background preloader

A lire sur le web

Facebook Twitter

Covid - Le Cercle des partenaires IT réagit. Le soir du 2 avril, le Cercle des partenaires du numérique a laissé la parole à ses membres lors d’une réunion virtuelle.

Covid - Le Cercle des partenaires IT réagit

AI in public-sector problems. Artificial intelligence can help government agencies solve complex public-sector problems.

AI in public-sector problems

For those that are new at it, here are five factors that can affect the benefits and risks. As artificial intelligence (AI) and machine learning gain momentum, an increasing number of government agencies are considering or starting to use them to improve decision making. Some examples of compelling applications include those that identify tax-evasion patterns, sort through infrastructure data to target bridge inspections, or sift through health and social-service data to prioritize cases for child welfare and support. They enable governments to perform more efficiently, both improving outcomes and keeping costs down. Les États membres et la Commission vont collaborer pour stimuler l'intelligence artificielle «fabriquée en Europe» Ce plan propose des actions communes pour une coopération plus étroite et plus efficace entre les États membres, la Norvège, la Suisse et la Commission européenne dans quatre domaines d'action essentiels: accroître les investissements, rendre davantage de données disponibles, cultiver les talents et garantir la confiance.

Les États membres et la Commission vont collaborer pour stimuler l'intelligence artificielle «fabriquée en Europe»

Une coordination plus étroite est indispensable pour faire de l'Europe un acteur régional de premier plan en vue du développement et du déploiement d'une IA éthique, sûre et de pointe. Andrus Ansip, vice-président pour le marché unique numérique, s'est félicité de cette étape importante: «Je suis heureux de voir que les pays européens ont bien progressé. Et l’UGAP accélèrent la transformation numérique de l’Etat et des collectivités territoriales. CGI conçoit un cube connecté pour améliorer les interactions entre Guichet Entreprises et administrations décentralisées. La-dgnum-vers-une-revolution-numerique-du-ministere-des-armees. Issue d’une volonté commune du Président de la République et de la ministre, le ministère des Armées évolue et subit une grande transformation numérique, que Florence Parly, ministre des Armées, souhaitait d’ailleurs depuis fin novembre 2017.

La DGNum remplace dès lors la Direction générale des systèmes d’information et de communication (DGSIC), créée en 2006, qui avait un rôle de prescripteur et ne pouvait donc pas gérer la mise en application par les organismes Il s’agit donc d’une refonte et la nouvelle Direction peut à présent vérifier que les clauses techniques sont respectées, de nouveaux leviers lui permettant d’arbitrer. Ce n’est plus un organisme consultatif, bien qu’elle reste dans une logique de coordination et de discussion, car elle se doit d’assurer la cohérence globale des systèmes d’information et de communication du ministère des Armées, tout en améliorant les conditions dans lesquelles sont conduits les projets. Une transition numérique indispensable.

La ville consciente par JCDecaux. Visa Sécurité : un référentiel ANSSI pour y voir plus clair. Lancé en fin de semaine dernière, le Visa Sécurité récompense les entreprises et les solutions les plus fiables et conformes aux cahiers des charges de l’ANSSI.

Visa Sécurité : un référentiel ANSSI pour y voir plus clair

Mais c’est aussi et surtout un référentiel permettant au public, entreprises et collectivités de s’y retrouver parmi les produits du marché. Annoncés au dernier FIC de Lille, en janvier, les Visas Sécurité de l’ANSSI viennent officiellement d’être mis en place, le 21 juin en présence de Mounir Mahjoubi. Ce nouveau « label », décerné aux entreprises et produits ayant reçu une certification ou une qualification délivrée par l’ANSSI, « offre à tous des repères et outils indispensables pour agir face au risque numérique » explique Guillaume Poupard.

