au baccalauréat en hausse de 10% en 2014.

VIDÉO - Signe des temps, la tricherie prend essentiellement la forme d'un coup d'oeil discret sur son smartphone pendant l'épreuve, où d'un copier-coller de pans entiers de textes trouvés sur Internet.

Les tricheries au baccalauréat en hausse de 10% en 2014

Aussi vieille que les examens, la tricherie a de beaux jours devant elle. Les tentatives de fraude au baccalauréat 2014 ont augmenté de près de 10% par rapport à l'épreuve de 2013, selon les chiffres du ministère de l'Education nationale détaillés samedi dans Le Parisien. «515 dossiers de tentatives de fraude ont été présentés en 2014 aux commissions contre 469 l'année précédente», soit une progression de 9,8%, détaille le quotidien. Au final, 385 dossiers ont été sanctionnés par les commissions en 2014, contre 325 en 2013, soit une augmentation de 18,5%, souligne le journal dans un tableau.