background preloader

Éditions electroniques et nouvelles écritures

Facebook Twitter

Pour faire sa publicité, Burger King s’infiltre dans les salons américains et dans Wikipédia. La marque de fast-foods a créé un spot publictaire déclenchant les assistants vocaux de Google, qui se mettaient à lire chez les téléspectateurs la description Wikipédia d’un hamburger. « OK, Google ».

Pour faire sa publicité, Burger King s’infiltre dans les salons américains et dans Wikipédia

Il suffit de prononcer ces deux mots pour activer Google Home, ce boîtier équipé d’un programme d’intelligence artificielle, arrivé dans les foyers américains à la fin 2016. Comme pour Siri, il est possible de lui poser de nombreuses questions, comme la météo, l’heure de son prochain rendez-vous, ou des informations sur n’importe quel sujet, que Google va piocher sur son moteur de recherche.

Ce qui a donné une idée à la chaîne américaine de fast-foods Burger King. Dans une publicité télévisée diffusée jeudi 12 avril pour la première fois, un acteur prononce les mots magiques : « Vous êtes en train de regarder une publicité de quinze secondes de Burger King, ce qui est malheureusement insuffisant pour vous expliquer tous les ingrédients frais contenus dans le sandwich Whooper.

Tribune. A quoi sert l’éditeur ? Les réflexions d’Eric Vigne, directeur de la collection « NRF Essais » chez Gallimard, sur le présent et l’avenir de son métier.

Tribune. A quoi sert l’éditeur ?

LE MONDE DES LIVRES | • Mis à jour le | Par Eric Vigne (Directeur de la collection « NRF Essais » et de Folio « Essais » chez Gallimard) L’histoire de l’édition donne le sentiment d’une ritournelle. Ainsi, l’affirmation que « s’il y a trop d’éditeurs, il y a aussi trop de livres, et surtout trop de livres insignifiants et sans valeur, sans originalité, qui se tuent les uns les autres », est énoncée dès 1903 par Henri Baillière, dans La Crise du livre.

Doit-on conclure, bien hâtivement, que l’édition est secouée régulièrement par les mêmes maux ? Cependant, les évolutions tendancielles observées aujourd’hui sont d’une nature différente.

Exemples de narrations

Site : Manuel des pratiques de l’édition numérique - Parcours numériques. Internet, les micro-moments et les nouveaux formats narratifs (Marketing) La façon de concevoir et de diffuser ses contenus sur le Net a plus changé au cours de 2 dernières années que depuis l’invention du Web… La faute aux réseaux sociaux et au mobile bien entendu.

Internet, les micro-moments et les nouveaux formats narratifs (Marketing)

Si on refaisait un petit tour d’horizon des nouveaux formats narratifs et de ce qu’ils vont imposer dans la façon de raconter ses histoires. Histoire de repartir sur des bases encore plus saines ? Snapchat, mise de départ ? On commence avec la plus grosse révolution d’usage de ses dernières années ? Snapchat est, avec Facebook, la plateforme qui aura le plus chamboulé les habitudes de consultation digitale des internautes.

C’est qu’encore une fois, Snapchat a mis au point des formats – snaps et stories – parfaitement adaptés au support mobile et correspondant à la fois à ses contraintes techniques et à son usage :Pour les contraintes techniques, on va surtout parler de taille d’écran et de qualité de réseau. Les micro-moments, clé du contenu en ligne.

Médias et numérique

Open edition. Un format standard pour le livre numérique, du PDF à l’EPUB. Le premier format est le format PDF, lancé par Adobe en 1993.

Un format standard pour le livre numérique, du PDF à l’EPUB

Un standard, le format Open eBook (OeB), est publié en 1999, et sert lui-même de base à d’autres formats, par exemple le format PRC (Mobipocket) et le format LIT (Microsoft). Le format EPUB succède au format OeB en 2007. Le PDF devient un format ouvert et une norme ISO en 2008. Le Blog du LABO BnF. Électroniques, imprimés, partagés, distribués, édités, diffusés, propulsés… Le Forum de Tokyo n’avait pas lieu à Tokyo : pour m’y rendre, je n’ai pas pris l’avion, mais le RER C, et je suis descendue au pont de l’Alma que j’ai traversé en saluant affectueusement la tour Eiffel au passage.

électroniques, imprimés, partagés, distribués, édités, diffusés, propulsés…

Puis j’ai dirigé mes pas vers le Yoyo, et suis descendue dans une salle située au sous-sol du Palais de Tokyo, qui abrita brièvement les projections de la Cinémathèque Française, et est devenue un « Un nouvel espace contemporain modulable dédié à la scène artistique, culturelle et événementielle« . Le Forum de Tokyo, organisé à l’initiative de l’AFDEL et du think-tank renaissance numérique, rassemblait pour une demi journée des professionnels du « monde de la culture » et des « acteurs numériques ».