Ce référentiel sera délivré « après une évaluation réalisée par des laboratoires agréés » : tout produit ou prestataire de services pourra en faire la demande, quand les « solutions déjà certifiées ou qualifiées par l’ANSSI obtiennent automatiquement leur Visa de sécurité ». Actual'IT : Le virage digital des armées. IA et SI de gestion des achats unique au menu de l’Armée. La ministre des Armées Florence Parly a inauguré vendredi Alpha, nouveau système de gestion et de pilotage des achats hors armement unifiée et dématérialisée, et a donné le coup d’envoi d’un projet d’intelligence artificielle dans l’aviation de combat, avec quelques autres annonces relatives à l’IA dans l’armée.

IA et SI de gestion des achats unique au menu de l’Armée

Vendredi 16 mars a été une journée chargée sur le terrain de l’IT pour Florence Parly. La ministre des Armées a commencé par présenter le nouveau système d’information de gestion des achats hors armement. Baptisé Alpha, le système est le fruit d’une collaboration entre l’éditeur français Oalia (Alpha repose sur sa solution d’achat Oalia Marchés Publics), la société de consulting Klee et IBM. Le quotidien des marchés verticaux. A l'intelligence artificielle au service de votre savoir. Face au RGPD, les grandes villes tranquilles, les petites fébriles.

Selon leur taille, les villes françaises ont plus ou moins bien intégré et anticipé les nouvelles obligations imposées par le règlement européen sur la protection des données personnelles.

Face au RGPD, les grandes villes tranquilles, les petites fébriles

Les collectivités ne seront pas épargnées par le big bang du RGPD. Le règlement européen sur la protection des données personnelles, voté en 2016, entrera en vigueur le 25 mai 2018. Rennes veut organiser le troc de données dans sa métropole. La métropole bretonne lance son service de la donnée, un projet qui doit rassembler secteur public, entreprises, associations et chercheurs dans un système d'échange de données privées.

Rennes veut organiser le troc de données dans sa métropole

La métropole de Rennes essaie de créer une passerelle entre deux extrêmes : l'open data et les données privées jalousement gardées. La collectivité organise le 2 février une première réunion avec tous les partenaires de son projet de service public métropolitain de la donnée. L'objectif est de permettre à des entreprises privées et publiques ou des organismes de recherche de s'échanger des données qui n'ont pas vocation à devenir publiques et, si possible, d'en faire également profiter la collectivité. Pour y arriver, Rennes Métropole s'est entourée de huit partenaires (entreprises, associations, services publics, regroupement de collectivités, chercheurs…) fédérés au sein de quatre pôles thématiques correspondant aux types de données qui seront échangées : énergie, eau, mobilité, et sociodémographie.

Des « juges virtuels » pour désengorger les tribunaux. AU CŒUR DE L’IA.

Des « juges virtuels » pour désengorger les tribunaux

En France, plusieurs start-up se positionnent sur le marché, potentiellement très important, du droit civil et commercial. Depuis quelques mois, les juristes français peuvent se faire aider par des moteurs d’intelligence artificielle (IA) accessibles par Internet. Il leur suffit de s’abonner à un service payant, proposé par l’une des start-up qui tentent de s’installer sur ce marché. Les premiers clients sont des cabinets d’avocats, des directions ­juridiques de grandes entreprises et des compagnies d’assurances.

L’un des services les plus innovants est proposé par la société Case Law Analytics, fondée par deux Nantais : Jérôme Dupré, un avocat qui fut juriste d’entreprise puis magistrat, et Jacques Lévy Véhel, ex-chercheur à l’Institut national de recherche en informatique et en automatique (Inria). A propos du rapport «Justice: faites entrer le numérique» L’Institut Montaigne a récemment publié un rapport intitulé «Justice: faites entrer le numérique».

A propos du rapport «Justice: faites entrer le numérique»

J’ai eu l’honneur de pouvoir contribuer à sa rédaction en qualité de membre du groupe de travail présidé par Guy Canivet. Je réponds ci-dessous à trois questions posées par l’Institut Montaigne. Le cloud IFB. Le cloud académique de l’IFB met à disposition de la communauté des sciences du vivant non seulement des moyens matériels, mais également l’accès aux multiples collections de données utilisées en biologie ainsi que l’utilisation des très nombreux logiciels permettant d’analyser les données produites par la communauté des sciences de la vie.

