background preloader

Éducation nationale et numérique

Facebook Twitter

Internet bouleverse-t-il vraiment l'éducation? Les innovations numériques vont-elles changer en profondeur le système éducatif?

Internet bouleverse-t-il vraiment l'éducation?

Emmanuel Davidenkoff. A chaque fois qu'une nouveauté intervient, un chercheur ou un expert anticipent un bouleversement de l'école. L'électrification des lignes de trains aux Etats-Unis devait modifier la carte scolaire américaine avec la possibilité de regrouper dans des écoles immenses les enfants venus des campagnes. En fait, l'administration américaine a simplement construit des écoles dans les villages. Les mêmes projections ont été faites avec l'arrivée de la télévision, susceptible de faire table rase du passé. Arrive un véritable "tsunami éducatif", pour reprendre la formule du patron de Stanford. Marcel Gauchet. L'accès immédiat de chacun à toute l'information disponible, quel stimulant pédagogique !

E.D. M.G. Le médium numérique ne va-t-il pas changer la manière d'enseigner? M.G. Et puis, la surabondance de cette information facile d'accès change la hiérarchie des tâches. E.D. L’adoption du numérique : l’avis d’un collégien. Suite à une conversation sur Twitter, Alexandre a accepté d’écrire un billet pour notre blog afin de donner son avis sur le numérique à l’école.L’avis et le ressenti des élèves nous semblent essentiels et nos colonnes leur sont ouvertes.

l’adoption du numérique : l’avis d’un collégien

N’hésitez-pas comme Alexandre à nous proposer vos textes à cette adresse que vous soyez étudiant, lycéen, collégien ou même élève de primaire… Bonjour à tous les membres de l’association et aux lecteurs, Je suis élève de 4e dans un collège en Ille-et-Vilaine (35) et j’ai récemment assisté à l’intervention d’un adhérent d’une association extérieure du collège, qui nous a peu ou prou expliqué ce qu’était le « cyber-harcèlement » mais surtout ce qu’est la « e-réputation » et comment l’entretenir, donc il nous a cité cet exemple qui est de ne pas poster de photos se mettant en scène dans une soirée avec une bouteille ou une cigarette à la main ou d’autres cas de figures semblables à celui ci.

Le guide de mise en œuvre du numér... Chronique de la censure ordinaire en milieu éducatif. Ils en rêvent la nuit, c’est certain, et se réveillent, la tempe humide, se demandant ce qu’ils vont bien pouvoir censurer sitôt arrivés au boulot… « Allez, qu’est-ce qu’on a bien pu oublier ?

Chronique de la censure ordinaire en milieu éducatif

YouTube, c’est fait, Dailymotion aussi, Wat.tv, non, c’est TF1, quand même… Comment ça, Dailymotion, c’est Orange ? Non, ça se saurait… Facebook, Twitter, Vine, Snapchat, Ask.fm, Renren des fois qu’il y ait des Chinois, Vkontakte au cas où il y aurait des Russes, on ne sait jamais… Ah, zut, on a oublié Pinterest. La fin de l'Ecole ?

L'École numérique » Un éclatement du temps et de l’espace ?  L’unité de temps et de lieu est depuis longtemps constitutive de l’acte d’enseigner.

L'École numérique » Un éclatement du temps et de l’espace ? 

Mais en s’imposant comme une des modalités de l’apprentissage, le numérique modifie sensiblement les repères spatio-temporels historiques : l’école s’acheminerait-elle vers une nouvelle ère ? « Vous aurez cours de français dans la salle B420 le mardi de 9 heures à 11 heures. » Cette phrase répétée à l’envi marque le lancement de l’année scolaire, construite sur le principe de l’unité de temps et de lieu. Ecole numérique : table ronde sur l'éducation à l'information et aux médias. Stratégie numérique : Devauchelle : Le moment du basculement est venu. "Nous sommes dans cette phase de basculement".

Stratégie numérique : Devauchelle : Le moment du basculement est venu

Le 10 juin, le ministre de l'éducation nationale devrait présenter la nouvelle "stratégie numérique" qu'il veut impulser. En préparation de cette journée, le Café pédagogique demande à des experts et à des acteurs d'analyser la situation présente du numérique pédagogique et de faire des propositions. Bruno Devauchelle revient pour nous sur 30 années de "plan informatique" pour dresser un tableau plutôt optimiste des perspectives du numérique éducatif. L'Etat a annoncé x plans numériques. Voilà maintenant une "stratégie". Tricher à l'ère du numérique. La triche est un comportement qui n'a pas attendu le numérique pour faire parler dans les salles des professeurs.

