background preloader

Equilibre / Nutrition

Facebook Twitter

LES BASES DE LA NUTRITION. Aujourd'hui, les consommateurs se sentent concernés par la qualité de leur alimentation ; ils n'ont souvent qu'une perception assez vague des réalités scientifiques. Nous présentons ici les principaux paramètres de la nutrition et fournissons quelques conseils alimentaires qui vous aideront à mener une vie plus saine. La nutrition est une science qui met en relation alimentation et santé. Elle étudie comment l’organisme assimile et utilise les aliments et les boissons de façon à garantir son fonctionnement normal, sa croissance et son maintien, mais aussi pour le protéger et optimiser son état de santé.

Elle aborde un vaste éventail de sujets allant de l'observation clinique de maladies ayant pour cause une carence alimentaire comme le scorbut (manque de vitamine C), jusqu’à des questions plus complexes comme les problèmes cardiaques, le diabète ou l'ostéoporose. Que dois-je manger ? Rares sont les personnes qui savent si tel aliment est bon ou mauvais pour elles. Nutriments. Du calcium, mais sans le lait : vos meilleures alternatives végétales. Lorsque nous avons pris conscience de la complexité des produits laitiers et de leur impact mitigé sur notre santé : allergies, intolérance, acidité, problèmes respiratoires, problèmes de digestion, ballonnements, infections ORL à répétition ; la même question revient : comment m’assurer un apport en calcium suffisant tout en réduisant ma consommation de lait de vache et de ses produits dérivés ?

Première étape : rassurez-vous Nous avons développé une habitude et un réflexe des plus banals mais aussi des plus limitants : associer notre consommation de calcium à notre consommation de produits laitiers. Pourtant, le calcium est vraiment partout! Rassurez-vous, en réduisant votre consommation de produits laitiers (notamment de lait de vache), vous ne risquez pas d’être carencé en calcium, à condition d’ouvrir et de diversifier vos horizons alimentaires.

Le calcium est le minéral le plus abondant dans notre corps, et on peut le retrouver dans une très grande variété d’aliments. Les oranges. Comment remplacer la viande de nos assiettes? On le sait, la consommation de viande est devenue un enjeu majeur pour notre environnement et notre santé. Les documentaires traitant de la question fleurissent ces dernières années, comme L’adieu au steak diffusé sur Arte. La surconsommation de viande (de la viande chaque jour voire à chaque repas) entraîne un impact néfaste sur notre environnement et notre santé. Pour aller plus loin et comprendre cette question dans le détail, voir l’article sur « Le Flexitarisme: l’alimentation durable pour tous ». Mais une fois que nous avons pris conscience de l’enjeu et que nous souhaitons passer à l’action, comment faire ?

Image : www.greenkitchenstories.com Pourquoi mange-t-on de la viande ? Les industriels vous vantent un produit sain voire indispensable, cela « rend fort », et permet le développement des muscles. Au début, le raisonnement sur le remplacement de la viande était purement technique. On appelle protéines complètes celles qui contiennent les 8 acides aminés indispensables. Conseils d'une diététicienne... Cette fiche reprend des conseils rédigés par Laetitia Tapping, diététicienne diplômée d’état. Elle s’adresse à des adultes. Assurer une bonne alimentation végétarienne n’est pas compliqué. Comme un végétarisme bien équilibré est reconnu bénéfique pour la santé, il serait vraiment dommage de ne pas en tirer tous les avantages en n’appliquant pas quelques bonnes règles.

La santé est trop précieuse pour être laissée à l’intuition. Ces conseils vous sont donnés pour que vous retiriez le maximum de bénéfices de votre alimentation végétarienne. Source : En général : Faire 3 repas par jour, plus une collation si vous en ressentez le besoin. Boire 1,5L d'eau de boisson (eau, thé, tisane, jus de fruit frais). Avoir une activité physique régulière (exemple : 1 heure de marche 3 fois par semaine). Manger lentement, dans le calme, en prenant soin de bien mastiquer les aliments. Varier le plus possible les aliments consommés pour chaque catégorie de végétaux.