Le cloud IFB

Nous nous attachons en effet à prendre en compte les spécificités du domaine des sciences de la vie parmi lesquelles le grand nombre de sources de données publiques faisant référence dans le domaine (plus d’un millier), et leur hétérogénéité de format et grande dispersion géographique. Est également pris en compte le très grand nombre de logiciels disponibles pour analyser ces données biologiques (plusieurs centaines voire quelques milliers), et la diversité des interfaces utilisées, couvrant les principaux types (interface graphique autonome - GUI, portail web, web services et commande en ligne).

Manuel Beguier (Conseil régional d’Île-de-France) : "Les données personnelles permettront de proposer de nouveaux services aux Franciliens" Alors que la Nuit du Data Protection Officer se rapproche, le correspondant informatique et liberté (CIL) du conseil régional d'Île-de-France évoques les projets de la collectivité sur les données personnelles. JDN. Quel est votre parcours et pourquoi avoir choisi d'être CIL ?

Quelle est votre place dans l'organisation du conseil régional d'Île-de-France et de quelle direction dépendez-vous ? Manuel Beguier. La-cybersecurite-du-finistere-se-structure-autour-d-une-charte-commune.N620303#xtor=EPR-4&email=epaul@markess. (MàJ) Le SGMAP devient la DITP, avec Thomas Cazenave pour patron. (MàJ) 22.11.2017 à 17h30 : Le Conseil des Ministres a choisi : Thomas Cazenave prend la fonction nouvellement créée de délégué interministériel à la transformation publique. Diplômé de l’ENS de Cachan et de Science Po Paris, cet énarque fait partie des proches d’Emmanuel Macron, dont il a été dircab adjoint lorsque ce dernier était ministre de l’Économie. Il est en outre passé par l’Inspection générale des finances, Orange et Pôle Emploi.

En septembre 2016, Thomas Cazenave est devenu directeur de cabinet du secrétaire d’État à l’Industrie, puis en décembre de la même année secrétaire général adjoint de la présidence de la République. On lui doit l’ouvrage L’Etat en mode start-up co-écrit avec Yann Algan et préfacé par... Emmanuel Macron C’en est fini du SGMAP. L'Île-de-France lance une plateforme d'open data et de données privées. En plus de cette brique de partage, le service permettra à terme à toutes les villes de la région de disposer de visualisations 3D de leur territoire. La région Ile-de-France présente ce 21 novembre son plan Smart Région Initiative 2018-2021, censé l'aider à devenir "la première smart région d'Europe".

Un objectif à la réalisation difficilement quantifiable issu des promesses de campagne de la présidente (LR) du conseil régional, Valérie Pécresse. A cette occasion, elle annonce la création d'une grande plateforme des données de la région, dont le développement devrait prendre plusieurs années. L'outil vise trois publics d'utilisateurs : les citoyens, les entreprises et les collectivités. L'Ile-de-France mettra sur cette plateforme toutes ses données disponibles en open data, mais pas que. 5 millions d'euros débloqués. Flore Bonhomme (Région Normandie) : "La région doit être exemplaire en matière de protection de la vie privée" Alors que la Nuit du Data Protection Officer se rapproche, la déléguée à la protection des données personnelles de la Région Normandie évoque son rôle dans une collectivité locale.

JDN. Quel est votre parcours, pourquoi avoir choisi de vous orienter vers cette fonction ? L-etat-fortement-incite-a-passer-au-cloud-avec-a-la-cle-12-milliards-d-euros-d-economies-en-5-ans. La France veut capitaliser sur le succès de la French Tech. Le premier ministre Edouard Philippe, présent à Angers, vendredi, pour le World Electronics Forum, a précisé les ambitions du gouvernement sur l’industrie numérique. LE MONDE ECONOMIE | | Par Yves Tréca-Durand (Angers, correspondant) L’escapade était revigorante et le premier ministre en a profité : vendredi 27 octobre, Edouard Philippe est venu voir de plus près ce « Davos de l’électronique » qui rassemblait depuis mercredi la fine fleur de l’électronique mondiale à Angers, chez son ami Christophe Béchu, « juppéiste » comme lui.

