background preloader

SANTE BIS

Facebook Twitter

L'ANS dévoile les 30 projets retenus pour la construction du "store" de l'espace numérique de santé. Présentée par l'ex-ministre des solidarités et de la santé Agnès Buzyn, le 25 avril 2019, la feuille de route du numérique en santé comprend 30 actions déclinées en cinq orientations, rappelle-t-on.

L'ANS dévoile les 30 projets retenus pour la construction du "store" de l'espace numérique de santé

Action n°16 de la feuille de route, l'ENS doit permettre à l'usager d'accéder à ses données administratives, à son dossier médical partagé (DMP), à ses constantes de santé éventuellement produites par des applications ou objets connectés référencés, à ses données de remboursement et à des outils permettant des échanges sécurisés avec les acteurs du système de santé, rappelle-t-on. Un fléchage de 350 M€ du Ségur vers la sécurité informatique des établissements de santé (Emmanuel Macron) Cette décision s'inscrit dans le cadre de la stratégie nationale pour la cybersécurité, annoncée dans le même temps par le président.

Un fléchage de 350 M€ du Ségur vers la sécurité informatique des établissements de santé (Emmanuel Macron)

L'ANS dévoile les 30 projets retenus pour la construction du "store" de l'espace numérique de santé. Pharmagest annonce un chiffre d'affaires 2020 en progression de 8,32% La société a annoncé un "net rebond de l’activité au second semestre 2020", avec un chiffre d'affaires de 93,82 millions d'euros en croissance de 14,85%.

Pharmagest annonce un chiffre d'affaires 2020 en progression de 8,32%

Le groupe a également confirmé l’efficience de sa stratégie de croissance externe (+ 8,05%) avec un chiffre d'affaires annuel de 12,77 millions d'euros. Pharmagest, via sa filiale Malta Informatique, a notamment acquis la majorité de la société française Pandalab, qui commercialise une messagerie sécurisée de santé (MSsanté), et acheté l'intégralité des actions de l'éditeur de gestion de dossiers patients Groupe ICT dans lequel il avait pris une participation majoritaire en 2019. Le CH de Dax touché par une cyberattaque. "Le CH a fait l’objet d'une attaque informatique.

Le CH de Dax touché par une cyberattaque

Nos équipes font leur maximum pour rétablir la situation dans les meilleurs délais. Le standard téléphonique est impacté. En cas d’urgence, composez le 15", a averti le CH dacquois mardi 9 février sur Twitter. CNS: le sous-groupe de travail "structuration de la filière e-santé" lance une nouvelle enquête en ligne. Coanimé par Robert Picard, référent santé au conseil général de l'économie (CGE) du ministère de l'économie et des finances et Nicole Hill, directrice internationale du secteur santé d'Alcatel-Lucent Enterprise, le sous-groupe "structuration de la filière santé numérique" a mené une enquête qualitative auprès d'une centaine d'acteurs de terrain (syndicats professionnels, associations, fédérations, lobbies, laboratoires, …), dont les premiers résultats avaient été publiés fin 2020.

CNS: le sous-groupe de travail "structuration de la filière e-santé" lance une nouvelle enquête en ligne

Au sein de cette étude, trois axes majeurs avaient ainsi émergé: une circulation maîtrisée de données au service de l’intelligence artificielle (IA) et de la rechercheune participation proactive de tous les acteurs sur le territoire nationaldes modèles économiques inclusifs soutenus par des financements à la hauteur des enjeux. L'Hôpital privé de la Manche utilise la réalité virtuelle pour prévenir les risques au bloc opératoire. Son module de simulation 3D baptisé "le bloc des erreurs" est un serious game en immersion virtuelle au coeur d’un bloc opératoire destiné à la formation continue des professionnels de santé, des internes et externes.

L'Hôpital privé de la Manche utilise la réalité virtuelle pour prévenir les risques au bloc opératoire

Les équipes de bloc de la clinique ont travaillé en lien avec l’Institut de formation d’aides-soignants (Ifas) de l’établissement, pour optimiser l’approche pédagogique de cette formation professionnelle. La réalité virtuelle s’est imposée pour sa performance, son taux d’adoption lié à l’aspect ludique, mais aussi sa capacité à réduire significativement les coûts et temps de déplacements. Cyberattaque: la situation "revient petit à petit à la normale" au CH d'Albertville-Moûtiers. Cet établissement savoyard avait fait face le 24 décembre 2020 à une cyberattaque "qui a endommagé son système d'information", avait-il alors annoncé dans un communiqué publié le 23 décembre.

