background preloader

Hommes politiques

Facebook Twitter

Fillon, un échec humiliant au terme d’une campagne impossible. « Cette défaite est la mienne et c’est à moi et moi seul qu’il revient de la porter », a affirmé le candidat Les Républicains, dimanche soir.

Fillon, un échec humiliant au terme d’une campagne impossible

Une véritable humiliation. Pour la première fois sous la Ve République, la droite se retrouve éliminée dès le premier tour de l’élection présidentielle dimanche 23 avril. Avec un score de 19,9 %, le candidat Les Républicains (LR) François Fillon se classe troisième, sèchement battu par celui d’En marche ! Emmanuel Macron (23,9 %) et la présidente du Front national (FN) Marine Le Pen (21,4 %), ne dépassant le leader de La France insoumise Jean-Luc Mélenchon que de très peu (19,6 %). Un résultat largement inférieur aux 27,18 % obtenus par Nicolas Sarkozy, en 2012, alors qu’il était président sortant. L’ex-premier ministre de M. Son échec cuisant constitue un véritable séisme pour la droite, qui pensait l’alternance quasi-garantie au soir du second tour de la primaire, le 27 novembre 2016. Marine Le Pen, une victoire et des doutes. L’incapacité de la candidate du FN à arriver en tête du premier tour, malgré des sondages au beau fixe, donne un sentiment mitigé.

Marine Le Pen, une victoire et des doutes

LE MONDE | • Mis à jour le | Par Olivier Faye (Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais), envoyé spécial) Les soirées les plus attendues sont rarement les plus réussies. Au Front national (FN), le champagne était au frais depuis plusieurs mois en préparation de la date du dimanche 23 avril, qui devait voir la présidente du parti, Marine Le Pen, couronner d’un coup d’éclat les succès enregistrés par sa formation depuis plusieurs années.

Emmanuel Macron, la folle ascension d’un novice en politique. Parti de zéro, sans parti ni élus, le candidat d’En marche !

Emmanuel Macron, la folle ascension d’un novice en politique

A adossé sa stratégie aux sondages, dans lesquels il est monté irrésistiblement. « J’ai le sentiment qu’on continuera à entendre parler de toi. » Ce 31 août 2016, Emmanuel Macron quitte le ministère de l’économie, où il vient de passer deux ans. Au septième étage de l’hôtel des ministres, Michel Sapin rend hommage au jeune démissionnaire, dans un discours aigre-doux, ponctué de sous-entendus. « Je souhaite que la bonne chance pour toi soit une bonne chance pour nous tous », lance le ministre des finances, dans le salon Michel-Debré plein à craquer. « La responsabilité, j’espère qu’elle restera toujours dans ta tête et dans ton cœur », ajoute l’ami de toujours de François Hollande.

En voyant partir la berline sombre de son ambitieux cadet, Michel Sapin devine-t-il où s’achèvera cette ascension ? Prisonnier de son vieux logiciel politique, François Hollande ne croit pas non plus que le fondateur d’En marche ! Macron fait le pari d’enjamber le second tour. « Je veux dès à présent construire une majorité de gouvernement et de transformation nouvelle », a annoncé le leader d’En marche !

Macron fait le pari d’enjamber le second tour

À ses partisans. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Cédric Pietralunga « Putain, on l’a fait ! » A l’annonce des résultats, à 20 heures dimanche 23 avril, donnant Emmanuel Macron en tête du premier tour, les membres de son équipe de campagne se jettent dans les bras les uns des autres. Lire aussi : Présidentielle 2017 : cherchez les résultats du premier tour dans votre commune. Coaching : politiques cherchent cours d’art dramatique. Pour aiguiser leur gestuelle et leur voix, nombre de candidats et d’élus recourent aux services d’artistes aguerris.

Coaching : politiques cherchent cours d’art dramatique

LE MONDE | • Mis à jour le | Par Margherita Nasi C’est une carrière qui se termine dans le noir glissant d’un escalier. Brigitte Macron, la compagne présidentielle. Seule femme de candidat à être impliquée dans la campagne, Brigitte Macron est incontournable dans son rôle de conseil et de coach, tout à la fois courroie de transmission, répétitrice, vigie de l’agenda, maîtresse du temps… Il est devant, elle est derrière.