Un maire très fier d’avoir réussi à attirer dans une ville de 150 000 habitants le World Electronics Forum (WEF), le premier à se tenir en France en trente ans d’existence. Lire aussi : Au World Electronics Forum, l’Asie fait les yeux doux à la French Tech Mais si la French Tech cherche des marchés porteurs, elle n’entend pas délocaliser sa production de petite et moyenne séries, à forte valeur ajoutée. Un « enjeu considérable » « Stimuler l’investissement » L’usager au cœur de la ville de demain.

Repenser l’espace urbain pour le rendre plus écologique, plus sûr, mieux organisé et plus plaisant à vivre… c’est l’enjeu de la smart city telle qu’elle se dessine aujourd’hui. A travers le globe, les initiatives se multiplient pour individualiser les services au public et répondre efficacement aux attentes de chacun. #1 - La transformation digitale du ministère de l'Intérieur – Virage Digital. Le gouvernement veut que les services publics « changent d’ère » Le premier ministre installe, vendredi 13 octobre, un comité qui devra réfléchir à une modernisation de l’administration. L’exécutif facilite la dématérialisation dans le secteur financier.

Legaltech et digitalisation du droit : des opportunités pour les collectivités. Big data & analytics : les principaux moteurs de changement pour le secteur des transports d'ici 2022. Vendredi 15 septembre 2017 D’après l'étude The way ahead réalisée par le cabinet d’avocats d’affaires international Norton Rose Fulbright, les évolutions technologiques comme le big data modifient les perspectives du secteur des transports et représenteront les opportunités d'investissement les plus intéressantes dans les années à venir.

Selon 44% des professionnels interrogés, l’intégration plus étroite avec d'autres formes de transports en vue de développer des trajets complets sur mesure ou des chaînes logistiques personnalisées, apparaît comme étant l'investissement en matière d’infrastructures profitant le plus aux secteurs ferroviaire, maritime et logistique d'ici à 2022. L'enthousiasme en faveur de l'intégration est moins flagrant dans le secteur aérien. 57% des répondants seulement prévoient de devoir faire appel à des capacités supplémentaires, tout particulièrement dans les marchés émergents. Le Hub numérique au cœur des nouveaux services de proximité de La Poste. La ville-laboratoire de Transpolis dédiée à la mobilité urbaine verra le jour en 2018.

Intelligence artificielle : 4 enjeux, 5 atouts et 1 mission, selon Edouard Philippe. "La France a une très belle carte à jouer" en matière d’intelligence artificielle, a déclaré le Premier Ministre le vendredi 8 septembre 2017 au CNAM. Pour lancer officiellement la stratégie "Intelligence artificielle" du gouvernement, Edouard Philippe était entouré de Mounir Mahjoubi, secrétaire d’Etat en charge du numérique, de Frédérique Vidal, Ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation, et de Cédric Villani, mathématicien et parlementaire, nommé pour cette stratégie nommée #missionIA.

Politizr, changerez-vous d'opinion ? Levothyrox : au moins 1500 cas d’effets indésirables graves depuis deux mois  Intelligence artificielle ou intelligence collective ? AFI - Bibliothèque, Finances, GRH, Logements - À propos de AFI. Quand l'économie du partage façonne la ville. Les participants aux Universités d’été de l’association française Smart building alliance (SBA), à EM Lyon les 30 et 31 août 2017, ont pu participer à une table-ronde sur un thème prospectif : "Evolution des usages : vers une nouvelle économie du partage". Le développement de l’auto-partage et du co-voiturage, par exemple, ainsi que l’arrivée annoncée du robot-taxi, obligent "une entreprise industrielle comme Renault, vieille de 120 ans, à se poser la question de ce qu’elle va vendre demain", explique Guillaume Vaudescal, son responsable du développement des services de mobilité.

