background preloader

Racisme institutionnel

Facebook Twitter

Islamophobie : quand l'Etat harcèle sur Twitter l'ancien directeur du CCIF. Vendredi 26 mars, Marwan Muhammad, ancien directeur du CCIF tweetait « Vous avez tenté de faire taire le CCIF, pour avoir mis en évidence les dynamiques structurelles du racisme, dont vous assurez activement la continuité.

Islamophobie : quand l'Etat harcèle sur Twitter l'ancien directeur du CCIF

Puis vous avez fait un effet d´annonce en disant dissoudre génération identitaire, alors que vous en êtes les alliés objectifs ». C’est donc en son nom seul que Marwan a interpellé le gouvernement sur la dissolution de son organisation, dissoute en décembre dernier car accusée par le gouvernement de « séparatisme ». Le décret ayant acté la dissolution du CCIF, en réalité auto-dissout fin novembre, était par ailleurs une incarnation parfaite de l’offensive que mène le gouvernement contre les musulmans depuis plusieurs mois.

Audrey Pulvar jugée coupable d’anticolonialisme indigéniste racialiste sur LCI. Face à l’inexorable progression du “racialisme” jusque dans les rangs du PS, LCI et ses éditorialistes ne ménagent pas leurs efforts pour combattre le racisme des victimes du racisme.

Audrey Pulvar jugée coupable d’anticolonialisme indigéniste racialiste sur LCI

Ils y ont consacré un dimanche entier. « Racisme : Pulvar a-t-elle dérapé ? » titre LCI dimanche à 13h40. Puis, à 13h50, « Racisme : Pulvar met le feu à la campagne ». À 15h35, « Réunions non mixtes : la polémique Pulvar ». Abonné Réunions non mixtes : un vrai-faux débat, à haut risque Débats & Reportages Valérie Lehoux 6 minutes à lire Emmanuel Ostian rappelle le contenu de la déclaration : « Que des personnes discriminées sentent la nécessité de se réunir entre elles pour en discuter, ça ne me choque pas profondément. […] S’il se trouve que vient à cet atelier [à destination des personnes noires et métisses] une femme blanche, un homme blanc, il n’est pas question de la ou le jeter dehors.

Puis Philippe Ballard donne la parole à Jean-Didier Berger, maire Libres ! 25 heures devant CNews : entre misère journalistique et continuelle propagande d'extrême droite. Ce lundi soir, il règne une étrange ambiance dans le local de CQFD.

25 heures devant CNews : entre misère journalistique et continuelle propagande d'extrême droite

Un écran est posé sur la table de la cuisine. Depuis le vieux canapé de cuir et quelques chaises pliantes, nous sommes six à le regarder, non sans appréhension. Car le spectacle va commencer. Au programme : 25 heures devant CNews, chaîne d’info privée ultra-réactionnaire bénéficiant d’une fréquence publique, aux courbes d’audience grandissantes. L’idée : disséquer le quotidien des programmes de cette succursale de Canal +, au-delà des courtes vidéos qui relayent les plus odieuses saillies verbales de ses éditorialistes sur les réseaux sociaux. Anciennement nommée I-Télé, CNews s’est faite porte-voix, entre autres joyeusetés, du racisme le plus décomplexé. Embauché en 2019 par l’homme d’affaires Vincent Bolloré, propriétaire de Canal +, le polémiste d’extrême droite est le fer de lance de la stratégie « à droite toute » de la chaîne.

L'école du mépris - Les mots sont importants (lmsi.net) Est-il en effet possible de respecter un ministre de l’intérieur qui, au lendemain d’un attentat meurtrier, ne trouve rien de mieux à faire que stigmatiser les rayons halal ou cacher des supermarchés ?

L'école du mépris - Les mots sont importants (lmsi.net)

Est-il possible de respecter un aventurier qui a commencé sa carrière dans le giron de l’extrême droite monarchiste, puis du combat contre le mariage pour tous, et qui se pose aujourd’hui en défenseur des « valeurs de la république » ? Est-il possible de respecter un ministre de l’Intérieur dont la nomination a scandalisé dans le monde entier, et occasionné notamment un appel de 91 intellectuelles et militantes féministes de plus de 35 pays, dont Shirin Ebadi, Prix Nobel de la paix, et Svetlana Alexievitch, Prix Nobel de littérature ? Est-il possible de respecter un politicien plusieurs fois mis en cause pour viol, et qui reconnait a minima avoir monnayé des services sexuels contre des services sociaux, sans y voir rien d’autre qu’une « vie de jeune homme » ?

