background preloader

Emmanuel Todd : "Annulons la dette du Vieux Monde !"

Emmanuel Todd : "Annulons la dette du Vieux Monde !"
Related:  mesures réformes paniques

L’Euro-Dollar Par Menthalo – En 2008, la panique bancaire, suite à la faillite de Lehman Brothers, avait amené les Hedge Funds et autres institutions financières à vendre très brutalement leurs actifs. En vendant leurs valeurs, automatiquement, ils rachetaient du Dollar, ce qui l’avait fait monter fortement. Relativement l’Euro avait plongé. En 2011-2012, nous avons une crise multiple. Sir Mervyn King, gouverneur de la Bank of England, alors qu’il annonçait qu’il allait devoir faire tourner la planche à billets, a ajouté: "C’est la crise financière la plus sérieuse que nous ayons connue, au moins depuis les années 30, probablement la plus forte jamais enregistrée." La crise de la dette, inutile d’en parler, vous en êtes saturés… sauf pour dire que les USA sont plus perclus de dettes que l’Europe et que le pompon est détenu par la GB avec 400% de son PIB. Les agences de notation font partie de l’arsenal de PROPAGANDA INC, qui préservent l’allié de toujours de l’Amérique, la GB. Ca passe ou ça casse.

L'arnaque de la dette publique Merci de vous référer à l'article pour les détails des calculs ayant aboutis aux conclusions qui suivent Les intérêts de la dette nourrissent la dette. Nous essayons ici de déterminer les évolutions de la dette des administrations publiques au sens de Maastricht si nous n’avions pas eu à payer d’intérêts sur la dette, tous autres éléments restant constant par ailleurs (en particulier la quantité totale de monnaie en circulation dans l’économie). Le résultat des calculs : Constatations : Entre fin 1979 et fin 2009 (30 ans), les APu (État, Administrations diverses, et Administrations de Sécurité Sociale) ont du financer les intérêts de leur dette à hauteur de 1340 milliards d’euros, soit en moyenne 44,7 milliards d’euros par an (un peu plus de 120 millions par jour). Il est intéressant de pouvoir visualiser année par année les capacités ou les besoins de financement des APu – avec et sans intérêts – sur ces années

Jean-François Copé: les leçons du modèle allemand en matière d'emploi Pour construire la politique de convergence franco-allemande que j'appelais de mes vœux dans ma dernière chronique, il est capital d'élaborer en amont un benchmark précis des forces et faiblesses de nos deux pays. Après avoir étudié les ressorts du décrochage industriel français par rapport à l'Allemagne, je vous propose donc cette fois-ci de regarder de près le fonctionnement du marché du travail outre-Rhin. publicité Le marché du travail allemand a été bouleversé par les lois Hartz, promulguées entre 2003 et 2005, par la majorité social-démocrate. Ces lois visant à assouplir le marché du travail et à augmenter la pression à la reprise d'un emploi, ont été abondamment critiquées en France comme en Allemagne. Certains ont parlé de régression ou de darwinisme social, on a même largement évoqué les problèmes judiciaires et extraconjugaux de Peter Hartz, DRH de Volkswagen à l'origine des lois, pour discréditer les réformes. Bilan: un chômage en baisse Le coût social Objectif: la flexsécurité

Garçon ! l'addition ! Alors que le gouvernement stigmatise le petit voleur d’oranges, il détourne pudiquement les yeux lorsque les gros poissons trichent en toute décomplexion. Claude Guéant et Nicolas Sarközy ont en effet lancé la chasse aux fraudeurs de la sécu, dont on nous dit qu’ils pillent allègrement l’institution nationale. Celui-là percevrait des indemnités doubles, en ayant deux adresses, et un autre se ferait porter pâle alors qu’il est en bonne santé, et le préjudice serait de taille. On évoque dans le quotidien « la Dépêche » la somme annuelle de 400 millions d’euros (lien) alors que « le nouvel obs » est plus modeste, évoquant 241 millions d’euros. A y regarder de plus près, cela ne représente que 1% des prestations versées. Le citoyen responsable trouvera-il normal que le gouvernement s’en prenne aux plus petits, en laissant allègrement filer les gros poissons ? Sommes-nous en période de guerre ? Pourtant 24 milliards d’euros ont été dépensés pour l’achat de 4 sous marins nucléaires. Sarko…verdose