Arnaud Coustillière, nouveau DSI du Ministère des Armées. Ces casse-tête juridiques qui attendent les villes intelligentes. Data : la SNCF, la RATP, Transdev et Blablacar s'allient pour contrer Google - Les Echos. Zoom sur le projet open data du Grand Poitiers. IT Tour Reims : Les DSI du CHU de Reims et de la FDSEA 51 en plateau. Un DSI recruté pour mutualiser l'IT des CDG. Vincent Niebel, nouveau DSI du ministère de l'intérieur. La ville de Londres passe au cloud. CGI et l’UGAP accélèrent la transformation numérique de l’Etat et des collectivités territoriales. L'Université de Caen opte pour des tableaux de bord conviviaux. OW2 est devenue en dix ans l’organisation open source de facto de l’UE – DCloud News. Auvergne Rhône-Alpes ouvre son espace numérique régional à Facebook.

Digitalgouv barometre ipsos infographie. Ville 2.0 : La Poste invente la logistique urbaine de demain. Engage veut donner un second souffle à l’engagement citoyen. Cour des Comptes : plus d'intégration et moins de saisies manuelles, SVP. La Métropole de Lyon teste l’utilisation de chatbots. Face à un Etat gripsou, les villes se tournent vers le financement participatif. L'AP-HP soigne sa révolution numérique. Hôpital numérique : l'observatoire 2017 met l'accent sur la sécurité. E-administration, open data, économie... la fiche de poste de Mounir Mahjoubi au numérique. Lysbox : dans le Loiret, la télégestion facilite le maintien à domicile (45) Connaissez-vous Lysbox ? — Loiret21. [Smartcity] Comment Salesforce utilise la réalité virtuelle pour imaginer la ville du futur. Le CHU d'Angers accélère ses accès aux données par un nouveau stockage.

Annie Prevot (CNAF) : « la transformation numérique bouleverse la vie de la DSI » Pourquoi les collectivités locales tardent à passer au cloud. La région Auvergne Rhône-Alpes précise les contours de son campus numérique. Le dispositif national d’assistance aux victimes ACYMA se dévoile au FIC 2017. Valoriser les collections du Musée Albert Kahn par l'ouverture des données. Les services de l’État s’organisent pour attirer et conserver les informaticiens. Using blockchain to improve data management in the public sector. La Dinsic détaille les coûts des chantiers informatiques de l’Etat. L’e-administration française, entre théorie et pratique : une utilisation pas si effective. La Cour des comptes tacle le SIRH à 323 M€ de l'Education Nationale.

L'Inspection générale des finances publie une salve de rapports open data. Pôle emploi inquiet du passage au tout numérique. Comment Pôle Emploi utilise le numérique pour accroître son efficacité [vidéo] Presidentielle-2017-le-programme-numerique-de-macron-passe-au-crible-e-administration-croissance-economique-et-europe. #DataCity : 12 startups souhaitent inventer la ville de demain avec la Mairie de Paris et NUMA - Maddyness. Christophe Sirugue nommé secrétaire d'état chargé du Numérique.

Le CHU de Toulouse récompensé pour son innovation technologique.

SMART CITY

SALESFORCE - MARCHE STRATEGIE CLIENT EGOV. Smart city : qui profite de la manne européenne ? Smart city : qui profite de la manne européenne ? Improving the customer experience to achieve government-agency goals. Expérience Client : baisser les coûts pour livrer un meilleur service. LibreOffice arrive enfin en mode cloud. Quai d’Orsay : Laurent Garnier nommé administrateur général des données. Outscale séduit les déçus de Numergy et de Cloudwatt. Smart cities : qui sont les responsables des villes intelligentes en France. Les pompiers du Pas-de-Calais accèdent partout à leur système d'information. CGI et la Direction Générale des Finances Publiques signent une nouvelle entente de 4 ans afin de moderniser l’un des systèmes majeurs du recouvrement de l’Administration. La métropole bordelaise confie à SCC sa gestion des services IT.

La Gendarmerie Nationale bascule ses processus métiers en mobilité. L'IGN migre cinq salles dans un datacenter unique sécurisé. L'Eure-et-Loir décline sa stratégie numérique. Le numérique, une solution de développement pour les territoires isolés. Facturation électronique de la sphère publique : 85 000 factures en une semaine. La Cnav met enfin la demande de retraite en ligne. Le compte personnel d’activité est disponible en ligne.