background preloader

Presse - Radio

Facebook Twitter

Radio : Francis Zégut, l’électron libre de la FM. L’ancien animateur de « Wango Tango » fête ses quarante ans de radio sur RTL puis RTL2.

Radio : Francis Zégut, l’électron libre de la FM

LE MONDE | • Mis à jour le | Par Joël Morio Sa gouaille est intacte, ses yeux bleus toujours aussi perçants et sa barbe encore plus longue et blanche. A 64 ans, Francis Zégut est en pleine forme. Et, s’il n’a pas envie de « s’accrocher aux branches », l’animateur prévoit de lâcher le micro « quand sa fille aura passé son bac », soit dans deux ou trois saisons. En attendant, ­« Zégut » fête ses 40 ans de radio à RTL, puis à RTL2. Jeudi 17 novembre, de 22 heures à minuit, l’animateur de « Pop-Rock Station », sera en direct du « Grand Studio » pour une émission en public. Pour cette émission anniversaire, Francis Zégut va également tendre son micro à quelques auditeurs ­fidèles, comme Cyril Calmeau, un biker qui se déplace désormais en fauteuil roulant après un grave accident de moto. « Il a trouvé une autre passion dans l’illustration et le dessin.

Une famille. La mort de Michel Delpech, le chanteur de "Pour un flirt" A 69 ans, le chanteur, auteur, compositeur Michel Delpech est mort samedi soir, annonce son épouse.

La mort de Michel Delpech, le chanteur de "Pour un flirt"

Il a été emporté par un cancer de la gorge contre lequel il se battait depuis plusieurs années. Il aurait eu 70 ans dans moins d'un mois, le 26 janvier. Michel Delpech, s'est éteint samedi soir à Puteaux, en région parisienne. Son épouse précise que "cela faisait trois ans qu'il se battait contre un cancer" de la gorge, qui l'avait forcé à quitter la scène en 2013. La carrière de Michel Delpech, retracée par Marion Bernard Dans un communiqué, François Hollande lui rend hommage. Evincé de Radio France, Joël Collado ne présentera plus la météo. Joël Collado, qui présentait la météo depuis 21 ans sur France Inter et France Info, a animé ce dimanche son dernier bulletin météo.

Evincé de Radio France, Joël Collado ne présentera plus la météo

Une « sanction » selon lui Il a indiqué à France 3 Midi Pyrénées avoir été écarté « pour des raisons mystérieuses qu'il ne connaît pas », qualifiant cette décision de « sanction ». Il a dit en avoir été prévenu seulement fin septembre. Météo France, qui l'emploie, a affirmé que « Radio France voulait faire évoluer le format de la météo » pour qu'elle soit « plus incarnée, avec plus d'interactions entre le journaliste en studio et le prévisionniste » et donc « des prévisionnistes en studio ». Jean-Marie Pelt, une vie au service de l’homme et de la nature. 23/12/2015 à 14:40, actualisé à 15:07 Vu 2617 fois Le Messin Jean-Marie Pelt est décédé cette nuit des suites d’un infarctus.

Jean-Marie Pelt, une vie au service de l’homme et de la nature

Les collections atypiques : prêter autre chose que des produits culturels ? Ça fait plusieurs dizaines d’années qu’on parle de « médiathèques » pour désigner les bibliothèques modernes.

Les collections atypiques : prêter autre chose que des produits culturels ?

Pourtant, si vous essayez d’en imaginer une, il y a de fortes chances pour que vous pensiez d’abord à des rayonnages de livres. Ce primat du livre – et plus généralement des produits culturels – occulte peut-être une partie du potentiel des bibliothèques en tant qu’institutions citoyennes : et si la spécificité des bibliothèques ne résidait pas dans leur dimension culturelle mais plutôt dans le double principe de la collection et du prêt ? On pourrait imaginer de prêter bien autre chose que des livres, des cds ou des dvds… Si je me limitais à l’hexagone, mon billet serait presque entièrement théorique et il serait beaucoup plus bref. On pourrait citer l’exemple des artothèques et des ludothèques, c’est vrai. Télescopes, banjos et graines de tournesol 1. Les bibliothèques d’outils ont déjà une longue histoire aux Etats-Unis puisqu’elles existent depuis la fin des années 70. 2.

Charline Vanhoenacker : « Je ne veux pas céder un millimètre carré de liberté dans tout ce que je fais » Le Monde.fr | • Mis à jour le | Propos recueillis par Sandrine Blanchard Gamine elle était fan de Nicolas Hulot et des Guignols de l’info.

Charline Vanhoenacker : « Je ne veux pas céder un millimètre carré de liberté dans tout ce que je fais »

Devenue journaliste, chroniqueuse et animatrice sur France Inter, la Belge Charline Vanhoenacker revient sur son parcours et livre son regard sur la France. Je ne serais pas arrivée là si… Si je n’étais pas née et avais grandi à La Louvière, dans un creuset d’immigration, dans une ville et une région populaires qui ont des raisons de se sentir parfois de seconde zone. Je ne serais pas arrivée là si mes grands-parents n’avaient pas été résistants : un grand-père prisonnier politique qui a été arrêté en plein cours à l’Université libre de Bruxelles (où plus tard j’ai fait les mêmes études que lui : philologie romaine), une grand-mère infirmière.

La résistance, vous en parliez beaucoup avec vos grands-parents ? C’était un sujet obsessionnel chez mon grand-père. Vos parents enseignants vous parlaient-ils souvent de politique ? J’y suis arrivée par hasard.