Racisme au pays des droits de l’homme - Les mots sont importants (lmsi.net) Comment un Dieu tout-puissant et infiniment juste peut-il avoir créé un monde aussi brutal et injuste ?

racisme au pays des droits de l’homme - Les mots sont importants (lmsi.net)

La controverse est bien connue, en particulier la position de Voltaire opposant l’étonnement et le questionnement opiniâtre de son personnage Candide, et son expérience vécue, évidente, patente du mal sur terre, aux savantes gloses du Docteur Pangloss – disciple bavard de Gottfried Wilhelm Leibniz – sur le « meilleur des mondes possibles » [1]. L’Essai de théodicée de Leibniz, de son côté, ne reste pas sans voix : par de savantes constructions il relativise et rationalise cette expérience du mal, en la faisant apparaître comme une vision partielle et partiale d’un grand tableau où chaque ombre est nécessaire à la beauté de l’ensemble [2]. Tout en un sens est déjà dit – j’y reviendrai – dans cette singulière formule, « le moins raciste des pays possibles », qui concentre en elle toute la spécificité du racisme français, ce qu’il a d’à la fois déroutant, grotesque et odieux.

Sarkozy, les singes et le racisme: la droite regarde (encore) ailleurs. Quand la notion de "racisme systémique" entre dans un dictionnaire américain. Le Merriam-Webster est l’un des plus anciens dictionnaires jamais édité aux Etats-Unis.

Quand la notion de "racisme systémique" entre dans un dictionnaire américain

Il a été créé, en effet, par Noah Webster en 1828. Mariannes Noires - Film Extract - "The Violence of Language" Comment la justice traite les infractions racistes. La soirée des policiers déguisés en Noirs fait désordre. Le racisme des intellectuels. Retour sur le procès Nick Conrad. L’histoire de la pénalisation politique du rap est longue.

Retour sur le procès Nick Conrad

Cependant la question du « racisme anti-blanc », catégorie forgée par le Front National en 1978, n’avait jamais été posée aussi frontalement, malgré les tentatives passées de l’AGRIF. Même lors des procès Saïdou/Bouamama pour « Nique la France » - où l’on retrouvait le même avocat de l’AGRIF côté partie civile, ce qui en dit long sur les ravages de l’oisiveté – la jurisprudence avait finalement tranché dans le sens d’une distinction (logique) entre « anti-blancs » et « anti-français ». La circonstance aggravante de discrimination raciale, prévue par l’article 132-76 a donc été écartée. Or ce procès d’un rappeur, sauf son respect, quasi-inconnu, traduit un enjeu politique qui dépasse le cas particulier. Le sursaut de tolérance de la société française se confirme, selon la CNCDH. La rédaction de «Libé» est-elle «blanche» ? Question posée par Pulsan le 28 juin 2018 Votre question (qui nous a été posée par tant d’autres depuis un an) renvoie à une critique très souvent faite à Libération sur les réseaux sociaux.

La rédaction de «Libé» est-elle «blanche» ?

Votre rédaction, nous dit-on, est «blanche». Souvent, le propos est étayé d’une photo datant de 2015, toujours la même, de la terrasse de nos anciens locaux, rue Béranger (celle qui illustre cet article). On y voit une rédaction brandissant le poing. Eviction de Rokhaya Diallo : le «New York Times» et le «Guardian» épinglent la France. «La France échoue à faire face au racisme.»

Eviction de Rokhaya Diallo : le «New York Times» et le «Guardian» épinglent la France

Dans son éditorial du jour, le New York Times passe au scalpel l’éviction polémique du Conseil national du numérique mi-décembre de la journaliste et militante antiraciste Rokhaya Diallo. Un épisode qui permet au grand quotidien américain d’évoquer le «racisme institutionnel» de notre pays, qualifié ici d'«affront à l’idéal républicain universaliste français». La conclusion de l’édito est sévère pour le locataire de l’Elysée, actuellement en goguette pyrénéenne : «Macron a tenté de donner l’image d’un leader ouvert et tourné vers l’avenir.

