background preloader

Institutionnel

Facebook Twitter

Résumé programme 2015.pdf. L’essentiel du #college2016 en une infographie. FAUX, tout est FAUX dans votre argumentaire sur l’allemand et vous n’avez toujours pas le courage de répondre en direct à un représentant des professeurs d’allemand à la radio ou à la télévision.

L’essentiel du #college2016 en une infographie

FAUX l’expérience des Académies de Rennes et de Toulouse ne prouve rien : 0,2 % d’augmentation en LV2 : quelle augmentation !!! Vous vous moquez du monde ! Quand 8 candidats postulent à l’allemand LV2 dans mon établissement, on leur répond de choisir une autre langue car un cours pour 8 élèves n’est pas « rentable » ! Voilà la réalité ! FAUX vous ne ferez pas augmenter le nombre de germanistes en primaire : d’autres ont essayé avant vous et se sont cassé les dents ! FAUX les langues ne seront pas renforcées par les EPI puisque ceux-ci seront pris sur les horaires de langues : résultat nul ! Quant aux intervenants extérieurs que vous prévoyez pour les écoles primaires, j’ose espérer que vous pensez à de vrais professeurs d’allemand.

Etes-vous naïve ou cynique ? Enseigner avec le numérique. Presentation des standards lom learning object metadata. Catalogage avec BCDI : Fiches exemples. Le "groupe académique mutualisation" a établi ces exemples de catalogage avec BCDI pour la première fois en 2003.

Catalogage avec BCDI : Fiches exemples

Ces notices ont été actualisées pour BCDI 3 en 2006, en tenant compte : de la mise à jour de la norme Z 44-050 (catalogage des monographies) et en particulier des modifications concernant la collation. De la création, dans BCDI du champ « Lien » dans les notices pour indiquer l’adresse URL. Pour de plus amples informations à ce propos, on se reportera aux précisions apportées sur le site du Club-BCDI Dans cette nouvelle mise à jour (2013), les fiches proposées ci-dessous tiennent compte des recommandations de l’ISBD intégré pour les ressources en ligne.

Fiches exemples. Isbd trad francais. Norme iso 690. Objectifs PACIFI - tableau recap - Repères pour la mise en œuvre du Parcours de formation à la culture de l’information. Reperes Pacifi 157854. Brevet informatique et internet (B2i) - B2i. De l'école au lycée Les B2i école, collège et lycée sont mis en oeuvre depuis la rentrée 2012.

Brevet informatique et internet (B2i) - B2i

Ils permettent d'attester le niveau acquis par les élèves dans la maîtrise des outils multimédia et de l'internet. Ils permettent aussi de mieux préparer les élèves à un usage responsable des technologies de l'information et de la communication. Le B2i est un outil pédagogique qui tient compte des transformations des usages du numérique. Il est articulé, pour l'école et le collège, au livret personnel de compétences (compétence 4 : maîtrise des techniques usuelles de l'information et de la communication).

Le B2i n'est pas un examen mais une "attestation de compétences". Les élèves de l'école au lycée et les apprentis, gérés par les EPLE et CFA, sont concernés par cette attestation. Cinq domaines Cinq domaines sont évalués. Accès aux documents d'appui : Le B2i s'inscrit en cohérence avec le certificat informatique et internet (C2i) mis en place simultanément dans l'enseignement supérieur. Programmes du lycée. Programmes de l'école et du collège (jusqu'en juin 2016) Évaluation des compétences - Grilles de références socle commun. Socles 2006 et 2016. Le socle actuellement en vigueur comprend sept compétences Le socle s’organise en sept grandes compétences : chacune est composée de connaissances essentielles, de capacités à les utiliser et d’attitudes indispensables tout au long de sa vie, comme l’ouverture aux autres, la curiosité, la créativité, le respect de soi et d’autrui.

Socles 2006 et 2016

Depuis 2009, les programmes du collège intègrent les éléments du socle commun, dans la continuité de ceux de l'école primaire publiés en 2008. La maîtrise de la langue française L'acquisition de cette compétence est une priorité absolue. Elle passe par : Socle 2006. SOCLE COMMUN DE CONNAISSANCES ET DE COMPÉTENCES D. n° 2006-830 du 11-7-2006 JO du 12-7-2006 NOR: MENE0601554DRLR : 191-1 MEN - DGESCO A1-4 Vu code de l’éducation, not. art.

Socle 2006

L. 122-1-1 ; avis du Haut Conseil de l’éducation du 22-5-2006 ; avis du CSE du 8-6-2006 Article 1 - La partie réglementaire du code de l’éducation est modifiée conformément aux dispositions des articles 2 à 4 ci-après.Article 2 - Les articles suivants sont insérés à la section 1 du chapitre II du titre II du livre Ier : “Art. D. 122-1 : Le socle commun prévu à l’article L. 122-1-1 est défini à l’annexe à la présente section.” “Art. Fait à Paris, le 11 juillet 2006. Socle 216. Publics concernés : élèves en cours de scolarité obligatoire des écoles élémentaires, des collèges et lycées publics et privés sous contrat de l'éducation nationale et de l'enseignement agricole, et, pour l'annexe, les enfants instruits dans la famille ou dans les établissements d'enseignement privés hors contrat.

Socle 216

Objet : publication du nouveau socle commun de connaissances, de compétences et de culture. Entrée en vigueur : le texte entre en vigueur à compter de la rentrée scolaire de septembre 2016. Notice : le décret prévoit un nouveau socle commun de connaissances, de compétences et de culture destiné à remplacer le socle commun de connaissances et de compétences actuellement en vigueur. Références : le présent décret est pris en application de l'article L. 122-1-1 du code de l'éducation dans sa rédaction issue de l'article 13 de la loi n° 2013-595 du 8 juillet 2013 d'orientation et de programmation pour la refondation de l'école de la République.

. « Art. . « Art. . « Art. Annexe. La circulaire de rentrée 2016 au Bulletin officiel. Circulaire n° 86-123 du 13 mars 1986. Circulaire n° 86-123 du 13 mars 1986 Texte adressé aux recteurs, aux inspecteurs d'académie et aux chefs d'établissement.

Circulaire n° 86-123 du 13 mars 1986

Références : circulaire n° 77-070 du 17 février 1977 et circulaire n° 79-174 du 9 mai 1979 RLR 523-3b (cédérom 1999-3)BO n°12, 27 mars 1986 La mise en œuvre, dans les collèges et les lycées, d'une rénovation pédagogique qui tienne compte à la fois des objectifs et des contenus des nouveaux programmes, du recours à de nouvelles technologies notamment dans le domaine de l'audiovisuel et de l'informatique, de la nécessité d'ouverture des établissements sur le monde et la société, implique une contribution accrue des centres de documentation et d'information.

Les établissements d'enseignement technologique et professionnel doivent tirer parti dans des conditions analogues aux autres établissements des ressources de ces centres. 1. Il prend, par ailleurs, toutes initiatives opportunes pour amener progressivement les élèves à : Référentiel métier 2013.

Article 1 - La liste des compétences que les professeurs, professeurs documentalistes et conseillers principaux d'éducation doivent maîtriser pour l'exercice de leur métier est précisée à l'annexe du présent arrêté.

Référentiel métier 2013

Article 2 - L'arrêté du 12 mai 2010 portant définition des compétences à acquérir par les professeurs, documentalistes et conseillers principaux d'éducation pour l'exercice de leur métier est abrogé. Toutefois ses dispositions demeurent applicables aux personnels enseignants et d'éducation stagiaires, lauréats des concours de recrutement ouverts antérieurement au 1er septembre 2013. Article 3 - Le présent arrêté entre en vigueur le 1er septembre 2013. Article 4 - Le secrétaire général, le directeur général de l'enseignement scolaire et les recteurs sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l'exécution du présent arrêté, qui sera publié au Journal officiel de la République française. Fait le 1er juillet 2013 Ce référentiel de compétences vise à Sont ainsi définies : 1. 2. 3.