background preloader

Vérité démonstration

Facebook Twitter

Contre-vérité, fake news, intox

Rumeurs, fausses informations, intox. Cédric Villani : « Je n’ai jamais eu les idées claires sur mon avenir » Lauréat en 2010 de la médaille Fields, la plus prestigieuse distinction de sa discipline, le mathématicien Cédric Villani est aussi un fervent défenseur de la recherche et de l’Europe.

Cédric Villani : « Je n’ai jamais eu les idées claires sur mon avenir »

LE MONDE | • Mis à jour le | Propos recueillis par Catherine Vincent. Comprendre la désinformation. D’abord employée pour contester les médias, la désinformation prend aujourd’hui de nouvelles formes par la multiplication exponentielle et la rapidité des informations échangées via Internet.

Comprendre la désinformation

Les médias sont mis en accusation depuis les années 1980-90, notamment à la suite du traitement médiatique de la révolution roumaine (le « charnier » de Timisoara) et de la guerre du Golfe. Intellectuels, professionnels et opinion publique mettent de plus en plus en question la surabondance de l’information et l’abus du spectaculaire, notamment au moyen des images dérobées, reportages plus ou moins bidonnés, faux scoops, voyeurisme inconvenant et recours au sensationnel.

Si les médias alternatifs présents sur Internet aident à lutter contre la désinformation institutionnelle, le web véhicule également rumeurs et canulars, tout en permettant la diffusion de tout type de propagande. Définition une manipulation de l’opinion publiquedes moyens détournésdes fins politiques internes ou externes. L’Indonésie est noyée dans les « fake news » La rumeur, de Cotillard à Macron. Pour démonter les ragots, le candidat d’En marche !

La rumeur, de Cotillard à Macron

Comme la comédienne et son époux Guillaume Canet ont décidé d’en jouer. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Michel Guerrin Une des leçons du formidable La La Land – un film qui donne du tonus sans plonger dans la mièvrerie d’Hollywood, un film à rebours de son titre bisounours –, est qu’on ne peut réussir à la fois sa vie d’artiste et sa vie privée. Trop de coups à prendre, de saloperies à affronter. De rumeurs à déjouer. C’est le ressort du one-man-show donné par Emmanuel Macron, lundi 6 février, à Bobino, ce haut-lieu parisien du music-hall. Macron l’a fait parce que la rumeur persiste depuis un an. Le rat-taupe nu et le tardigrade. Huit médias français s’allient à Facebook contre les « fake news » Le réseau social va déployer en France son dispositif de signalement par ses utilisateurs d’une information qu’ils pensent être fausse.

Huit médias français s’allient à Facebook contre les « fake news »

Celle-ci pourra ensuite être vérifiée par des médias partenaires, dont « Le Monde ». Aux racines (vertes) de la « post-vérité » Le terme de « post-vérité », qui semble une notion nouvelle dont les médias parlent beaucoup, est en réalité une forme de mensonge à laquelle les climatologues sont confrontés depuis longtemps.

Aux racines (vertes) de la « post-vérité »

« Prince de l’amour », le roi de l’intox sur Twitter. Des informations déformées, des rumeurs et parfois des faux grossiers.

« Prince de l’amour », le roi de l’intox sur Twitter

Le compte Twitter @tprincedelamour est passé maître dans l’art de la désinformation. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Adrien Sénécat Un couple de clandestins toucherait « 3 265 euros par mois sans travailler ». François Hollande aurait déclaré que le mariage pour tous a été « la plus grande erreur de [son] quinquennat ». Hillary Clinton n’aurait donné que neuf discours de 10 minutes en août… Toutes ces informations sont complètement fausses, mais elles ont en commun d’avoir été relayées par un même compte Twitter : @tprincedelamour. Ce compte a déjà récolté les honneurs de nombreux sites d’information. Un des comptes derrière les attaques contre « Ali Juppé » Des pratiques d’autant plus dommageables que ce compte Twitter n’est pas confidentiel. Les « fake news » nuisent-elles à la démocratie ? Chronique.

Les « fake news » nuisent-elles à la démocratie ?

L’énorme écho rencontré par les fausses nouvelles pendant les récentes campagnes électorales a-t-il influé sur leurs résultats ? Le débat oblige Facebook, Twitter et Google à revoir leur politique de publication. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Sylvie Kauffmann Quelle est la différence entre « Ali Juppé » entouré de salafistes, Obama né au Kenya, Hillary Clinton atteinte d’une maladie mortelle et Donald Trump vainqueur du vote populaire ? Aucune.

La démonstration

Facebook, faux ami de la démocratie. Aux Etats-Unis comme en France, les internautes se déchirent sur le réseau social le plus fréquenté du monde.

Facebook, faux ami de la démocratie

Ce forum, géré par un algorithme qui se dit « agnostique », est-il capable de susciter un vrai débat ? Quand Susanna Lazarus s’est éveillée, ce vendredi 24 juin, et qu’elle a allumé la télévision, la stupeur l’a envahie. Son pays, le Royaume-Uni, venait de choisir de quitter l’Union européenne, à près de 52 %. Pourtant, dans les jours qui précédaient, cette Londonienne de 27 ans n’avait rien vu venir. Sur Facebook, presque tous ses amis, issus comme elle de la cosmopolite capitale économique du pays, avaient partagé les arguments du « Remain ». Un tel témoignage prêtait bien sûr le flanc à la critique. « Franchement, si vous êtes assez bête pour faire confiance aux réseaux sociaux pour vous informer et vous forger un avis, vous méritez ce genre de surprise », l’a sévèrement tancée Rosemary, de Genève, dans les commentaires.

Framingham, là où bat le cœur de l’Amérique. En Afghanistan, les étoiles au secours de la paix. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Julien Bouissou (Kaboul, envoyé spécial) Lettre de Kaboul Lorsque Yunos Bakhshi est allé déposer les statuts de son association d’astronomie au ministère afghan de la justice, le fonctionnaire a ouvert la paume de sa main et lui a demandé : « pouvez-vous lire mon avenir ?

En Afghanistan, les étoiles au secours de la paix

» Si, en Afghanistan, l’astronomie se confond souvent avec l’astrologie, c’est que l’on préfère se servir des étoiles pour lire l’avenir plutôt que comprendre l’univers. Yunos Bakhshi y voit un autre intérêt : « observer les astres et l’univers élargit les vues de l’esprit, suscite les questionnements et permet de combattre le fanatisme religieux. » L’observation des étoiles pourrait-elle ramener un peu de paix en Afghanistan, ce pays ravagé par 36 ans de guerre ?