Cyberattaque: la situation "revient petit à petit à la normale" au CH d'Albertville-Moûtiers

La cyberattaque de type "rançongiciel" a touché les sites hospitaliers d'Albertville et de Moûtiers ainsi que les établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) et unités de soins de longue durée (USLD) Claude-Léger (Albertville) et Les Cordeliers (Moûtiers). Pour rappel, ce type d'attaque passe par un logiciel malveillant qui bloque les systèmes informatiques de la victime et chiffre ses données. Une nouvelle version de la doctrine technique du numérique en santé et de la trajectoire adaptée au médico-social. L'ANS a reçu 84 contributions "qui ont permis de mettre à jour la totalité des chapitres" de la doctrine, laquelle a été soumise à concertation fin 2020.

Une nouvelle version de la doctrine technique du numérique en santé et de la trajectoire adaptée au médico-social

Elle comprend trois nouveaux chapitres sur "les impacts MOA-MOE par chapitre, la synthèse des évolutions entre la version 2019 et 2020 de la doctrine et les priorités 2021 de la feuille de route". Le CHU de Rennes et Philips s'engagent dans un partenariat scientifique et d'innovation en santé. Le CHU de Rennes, qui investit chaque année près de 1,5 million d'euros (M€) dans différents dispositifs internes de promotion à l'innovation et de la recherche et près de 15 M€ dans l'acquisition d'équipements médicaux de dernière génération, plus 10 M€ en numérique, était déjà engagé avec le groupe Philips dans le cadre de multiples collaborations dans le domaine de l'imagerie médicale et dans un partenariat d'innovation en anatomo-cytopathologie numérique.

Le CHU de Rennes et Philips s'engagent dans un partenariat scientifique et d'innovation en santé

Ce nouveau partenariat présenté comme "unique en France" et "de grande envergure" va plus loin qu'un partenariat "client-fournisseur" classique et de recherche, a souligné la directrice générale du CHU de Rennes, Véronique Anatole-Touzet, le 14 janvier lors d'un entretien accordé à APMnews/TICsanté. "Il comprend certes un volet équipements et un volet recherche mais en innovation, cela n'avait jamais été fait. Un volet équipement de 15 M€ Dedalus dévoile Clinalytix, sa gamme d'IA pour l'aide à la décision médicale. "Cela fait quelques années que nous fédérons plusieurs partenaires en IA, avec lesquels nous collaborons mais là, nous allons sortir Clinalytix, une nouvelle gamme de produits totalement intégrés à nos solutions de dossier patient et qui vont permettre d'exploiter les données de nos clients", a introduit le 28 janvier en conférence de presse le directeur général de Dedalus France, Frédéric Vaillant.

Dedalus dévoile Clinalytix, sa gamme d'IA pour l'aide à la décision médicale

Concrètement, les algorithmes de Clinalytix, développés par Dedalus, doivent permettre de venir en support du processus de traitement clinique. L'objectif est d'identifier et prédire la survenue d’événements indésirables pendant le cours du traitement ou d’épisodes d’aggravation du patient. Pour cela, Clinalytix traite les données structurées et non structurées enregistrées dans le dossier patient informatisé (DPI). Ces données sont analysées en temps réel et présente aux soignants une alerte si la situation l'exige. Gestion administrative du patient: partenariat entre Jouve et CPage. Ce partenariat permet aux adhérents du groupement d'intérêt public (GIP) CPage de déployer "une version de [la solution de Jouve] Know your patient interopérable avec la GAP", afin "d'incorporer directement à la GAP les données collectées par l’intelligence artificielle à partir de la reconnaissance d’image".

"Ce dispositif, mis en œuvre en environnement HDS et RGPD, permet, en outre, de vérifier la condition d’interopérabilité avec le système d’information, prérequis d’éligibilité aux financements HOP’EN pour les dispositifs d’e-admission", ont ajouté les deux sociétés. La solution de dématérialisation des processus d'admissions à l'hôpital Know your patient repose sur le traitement automatique des informations d'identification des patients grâce à la reconnaissance optique de caractères (ROC), expliquait la société à TICsanté à son lancement fin 2019.