Brigitte Macron, la compagne présidentielle

Lui, encerclé par une muraille d’objectifs, de micros et de caméras, le rendant invisible des badauds. Elle, à l’arrière du cortège, fait le service après-vente : sourires, remerciements, dédicaces, selfies. En cette journée ensoleillée du 12 avril, à Pau, Emmanuel Macron et François Bayrou font mine de déambuler place Royale pour les photographes.

Hommes politiques et Internet

Front national : la fidèle équipe de Florian Philippot. Le vice-président du FN et principal conseiller de Marine Le Pen a attiré dans son sillage des anciens de la gauche souverainiste.

Front national : la fidèle équipe de Florian Philippot

LE MONDE | • Mis à jour le | Par Olivier Faye La petite bande s’ébroue sur le trottoir de la rue Saint-Guillaume. Ils sont une dizaine, ont entre 20 et 35 ans, et ressemblent à tous ces étudiants qui fréquentent les amphithéâtres de Sciences Po : la mine est sage et la répartie fuse. Un sexagénaire les accompagne. Il pourrait être leur professeur, il en a en tout cas l’allure, celle d’un hibou que l’on est venu réveiller dans sa bibliothèque. Le vice-président du Front national (FN), leur chef de bande, est attendu pour un « grand oral » dans l’amphi Boutmy. Le tour de France des démarcheurs d’Asselineau. Déjà candidat en 2012, le candidat du « Frexit » n’avait recueilli que dix-sept parrainages d’élu.

Le tour de France des démarcheurs d’Asselineau

Cinq ans plus tard, 587 d’entre eux lui ont apporté leur signature, validant sa candidature officielle à la présidentielle. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Florence Aubenas (Manche, Aube - envoyée spéciale) Ceux qui les ont croisés ce matin-là dans les rues vides de Saint-Amand, bourg normand dans la Manche, en sont restés saisis. Philippe de Villiers, la tentation FN. Il a été secrétaire d’Etat dans le gouvernement Chirac, puis rénovateur avec Bayrou et Fillon.

Philippe de Villiers, la tentation FN

Aujourd’hui, le cœur de l’ex-député et président de la Vendée bat pour la famille Le Pen. Les équipes de Philippe de Villiers ont collé, elles aussi. Dans le métro parisien, les affiches sont bien plus grandes que celles des panneaux de la campagne officielle : une bataille épique gonflée d’oriflammes et de drapeaux tricolores claquant au vent, presque un péplum type 300, ce film à succès sur une bataile des Spartiates contre l’envahisseur perse. Présidentielle : la dynamique Mélenchon se confirme au lendemain du meeting de Marseille. Le candidat de La France insoumise, qui a rassemblé 70 000 personnes selon les organisateurs, dimanche à Marseille, fait désormais jeu égal avec Fillon dans les sondages.

Présidentielle : la dynamique Mélenchon se confirme au lendemain du meeting de Marseille

LE MONDE | • Mis à jour le | Par Raphaëlle Besse Desmoulières (Marseille, envoyée spéciale) « Ça s’entend, ça se sent ! La victoire est à la portée de nos efforts ! » C’est un Jean-Luc Mélenchon conquérant qui s’est présenté, dimanche 9 avril, devant une foule compacte rassemblée sur le Vieux-Port de Marseille – 70 000 personnes, selon les organisateurs. Jean-Luc Mélenchon se pose en homme présidentiable. Porté par les sondages, le candidat de La France insoumise assure avoir tiré les leçons de la campagne de 2012. « Le printemps arrive. » Jean-Luc Mélenchon le sent, le sait. A trois semaines de l’élection présidentielle et alors que s’installe dans son camp une dynamique qui le place désormais à 15 % dans les sondages, en quatrième position devant le socialiste Benoît Hamon, et avec dans le viseur le candidat de la droite, François Fillon, le chef de file de La France insoumise n’entend « pas renoncer à l’enthousiasme d’une victoire possible ».

Il savoure l’instant. « La vague se lève », dit-il avant de continuer : « Je n’ai jamais douté du fait que vous étiez là », en parlant de son public, venu l’écouter, dimanche 2 avril, près de Châteauroux. Au FN, affaires et bisbilles internes pèsent sur la fin de la campagne. Débat présidentiel : un mauvais moment pour Marine Le Pen. Confrontée à la radicalité des « petits » candidats sur l’Europe ou le « système », la présidente du Front national s’est constamment retrouvée sur la défensive, analyse l’éditorialiste du « Monde » Françoise Fressoz.

