background preloader

Mesures

Facebook Twitter

Jeunes. Les entreprises qui recrutent en alternance en 2015. Du CAP au bac+5, certaines entreprises françaises sont à la recherche de candidats pour répondre aux milliers d'offres qu'elles proposent en contrat d’apprentissage ou de professionnalisation. Zoom sur ces opportunités. Carrefour © Groupe Carrefour En 2015, le Groupe Carrefour embauchera 5 000 alternants dont 4 000 contrats de professionnalisation et 1 000 contrats d’apprentissage. Du CAP à bac +5, l'enseigne recrute sur tous les métiers de bouche : boulanger, pâtissier, boucher, charcutier, traiteur, poissonnier… ainsi que des hôte/esse de caisse ou des équipiers de vente.

Safran © Béa Uhart/ CAPA Pictures / Safran Chez Safran, le nombre de postes ouverts en alternance en 2015 oscillera entre 2 500 et 3 000. Club Med © Club Med Colas © Colas Le Groupe Colas prévoit de recruter de 300 alternants en 2015 : 50 % en contrats de professionnalisation et 50 % en apprentissage sur des postes d'ouvrier, chef de chantier, technicien d'études… pour sa filière exploitation et travaux essentiellement. Accor. L'action de formation préalable au recrutement (AFPR) Formation L'action de formation, prescrite par Pôle emploi, ne peut excéder 400 heures en entreprise et/ou en organisme de formation et peut se faire à temps plein ou temps partiel. L'action de formation préalable au recrutement peut être mise en place pour une formation pré-qualifiante précédant un contrat de professionnalisation. Statut Pendant la durée de la formation, vous êtes stagiaire de la formation professionnelle rémunéré et à ce titre : vous percevez l'aide au retour à l'emploi formation (AREF) si vous êtes demandeur d'emploi indemnisé ; si vous n'êtes pas indemnisé une rémunération de formation Pôle emploi (RFPE) vous sera versée ; dans certains cas, une aide à la mobilité prenant en charge vos frais de déplacement, de repas et/ou d’hébergement peut vous être attribuée pendant la formation. ... et pour votre employeur.

Les emplois d'avenir. Dernière mise à jour le 21 août 2014 Synthèse Les emplois d’avenir ont été créés par la loi n° 2012-1189 du 26 octobre 2012 afin de proposer des solutions d’emploi aux jeunes sans emploi peu ou pas qualifiés, de leur ouvrir l’accès à une qualification et à une insertion professionnelle durable. Le dispositif ainsi mis en place est organisé autour de trois idées-forces : une action orientée prioritairement vers les jeunes sans diplôme ou peu diplômés ; une logique de parcours, de formation et un accompagnement renforcé ; un effort massif de l’État, à la hauteur des enjeux. Fin 2013, l’objectif des 100 000 emplois d’avenir a été atteint ; le nouvel objectif est désormais d’atteindre 150 000 jeunes recrutés en emploi d’avenir d’ici la fin de l’année 2014.

A savoir Un site Internet est dédié au dispositif des emplois d’avenir. Sommaire Fiche détaillée Quels sont les bénéficiaires des emplois d’avenir ? Quels sont les employeurs concernés ? Quelles sont les caractéristiques du contrat de travail ? Contrat de génération. Le contrat de génération est un dispositif visant à favoriser le maintien en emploi des seniors, l'insertion durable de jeunes dans l'emploi et la transmission de compétences dans l'entreprise. Il comprend 2 volets : la négociation d'accords collectifs (ou l'élaboration de plans d'actions) dans les entreprises de plus de 50 salariés et une aide financière pour les entreprises de moins de 300 salariés qui recrutent un jeune en CDI et maintiennent ou recrutent un salarié âgé.

Entreprises concernées Le dispositif prévoit des règles différentes selon la taille de l'entreprise : Les entreprises de plus de 300 salariés sont également tenues de réaliser un document d'évaluation sur la mise en œuvre de l'accord collectif (actualisation des données chiffrées, suivi des indicateurs, etc.). À savoir : les entreprises peuvent bénéficier de prestations d'appui-conseil, délivrées par les Direccte, pour la mise en œuvre du contrat de génération. Accord collectif Modalités de l'aide financière. La Préparation Opérationnelle à l’Emploi (POE) Formation La préparation opérationnelle à l’emploi, prescrite par Pôle emploi, peut prendre en charge jusqu’à 400 heures de formation et peut se faire à temps plein ou temps partiel.

La formation doit être réalisée soit par un organisme de formation interne à l’entreprise qui vous recrute, soit par un organisme de formation externe à l’entreprise qui vous recrute La Préparation Opérationnelle à l’Emploi peut être mise en place pour une formation pré-qualifiante précédant un contrat de professionnalisation. Statut Pendant la durée de la formation, vous êtes stagiaire de la formation professionnelle rémunéré et à ce titre : vous percevez l'aide au retour à l'emploi formation (AREF) si vous êtes demandeur d'emploi indemnisé ; si vous n'êtes pas indemnisé une rémunération de formation Pôle emploi (RFPE) vous sera versée ; dans certains cas, une aide à la mobilité prenant en charge vos frais de déplacement, de repas et/ou d’hébergement peut vous être attribuée pendant la formation.

IMS : «Le POE, un processus d'embauche efficace» - 18/12/2014 - LaDepeche.fr. IMS Networks est née en 1997. Basée à Castres, cette société est un acteur national de la conception et de la gestion des réseaux télécoms de haute criticité. 12 collaborateurs en 2010, l'effectif sera de 35 en 2015. Pour cette PME, la fonction ressources humaines est assurée par la direction générale en étroite collaboration avec le directeur technique et la responsable administrative et financière Muriel Bouyssière. Pour IMS, trouver du personnel avec le profil recherché n'est pas toujours aisé : «trois raisons à cela, d'abord notre localisation sur Castres où le conjoint peine à trouver du travail, la pénurie de compétences dans les domaines des réseaux et de la sécurité informatique et, par voie de conséquence, l'attrait de Toulouse et ses grandes entreprises.»

Emplois aidés urssaf. CUI-CAE - Dans le cas d'une rupture d'un contrat CUI-CAE... Dans le cas d'une rupture d'un contrat CUI-CAE d'un commun accord entre les deux parties, l'employeur peut-il garder les aides reçues ? L'employeur peut conserver les aides perçues dans le cadre d'une convention de CUI dans les cas suivants : licenciement pour faute grave, pour force majeure, pour inaptitude médicale constatée, pour motif économique, rupture durant la période d'essai, rupture conventionnelle (article L.1237-11 du Code du travail), rupture anticipée résultant de la volonté claire et non équivoque des parties.

Le salarié peut, avec l'accord de l'employeur, demander à suspendre son contrat pour effectuer une évaluation en milieu de travail prescrite par Pôle emploi, ou une action d'insertion professionnelle, ou encore accomplir une période d'essai. Il peut en outre rompre son contrat pour répondre à une embauche sous CDI ou CDD d'au moins 6 mois ou suivre une formation qualifiante. Ressources Humaines. Pdf_Guide_Asso_Emplois_aides_2014.