Elle est utilisée par "une trentaine d’établissements et groupes hospitaliers, publics et privés", est-il indiqué dans le communiqué. Sanofi, Orange, Generali et Capgemini s'allient dans l'e-santé. Le communiqué ne précise pas la ventilation de cet investissement entre les quatre partenaires ni le nom de la future société, note-t-on. Le but est "d’accélérer le développement de solutions concrètes en matière de santé et leurs mises à disposition sur le marché", indique les quatre entreprises dans leur communiqué.

Le développement "se concentrera sur des thèmes ciblés pour une ou deux années et pourra s’articuler autour d’une technologie, d’une pathologie, d’une population de patients ou être en lien avec un sujet de santé publique". Invité à préciser par TICpharma, Sanofi a cité comme exemples de pathologies "l’oncologie, les maladies rares, maladies cardio-vasculaires", "l'intelligence artificielle et la blockchain" comme technologies, ainsi que "la pandémie que nous vivons aujourd'hui". Le groupe Avec (ex-Doctegestio) développe une plateforme numérique "de e-santé inclusive" Auparavant nommé Doctegestio, le groupe s'est rebaptisé Avec, une "marque unique [qui] remplace les marques Amapa (médico-social) et Doctocare (sanitaire)" afin de "traduire le rapprochement" entre "ces deux métiers", a-t-il fait savoir dans un communiqué le 12 janvier.

Pour rappel, la marque Doctocare avait été lancée en 2017 pour, justement, réunir toutes les activités sanitaires et médico-sociales du groupe sous un seul nom, Amapa étant à l'époque la marque spécifique des activités médico-sociales. "Doctocare était effectivement un projet de rassemblement […] mais qui n'a pas abouti car on n'avait pas à l'époque l'outil qui le permettait", soit une "plateforme de e-santé inclusive" qui devrait démarrer "début février", a précisé le groupe à Gerontonews/TICsanté.

Cette plateforme, citée dans le communiqué, doit permettre "un accès aux mêmes applications, pour un patient, un professionnel de santé, un administratif ou un paramédical". L'AP-HP et l'Inria annoncent un laboratoire commun dévolu au numérique en santé. La création de ce laboratoire a été actée par la signature d'un accord-cadre de collaboration le 17 novembre 2020, est-il précisé. Il a pour objectifs de "mettre des collaborations pour le développement de méthodes, modèles ou dispositifs utiles au diagnostic, au traitement, à la recherche sur les données, ainsi qu’au pilotage de l’activité hospitalière, à l’évaluation des innovations et à leur transfert dans le monde économique, auprès de partenaires industriels ou par la création de start-up", "favoriser le transfert de certaines techniques issues de la recherche vers l'exploration (biologie, imagerie, etc.) en milieu hospitalier ou vers les systèmes d’information de l’AP-HP (plateforme de données massives et son environnement technique)" et "accélérer la diffusion des connaissances dans un cadre interdisciplinaire et permettre la montée en compétence des cliniciens chercheurs de l’AP-HP et des chercheurs Inria dédiés à la santé".

La Cnil publie un guide sur l'appariement de données avec le SNDS utilisant le NIR. La Cnil souhaite "aider les chercheurs désirant travailler avec les données du SNDS à mettre en oeuvre un circuit d’appariement conforme aux exigences de sécurité" et "accompagner les responsables de traitement". Ce guide "présente les circuits [de circulation du NIR] les plus classiques, conformes aux obligations légales et validés" par la commission. Il contient également "les critères devant conduire à recourir à un tiers indépendant afin de cloisonner les données d’appariement [et ainsi d'éviter que le responsable de traitement ne dispose de données identifiantes], ainsi que les critères permettant de s’assurer de l’indépendance de ce tiers".

Cette indépendance doit être juridique et économique vis-à-vis du responsable du traitement, est-il indiqué dans le guide. L'entrepôt de données du CHU de Tours intègre plus de 500.000 patients. OVHcloud devient le deuxième hébergeur certifié Secnumcloud par l'Anssi. "Le référentiel Secnumcloud et le processus de qualification associé définissent le schéma de confiance le plus exigeant pour les acteurs du cloud", a déclaré OVHcloud. Un dispositif de surveillance sonore nocturne des résidents utilisant l'IA testé dans les Ehpad du CHU de Brest.