Crise systémique globale – Premier semestre 2012 : Décimation des banques occidentales Comme anticipé par LEAP/E2020, le second semestre 2011 voit le monde continuer sa descente infernale dans la dislocation géopolitique globale caractérisée par la convergence des crises monétaire, financière, économique, sociale, politique et stratégique. Après une année 2010 et un début 2011 qui aura vu le mythe d'une reprise et d'une sortie de crise voler en éclat, c'est désormais l'incertitude qui domine les processus de décision des Etats comme des entreprises et des individus, générant inévitablement une inquiétude croissante pour les années à venir. Premier semestre 2012 : Décimation des banques occidentales En fait, il va s'agir d'une triple décimation (5) qui culminera avec la disparition de 10% à 20% des banques occidentales au cours de l'année à venir : . une décimation de leurs effectifs . une décimation de leurs profits . et enfin, une décimation du nombre des banques. La décimation des effectifs des banques Commençons donc par les effectifs !

La France des riches contre la France des travailleurs -- Front Syndical de classe Bonjour à tous. Ceux qui suivent les commentaires que je fais sur tel ou tel sujet ont compris que je ne suis pas de votre bord, mais que j’apprécie la liberté d’expression, le débat, et par dessus tout, l’Homme et la Justice. Il y a dans ce texte du très vrai, mais aussi du faux, ou du mal compris. D’abord les chiffres sont assénés sans donner les sources permettant de les vérifier. On confond (volontairement ?) Les impôts, destinés à financer les fonctions "régaliennes" de l’Etat (budget de l’Éducation, de la Justice, de la Culture, de la Défense, de l’Intérieur...) et les dépenses de protection sociale, qui sont des revenus indirects (protection maladie, branche famille...) ou différés (protection chômage, retraites...) Ensuite : Niches fiscales : D’accord pour dire qu’il ne devrait pas en avoir du tout. Mais il y a une niche fiscale dont vous ne parlez pas : La moitié des foyers fiscaux ne payent pas d’impôt sur le revenu. L’exonération des cotisations patronales n’est pas de même nature.

Crise systémique globale - USA 2012/2016 : Un pays insolvable et ingouvernable Comme annoncé dans de précédents GEAB, notre équipe présente dans ce GEAB N°60 ses anticipations sur l'évolution des Etats-Unis pour la période 2012-2016. Ce pays, épicentre de la crise systémique globale et pilier du système international depuis 1945, va traverser une période particulièrement tragique de son histoire au cours de ces cinq années. Déjà insolvable il va devenir ingouvernable, entraînant pour les Américains et ceux qui dépendent des Etats-Unis des chocs économiques, financiers, monétaires, géopolitiques et sociaux violents et destructeurs. Si les Etats-Unis d'aujourd'hui sont déjà bien différents de l' « hyper-puissance » de 2006, année de publication des premiers GEAB annonçant la crise systémique globale et la fin de la toute-puissance US, les changements que nous anticipons pour la période 2012-2016 sont encore plus importants, et vont transformer radicalement le pays, son système institutionnel, son tissu social et son poids économique et financier.