Tricher à l'ère du numérique

Mais depuis que le numérique s'impose au quotidien elle est redevenue un objet de préoccupation. Parler de triche demande d'abord de préciser les contours de cette attitude qui recouvre des réalités bien différentes les unes des autres. La triche est avant tout un contournement des règles établies en vue d'obtenir un résultat équivalent, voire supérieur à celui que l'on obtiendrait en les respectant. L'arrivée du numérique, a bien sûr, actualisé les procédés et élargi la palette des possibles. Il faut dire que, pour les jeunes amateurs de technologies, ils ont en face d'eux des adultes qui ont bien du mal à entrer dans ce monde qui leur est bien plus familier. Certes en 1980 un film comme « les sous-doués passent le bac » avait donné le ton d'une possible invasion des technologies pour tricher (mais aussi pour apprendre). Pourquoi tricher ? Bruno Devauchelle. Et si le ministère proposait une école vraiment numérique ? La stratégie numérique proposée par le ministre de l'Education est bien modeste, voire frileuse.

Et si le ministère proposait une école vraiment numérique ?

Ce qui ressort surtout des annonces et des commentaires c'est que le numérique ne doit pas changer l'école qui existe, mais au contraire renforcer celle qui existe déjà depuis deux siècles : "Le numérique peut aider l’École dans l’accomplissement de ses missions fondamentales". A cela d'ajoute l'habituel couplet sur l'esprit critique et l'éducation aux médias, qui engloberait une éducation au numérique (où l'inverse). Il suffit de lire la liste des nouveaux services proposés pour se rendre compte qu'il s'agit de ne pas poser la question "fondamentale", celle des missions de l'école à l'ère du numérique.

EcriTech’5 : "Changer la vie" en établissement par le numérique. Comment le numérique transforme-il au quotidien la vie en établissement ?

EcriTech’5 : "Changer la vie" en établissement par le numérique

C’est la question posée à tous les participants du colloque EcriTech’5 qui s’est déroulé à Nice les 10-11 avril. C’est que les mutations en cours ou en germe sont essentielles : le numérique peut aider à lutter contre les inégalités culturelles et sociales, renforcer les compétences et les appétences des élèves, modifier les temps et les espaces d’apprentissage, changer les modes de gouvernance et les relations entre les acteurs, ouvrir l’Ecole sur le monde … « Poser la question de l’établissement scolaire, explique Catherine Becchetti-Bizot, c’est vraiment le bon niveau pour comprendre ce qui est en train de bouger dans le système éducatif ».

Eduthèque, à quoi ça sert ? Le portail éduthèque est ouvert depuis novembre 2013.

Eduthèque, à quoi ça sert ?

Mis en place dans le cadre du service public du numérique éducatif, il permet à chaque enseignant d’accéder, via ses identifiants académiques, à des ressources pédagogiques proposées par des établissements publics à caractère culturel et scientifique avec lesquels le Ministère a conclu un partenariat : le Louvre, l’INA, le CNRS, Antigone-en-ligne, Edugéo, la BnF… S’agit-il d’un énième « machin », technocratique, pyramidal et inutile ?

Ou bien d’un réel service susceptible d’aider les enseignants, et les élèves, dans les pratiques quotidiennes de classe ? Au terme de cette première année scolaire d’existence, il est intéressant de dresser un bilan et de tracer des perspectives. Pour Delphine Regnard, chef de projet à la Direction Numérique pour l’Education (ministère), éduthèque est un outil susceptible de favoriser l’accès de tous à la culture, sous des formes plus variées et plus riches, jusqu’à favoriser l’interdisciplinarité. L'école doit s'adapter au XXIème siècle. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Didier Schmitt (Conseiller scientifique auprès du Président de la Commission européenne) Du fait de la progression démographique et du développement des classes moyennes dans le monde, les systèmes éducatifs vont devoir former, d'ici 2050, autant d'étudiants que durant toute l'histoire de l'humanité réunie.

L'école doit s'adapter au XXIème siècle

D'ici là, « l'infosphère » continuera son expansion vertigineuse ; la masse de connaissances double déjà tous les deux ans. Il est donc grand temps d'anticiper et de repenser la valeur ajoutée de l'enseignement futur.