Psychiatrie: des associations d'usagers alertent sur la collecte de données pour des fichiers de renseignement. Ces trois décrets en Conseil d'Etat (un texte pour chaque fichier) ont été publiés au Journal officiel début décembre. Les fichiers concernés sont respectivement ceux intitulés "Prévention des atteintes à la sécurité publique" (Pasp), "Gestion de l’information et prévention des atteintes à la sécurité publique" (Gipasp) et "Enquêtes administratives liées à la sécurité publique" (Easp).

Le CHU de Lille, Eurasanté et Euratechnologies dévoilent les six lauréats de leur appel à projets "Défi santé" Lancé en novembre 2019, l'appel à projets a sélectionné des initiatives s'articulant autour de quatre thématiques: fluidifier et mieux coordonner le parcours patientaméliorer, renforcer et sécuriser la prise en charge en ambulatoireprévenir, dépister, prédire et suivre les maladies chroniquesrenforcer la prévention tout au long du parcours de santé du patient. Informatique hospitalière: ce que prévoit le dernier Copermo. La suppression du Copermo a été actée dans le cadre des accords du Ségur de la santé, rappelle-t-on. Covid-19: le télésuivi et la coordination sur Terr-eSanté, un atout pour d'autres pathologies (CH de Melun)

L'hôpital de Melun (groupe hospitalier Sud Ile-de-France-GHSIF) a mis en place au printemps, "sur un territoire assez large qui concerne toute la Seine-et-Marne et toute l'Essonne", un dispositif "original qui fait que l'hôpital sort de ses murs et qui est complètement intégré dans notre gestion de crise", a relaté Dominique Peljak dans un entretien à APMnews/TICsanté début décembre. Il concerne "les urgences jusqu'aux Ehpad [établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes] en passant par notre plateforme de dépistage".

Covid-19: le télésuivi et la coordination sur Terr-eSanté, un atout pour d'autres pathologies (CH de Melun) Grand Ouest: lancement officiel de la plateforme interrégionale de données Ouest Datahub. Le CH de Narbonne touché par une cyberattaque. Les pirates informatiques ont utilisé un cryptovirus. Covid-19: des failles dans les logiciels de gestion des ressources (rapport sénatorial) Les trois corapporteurs de la commission d’enquête du Sénat "pour l’évaluation des politiques publiques face aux grandes pandémies à la lumière de la crise sanitaire" et de "sa gestion", Catherine Deroche (LR), Bernard Jomier (socialiste) et Sylvie Vermeillet (Union centriste), ont rédigé le rapport sur la base des auditions réalisées depuis le printemps.

Le GHT Coeur Grand Est poursuit le déploiement de son DPI malgré la crise sanitaire. ARS Ile-de-France: nomination de deux codirecteurs chargés de la transformation numérique. Lifen dévoile son projet "Soigner ensemble" pour simplifier l'intégration des solutions d'e-santé à l'hôpital. Informatique de santé: le Syntec Numérique classe 17 éditeurs selon leur chiffre d'affaires.

La DNS veut faire de 2021 "l'année du citoyen" via l'espace numérique de santé. Secret médical: le Conseil d'Etat annule partiellement le décret sur la fonction DIM et l'accès aux données. Télémédecine: Medadom lève 40 millions d'euros pour accélérer son déploiement territorial. Resources - UKCloud Health. Notes et Publications. Infographies. Ans ra2019 28 pages web planches. Le chiffre d'affaires de Pharmagest porté par ses acquisitions au troisième trimestre.

Plus de 30 industriels autorisés INSi (GIE Sesam-Vitale) E-santé: 8 Français sur 10 favorables à l'espace numérique de santé (sondage OpinionWay) Numérique en santé: l'ANS remanie sa gouvernance et se prépare à accueillir la maîtrise d'ouvrage du SAS. Médico-social et numérique: une instruction sur l'utilisation du fonds d’amorçage de 30 millions d'euros en partance pour les ARS. Entrée en vigueur de l'e-prescription au plus tard le 31 décembre 2024 (DSS) L'informatique au cœur de la feuille de route 2022 des maisons départementales des personnes handicapées (MDPH)

Cegedim renoue avec la croissance au troisième trimestre 2020. ACCENTURE négocie le rachat d'OPUSLINE, FUSACQ Buzz. Le CHU de Nantes et Owkin nouent un partenariat de recherche en oncologie utilisant l'intelligence artificielle. Publication d'un décret prorogeant l'expérimentation d'une "e-carte Vitale" L'interopérabilité, une condition d'accès au nouveau Fonds pour la modernisation et l’investissement en santé. La FHF crée un "collège des DSI" pour "porter collectivement" les questions de numérique en santé. Création d'un collège des groupements régionaux d'appui au développement de l'e-santé.