LE MONDE | • Mis à jour le | Par Françoise Fressoz CHRONIQUE. Marine Le Pen n’est pas vaincue, mais elle a perdu une manche. Le débat entre les onze candidats à l’élection présidentielle, organisé mardi 4 avril sur BFM-TV et CNews, a tourné en sa défaveur. Hollande-Macron, récit d’un parricide. S’il doit beaucoup à François Hollande, le candidat d’En marche ! A capitalisé sur l’impopularité et la fragilité du chef de l’Etat. Une opération menée de main de maître. Il ne peut pas ne pas y penser. A cette matinée de mai, dans la cour d’honneur de l’Elysée, où il pourrait remettre à Emmanuel Macron, si c’est lui que les Français ont choisi, les clés de ce palais qu’il aura occupé pendant cinq ans. Lui, le président sortant, se faire raccompagner sur le perron par son ancien conseiller âgé de 39 ans, jamais élu, inconnu des Français il y a encore trois ans, auquel il aura donné, sans le vouloir, sa place et son destin.

La trahison se paie souvent cash en politique. . « Je te présenterai qui il faut » Présidentielle 2017 : quand les faiblesses de l’homme sabordent le projet du candidat. Dans sa chronique, Françoise Fressoz, éditorialiste au « Monde », rappelle que le projet de François Fillon ne pouvait fonctionner que sur deux pieds : la vertu et le courage. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Françoise Fressoz N’est pas de Gaulle qui veut.

Les approximations et les intox de François Fillon à « L’Emission politique » Ségolène Royal candidate à la tête du Programme des Nations unies pour le développement. La ministre de l’environnement avait laissé entendre depuis plusieurs mois qu’elle pourrait briguer ce poste, un des plus influents du système onusien. Présidentielle : ce que révèlent les déclarations de patrimoine des onze candidats. Les documents publiés mercredi par la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique font apparaître des fortunes diverses des prétendants à l’Elysée. L’exercice est inédit pour un scrutin présidentiel en France. Henri Emmanuelli, ancien président de l’Assemblée nationale, est mort.

Le député socialiste et président du conseil départemental des Landes est décédé à l’âge de 71 ans. La longue marche de Jean-Luc Mélenchon. Les Français portent un regard de plus en plus sévère sur les responsables politiques. Selon une enquête Ipsos, 82 % des Français estiment que la plupart des responsables sont corrompus. Les sentiments de « dégoût » et de « colère » sont en forte progression. « Marine Le Pen est-elle un clone de Donald Trump ? Pas exactement » De Buisson à de Villiers : comment Marine Le Pen commence à séduire la « droite hors les murs » Le couple Obama signe un juteux contrat d’édition chez Penguin. D’après le « Financial Times », l’éditeur aurait accepté de mettre sur la table plus de 60 millions de dollars pour s’assurer les droits des deux ouvrages.

Un contrat d’édition qui pourrait être record. L’ancien président des Etats-Unis Barack Obama et son épouse Michelle viennent de signer un accord avec la maison Penguin Random House prévoyant un livre chacun. Tom Perez, proche de Barack Obama, prend la tête du Parti démocrate. Le Parti démocrate en quête de stratégie après la défaite de Hillary Clinton. Face à Marine Le Pen, les dirigeants libanais assurent le service minimum. Au Liban, Marine Le Pen se cherche une stature. « Les professionnels de la politique sont coupés de l’expérience des citoyens ordinaires » Les attachés parlementaires, « couteaux suisses » des députés.

Le photographe d’Obama nargue Trump sur les réseaux sociaux. Bruno Retailleau, le croisé de François Fillon. « Don Sarkozy », le parrain de la droite. Les débuts difficiles de Donald Trump dans l’opinion publique. Christiane Taubira : « Le pire serait de nous habituer à Trump » Salon des maires : le grand chantier des communes de France. Tremble, Marine! Charles est de retour... L’autorité, un retour en force ? Femmes politiques. En Corée du Sud, la chamane et la présidente. La France de Trump. Leumonde.fr, épisode 43. La vie privée comme stratégie politique. « Des pans entiers de l’activité politique n’ont pas été régulés »