L'assiette végétarienne - Valérie Cupillard. Je reçois souvent des courriers et des questions sur la façon de cuisiner végétarien. Comme promis, voici enfin le billet consacré à ce sujet ! Pour moi, l’inspiration est venue du monde végétal et c’est ainsi que j’ai construit les bases de ma cuisine bio. Dans mes livres, j’explore tout ce qui permet de cuisiner autrement en donnant des outils, chacun peut ensuite aménager ses repas - végétariens ou non - à sa façon. L’idée est de proposer une cuisine qui tend vers un meilleur équilibre pour préserver à la fois notre santé mais aussi le monde qui nous entoure.

Entre Assiettes végétariennes et plats uniques, saison par saison, mon premier livre, celui sur le thème des Protéines végétales, et le tout dernier, Mes assiettes gourmandes, j’ai conservé le même fil conducteur : valoriser les ingrédients bio en aménageant des mariages de saison et de saveurs. Comment mettre en place des repas pour manger végétarien ? Comment être sûr de faire un repas végétarien équilibré ? Protéines végétales équilibrées : legumineuses + céréales associées. Une alternative aux protéines animales Céréales & légumineuses Les protéines végétales sont indispensables dans la cuisine végétarienne car c'est une alternative aux protéines d'origine animale. En associant céréales et légumineuses (riches en protéines végétales) en proportion de 2/3-1/3, on obtient un très bon équilibre en protéines végétales "maigres" car elles sont moins caloriques (complémentation protéique).

Ceci procure à l'organisme des protéines de qualité et tous les acides aminés dont il a besoin.Un produit riche en protéines végétales : la levure alimentaire en paillettes. Céréales : Les végétariens sont souvent confrontés au dilemme d'opter pour un régime hyperprotéiné ou non. Légumineuses : PROTÉINES DE SOJA TEXTUREES : farine de soja déshuilé, puis déshydratée. SEITAN : obtenu à partir de la poudre de gluten de froment. TEMPEH : il est issu de la fermentation de la graine de soja jaune par un procédé d'enzymation (ou fermentation) qui le rend digeste et goûteux. Le top 5 des sources de protéines pour les végétariens. La question qui revient le plus souvent aux oreilles des végétariens est « Mais où trouvez-vous des protéines ??? ». C’est vrai que les principales sources de protéines auxquelles on pense généralement sont les viandes, les poissons et les produits laitiers. Il y en a pourtant beaucoup d’autres, bien plus saines que les protéines d’origine animale, et qui peuvent aussi convenir aux végétaliens. 1 – Le soja C’est une source importante de protéines pour les végétariens, car il contient jusqu’à 35% de son poids en protéines. 2 – Les céréales Elles forment la base de l’alimentation végétarienne et contiennent jusqu’à 14% de protéines. 3 – Les légumineuses, autres que le soja Ce groupe d’aliment inclut notamment les lentilles, les haricots, les pois chiches et les fèves. 4 – Les fruits oléagineux Les noix ou les amandes sont riches en lipides mais aussi en protéines (jusqu’à 19% pour les amandes, de 8 à 11% pour les noix). 5 – Les algues.

Allier l'équilibre et le goût dans un repas végétarien - iTerroir. Halte aux idées reçues ! 1 million de Français sont végétariens. Pourtant, beaucoup d'entre vous se demandent si un menu sans viande ou poisson est suffisamment riche en protéines. La réponse est oui ! Un repas végétarien peut tout à fait apporter à l'organisme la quantité de protéines dont il a besoin. Certaines légumineuses et céréales renferment autant de protéines ou de fer que la viande. Savoir associer les bons produits Pour établir un repas végétarien équilibré et nutritif, il ne suffit pas de supprimer la viande. Ces associations sont systématiques dans de nombreux pays ou régions du monde où la viande est peu ou pas consommée : semoule et pois chiches (Maghreb)riz et lentilles (Inde)soja et riz (Chine) maïs et haricots rouges ou noirs (Amérique du Sud) Vous pouvez vous baser sur ces associations et les compléter de légumes cuits, de crudités ou de noix.

Faire preuve de créativité Les cuisines indiennes et libanaises, souvent sans viande, sont variées et riches.