background preloader

Direction EPLE

Facebook Twitter

Quelle est la bonne taille pour un établissement ? Alors que la ministre annonce un redéploiement des moyens des établissements, la question de la "bonne" taille des établissements va faire partie des questions qu'elle devra trancher.

Quelle est la bonne taille pour un établissement ?

Or deux études, une du ministère de l'éducation nationale, une autre de l'OCDE, illustrent la complexité de la décision. Quelle taille doit avoir un établissement pour procurer la meilleure éducation et les meilleures chances de réussite à un élève ? Il semble bien que le ministère veuille tourner casaque. Avons-nous déjà oublié Catherine Faucheron ? Cette mère de famille a défendu face à François Hollande, début novembre, le petit collège de son village des Ardennes.

La norme du regroupement La question a d'abord un sens budgétaire. La grande structure est-elle plus rentable ? Alors que pendant des années la tendance a été à la fermeture des petites structures, deux études viennent remettre en question l'augmentation de la taille des établissements et donner raison à Mme Faucheron. En conclusion Etude OCDE. Sanction_theorie.pdf.

Droit à l'image et droit de l'image. L’utilisation croissante de l’informatique et de l’internet implique une utilisation croissante d'images confectionnées par les établissements ou captées par scanner ou réseau.

Droit à l'image et droit de l'image

Introduction Le cadre juridique touchant l’image est complexe, car il fait intervenir plusieurs corpus juridiques : droit pénal, droit civil, droit de la propriété intellectuelle, droit administratif. Les responsables pédagogiques et juridiques des établissements doivent tenir compte de l’ensemble des interactions entre les acteurs du système pour garantir l’institution et ses responsables, ainsi que les usagers du service, dans leurs droits. Il s’agit donc de définir les connaissances à avoir pour développer une culture professionnelle par rapport à l’utilisation d’images, celle-ci ne se faisant pas uniquement dans le cadre des technologies de l’information.

Vade-mecum et fiches ressources sur les nouvelles sanctions disciplinaires - Les punitions scolaires et les sanctions disciplinaires. Les punitions scolaires Les punitions scolaires sont prononcées par les professeurs, les personnels de direction, d'éducation ou de surveillance.

Vade-mecum et fiches ressources sur les nouvelles sanctions disciplinaires - Les punitions scolaires et les sanctions disciplinaires

Elles le sont également par le chef d'établissement sur proposition d'un personnel administratif ou d'un personnel TOSS. Journée d’étude : « Ethique et déontologie dans l’Education Nationale » L’idéal français d’un modèle républicain et démocratique de l’école est depuis plusieurs décennies en crise.

Journée d’étude : « Ethique et déontologie dans l’Education Nationale »

Entre une morale républicaine qui semble ne plus se transmettre, un cadre laïque parfois contesté, une formation aux métiers d’enseignant de plus en plus réduite et un système éducatif encore fortement inégalitaire du primaire au supérieur et en proie aux doutes au sujet de sa massification, l’heure est aux plus vives interrogations quant à la finalité de l’école. Celle-ci est pourtant déterminée depuis plus de deux siècles dans le cadre du modèle d’une éducation nationale prévue pour être pourvoyeuse – de manière homogène sur l’ensemble du territoire national – d’une culture républicaine et démocratique commune. Or peut-on encore aujourd’hui adresser à l’école la mission de « transmettre des valeurs » à l’heure des seules compétences recherchées et des ressources humaines économiquement gérées ?

Interventions : Le système scolaire français - les chefs d'établissement. Un système à l’origine très centralisé Le système scolaire français est traditionnellement très centralisé et entre les mains de l’État (évolution tout au long du XIXe siècle).

Le système scolaire français - les chefs d'établissement

Une décentralisation commencée il y a vingt ans A partir de la loi de 1983 entrée en vigueur en 1986, les collectivités territoriales reçoivent certaines compétences de gestion, mais l’État conserve le contrôle du pédagogique (programmes ; examens ; formation, recrutement et rémunération des enseignants et des personnels de direction). Outre le ministère de l’éducation, le ministère de l’agriculture a la tutelle de certains établissements. Aujourd’hui les départements et les régions ont la responsabilité de la construction et de l’entretien des bâtiments dans le cadre d’un « schéma régional des formations » et d’un « programme prévisionnel d’investissement ».

Des écoles privées sous contrat avec l’État Une administration très lourde. Qu'est-ce qu'un bon chef d'établissement ? - Nouvelles-Directions.fr. Dimanche 20 décembre 2009 7 20 / 12 / Déc / 2009 00:00 Les professeurs ne sont pas demandeurs d’un chef d’établissement “absent” qui les laisse tranquillement travailler dans leur coin, ils reconnaissent aux proviseurs ou principaux un rôle essentiel : piloter l’établissement, être capable de le développer, c’est à dire de mettre en oeuvre un projet qui aura été préalablement discuté et négocié avec la communauté scolaire et en premier lieu avec les enseignants et leurs représentants.

La première qualité que l’on semble exiger de lui c’est le sens des relations humaines, le chef d’établissement doit savoir écouter et créer un climat de confiance réciproque entre la direction et les professeurs. On exige donc de lui de faire preuve tout particulièrement de tact, de courtoisie, d’humanité, à la fois pour ne pas rajouter à l’éventuel stress qui peut naître de relations parfois difficiles avec les élèves mais surtout pour favoriser les projets et encourager les initiatives des professeurs.

Pilotage pédagogique, management et amélioration du climat scolaire. Projet d'établissement. Rendu obligatoire par la loi d'orientation du 10 juillet 1989, réaffirmé par la loi d'orientation et de programme pour l'avenir de l'école du 24 avril 2005 et la loi d'orientation et de programmation pour la refondation de l'école de la République du 8 juillet 2013, le projet d'établissement définit, au niveau de l'EPLE, les modalités particulières de mise en œuvre des orientations, des objectifs et des programmes nationaux, ainsi que du projet académique.

Projet d'établissement

Inscrit dans le cadre de l'autonomie des EPLE, le projet d'établissement exprime et fixe les choix pédagogiques et la politique éducative de l'établissement pour une durée comprise entre 3 et 5 ans. Élaboré par les différents partenaires, particulièrement au sein du conseil pédagogique, il est adopté par le conseil d'administration. Il sert à exprimer la volonté collective d'une communauté particulière et à assurer la cohérence de ses actions avec ses valeurs et le contexte de l'établissement. 1 – Élaboration 1.1. 1.2. Collectivement :

N°458 Diriger un établissement scolaire. Derniers rapports education.gouv.fr. Le guide juridique du chef d'établissement. Seules sont accessibles les fiches ayant déjà fait l'objet d'une actualisation : fiches 2, 3, 4, 5, 7, 8, 13, 14, 18, 21, 27, 30, 31, 34, 39 et 43.

Le guide juridique du chef d'établissement

Décret 2003 recrutement et emploi des assistants d'éducation.