Cette affaire est une tache sur cette image et montre la nécessité pressante pour la France d’ouvrir un débat sur le racisme». Le New Yok Times n’est pas le seul à réagir à cette affaire qui, rappelons-le, a conduit à la démission collective de l’organe consultatif du gouvernement sur les questions du numérique. In France, a woman has been dismissed for her anti-racism. Pour Rokhaya Diallo, contre l’ethnicisation de la République. Il me semble très clair que l’exclusion de Rokhaya Diallo du Conseil National du Numérique constitue un événement que les historiens du XXIIe siècle retiendront comme un des indices des tentatives répétées d’ethnicisation de la République française qui, je l’espère, seront mises en échec dans la longue durée.

Pour Rokhaya Diallo, contre l’ethnicisation de la République

Personne ne demande à personne de partager les idées de Rokhaya Diallo. Pour ce qui me concerne j’ai des connivences avec elle depuis que nous avons, ensemble, écrit un petit livre Comment parler de laïcité aux enfants (Le baron perché, 2015). Cet ouvrage se situe complètement dans la lignée de la laïcité de 1905 et je défie quiconque de prouver le contraire. Pour autant, nous ne sommes pas, Rokhaya et moi, des clones. Mais justement, ce qui a été intéressant, ce fut la rencontre de deux itinéraires différents. Pour autant, le fait d’écrire publiquement que je suis scandalisé par cette exclusion ne vient pas seulement de ce compagnonnage. «Mohamed Chettouh a 26,7% moins de chances que Sébastien Petit» d'accéder à un logement. En guise de conclusion, il est écrit : «Relativement au candidat de référence présumé d’origine française, Sébastien Petit, le candidat maghrébin Mohamed Chettouh a 26,7% de chances en moins de voir ses démarches d’accès au logement aboutir.»

Cette étude du CNRS, publiée ce vendredi, avait pour objectif principal de mesurer l’ensemble des discriminations dans l’accès au logement du parc privé en France métropolitaine. Après six mois de «testing», les quatre professeurs d’universités chargés de l’enquête ont rendu compte «d’importantes discriminations selon l’origine du candidat» (signalé par son nom et/ou son prénom), «sans mettre en évidence de discriminations en raison de l’âge du loueur ou de son lieu de résidence.» 5 008 annonces testées Dans les détails, les résultats sont sans équivoque : le profil neutre de Sébastien Petit a reçu 698 réponses positives pendant que Mohamed Chettouh n’en obtenait que 507 («le profil neutre au patronyme à consonnance maghrébine»). Racisme d’État (2/2): politiques de l’antiracisme. Les trois âges de l’antiracisme Qu’est-ce que l’antiracisme politique ?

Pour le comprendre, il convient de revenir à l’histoire du racisme depuis le retour de l’extrême droite sur la scène politique, et en réponse à ce que j’ai proposé d’appeler les trois âges de l’antiracisme. Dans les années 1980, les premiers succès du Front national ont servi de catalyseur à un antiracisme idéologique : pendant ce premier âge, il s’agissait de mener le combat contre un parti xénophobe et raciste sur le terrain des idées et des valeurs, soit d’opposer l’universalisme républicain au culturalisme identitaire de l’extrême droite renouvelée. "Racisme d'Etat" : derrière l'expression taboue, une réalité discriminatoire.

Interrogé mardi 21 novembre à propos d'un "stage non-mixte" organisé par le syndicat enseignant SUD 93 pour faire, entre autres, "l'analyse du racisme d'Etat dans la société et en particulier dans l'Éducation nationale", le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer a annoncé sa volonté de porter plainte.

La cause ? La plainte contre Sud Education interroge la liberté syndicale. Comment la blanchité perpétue le racisme ? Entretien avec Robin DiAngelo - Etat d'Exception. Gawker : Qu’est-ce que la blanchité [whiteness], et comment est-elle construite ? Robin DiAngelo : Le racisme a deux fonctions principales : l’oppression des racisé-e-s [people of color], oppression que la plupart des gens reconnaissent, mais aussi l’élévation simultanée des Blancs. Vous ne pouvez pas tenir un groupe vers le bas sans élever l’autre vers le haut. Donc, quand je pense à la blanchité, je pense à ces aspects du racisme qui élèvent spécifiquement les Blancs. Maintenant, tout le monde est connecté. Aussi, tout ce qui opprime les racisé-e-s est ce qui probablement élève les Blancs. En tant que Blancs dans cette société, nous sommes socialisés dès notre naissance pour nous voir comme supérieurs, pour voir les Blancs et les choses qui leur sont associées comme supérieures.

