background preloader

SCIENCES POLITIQUES

Facebook Twitter

Classiques.uqac.ca/classiques/fustel_de_coulanges/cite_antique/fustel_la_cite_antique.pdf. A propos de : Karl Marx, Le 18 brumaire de Louis Bonaparte, Livre de Poche (Introduction, chronologie et notes par Emmanuel Barot et Jean-Numa Ducange). Rédigé “à chaud” par Marx, peu après le coup d’Etat du 2 décembre 1851, le 18 brumaire de Louis Bonaparte est bien plus qu’un essai d’ “histoire immédiate”.

A propos de : Karl Marx, Le 18 brumaire de Louis Bonaparte, Livre de Poche (Introduction, chronologie et notes par Emmanuel Barot et Jean-Numa Ducange).

Le 18 Brumaire de Louis Bonaparte. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le 18 Brumaire de Louis Bonaparte

Der achtzehnte Brumaire des Louis Napoleon, Le 18 Brumaire de Louis Bonaparte , est un ouvrage de Karl Marx écrit en 1852 qui traite du coup d'État du 2 décembre 1851, par lequel le futur Napoléon III a pris le pouvoir en France et instauré le Second Empire. Il s'intitule Le 18 Brumaire en référence au coup d'État du général Bonaparte (Napoléon Ier) qui, lui, renversa le Directoire le 9 novembre 1799, soit le 18 brumaire an VIII selon le calendrier révolutionnaire : ce coup d'État avait instauré le Consulat puis le (premier) Empire.

Marx parle du coup d'État de 1851 comme de la « deuxième édition du 18 Brumaire ». Reprenant Hegel, il affirme au début de son livre : « tous les grands événements et personnages historiques se répètent pour ainsi dire deux fois […] la première fois comme tragédie, la seconde fois comme farce ». Der achtzehnte Brumaire des Louis Napoleon de Karl Marx , 1852. De la démocratie en Amérique Alexis de Tocqueville. Résumé Le premier tome de De la démocratie en Amérique, publié en 1835, est composé de deux parties.

De la démocratie en Amérique Alexis de Tocqueville

La première est un exposé sur les institutions et les lois aux Etats-Unis: elle a beaucoup vieilli en raison du renforcement du pouvoir fédéral après la guerre de Sécession et, surtout, après la crise des années 30. La deuxième partie s'attache à montrer comment "le peuple gouverne" et le rôle des moeurs ("l'état moral et intellectuel d'un peuple") dans le maintien de la démocratie en Amérique. Le deuxième tome, publié en 1840, expose les conséquences de l'égalité des conditions dans les sociétés démocratiques. Commentaire critique. De la Démocratie en Amérique de Tocqueville : résumé. Tocqueville écrit ce livre suite à son voyage en Amérique, afin d’exposer la nature et les particularités du mode de gouvernement de ce pays.

de la Démocratie en Amérique de Tocqueville : résumé

« De la démocratie en Amérique  d’Alexis de Tocqueville. De la démocratie en Amérique. Tocqueville: De la Démocratie en Amérique (Analyse) Alexis de Tocqueville, observateur et critique de la démocratie naissante aux Etats-Unis Alexis de Tocqueville est la figure de proue du libéralisme en philosophie politique.

Tocqueville: De la Démocratie en Amérique (Analyse)

Lors de son voyage aux Etats-Unis, il a pu décrire la démocratie naissante. Son approche est totalement originale, passant d’une philosophie normative qui prévalait chez les Classiques (Montesquieu, Rousseau ou les Grecs) à une approche descriptive et clinique de la démocratie. Son approche doit d’ailleurs beaucoup à la philosophie de Machiavel, dont elle se rapproche beaucoup. Moses I. Finley et les historiens français de l’Antiquité. Persée : Portail de revues en sciences humaines et sociales.

Tiberius Gracchus. Mais le peuple, n'ayant plus rien à attendre de lui, le délaisse peu à peu.