L'association Interop'Santé réélit son bureau et ouvre des standards. “Informatique de santé et cybersécurité : prospectives 2037”, par Cédric CARTAU, RSSI et DPO du CHU de Nantes et GHT44. Saint-Louis et Lariboisière (AP-HP) installent une plateforme de microbiologie automatisée munie d’IA. ATIH: les données de santé au cœur du COP 2020-2022. Cybersécurité: 37% des vulnérabilités détectées posent un risque de divulgation d'informations.

Orange Business Services regroupe ses activités santé au sein de sa filiale Enovacom. Le CLCC Gustave-Roussy confie le déploiement de son nouveau portail patient à Nouveal e-santé. ATIH: les données de santé au cœur du COP 2020-2022. Un arrêté autorise la collecte de données de santé en cas d’"alerte sanitaire" Comment le CHU de Bordeaux utilise son entrepôt de données de santé pour surveiller l'épidémie de Covid-19. La CAIH lance un appel d'offres pour un SIH open source. Transition numérique: publication du décret d'attributions de Cédric O. La plateforme de mise en relation entre établissements et transporteurs sanitaires Ambler référencée à l'Ugap. Comment le CHU de Bordeaux utilise son entrepôt de données de santé pour surveiller l'épidémie de Covid-19. Elsan déploie son programme Click & Care et accélère dans le numérique en santé.

Appel à projets autour de l'application carte Vitale: le GIE Sesam-Vitale sélectionne 10 candidats. - Rapport d'activité 2019. Le CH de Laval choisit Lifen pour la transmission de ses résultats d'analyse. Comment le GIE Sesam-Vitale accompagne le déploiement de la feuille de route numérique (rapport d'activité) Covid-19: le référencement des services numériques innovants se poursuivra jusqu'au 10 octobre. Covid-19: "Monic", le système d'information de Santé publique France pour traquer les clusters en région. DMP: ce qu'il faut du retenir du rapport parlementaire. Cegedim enregistre un recul de 8% de son chiffre d'affaires au deuxième trimestre 2020. E-prescription: un projet d'ordonnance prévoit d'exempter les établissements de santé. Gestion administrative des malades: Maincare premier éditeur autorisé CDRI appel par lot.

Appel à projets autour de l'application carte Vitale: le GIE Sesam-Vitale sélectionne 10 candidats. Informatique hospitalière: Dedalus acquiert les activités santé de DXC Technology. Expérimentations "article 51": le Centre Léon-Bérard (Lyon) lance un suivi à domicile des patients sous immunothérapie. Docaposte certifié hébergeur de données de santé. StopCovid: le ministère de la santé mis en demeure par la Cnil. Un arrêté autorise la collecte de données de santé en cas d’"alerte sanitaire" L'AP-HP et Bayer signent un partenariat de recherche en intelligence artificielle. Le CNS lance une cartographie française des financements de l’innovation de la filière e-santé. Elsan déploie son programme Click & Care et accélère dans le numérique en santé.

Covid-19: l'ARS Auvergne-Rhône-Alpes et le GCS Sara lancent un nouvel outil de télésuivi. L'assurance maladie formule trois propositions pour "poursuivre le déploiement de la télémédecine" (rapport) Elsan s'allie au fonds d'accélération Sofinnova MD Start III. Gestion des remplacements à l'hôpital: les start-up MedGo et Whoog fusionnent. La difficile convergence des systèmes d'information des GHT (IDC/Maincare) 202006091127230.Observatoire e sante IDC. Grand Est: résiliation du contrat avec Docaposte sur la plateforme régionale d'innovation e-santé. La difficile convergence des systèmes d'information des GHT (IDC/Maincare) Boostée par la crise, la téléconsultation ne réglera pas les déserts médicaux.

Responsable Innovations Numériques - Centre Hospitalier Universitaire de Rennes. Comment l'épidémie de Covid-19 a fait exploser l'offre numérique en santé (DNS) Un accès web à Contact Covid pour les établissements de santé "fin juin" (Cnam) Covid-19: la DNS appelle à "accélérer" le déploiement de la feuille de route numérique.