background preloader

Transmedia et nouvelles écritures

Facebook Twitter

Le dernier gaulois - Episode 1. Nous marchons tous en direction de la grande bataille et je pense à ce que je laisse derrière moi.

Le dernier gaulois - Episode 1

Je pense à ma famille, à mes terres et à mon peuple. Je pense à la maison de mon père et les souvenirs affluent sans que je ne puisse rien faire. Je revois l'épaisseur des murs en torchis de mon enfance. Les mille bruits du vent sur le toit de chaume. En hiver, je passais des heures à jouer avec la buée que je soufflais. Je contemplais le feu projeter des ombres et les faire danser sur les gigantesques murs de la maison. Le feu étincelait sur le casque de mon père. Aujourd'hui je porte son casque et j'ai la gorge brûlante. "Respire Apator, respire! " Je refais le chemin que je connais si bien. Le contact des pieds nus sur le sol toujours gelé. Les nervures et les nœuds du bois sous les doigts quand on se tient sur le seuil de la porte.

La petite cour en terre battue qui me semblait si vaste. Tout à l'heure déjà, une autre porte s’ouvrira. Plongez dans la “Gare du Nord” avec un webdoc de Claire Simon. C'est la première gare d'Europe, une ruche connue de tous, mais mystérieuse.

Plongez dans la “Gare du Nord” avec un webdoc de Claire Simon

En marge du film de Claire Simon, un webdoc propose une expérience sensorielle pour la découvrir. Le projet Gare du Nord est à la fois un objet de création cinématographique sans pareil et une plongée sensorielle utilisant les derniers outils du Web. Derrière tout cela, il y a Claire Simon et sans elle, cette œuvre globale n’existerait pas. La réalisatrice a passé plusieurs mois dans la gare du Nord pour noter, enregistrer, filmer les histoires de ceux qui traversent la première gare d’Europe. Elle a tiré la matière pour un long-métrage (qui sort ce 4 septembre), un documentaire (on ne connaît pas la date de diffusion) et un webdoc que vous pouvez donc consulter sur Télérama.fr. Pour permettre cette plongée basée sur les sens, Garedunord.net fonctionne sur un système de « scroll motion », l'internaute utilise sa souris pour descendre dans les profondeurs du site, et donc de la gare.

« Sarcellopolis » – Carnet de production #1 : La genèse du projet transmédia. Un nouveau projet dont nous vous invitons à suivre le développement sur Le Blog documentaire… Après Are Vah !

« Sarcellopolis » – Carnet de production #1 : La genèse du projet transmédia

Ou Chasing Bonnie & Clyde, voici donc Sarcellopolis. Réalisé par Sébastien Daycard-Heid et Bertrand Dévé, produit par Yes Sir Films, ce dispositif transmédia est le fruit de 3 ans de travail et d’immersion auprès des habitants de Sarcelles. Il se décline en trois volets : un film interactif disponible sur le web, un documentaire radio diffusé sur France Culture puis en podcast, et un documentaire de 52 minutes sur France 3 Ile-de-France. Retour en texte et en images sur la genèse de ce projet avec Sébastien Daycard-Heid.

C’était il y a déjà quatre ans, je m’en souviens encore. . « Sarcelles est une ville poupée russe, disait-elle. Par la suite, j’ai compris qu’elle parlait des communautés – les chaldéens, les juifs, tous les migrants venus du Maghreb, du Vietnam ou d’ailleurs, après un drame de l’histoire, pour devenir voisins dans cet ensemble. L’enjeu du projet. « Le Grand Incendie » : parole à ceux qui se sont immolés par le feu. Uchroniques, rejouez l'Histoire. Festival Jérôme Bosch. RMN - Grand Palais À vos marques, prêts, Carambolez ! Bande dessinée numérique "Le portrait d'Esther" Sortie du premier épisode mercredi 13 janvier 2016 Le Portrait d’Esther, une bande-dessinée numérique À travers ce projet transmédia, les musées d’Angers souhaitent sensibiliser le grand public au destin des oeuvres d’art volées par les nazis pendant la Seconde Guerre mondiale.

Bande dessinée numérique "Le portrait d'Esther"

Depuis 2013, les musées d’Angers ont entamé une démarche de mise en valeur de sept œuvres conservées au musée des Beaux-Arts, spoliées à des familles juives pendant la Seconde Guerre mondiale. Si la plupart ont été restituées en 1945 par les Alliés, près de 2000 œuvres ont été confiées à la garde des musées de France et sont désignées par ces trois lettres MNR : « Musées Nationaux Récupération ». Le Portrait d’Esther est une bande dessinée numérique conçue en 5 épisodes présentée par les musées d’Angers. Une fiction historique à destination des 15-18 ans Cette fiction plonge le lecteur dans un secret de famille : celui du portrait disparu de la jeune Esther, peint dans les années 1930. Artips, your daily dose of art. Mystères engloutis d’Égypte. RMN - Grand Palais Découvrez « La vie de Gabrielle durant la Grand Guerre »

Cherche Tom dans la Nuit - Bilan // Nuit européenne des musées 2011. Pour quelques poignées de ferraille. L'actualité de la communication transmédia storytelling, des ARG et des webdocumentaires.