background preloader

Inégalités salariales

Facebook Twitter

Parité hommes-femmes : «En France, il est urgent de changer les mentalités» Femmes et pauvreté : données statistiques. En France, comme dans la majorité des pays européens, le taux de pauvreté des femmes est légèrement supérieur à celui des hommes: 13,8% des femmes sont concernées contre 12,2% des hommes en 2008.

Femmes et pauvreté : données statistiques

Ce seuil de pauvreté correspondait en 2010 à 964 euros mensuels pour une personne seule. La moitié des personnes concernées vivent avec moins de 781 euros par mois. On peut étudier cette situation selon deux axes : - La pauvreté monétaire renvoie aux ressources du ménage. En 2010, la pauvreté monétaire touchait 14 % des personnes vivant en France soit 14,5% de femmes et 13% d’hommes. Elle touchait 33% des familles monoparentales. - La pauvreté économique est identifiée au niveau de l’individu dès lors que son revenu d’activité, en comprenant les indemnités de chômage ou de maladie, est inférieur au seuil de pauvreté. . - En raison de leur plus longue espérance de vie, les femmes sont plus souvent seules après 65 ans. Monoparentalité 84% des familles monoparentales ont une femme à leur tête. Déséquilibre au sommet. Même les femmes qui accèdent au plus haut niveau de direction des plus grandes entreprises peuvent se plaindre d’iniquité salariale.

Déséquilibre au sommet

Selon un relevé mené par l’agence financière Bloomberg, sur les cinq dirigeants les mieux payés de chacune des entreprises composant l’indice global Standard & Poor’s 500 l’an dernier, seulement 198 étaient des femmes, soit 8 % du total. Celles-ci gagnaient en moyenne 5,3 millions US, 18 % de moins que les hommes du club. Gros plan sur la pointe d’un iceberg. 1- Safra A. Catz, chef de la direction financière, Oracle : 51,7 millions US 2- Marissa Mayer, présidente, Yahoo ! « Je me suis toujours appliquée à négocier pour mon équipe, mais je n’ai jamais été aussi bonne à négocier pour moi. » – Dawn Lepore, ex-PDG de Drugstore.com et vice-présidente du conseil de Charles Schwab, aujourd’hui administratrice d’AOL et de TJX – Patricia Cook, présidente de la firme de recherche Cook & Co. – M.J.

Et encore là, des écarts salariaux importants sont relevés. . – Aetna. Égalité 2012. Précarité : état des lieux De très nombreuses femmes sont dans une situation de précarité, c'est-à-dire d’instabilité dans l’emploi, de fragilité de l’insertion sur le marché du travail et de difficultés de réinsertion.S’il est certain que...

Égalité 2012

Précarité : nos revendications La précarité n'est pas une fatalité. Lutter contre la précarité, et notamment celle des femmes, demande une volonté politique, celle d'imposer des obligations aux entreprises et de reconnaître de nouveaux droits aux salarié-e-s.Osez... Zoom sur : la retraite des femmes >>> LA SITUATION DES FEMMES RETRAITEES>>> La précaritéLes femmes retraitées ont aujourd’hui dans une situation de précarité importante.

La « TVA sociale » ou comment précariser encore et toujours plus les femmes La « TVA sociale » n’a de sociale que son nom ! Premières sanctions contre les inégalités salariales. La ministre des Droits des femmes Najat Vallaud-Belkacem a annoncé que les deux premières sanctions étaient tombées sur deux entreprises n’ayant pas respecté l’égalité salariale hommes/femmes.

Premières sanctions contre les inégalités salariales

«On a prononcé 135 mises en demeure en quatre mois. Et surtout les deux premières sanctions sont tombées. Ces entreprises ont été averties mais sont passées outre la mise en demeure», déclare la ministre interrogée dans l’édition de jeudi du Parisien/Aujourd’hui en Franceà l’occasion de la Journée internationale pour l’égalité des salaires.

«Depuis le début de l’année, 1 500 plans ou accords d’entreprise nous ont été déposés. Ils dressent un diagnostic, fixent des objectifs. «Pour la première entreprise épinglée, située en Ile-de-France, c’est une pénalité de 5 000 euros par mois jusqu’à ce qu’elle se mette en conformité avec la loi. Pour la ministre des Droits des femmes : «La sanction, c’est le dernier recours, mais pour être efficace elle doit être dissuasive. «Equal Pay day»