background preloader

Politique nationale et europe

Facebook Twitter

La politique de cohésion de l’Union européenne: investir dans vos régions et dans vos villes - Politique régionale - Commission européenne. Loaded: 0% Progress: 0% La politique de cohésion de l’Union européenne: investir dans vos régions et dans vos villes 03:34 minutes / mp4 Télécharger Chaque année, L'UE investit des millions d'euros dans la croissance et la création d'emplois, afin de réduire les écarts socio-économiques entre ses régions.

La politique de cohésion de l’Union européenne: investir dans vos régions et dans vos villes - Politique régionale - Commission européenne

Ces cinq dernières années, cette politique a créé plus de 600 000 emplois; a aidé jusqu'à 15 millions de personnes par an à se former professionnellement; a cofinancé la construction de 25 000 km de routes et de 1 800 km de voies ferrées; a assuré l’approvisionnement en eau potable de 3 millions de personnes supplémentaires; et a investi dans 200 000 PME et 61 000 projets de recherche.

Toutes ces réalisations ont été possibles grâce au Fonds européen de développement régional, au Fonds de cohésion et au Fonds social européen, qui représentent ensemble plus d’un tiers du budget de l’UE Date: 16/07/2014 Langues Sous-titrage Durée 03:34 minutes / mp4 Plus d’informations. Le transport de marchandises ouvert à la concurrence - Le journal de 20h.

Les traders de la République en replay - 19 mars 2015. Comment le Japon résoudra le problème de sa dette publique de 249% du PIB. LA CHRONIQUE DE JEAN-PIERRE ROBIN - L'Archipel a un énorme atout : sa cohésion sociale est en acier trempé.

Comment le Japon résoudra le problème de sa dette publique de 249% du PIB

Avec un pactole individuel de 72.680 euros, les 127 millions de Japonais pourraient s'acheter chacun une Porsche ou une chambre de bonne à Paris. Sauf que les fonds n'en sont pas disponibles: ils servent à financer la dette de l'État, 11.444 milliards de dollars, deux années et demie du PIB. Sans conteste le record mondial: la France, qui n'est pas un parangon de vertu, affiche un taux d'endettement de 95 % de son PIB, contre 249 % pour le Japon. Malgré l'extravagance d'un tel ratio, l'Archipel reste très bien traité par les agences de notation. Standard & Poor's classe «AA-» sa dette souveraine, l'une des meilleures notes qui soit. Qu'est-ce qu'un pays en faillite ? "Complément d'enquête" : dans les coulisses du coffre-fort de la France. Voir la vidéo Par Valerie Kowal Mis à jour le , publié le Depuis 25 ans, la France vit au dessus de ses moyens et dépense plus qu'elle ne gagne.

"Complément d'enquête" : dans les coulisses du coffre-fort de la France

Les recettes pour le budget 2015 s'élèvent à 289 milliards d'euros et c'est insuffisant. Notre pays est obligé d'emprunter 74 millliards de plus sur les marchés. Leur bureau se situe au sein du ministère de l'économie et des finances à Bercy. Julien Dupperay et Olivier Gardette ont suivi Hugues, un jeune trader de 30 ans et ancien polytechnicien. Et ce qui se passe dans cette salle des marchés un peu "spéciale" est étonnant. La France proche d'un taux d'endettement de 100% en 2015. Le seuil des 100% à portée de main ?

La France proche d'un taux d'endettement de 100% en 2015

Selon Les Échos, le projets de loi de Finances pour 2015 devrait inscrire une dette publique proche de 98% du PIB en 2015, avant de refluer très légèrement les deux années suivantes. Le gouvernement adapte ainsi ses hypothèses de travail aux nouvelles donnes délivrées la semaine dernière. La semaine dernière, Michel Sapin, ministre des Finances, avait revu à la baisse les perspectives de croissance et d'inflation et revu à la hausse les objectifs de déficits publiques. Lire La dette publique française proche des 2.000 milliards d'euros Les marchés restent toutefois confiants et l'État emprunte toujours à des taux historiquement bas. En début d'année, la Commission européenne avait, de son côté, prévenu que sept pays de la zone euro dépasserait le seuil des 100% du ratio dette publique/PIB.

Pourquoi le déficit public et la dette publique ? Notions d'économie. La dette publique franchit le cap des 2.000 milliards - Les Echos. Pourquoi l'austérité n'est pas la bonne politique économique - Les Echos. Politique Elysée : renvoyé en correctionnelle, Faouzi Lamdaoui démissionne Le conseiller « Egalité et diversité » de François Hollande, cité à comparaître en correctionnelle pour « abus de biens sociaux » pour des faits...

Pourquoi l'austérité n'est pas la bonne politique économique - Les Echos

Juppé salue «une bonne rencontre» avec Sarkozy Les primaires devraient avoir lieu «au plus tard à la rentrée de septembre-octobre 2016», annonce Alain Juppé à l’issue d’un déjeuner avec Nicolas... Décès de l’ancien ministre et commissaire européen Jacques Barrot Figure de la démocratie chrétienne en France, il est décédé subitement ce mercredi matin à l’âge de 77 ans, selon France Bleu Loire. Qu'est-ce que le mur budgétaire. La règle d'or. La baisse de l'euro va stimuler la croissance : vrai ou faux ?

En première lecture, le décrochage de l'euro est spectaculaire, notamment lorsqu'on se polarise sur le chiffre le plus commenté, c'est-à-dire la parité euro-dollar.

La baisse de l'euro va stimuler la croissance : vrai ou faux ?

De l'ordre de 15 % depuis avril de l'année dernière, et une parité qui a brisé le seuil symbolique des 1,20, une première depuis 10 ans. Mais lorsque l'on prend la mesure de l'ensemble des mouvements de change depuis cette date, on saisit rapidement que les choses ne sont pas si simples. Nombre de devises ont accompagné l'euro dans sa baisse... voir plus pour ceux qui sont déstabilisés financièrement. Le rouble bien-sûr, le real brésilien ensuite, mais aussi le yen, le franc suisse et la Livre. Même le dollar canadien s'est déprécié sur la période vis-à-vis du dollar américain. Valdis Dombrovskis : «La France devra faire plus d'efforts budgétaires structurels en 2017» L’investissement en zone euro : panne de moteur. Par rapport à 2008 : - moins de la moitié des 19 États membres de la zone euro ont retrouvé ou dépassé leur niveau de richesse ; - sans surprise, les pays ayant subi de plein fouet la crise de l’euro sont ceux où le PIB a le plus reculé : -25 % en Grèce, -8 % en Italie, -7,5 % au Portugal et -6 % en Espagne ; - malgré sa bonne santé économique, l’Allemagne ne dépasse le niveau de 2008 que de 4 % ; - en France, fin 2014, le PIB n’est supérieur que de 2 % à ce qu’il était fin 2008.

L’investissement en zone euro : panne de moteur

Dessine-moi l'éco : Peut-on concilier diversité des modèles européens et monnaie unique ?