Tiberius Gracchus

Cependant on l'aime encore. Un de ses amis étant mort subitement, tous les pauvres accoururent, ils voulurent porter le corps eux-mêmes, et quand Tibérius parut sur la place publique en vêtements de deuil conduisant par la main ses deux enfants, et demandant pour eux, pour leur mère la protection du peuple, la foule s'émut et un grand nombre de citoyens firent pendant quelque temps, le jour et la nuit, une garde vigilante autour de leur tribun. Stasis. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La stasis (στάσις / stásis), est le terme par lequel les anciens Grecs désignaient une crise politique, morale et sociale qui résulte d'un conflit interne à une cité-état, souvent entre les riches et les moins riches, notamment à Athènes entre les Eupatrides (les « bien-nés ») et ceux que l'aristocratie désigne sous le nom de kakoï[1] ou encore à Mégare, dont le poète Théognis se fait témoin.

Elle peut être traduite par les termes de discorde, de décadence, d'effondrement des valeurs aristocratiques, troubles civiques et même révolte. La plupart des cités grecques connurent des manifestations de la stasis aux époques archaïques et classiques. Cette crise est perçue dans les sources, tant comme une souillure civique que comme une sédition. Son expression la plus aiguë est la guerre civile. Eupatrides. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Eupatrides

Les Eupatrides à l'époque archaïque[modifier | modifier le code] L'hypothèse d'un « patriciat » attique[modifier | modifier le code] Le terme « Eupatride » est généralement défini comme un synonyme exact d'aristocrate : les eupatrides se définiraient par leur appartenance à un lignage disposant d'une richesse foncière considérable, d'un prestige historique et de privilèges légaux[1]. Cette classe sociale pourrait s'être formée au VIIIe ou VIIe siècle av. Démocratie athénienne. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Démocratie athénienne

La démocratie athénienne désigne le régime politique mis en place progressivement dans la cité d'Athènes durant l'Antiquité et réputé pour être l'ancêtre des démocraties modernes. Le mot démocratie vient de deux mots grecs : dêmos (le peuple) et kratos (le pouvoir). La cité[modifier | modifier le code] Plate-forme de la Pnyx d'où parle l'orateur public. En arrière plan, l'Acropole Athènes est fondée formellement vers 750 av. Solon. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Solon

Biographie[modifier | modifier le code] Selon Phanias, qui a traité de la tyrannie, Solon est décédé moins de deux ans après l'usurpation de la tyrannie par Pisistrate. Il naît à Athènes dans une famille eupatride. Il se rend populaire lors d’une guerre contre la cité voisine de Mégare, gagnée sur ses conseils. L’historien Déimaque de Platées dément la participation de Solon à cette bataille, Diogène Laërce l'affirme. Il est d’abord négociant, commerçant, ce qui l'amène à beaucoup voyager. Alors que l’écart entre les riches aristocrates et la classe populaire se creusait, Athènes sombrait dans une crise sociale. Ainsi, il abolit l'esclavage pour dettes[5], et affranchit ceux qui étaient tombés en servitude pour cette raison[6]. Concernant les réformes politiques, il mit en place le tribunal du peuple, l'Héliée[11].

Ce qu'on appelle généralement les « classes soloniennes » existaient avant Solon[20] : selon M. Scandale des Bacchanales. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Scandale des Bacchanales

Le Scandale des Bacchanales est une affaire politique survenue à Rome en 186 av. Stasis. Persée : Portail de revues en sciences humaines et sociales. Droit.univ-lille2.fr/enseignants/villalba/intro-sc_po.htm. Télécharger le plan du cours (réf. biblio) (pdf) Introduction : qu’est-ce que la science politique ? Section 1. Droit, philosophie politique et science politique. Marx, le conflit. Persée : Portail de revues en sciences humaines et sociales. Moses Finley. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Pour les articles homonymes, voir Finley. Sir Moses I. Finley, né en 1912 à New-York et mort en 1986, est un historien d'origine américaine naturalisé britannique en 1962, spécialiste de l'Antiquité grecque. Biographie[modifier | modifier le code] Enfance et formation Il est issu d'une famille juive de New York ; son nom originel est « Moses Isaac Finkelstein »[1]. Carrière aux Etats-Unis. Montesquieu. Définition des lois Montesquieu définit les lois comme des relations qui gouvernent de manière suprême. Afin de comprendre les lois humaines, il faut comparer les lois à la justice car c’est bien la justice qui surplombe les lois ; il existerait donc une justice naturelle, au-dessus des lois.

Le Politiste.