Je ne résumerai pas les débats, dont on peut se faire une idée avec le hashtag #forumtokyo sur Twitter, ou voir la vidéo ici. - Le blog de Silvae, bibliothécaire engagé pour le développement des médiations numériques et des biens communs de la connaissance. Affordance.info. ActuaLitté - Les univers du livre. Etude des perceptions et usages du livre numérique.

Dans le cadre de sa mission légale d’observation, l’Hadopi (DREV) et le GLN ont conduit une étude exploratoire sur les usages et perceptions du livre numérique, comprenant une phase qualitative et une phase quantitative.

Etude des perceptions et usages du livre numérique

Cette étude a été réalisée par l’institut d’études IFOP. Elle s’appuie : Barometre-2014-KPMG-Offre-de-livres-numeriques-en-France.pdf. Barometre-usages-livre-numerique-Vague3.pdf. Contexte et offre. Décryptage.

Contexte et offre

Quelle est l’offre de livres numériques en ce printemps 2010 ? Comment la rendre plus visible aux yeux de ses publics potentiels et en améliorer l’accessibilité ? Comment développer ce marché ? La convergence de l’intérêt grandissant du public, de l’amélioration accélérée des supports de lecture et de l’arrivée d’acteurs dominants de l’Internet place aujourd’hui les acteurs de la chaîne du livre devant l’urgente nécessité de créer de nouveaux modèles éditoriaux et économiques. ‪Introduction : Le livre numérique en questions‪ Méthodes, techniques et outils.

Les métadonnées jouent un rôle essentiel puisque, à la différence du livre papier, le n’est accessible qu’à travers ses métadonnées.

Méthodes, techniques et outils

D’ailleurs, le numérique rend plus que jamais indispensables les échanges fluides de données entre acteurs du livre, et donc la normalisation des formats. Le format Onix est adapté aussi bien aux besoins descriptifs pour l’accès intellectuel au contenu qu’aux impératifs éditoriaux (droits d’auteur, commercialisation). C’est pourquoi la Commission de liaison interprofessionnelle du livre (CLIL), regroupant distributeurs, éditeurs et libraires, s’attache à renforcer la normalisation des données nécessaires à la description et à la commercialisation du , et l’adoption de formats normalisés, en particulier Onix [4] Site officiel de Onix for books [4] . Le : quelles normes pour le produire, le diffuser, l’utiliser ? Journée d’étude AFNOR/BNF • Vendredi 29 juin 2012 • BnF, site François-Mitterrand.

Le livre numérique est mort : vive le livre numérique. Ce matin, en ouvrant le journal, un avis de décès d’un genre un peu particulier a attiré notre attention.

Le livre numérique est mort : vive le livre numérique

Bien sûr, en tant qu’éditeurs, nous sommes sensibles à ces questions et furetons régulièrement sur les sites d’informations. Mais nous ne nous attendions pas à un tel choc. « Toute l’industrie du livre — éditeurs, libraires, distributeurs, diffuseurs et services de fabrication, etc — est au regret de vous annoncer la mort du La cérémonie aura lieu en privé sur internet. Les messages de condoléance sont à adresser au format .txt ou .pdf. Après avoir fait circuler l’article de mains en mains et avoir échangé quelques réflexions, la surprise est vite retombée. L’.EPUB était pourtant promis à une belle vie. À vrai dire, nous pouvons les comprendre. Alors ce qui devait arriver arriva : le format EPUB s’est lentement laissé dépérir. L’édition électronique : interview de Pierre Mounier sur TV5 Monde. Le réseau et ses outils comme lieu de raffinement du livre.

Narrations transmédia

Pourquoi la librairie résistera face au numérique. Trois chercheurs ont démontré que la librairie pourra résister à la dématérialisation lors d'une table ronde organisée en clôture des 3es Rencontres nationales de la librairie, lundi 22 juin à Lille.

Pourquoi la librairie résistera face au numérique

Dans une ambiance presque universitaire, donnant au grand auditorium des Rencontres nationales de la librairie de Lille des airs d'amphithéâtre de fac, trois spécialistes ont donné leur point de vue lundi 22 juin sur la résistance de la librairie physique et de l'objet livre face à la déferlante numérique. Cette table ronde plénière, animée par la journaliste Karine Papillaud, avait pour titre...

Littérature papier et littérature numérique, une opposition ? Est-ce que les technologies numériques changent la littérature ? Peut-on parler d’une littérature numérique ? Y a-t-il une opposition entre la littérature papier et la littérature numérique ? Pour répondre à ces questions, nous pouvons jouer deux cartes contradictoires : celle de la continuité ou celle de la rupture. La première carte nous pousserait à dire qu’il n’existe aucune opposition entre ces deux formes de littérature car, dans les faits, il n’y a que des pratiques qui s’inscrivent toujours dans une continuité.

De fait, l’opposition relèverait d’une essentialisation abusive d’une série de pratiques qui ne peuvent ni doivent être essentialisées. Bien évidemment ces deux perspectives ont un sens. L’idée que je voudrais proposer est qu’il y a une continuité dans les pratiques, mais qu’il y a une rupture dans les processus d’institutionnalisation de ces pratiques.