background preloader

BTS CG P1

Facebook Twitter

EBP - Logiciel de gestion, comptabilité, paie pour PME - TPE - Particuliers. P1 - Contrôle et traitement comptable des op. commerciales. Mooc - C2I CNC. Autorisation du prêt de trésorerie interentreprises. Crédit interentreprise : les sociétés ne sont plus obligées de passer systématiquement par un établissement de crédit pour emprunter.

Autorisation du prêt de trésorerie interentreprises

En principe, il est interdit à toute personne autre qu'un établissement de crédit ou une société de financement d'effectuer des opérations de crédit à titre habituel. Toutefois, l'article 167 de la la loi Macron pour la croissance et l'activité du 6 août 2015 autorise les entreprises à s'accorder entre elles des prêts de trésorerie à moins de 2 ans. Les entreprises peuvent pratiquer des opérations de crédit avec d'autres entreprises partenaires, sans être obligées de passer systématiquement par un établissement de crédit ou une société de financement. L'article L511-6 du code monétaire et financier est donc modifié. Le décret du 22 avril 2016 fixe les conditions et les limites dans lesquelles ces sociétés peuvent octroyer ces prêts, sachant que le commissaire aux comptes est avisé annuellement des contrats de prêts en cours consentis. Ressources BTS CG - Éco-Gest Réunion. Vous trouverez ici, des documents concernant le BTS Comptabilité Gestion.

Ressources BTS CG - Éco-Gest Réunion

Le BTS CGO a été rénové. Il est devenu, à la rentrée 2015, le BTS CG : Comptabilité Gestion. Dans l'académie de la Réunion, cette formation est assurée dans les établissements suivants : - Lycée Bellepierre à Saint-Denis- Lycée Bras-Fusil à Saint-Benoît- Lycée Levavasseur à Saint-Denis- Lycée Louis Payen à Saint-Paul- Lycée Ambroise Vollard à Saint-Pierre Si vous aussi, professeurs d'économie-gestion, vous souhaitez partager vos travaux pédagogiques avec vos collègues, contibuez !.

[08/03/16] Situation professionnelle "MOD BURO"Situation professionnelle centrée sur les processus 1, 3 et 7, réalisée par MM. La contrefaçon, un marché de près de 500 milliards de dollars. Le commerce des biens contrefaits ou piratés a représenté 2,5 % des importations dans le monde en 2013, selon une étude publiée lundi 18 avril par l’Organisation de coopération et développement économiques (OCDE) et l’Office de l’Union européenne pour la propriété intellectuelle (EUIPO).

La contrefaçon, un marché de près de 500 milliards de dollars

Un marché de 461 milliards de dollars Les importations de produits contrefaits ont pesé, en 2013, 461 milliards de dollars, soit l’équivalent du produit intérieur brut de l’Autriche. Leur poids est encore plus important dans les importations des pays développés ; il est ainsi estimé à 5 % du total des importations de l’Union européenne (UE), soit 116 milliards de dollars. Ces estimations se fondent sur un demi-million de saisies douanières effectuées entre 2011 et 2013, précise l’OCDE. Elles n’incluent cependant pas les produits contrefaits fabriqués et consommés localement ainsi que le piratage en ligne. Lire aussi : Contrefaçon : plus de 80 000 timbres saisis à la douane à Lyon. Droit des contrats réformé : les juristes restent sur le qui-vive. Les enjeux pour 2016 (1) : assurer la mise en œuvre du règlement européen.

L’adoption du règlement européen sur la protection des données personnelles en décembre 2015 constitue l’aboutissement de quatre années de travail et de négociations intenses et marque un tournant majeur dans la régulation des données personnelles.

Les enjeux pour 2016 (1) : assurer la mise en œuvre du règlement européen

En effet, il s’agit de passer d’un cadre national à un cadre prioritairement européen. Il faudra donc que la CNIL intègre, dans l’ensemble de son fonctionnement, la dimension européenne de la régulation. Cette adoption signifie aussi le début d’un compte à rebours qui va durer deux ans, jusqu’à la mise en œuvre effective du règlement en 2018. La CNIL devra adapter ses procédures, ses outils et le rôle de la formation plénière mais aussi suivre de près la refonte de la loi Informatique et Libertés qui s’appliquera encore pour les traitements des autorités publiques et pour certains traitements de santé.

Le texte tel qu’adopté en décembre prévoit, notamment : RF comptable : information comptable, juridique, financière pour la profession comptable. Comptabilité Conférence Transparence fiscale et obligations de reporting Ima France propose, le 24 mai prochain, une conférence consacrée à la transparence fiscale et aux obligations de reporting.

RF comptable : information comptable, juridique, financière pour la profession comptable

Cet événement sera animé par : -Marine Gril-Gadonneix, directeur, avocate fiscaliste PwC ; -Benjamin Bourgarit, fiscaliste Pernod Ricard ; -Grégoire Hébert, consolideur Pernod Ricard. Prévention des risques Quelles stratégies pour lutter contre la fraude interne dans les entreprises ? Suite à la conférence présentée par l’Association des professionnels et directeurs de comptabilité et gestion (APDC) le 14 avril dernier sur ce sujet, voici les principales informations en ressortant pour les entreprises. La fraude interne, bien que moins médiatisée que la fraude externe (cyberattaques), est pourtant tout aussi préjudiciable pour les entreprises puisqu’on estime que la fraude interne, également dénommée « fraude occupationnelle », coûte environ 5 % du chiffre d’affaires. RF comptable : information comptable, juridique, financière pour la profession comptable.

Comptabilité Webinaire Comptabilités informatisées, FEC et missions du CAC En partenariat avec l'Académie des sciences et techniques comptables et financières, le Groupe Revue Fiduciaire propose le jeudi 12 mai prochain un webinaire de 12 h 30 à 13 h 30 sur le thème « Quels sont les impacts des règles fiscales concernant les comptabilités informatisées et le FEC sur la mission du CAC » ?

RF comptable : information comptable, juridique, financière pour la profession comptable

Ce webinaire est animé par :