background preloader

Communiqués officiels

Facebook Twitter

Bulletin épidémiologique hebdomadaire, 30 mars 2021, n°5 - série Covid-19 / Santé publique France, mars 2021. Activité partielle : prolongation des taux actuels de prise en charge et précisions sur les règles applicables pour la garde d’enfant / Ministère de l'emploi et de l'insertion, mars 2021. Dans le prolongement des annonces du président de la République pour lutter contre le virus de la Covid-19, le Ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion rappelle que les taux de prise en charge de l’activité partielle actuellement en vigueur sont prolongés jusqu’au 30 avril 2021.

Activité partielle : prolongation des taux actuels de prise en charge et précisions sur les règles applicables pour la garde d’enfant / Ministère de l'emploi et de l'insertion, mars 2021

Suite à la fermeture des établissements scolaires et des crèches, les salariés dans l’impossibilité de télétravailler pourront également bénéficier de l’activité partielle pour garder leurs enfants. Prolongation des taux actuels de prise en charge de l’activité partielle Tous les établissements et entreprises fermés par décision administrative et les entreprises justifiant d’une perte de 60% de leur chiffre d’affaires par rapport au mois précédent ou au même mois en 2019 bénéficient d’une prise en charge à 100 % de l’activité partielle, sans reste à charge pour l’employeur, tant que les mesures de restriction sanitaire seront mises en œuvre. L’OMS demande des études et des données supplémentaires sur l’origine du virus SARS-CoV-2 et rappelle que toutes les hypothèses restent ouvertes / OMS, avril 2021. Le rapport établi par l’équipe internationale sur sa mission de terrain à Wuhan, menée du 14 janvier au 10 février 2021, a été publié aujourd’hui.

L’OMS demande des études et des données supplémentaires sur l’origine du virus SARS-CoV-2 et rappelle que toutes les hypothèses restent ouvertes / OMS, avril 2021

Le Directeur général de l’OMS, le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, a appelé à la conduite d’études supplémentaires. Le rapport découle d’une résolution adoptée par les États Membres à l’unanimité lors de l’Assemblée mondiale de la Santé qui s’est tenue en mai 2020. Dans cette résolution, l’OMS était priée « d’identifier la source zoonotique du virus et de déterminer par quelle voie il s’[était] introduit dans la population humaine, y compris en examinant le rôle potentiel d’hôtes intermédiaires, notamment moyennant des missions scientifiques et des missions de collaboration sur le terrain ».

Dans les remarques qu’il a adressées aux États Membres aujourd’hui, le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, qui a reçu le rapport complet ce week-end, a remercié l’équipe pour son travail inlassable. Plus d'informations sur le rapport ici. Le Réseau des Villes-santé de l’OMS alerte de l’impact de la crise sanitaire sur la santé mentale des français / Réseau des Villes-santé de l’OMS Villes-santé, avril 2021. Annonce de l'Elysée du 31 mars 2021 Adresse aux Français / Elysée, 31 mars 2021.

Mes chers compatriotes, de métropole, de l’outre-mer et de l’étranger.

Annonce de l'Elysée du 31 mars 2021 Adresse aux Français / Elysée, 31 mars 2021

La crise sanitaire que nous traversons, cette épidémie de COVID-19, dure depuis maintenant plus d’un an. Un an de peine, d’épreuves, où nous aurons été au moins 4 millions et demi à contracter la maladie et où bientôt 100 000 familles auront été endeuillées. Un an d’efforts pour tous. D’angoisses, de sacrifices. Un nouveau test sérologique pour étudier la progression de la pandémie de Covid-19 / Inserm, mars 2021. Cellules infectées par le SARS-CoV-2. © Sébastien Eymieux et Philippe Roingeard, Inserm – Université de Tours Un nouveau test de détection des anticorps anti-Sars-CoV-2, fiable, bon marché et ne requérant aucun matériel spécialisé; c’est ce que propose une équipe scientifique internationale dont un chercheur de l’Inserm à l’Institut de pharmacologie et biologie structurale (CNRS/Université Toulouse III – Paul Sabatier).

Un nouveau test sérologique pour étudier la progression de la pandémie de Covid-19 / Inserm, mars 2021

Ce test sérologique développé en collaboration avec l’université d’Oxford, repose sur un réactif unique qui provoque l’agglutination des globules rouges en présence d’anticorps spécifiques du virus Sars-CoV-2. Dans un premier temps, il pourrait être utilisé dans le cadre de la recherche clinique et épidémiologique. Ce travail est paru dans Nature Communications le 29 mars 2021. Détecter les anticorps dirigés contre le virus Sars-CoV-2 est essentiel sur le plan épidémiologique pour suivre la progression de l’épidémie.

Ces procédures ne demandent aucun geste technique. Découverte d’un nouveau variant du SARS-CoV-2 à l’hôpital Henri-Mondor AP-HP / INSERM, mars 2021. SARS-CoV-2 (en jaune) émergeant de la surface des cellules (bleu/rose) cultivées en laboratoire.

Découverte d’un nouveau variant du SARS-CoV-2 à l’hôpital Henri-Mondor AP-HP / INSERM, mars 2021

Image capturée et colorisée, Rocky Mountain Laboratories (RML) Hamilton, Montana. © NIAID Les équipes du laboratoire de virologie (Dr Slim FOURATI) et de la plateforme « Génomiques » (Dr Christophe RODRIGUEZ) de l’hôpital Henri-Mondor AP-HP, de l’Inserm et de l’Université Paris-Est Créteil (Institut Mondor de Recherche Biomédicale, U955 Inserm-Université Paris-Est Créteil), sous la direction du Professeur Jean-Michel PAWLOTSKY, ont découvert un nouveau variant du SARS-CoV-2, virus responsable de la COVID-19. Le variant « Henri-Mondor », jamais décrit à ce jour, a été identifié au sein d’un cluster constitué de trois professionnels hospitaliers et du conjoint de l’un d’entre eux. Il circule aujourd’hui activement en France. Dans l’enquête Flash 4 du 2 mars 2021, le variant « Henri Mondor » représentait 1,8% des souches séquencées sur le territoire national. Covid-19 : analyse de la sensibilité des variants anglais (B.1.1.7) et sud-africain (B.1.351) aux anticorps neutralisants anti-SARS-CoV-2 / Institut Pasteur, avril 2021.

Les variants B.1.1.7 et B.1.351 du SARS-CoV-2 ont été détectés pour la première fois respectivement au Royaume-Uni et en Afrique du Sud et ont depuis diffusé dans de nombreux autres pays.

Covid-19 : analyse de la sensibilité des variants anglais (B.1.1.7) et sud-africain (B.1.351) aux anticorps neutralisants anti-SARS-CoV-2 / Institut Pasteur, avril 2021

Des chercheurs de l’Institut Pasteur, en collaboration avec le CHR d’Orléans, le CHRU de Tours, le CHI de Créteil, le CHU de Strasbourg et l’Hôpital Européen Georges Pompidou, ont étudié la sensibilité de ces deux variants aux anticorps neutralisants présents dans les sérums de personnes précédemment infectées par le SARS-CoV-2 ou vaccinées. Ils ont comparé cette sensibilité avec celle du virus de référence circulant majoritairement en France (appelé D614G). Les chercheurs ont montré que le variant anglais est neutralisé de façon presque identique au virus de référence. Le variant sud-africain est, quant à lui, moins sensible aux anticorps neutralisants. Le 14 décembre 2020, les autorités britanniques signalaient à l’OMS la détection d’un variant (B.1.1.7) dans le sud-est de l’Angleterre. Coronavirus : circulation des variants du SARS-CoV-2 / Santé publique France, mars 2021. Les virus se caractérisent dans leur immense majorité par une évolution génétique constante, plus ou moins rapide selon les virus.

Coronavirus : circulation des variants du SARS-CoV-2 / Santé publique France, mars 2021

Elle survient notamment suite à des mutations introduites dans leur génome. Pour un virus comme le SARS-CoV-2, l’émergence de variants au cours du temps est donc un phénomène attendu. COVID-19 : chiffres clés et évolution – Santé publique France / 01 avril 2021. Santé publique France présente un tableau bord quotidien avec les indicateurs clés de suivi de l’épidémie de COVID-19 : cas confirmés, décès, taux de positivité, patients hospitalisés en réanimation, nombre de clusters en cours d’investigation et nombre de départements en situation de vulnérabilité élevée.

COVID-19 : chiffres clés et évolution – Santé publique France / 01 avril 2021

Les résultats de tous les indicateurs quotidiens sont également accessibles sur Geodes et les indicateurs hebdomadaires dans les points épidémiologiques nationaux et régionaux permettant une interprétation et une analyse globale de la situation. Evolution du coronavirus (Sars-CoV-2) Monde et Europe : les chiffres clés en semaine 12 (source : ECDC) Cas dans le monde : 127 628 928 cas confirmés depuis le 31/12/2019 dont 26 393 414 en EuropeDécès dans le monde : 2 791 055 décès depuis le 31/12/2019 dont 610 455 en Europe COVID-19 : bilan et chiffres clés en France au 01/04/2021. COVID-19 - Cartographie des variants en France : données par région et par département / Santé publique France, mars 2021. De nombreux variants du SARS-CoV-2 circulent sur le territoire, dont certains sont qualifiés de « variants d’intérêt » car leur impact (en termes de transmissibilité, de virulence ou d’échappement immunitaire potentiel) justifie la mise en place d’une surveillance et de mesures de gestion spécifiques au niveau national, dans l’objectif de contenir leur progression.

COVID-19 - Cartographie des variants en France : données par région et par département / Santé publique France, mars 2021

La surveillance de la circulation de ces variants repose sur une stratégie globale : La réalisation de tests RT-PCR de criblage ; le criblage systématique des tests positifs permettant une surveillance plus réactive des variants d’intérêt connus. En cas de diagnostic positif d’un premier test RT-PCR, un test RT-PCR de criblage est réalisé permettant de détecter les principales mutations caractérisant les variants d’intérêt connus à ce jour et d’évaluer leur diffusion sur l’ensemble du territoire. Ces tests de criblage sont analysés par Santé publique France pour évaluer en temps réel leur circulation sur le territoire. Communiqué de presse - Coronavirus : point de situation en Nouvelle-Aquitaine du 26 mars 2021. En semaine 11 (du 15 au 21 mars), la circulation du virus reste active en Nouvelle-Aquitaine.

Communiqué de presse - Coronavirus : point de situation en Nouvelle-Aquitaine du 26 mars 2021

Le taux d’incidence augmente à nouveau pour atteindre 160,8/100 000 habitants (contre 131,3 semaine 10) et 170,5 au 26 mars 2021. Cette hausse s’observe dans toutes les tranches d’âge, et en particulier chez les moins de 65 ans. Le taux le plus important est chez les 15-44 ans (227/100 000 hab.) et le plus bas chez les 75 ans et plus (88,3/100 000 hab.). Une hausse de 13% du taux d’incidence est à noter chez les 65 ans et plus (91,7/100 000 hab.). En hausse dans 10 départements, ce taux augmente le plus fortement dans les Deux-Sèvres et en Dordogne. Le taux de positivité est également en hausse et s’établit à 5 % (contre 4,5 % semaine 10) et à 5,2 au 26 mars 2021. Relative stabilité du côté du nombre d’hospitalisations et des admissions en réanimation, ces dernières étant toutefois en partie impactées par l’accueil de patients franciliens. Semaine du 8 au 14 mars 2021 : trois fois plus de tests salivaires que la semaine précédente dans un contexte de hausse du nombre total de tests / Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques, mars 2021.

Méthodologie La DREES exploite les données pseudonymisées du système d’information SI-DEP, qui portent notamment sur l’ensemble des tests RT-PCR réalisés par les laboratoires d’analyse médicale, et comportent des informations à la fois sur les résultats des tests et sur leurs délais de réalisation. Le calcul des délais pour les tests RT-PCR se fait à partir de la date de prélèvement du test (jour, heure, minute), déclarée par le laboratoire, et de la date d’intégration (jour, heure, minute) du test dans le système d’information, intégration qui doit se faire très rapidement après la validation du test. COVID-19 : point épidémiologique en Nouvelle Aquitaine du 18 mars 2021 / Santé publique France, 18 mars 2021. « Dedans avec les miens, dehors en citoyen » contre la Covid-19 / Gouvernement, mars 2021. Le rapport public annuel 2021 / Cour des comptes, mars 2021. Nanomédicaments : Les acides nucléiques thérapeutiques, du cancer à la Covid-19 / Inserm, mars 2021.

Devant l’urgence sanitaire de la pandémie de Covid-19, la recherche s’est intensifiée de façon inédite afin de développer des traitements fondés sur le repositionnement de médicaments préexistants ou sur la mise au point de nouvelles molécules. En règle générale, ces dernières sont très longues à développer. Mais les thérapies à base d’acides nucléiques ont changé la donne : les premières stratégies vaccinales anti-Covid-19 qui utilisent l’ARN messager (ARNmARNmMolécule issue de la transcription d’un gène et qui permet la synthèse d’une protéine.) du virus ont été développées en moins d’un an. Dans leur sillage, d’autres traitements de nouvelle génération pourraient rapidement voir le jour. À la base de ces approches donc, l’acide nucléique. D’abord celui de l’ARNm, qui est une copie d’un gène fabriquée par nos cellules pour synthétiser la protéine correspondante.

France 2020 : 68 000 décès supplémentaires imputables à l’épidémie de Covid-19 - Population et Sociétés / Ined, mars 2021. Confinement de novembre-décembre 2020 : une hausse des demandes de soins liés à la santé mentale / Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques, mars 2021. Au cours des mois de novembre et décembre 2020, les participants au quatrième Panel d’observation des pratiques et des conditions d’exercice en médecine générale ont été interrogés sur leur activité pendant le deuxième confinement. La diminution de l’activité des médecins généralistes est très faible par rapport à ce qu’elle a été lors du premier confinement du printemps 2020. Ainsi, la moitié d’entre eux déclarent une baisse de volume horaire de consultations mais, dans la grande majorité des cas, de faible ampleur.

Avec la baisse de l’intensité épidémique au cours de la période d’enquête par rapport au mois précédent, 89 % des médecins consacrent moins d’un quart de leur activité à la Covid-19. Les demandes de soins liés à la santé mentale sont, quant à elles, plus fréquentes qu’en temps normal. Les députés préoccupés par les variants du COVID-19 / Parlement européen, mars 2021.

Des représentants de l’Agence européenne des médicaments, du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies et de l’Organisation mondiale de la santé ont informé les députés de la situation relative aux variants du COVID-19, à l’efficacité de certains vaccins autorisés face aux différents variants, aux défis mondiaux et à la nécessité d’une réponse mondiale coordonnée pour faire face à ces variants. Les députés ont exprimé leur inquiétude face à la propagation rapide des variants, alors que le taux de vaccination dans l’UE demeure plus faible que prévu, ainsi que sur le manque de données disponibles sur l’efficacité des vaccins administrés. De nombreux députés ont soulevé la question de la capacité faible ou inexistante de certains États membres à analyser des échantillons de virus ("séquençage génomique"), ce qui entrave le suivi adéquat de la propagation et de l'impact des variants.

Vous pouvez revoir le débat en cliquant ici. Contexte. Nouveau groupe de travail en charge des travaux d’évaluation, de stratégie et de prospective / HCSP, mars 2021. La pandémie liée au SARS-CoV2 se développe depuis plus d’un an. Depuis le début de cette crise le Haut Conseil de la santé publique a été extrêmement mobilisé par les pouvoirs publics dans les différents champs de la santé publique. Il a ainsi répondu à 110 saisines sous la forme de recommandations fondées sur les données actuelles de la science et en conformité avec la charte de l’expertise sanitaire.

La plupart de ces avis ont été traduit en textes réglementaires ou en messages d’alertes de la part des autorités sanitaires. Pour cela, le HCSP a mobilisé plus de 160 experts membres du HCSP ou invités à participer aux groupes de travail pour proposer une doctrine sanitaire de gestion du risque depuis le mois de mai 2020. Piloté par la vice-présidente du HCSP, Mme Zeina Mansour, le Groupe de travail aura comme objectif de proposer un cadre conceptuel de cette épidémie permettant d’exprimer les objectifs recherchés et de développer une évaluation des mesures utilisées. Conférence de presse du Premier ministre Jean Castex - Jeudi 18 mars 2021 / Gouvernement, mars 2021. Pour huit médecins généralistes sur dix, la vaccination contre la Covid-19 est le meilleur moyen d'éviter de nouvelles vagues épidémiques / DREES, mars 2021. Anticiper et différencier les stratégies pour sortir des phases aigües de l'épidémie. Avis du Conseil scientifique COvid-19 du 11 mars 2021.

Nouvelle étude : séparer les nouveau-nés de leur mère pendant la pandémie de COVID-19 présente des risques importants / OMS, mars 2021. Une nouvelle étude réalisée par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et des partenaires montre que la pandémie de COVID-19 nuit gravement à la qualité des soins prodigués aux nouveau-nés chétifs et malades, et cause ainsi des souffrances et des décès inutiles. Une étude publiée dans la revue The Lancet EclinicalMedicine montre qu’il est d’une importance cruciale que les nouveau-nés aient des contacts étroits avec leurs parents après la naissance, en particulier les enfants de faible poids de naissance ou prématurés. Anticorps monoclonaux : l’ANSM permet l’utilisation en accès précoce de deux bithérapies contre la COVID-19 / ANSM, mars 2021. L’ANSM permet l’utilisation en accès précoce de deux bithérapies d’anticorps monoclonaux dans un cadre sécurisé pour traiter les patients adultes à risque de forme grave de la COVID-19 dès l'apparition des symptômes.

Il s’agit des bithérapies casirivimab/imdevimab du laboratoire Roche et bamlanivimab/etesevimab du laboratoire Lilly France. Nous avons mis en place deux autorisations temporaires d’utilisation de cohorte (ATUc) pour les bithérapies casirivimab/imdevimab du laboratoire Roche et bamlanivimab/etesevimab) du laboratoire Lilly France. Ces bithérapies pourront être utilisées chez les personnes à risque élevé de développer une forme grave de la COVID-19, en raison d’une immunodépression liée à une pathologie ou des traitements, d’un âge avancé ou de la présence de comorbidités.

Un suivi de pharmacovigilance a été mis en place pour assurer une surveillance continue des effets indésirables rapportés avec ces anticorps monoclonaux. Conduite à tenir vis-à-vis d'un variant à investiguer détecté pour la 1ère fois en Bretagne / DGS, mars 2021. Nightline, un service d'écoute fait par et pour les étudiants / Gouvernement, mars 2021. Surveiller les variants du SARS-CoV-2 : comment et pourquoi ? / Académie nationale de médecine, mars 2021. Télécharger le communiqué (PDF) COVID-19 : des outils concrets pour prévenir les risques psychologiques en milieu professionnel et accompagner les salariés et les entreprises / Ministère du travail, mars 2021. Confinement du printemps 2020 : une hausse des syndromes dépressifs, surtout chez les 15-24 ans Résultats issus de la 1re vague de l’enquête EpiCov et comparaison avec les enquêtes de santé européennes (EHIS) de 2014 et 2019 / DREES, mars 2021. En mai 2020, à l’issue du premier confinement national, 13,5 % des personnes âgées de 15 ans ou plus vivant en France présentent un syndrome dépressif, soit presque une personne sur sept.

La prévalence de syndromes dépressifs est en hausse de 2,5 points par rapport à 2019. Des nouveaux indicateurs sur les variants enrichissent aujourd’hui Géodes qui propose désormais 123 indicateurs pour suivre au plus près l’épidémie de COVID-19 / Santé publique France, mars 2021. Des indicateurs par classe d’âge et par département Alors que nous entrons dans une nouvelle phase de l’épidémie où le variant dit anglais est devenu majoritaire, l’analyse des résultats des tests de criblage des variants d’intérêt disponibles collectés via SI-DEP montrant une proportion de suspicions du variant 20I/501Y.V1 (UK) de 59,5% et à 6,3% pour les variants 20H/501Y.V2 (ZA) ou 20J/501Y.V3 (BR), Santé publique France propose aujourd’hui de nouveaux indicateurs en open data à partir de la base SI-DEP pour suivre l’évolution des variants.

Libérons maintenant les contraintes imposées en EHPAD ! / Académie nationale de médecine, mars 2021. Télécharger le communiqué (PDF) Libérons maintenant les contraintes imposées en EHPAD ! ComCor : Etude des facteurs sociodémographiques, comportements et pratiques associés à l’infection par le SARS-CoV-2 / Institut Pasteur, mars 2021. Les personnes appartenant au groupe sanguin O protégées contre le SARS-CoV-2, vraiment ? / INSERM, mars 2021. Sang circulant dans une artère – globules rouges © AdobeStock. Semaine du 1er au 7 mars 2021 : légère baisse du nombre total de tests, début de montée en charge des tests salivaires / Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques.

Entre le 1er et le 7 mars 2021, 2 172 400 résultats de tests RT-PCR et antigéniques ont été validés (dont 25,7 % de tests antigéniques et 1,0 % de tests RT-PCR salivaires), contre 2 192 300 (dont 24,6 % de tests antigéniques et 0,2 % de tests RT-PCR salivaires) la semaine précédente, soit une diminution de 19 800 tests. En lien avec les dépistages en milieux scolaires, le nombre de tests salivaires (désormais comptabilisés dans notre publication, de même que les tests en milieux divers) a été multiplié par 7 par rapport à la semaine précédente pour atteindre 22 100 prélèvements. Santé Psy Étudiant / Gouvernement, mars 2021. Study from 116 countries suggests surgery should be delayed for at least seven weeks following a COVID-19 diagnosis to reduce mortality risk / Association of Anaesthetists, mars 2021.

COVID-19 Vaccine AstraZeneca: PRAC preliminary view suggests no specific issue with batch used in Austria / Union européenne, mars 2021. Des nouveaux indicateurs sur les variants enrichissent aujourd’hui Géodes qui propose désormais 123 indicateurs pour suivre au plus près l’épidémie de COVID-19 / Santé publique france, mars 2021. Professionnels de santé, pour nous protéger, pour vous protéger : vaccinez-vous ! / France asso santé, mars 2021. La lutte menée par l’OMS/Europe contre la pandémie de COVID-19 : 1 an après / OMS, mars 2021. Covid-19 : les cellules hôtes du SARS-CoV-2 incapables de stopper la réplication virale à cause d’un problème de « timing » / CNRS, mars 2021. Dépistage du COVID-19 : un nouveau modèle pour évaluer l’efficacité des tests groupés / CNRS, mars 2021. Vaccination contre le Covid-19 -Les personnes de 50 à 64 ans avec comorbidités peuvent être vaccinées par les médecins du travail / Service public, mars 2021. Les personnes éligibles à la vaccination contre la Covid-19 / Gouvernement, mars 2021.

Covid-19 : recommandations thérapeutiques (actualisation du 28/01/2021) / HCSP, janvier 2021. BAMLANIVIMAB, anticorps monoclonal : Approvisionnement des établissements de santé et prise en charge des patients à risque élevé d’évolution vers les formes graves / DGS, février 2021. Avis du Conseil scientifique COVID-19 12 février 2021 variant « Sud-Africain » 501Y.V2 et départements de l'est de la France / Ministère de la santé, février 2021. Semaine du 15 au 21 février 2021 : le nombre de tests RT-PCR et antigéniques est en légère diminution et les délais de rendu sont stables / Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques, février 2021.

Renforcement des mesures sanitaires à la frontière franco-allemande en Moselle / Ministre des Solidarités et de la Santé, février 2021. Familles et patients Covid-19 en détresse / Institut Français de l'Expérience Patient, février 2021. Stratégie nationale de lutte contre l'émergence des variantes d'intérêt du SARS-CoV-2" / Ministère en charge de la Santé, février 2021. L'État soutient les jeunes pendant la crise de la covid-19 / Gouvernement.fr, février 2021. Recommandations de l’OMS actualisée visant à réduire au minimum les conséquences de la pandémie sur la santé mentale / Centre National de Ressources et d Appui aux CLSM, février 2021.

Symptômes prolongés suite à une Covid-19 de l’adulte - Diagnostic et prise en charge / HAS, février 2021. Légère baisse du nombre de tests RT-PCR et antigéniques sur la semaine du 8 au 14 février 2021 sauf pour les enfants de 0-15 ans / Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques, février 2021. Coronavirus : outils de prévention destinés aux professionnels de santé et au grand public / Santé publique France, février 2021.

Crise sanitaire : accompagnement psychologique des élèves / Ministère de l'éducation nationale, février 2021. COVID-19, les épisodes d’inégalité se poursuivent : comment (ne pas) faire de l’équité une priorité / FNCS, 15 février 2021. La souche historique du SARS-CoV-2 décroît alors que progression du variant britannique s’intensifie / INSERM, février 2021. Covid-19 : quels prélèvements pour quels tests ? – Académie nationale de médecine, février 2021. Évaluation précoce de l'impact des mesures de freinage mises en place pour contrôler la deuxième vague de Covid-19 dans 22 métropoles françaises, octobre-novembre 2020* / Santé publique France, février 2021. Covid-19 : à quels tests se fier en 2021 ? / Académie nationale de médecine, février 2021. Un test PCR, comment ça marche ? / Syndicat des biologistes, février 2021. Rapport d'information sur les conséquences économiques du second confinement / TRAVERT Stéphane, DIVE Julien, Assemblée Nationale, février 2021.

Renforcement des mesures pour lutter contre la propagation des variantes / Ministère des solidarités et de la santé, février 2021. Maladies chroniques, états de santé et risque d'hospitalisation et décès hospitalier pour Covid-19 / Ameli.fr, février 2021. Covid-19 : la résilience des Français à l'honneur dans la campagne #TenirEnsemble / Gouvernement, février 2021. Les anticorps monoclonaux anti-SARS-CoV-2, une opportunité à saisir – Académie nationale de médecine, février 2021. Activité physique et sédentarité des adultes pendant la période de confinement lié à l’épidémie de Covid-19 : état des lieux et évolutions perçues (CoviPrev, 2020), Bulletin épidémiologique hebdomadaire / Santé publique France, février 2021. S’intéresser à la charge virale pour comprendre l’évolution vers des formes graves de Covid-19 / Inserm, février 2021.

AstraZeneca : la HAS recommande son utilisation chez les professionnels de santé et les personnes de 50 à 64 ans / HAS, février 2021. Covid-19 : contrôle de la diffusion des nouveaux variants du virus / HCSP, janvier 2021. Stratégie de freinage de la propagation des variantes du SARS-CoV-2 : précisions pour la détection des variantes et le renforcement du contact-tracing / Ministère des solidarités et de la santé, janvier 2021. Olivier Véran annonce la troisième distribution massive de masques de protection à des publics précaires / Ministère de la santé, janvier 2021.

À l’Inserm, la lutte contre la pandémie de Covid-19 se poursuit / Inserm, janvier 2021. Plaidoyer pour le maintien des écoles ouvertes, les sociétés savantes de pédiatrie se mobilisent / Société Française de Pédiatrie, janvier 2021. La HAS amorce la réévaluation des tests RT-PCR salivaires à la lumière de nouvelles données / HAS, janvier 2021. Faut-il modifier les gestes barrière face à l’irruption de variants du SARS-CoV-2 ? – Académie nationale de médecine, janvier 2021.

Point épidémiologique Covid-19 du 21 janvier 2021. Une circulation du virus élevée qui appelle à une mobilisation indispensable de la population / Santé publique France, janvier 2021. Point épidémiologique du 21 janvier 2021 / Santé publique France. Risque de transmission du virus SARS-CoV-2 par les activités liées au tabagisme et au vapotage / HCSP, janvier 2021.

Diagnostic et dépistage du Covid-19 à l’aide du poolage : actualisation des recommandations / HCSP, janvier 2021. Sur la semaine du 11 au 17 janvier, le nombre de tests et les délais de rendu sont stables par rapport la semaine précédente / Ministère de la solidarité et de la santé, janvier 2021. Communiqué de l’Académie : Infection à VIH et vaccination anti-SARS-Cov2 / Académie nationale de médecine, janvier 2021. Covid 19 : l'agence norvégienne du médicament met en garde contre des effets possibles du vaccin Comirnaty chez les personnes âgées fragiles / Mes vaccins.net, janvier 2021. Avis du conseil scientifique 12 janvier 2021. Rapport fait au nom de la commission d'enquête pour mesurer et prévenir les effets de la crise du covid-19 sur les enfants et la jeunesse / Sénat, janvier 2021. Un variant du SARS-CoV-2 inquiétant, vraiment ? / INSERM, janvier 2021.

CP CHU Angers Covid 19 73 experts appellent a supplementer la population en vit D / CHU Angers, janvier 2021. Point épidémiologique régional Spécial COVID-19 en Nouvelle-Aquitaine / Santé publique France, janvier 2021. Connaissances, attitudes et pratiques liées à l'épidémie de Covid-19 et son impact chez les personnes en situation de précarité vivant en centre d'hébergement en France : premiers résultats de l'étude ECHO / Santé publique France, janvier 2021. L’effet COVID-19 : les infirmières du monde entier à l’épreuve d’un traumatisme de masse, un danger immédiat pour la profession et l’avenir de nos systèmes de santé / International Council of Nurses, janvier 2021. Coronavirus: la Commission conclut des discussions préliminaires avec Valneva en vue de se procurer un nouveau vaccin potentiel / European Commission, janvier 2021.

#COVID19 : conférence de presse du Premier ministre Jean Castex du 14 janvier 2021. Les interventions pour optimiser l’adoption de nouveaux comportements chez les jeunes en contexte de pandémie de COVID-19 / INSPQ, janvier 2021. Covid-19 – Comment protéger vos proches lors des visites en Ehpad ? / HAS, janvier 2021. Comment les médecins généralistes prennent-ils en charge les patients atteints de la Covid-19 ? / DREES, janvier 2021. 8 médecins généralistes sur 10 jugent efficace la généralisation du port du masque dans les lieux clos / DREES, janvier 2021.