Ce que le mot « racisé-e » exprime et ce qu’il masque - Etat d'Exception. Dans un article paru en octobre 2014 à l’occasion de la sortie en salles aux Etats-Unis de Dear White People (texte traduit et publié sur ce site au moment de la sortie du film en France), Stephen Kearse pose d’emblée que « la plus grande puissance du racisme est sa capacité à simplifier radicalement le monde », à rendre celui-ci « univoque ». La tâche fondamentale de tout travail antiraciste consiste alors selon lui à « contester et [à] saper cette simplicité artificielle, en exposant la complexité implacable du monde ».

Racisme d’État : la preuve par Jean-Michel Blanquer. À l’Assemblée nationale, puis par un communiqué mis en ligne sur le site du ministère de l’Éducation, Jean-Michel Blanquer a annoncé son intention de porter plainte contre le syndicat Sud-éducation 93 : une intolérable atteinte aux libertés syndicales et, au-delà, une tentative d’intimidation qui en dit long sur la conception très singulière que le gouvernement se fait de la liberté d’expression et de la lutte antiraciste.

«Blanchité», «racisé», «racisme d'Etat» : M. Blanquer, ces concepts sont légitimes dans le débat public. On avait accusé la sociologie de fournir des «excuses» aux criminels, ce sont aujourd’hui ses concepts qui sont pris pour cibles. Un effort minimal aurait pourtant suffi au ministre de l’Éducation, Jean-Michel Blanquer, pour découvrir qu’en fait de «mots épouvantables», «blanchité» et «racisé» sont des termes scientifiques utilisés en France et ailleurs depuis plusieurs décennies.

Ces concepts, consolidés au fil des ans, s’inscrivent dans des cadres théoriques partagés et font l’objet d’ouvrages et d’articles académiques nombreux. S’il est compréhensible que leur entrée dans l’espace du débat public provoque la surprise, leur condamnation lapidaire a de quoi inquiéter. La seconde moitié du XXe siècle a vu la disqualification scientifique et politique de la croyance en l’existence de races humaines, aux différences physiologiques naturelles.

Une dynamique d’altérité et d’hostilité. Hourra ! David Pujadas tient enfin son clash - Télévision. « La suppression du service militaire, quelle belle connerie ! Praud, Rost et Evra : c'est pire que ce que vous pensiez. Anti-migrants, homophobes, masculinistes, néo-nazis, complotistes : les identitaires européens ratissent large - Basta ! Accès au crédit: les banques discriminent les hommes d’origine subsaharienne et maghrébine. Noirs et Arabes payent plus cher le crédit bancaire que les Blancs. La discrimination bancaire pour la première fois démontrée. La glottophobie, un type de discrimination largement ignoré. Quand on s’intéresse à la fois à la question des discriminations et à celle des pratiques linguistiques, notamment en France, on constate très vite que les discriminations linguistiques sont généralement ignorées, au double sens d’« inconnues » (on ne sait pas que ça existe, on ne les voit pas) et de « négligées » (on n’y accorde aucune attention quand on en voit).

Très peu de liens sont faits entre ces deux questions, à part quelques vigilances de militants ou de chercheurs spécialisés. Quartiers libres. Les mutilations barbares de Justin Trudeau. Tout commence en 2011 alors que Justin Trudeau, qui n’est pas encore premier ministre du Canada, commente la rédaction d’un livret de citoyenneté canadienne. Trump, Poutine, Erdogan, Le Pen : « C'est le nationalisme pour les pauvres et le libéralisme pour les riches » - Basta ! Racisme, complotisme, paranoïa, refus de la science : Renaud Camus chez France Culture. Tartuffe et Banania: Danièle Obono face à la République irréprochable. De quel droit somme-t-on Danièle Obono de crier «Vive la France» ? J’ai été blacklistée de France Télévisions pour avoir dénoncé la discrimination raciale. Madame Badinter, allez porter une robe à fleurs à l’Assemblée ! L'odieuse «blague» de Macron. « Amener du Comorien » : de l’emploi déshumanisant de l’article partitif – La pensée du discours.