Impôts et économie Assouplissement quantitatif Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Fondement théorique[modifier | modifier le code] L'assouplissement quantitatif est l'équivalent moderne de la planche à billet, en plus élaboré dans ses modalités toutefois. Ainsi, la Banque Centrale se met à acheter des bons du trésor (ce qui revient à prêter à l'État) et d'autres titres financiers : elle met donc de l'argent en circulation dans l'économieelle augmente ainsi les réserves du secteur bancaire Dans un cadre de crise et donc de manque de liquidités, le point 1 est capital. Controverse[modifier | modifier le code] Les politiques d'assouplissement quantitatif font l'objet d'un important débat entre les économistes[1]. Pour certains, le risque est de provoquer de l'inflation (voir théorie quantitative de la monnaie) ou de favoriser les bulles spéculatives. Présentation du rôle traditionnel des banques centrales[modifier | modifier le code] émetteur de monnaie légale ;banque des banques ;banquier de l'État. Opérations d'open market

Domination de la marchandise dans les sociétés contemporaines « A.E.Z.E.N. Par Gérard Briche Texte intégral PDF : Domination de la marchandise dans les sociétés contemporaines La marchandise domine les sociétés contemporaines, mais qu’est-ce que la marchandise exactement ? C’est une chose banale, et en même temps tellement énigmatique, que Karl Marx, quand il a écrit le Capital, n’a pas cessé de reprendre la rédaction du chapitre sur la marchandise1. Le plus difficile, c’est de commencer, et sans doute était-ce particulièrement difficile de commencer par là. D’ailleurs, on a parfois donné le conseil aux lecteurs débutants de ne pas commencer par l’analyse de la marchandise et de n’y revenir qu’après avoir lu et compris ce qui concerne l’exploitation du travail prolétaire par la classe des capitalistes, etc. choses qui seraient plus faciles à comprendre. Pourtant, il est nécessaire de commencer par elle (la marchandise). 1. Bien sûr, tout cela n’est qu’un conte de fées. Qu’est-ce qu’une marchandise ? 2. Pourquoi capitaliste ? 3. 4. 5. 6.

(4) BOURSE de l'OPINION Heures sup’ défiscalisées : Le rapport parlementaire qui accable Complexe, coûteux pour les finances publiques, inégalitaire, peu rémunérateur, le dispositif des heures supplémentaires détaxées a créé un fort effet d’aubaine, bon nombre d’heures effectuées mais non déclarées avant la réforme ayant bénéficié des allégements fiscaux et sociaux. Quatre ans après sa mise en œuvre, un rapport parlementaire dresse un bilan sévère du dispositif. Mais si le gouvernement entend le modifier, ce n’est qu’à la marge. Texte emblématique de la présidence Sarkozy, la loi TEPA (Travail, emploi, pouvoir d’achat) du 21 août 2007, censée «redonner sa place au travail comme valeur et outil d’amélioration du pouvoir d’achat», prend l’eau de toutes parts. Le bouclier fiscal ? Le gouvernement propose en effet de réintégrer les heures supplémentaires dans le calcul des allégements de cotisations sociales patronales. D’après M. Par définition, la mesure ne bénéficie «plein pot» qu’aux foyers imposables. Cette stabilité révèle bien les effets d’aubaine et d’optimisation.

Il ne faut pas rembourser la dette publique Je viens d’écrire un article sur la crise de la dette pour OWNI. L’article est intitulé “La dette expliquée aux nuls”, mais ce n’est pas le titre que j’aurais préféré, mon objectif étant clairement de poser la question de la légitimité du remboursement de la dette publique. Je vous invite à aller lire l’article sur OWNI, mais j’aimerais profiter de cet article pour glisser quelques remarques et explications complémentaires. Il faut réformer les statuts de la banque centrale Je reviens dans l’article sur ce que j’ai déjà expliqué sur ce blog à plusieurs reprises, à savoir tout d’abord l’importance de revenir sur la loi de 1973 et les traités européens qui interdisent à la BCE de financer les dépenses publiques des états de l’eurozone. Il est tout à fait possible de parvenir à une réforme des traités européens allant dans ce sens… à condition bien sûr de le demander ! La France dispose d’un poids dans l’Union Européenne. Le “problème” de l’inflation Les réformes sont inévitables BlueRobot

Related: