background preloader

Le mouvement de lutte contre le racisme: Afrique du Sud

Facebook Twitter

Documentaires et films sur le thème

Il y a 49 ans, Mandela était condamné à la prison à perpétuité. Le 12 juin 1964, Nelson Mandela, alors âgé de 45 ans, a été condamné pour «sabotage» avec huit autres militants et sympathisants du Congrès national africain (ANC), engagés dans la lutte armée contre le pouvoir blanc.

Il y a 49 ans, Mandela était condamné à la prison à perpétuité

Sept d'entre eux avaient été arrêtés près d'un an plus tôt dans une ferme de Rivonia, au nord de Johannesburg, qui servait de lieu de rencontre secret. Mandela, qui dirigeait le MK - la branche armée de l'ANC -, était déjà sous les verrous depuis août 1962. Mais il a été confondu quand la police a trouvé son carnet sur les lieux. La libération de Nelson Mandela. Nelson Mandela : « La lutte, c’est ma vie » Nelson Mandela, 1964: 'I am prepared to die' - audio recording of speech at sabotage trial. L’Apartheid. Les origines Le régime de l’apartheid n’a pas été instauré du jour au lendemain.

L’Apartheid

Les conflits entre les Blancs et les Noirs ont existé dès les premiers jours de la colonisation, mais c’est officiellement en 1911 que la première loi ségrégationniste a été mise en place. Cette Loi sur les mines et les chantiers limitait les droits des Noirs en matière d’emploi. Plusieurs autres lois limitant les droits des Noirs et des Métis sont adoptées dans les années suivantes. Un défenseur des droits de l’Homme — Nelson Mandela. Nelson Mandela, l’un des symboles de la lutte pour les droits de l’Homme le plus connu de notre époque, est un homme dont le dévouement à la liberté de son peuple a inspiré les défenseurs des droits de l’Homme du monde entier.

Un défenseur des droits de l’Homme — Nelson Mandela

Né au Transkei, en Afrique du Sud, fils d’un chef tribal, Mandela a reçu un diplôme universitaire et un diplôme de droit. En 1944, il s’est joint au congrès national africain (ANC) et a activement travaillé pour abolir la politique d’apartheid du parti au pouvoir. Jugé pour ses actions, Mandela a déclaré : « J’ai lutté contre la domination blanche et j’ai lutté contre la domination noire. J’ai chéri l’idéal d’une société démocratique et libre dans laquelle toutes les personnes vivent ensemble en harmonie et avec des chances égales. C’est un idéal pour lequel je souhaite vivre et que j’espère accomplir. . « Si vous parlez à un homme dans une langue qu’il comprend, cela va à sa tête. Le récit de Nelson Mandela. Le combat de Nelson Mandela. Le regime de l'apartheid. L'Apartheid en Afrique du Sud. L’Afrique du Sud avant l’Apartheid Colonisation de l’Afrique du Sud L’Afrique du Sud a d’abord été colonisée par les Hollandais.

L'Apartheid en Afrique du Sud

À leur arrivée au 17e siècle, plusieurs groupes différents occupaient le territoire. Les colons hollandais, surnommés les Boers, prenaient possession du territoire. C’est d’ailleurs de la langue des Hollandais que l’afrikaans est née. Mandela : les discours entrés dans l'Histoire. L'ancien président de l'Afrique du Sud, Nelson Mandela, est mort jeudi 5 décembre à l'âge de 95 ans.

Mandela : les discours entrés dans l'Histoire

Depuis 1999, le héros de la lutte contre l'apartheid s'était retiré de la vie publique, ne faisant que de rares apparitions. En 2003 pourtant, il était sorti de son silence pour commenter l'action de George W. Bush, « un président qui ne sait pas réfléchir », et condamner le lancement de l'attaque en Irak. Car tout au long de sa vie, la parole fut la plus grande arme de Nelson Mandela. 20 avril 1964, procès de Rivonia : « Un idéal pour lequel je suis prêt à mourir » Depuis près de deux ans, Nelson Mandela est en prison, condamné pour avoir incité des gens à se mettre en grève pour protester contre les politiques de ségrégation raciale.

. « La souffrance des Africains, ce n'est pas seulement qu'ils sont pauvres et que les blancs sont riches, mais bien que les lois qui sont faites par les Blancs tendent à perpétuer cette situation. (...) Vingt ans après l'apartheid, l'égalité se fait toujours attendre en Afrique du Sud. Bien que des études récentes aient montré que les politiques menées par le gouvernement de l'ANC, le parti au pouvoir depuis 1994, ont contribué à réparer certaines injustices, les progrès sont terriblement lents... et inégaux.

Vingt ans après l'apartheid, l'égalité se fait toujours attendre en Afrique du Sud

En 1998, le président Thabo Mbeki disait que l'Afrique du Sud était «un pays de deux nations». Seize ans plus tard, il pourrait le redire. Le pays est plus que jamais l'un des plus inégaux du monde. Ashwin Desai, sociologue à l'Université de Johannesburg, est persuadé que les Sud-Africains n'ont pas profité de la démocratie, la majorité de la population étant encore «enlisée dans la pauvreté, face à une richesse toujours croissante de l'autre côté» de l'échelle sociale, chez les Blancs, les Indiens et cette nouvelle bourgeoisie noire qui a émergé depuis 20 ans.

«La démocratie devrait apporter plus que la liberté, elle doit se traduire par une amélioration du niveau de vie», selon lui. Le Canada et l'apartheid : ni noir, ni blanc. Date de diffusion : 8 août 1976 Quand la journaliste Denise Bombardier lui demande ce qui s'est passé à Soweto en juin 1976, Louis Busson, directeur des services français de la radio sud-africaine semble un peu agacé.

Le Canada et l'apartheid : ni noir, ni blanc