Marianne et le garçon noir. Marianne et le garçon noir – LM Institute – French Africana. Cette non-mixité militante qui fait débat. Why there’s nothing racist about black-only spaces. Il est temps de prendre conscience de la violence de l’ultra droite — L'Autre Quotidien. LE GRAND ENTRETIEN avec Raoul Peck :" La France gère le racisme avec déni et paternalisme" « je sais identifier un fasciste. [Présidentielle 2017 - 1er tour] L'important score du FN dans les casernes de gendarmes mobiles et gardes républicains. Les contresens de Macron sur le multiculturalisme. En France à l’heure de Vichy, par Dominique Vidal (Le Monde diplomatique, septembre 2014) La question des contrôles au faciès s’invite au lycée. Viols d'enfants en Centrafrique: les soldats français acquittés. Océanerosemarie et le "chinois tué" : et s'il avait été blanc ?

Paris: un homme mort, un policier blessé à l'arme blanche. Enzo Traverso « L’extrême droite reprend les codes de l’antisémitisme des années 1930. Bar PMU de Sevran : la contre-enquête du Bondy Blog. Ile-de-France : Pécresse impose l’usage du français sur les chantiers - Le Parisien. Peut-on qualifier Marine Le Pen de "fasciste"? Oui, répond la Cour de cassation en relaxant Mélenchon. L’AFA Paris-banlieue: «Le FN n’est que le thermomètre du fascisme» Drôle de visite au musée ! Jeunes noirs ou arabes, vous êtes 20 fois plus contrôlés que la moyenne (mais ce n’est pas une surprise) L’arbre qui cache Laforêt des discriminations. Voilà ce qui se passe quand on demande un locataire "franco-français" à une agence immobilière.

Top 10 des pires déclarations de Manuel Valls. Le fascisme de Mussolini et nous aujourd'hui. Réchauffement climatique : pour Sarkozy, c'est la faute à l'Afrique ! Colonialisme. Elie Domota: «Ma réponse à François Fillon» Financement libyen, révélations de Buisson… la mauvaise passe de Sarkozy. La terre, les morts et nos ancêtres. Face à l’offensive réactionnaire : « L’histoire, ce n’est en aucun cas la contemplation béate d’un passé révolu » - Basta !

« Nos ancêtres les Gaulois » : ils sont fous ces historiens ! Il y a 2000 ans ton pays s'appelait la Gaule et tes ancêtres les Gaulois ? (with images, tweets) · laurencedecock1. Sarkozy : «Dès que l'on devient français, nos ancêtres sont gaulois» - le Parisien. « les bienfaits de la culture française. Fillon, à l’aise dans le cambouis identitariste ! Le camp d'été décolonial marque une rupture avec «l'antiracisme moral» Reims, camp d’été décolonial. Les vrais racistes à l’offensive. L'horreur a son propre langage * Sans titre. CLIQUE TALK : Julien Salingue, sur le traitement médiatique de la mort d'Adama Traoré. « Bande de filles » : safari sur la Croisette. Critique culturelle ou choc de civilisation. La racaille, l’islamiste, le revanchard et le censeur. Pourquoi l’histoire de l’esclavage manque son objet. Lettre ouverte à Myriam Cottias. Nicolas Sarkozy exalte la France et fustige « la « tyrannie des minorités » La nation et la France postcoloniale. Du racisme dans le foot? Et puis quoi encore!

Racisme(s) médiatique(s), racisme dans les médias. Dans le tombeau de l’intellectuel français de souche. (20+) Yasser Louati : «Vous revoilà encore, Manuel Valls, avec vos obsessions sur l’islam…» 8 mars pour toutes, lmsi, rokhaya diallo : légitime défonce ! Frédérique et Rokhaya sont en bateau, Rokhaya tombe à l’eau… La séparation. Plus de ​50% des policiers et militaires ont voté FN en 2015. "Ça fait bien longtemps que je ne prononce plus mon prénom quand je me présente au téléphone" Un racisme qui vient d'en haut. DÉBATS : les idiots utiles du FN avec Jacques Rancière. Le FN fait carton plein dans les casernes des gendarmes mobiles et des gardes républicains !

FN : la presse allemande fustige les élites françaises.