background preloader

MONTPELLIER WORLD

Facebook Twitter

Académie des sciences et lettres de Montpellier. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Académie des sciences et lettres de Montpellier

L’Académie des sciences et lettres de Montpellier est une société savante de Montpellier créée en 1846 dans la succession de la Société royale des sciences de Montpellier, fondée en 1706. Elle siège en l’hôtel de Lunas. Histoire[modifier | modifier le code] L’Ancien Régime[modifier | modifier le code] La tour de la Babotte. Elle est alors composée de quinze membres titulaires répartis entre les mathématiques, l’anatomie, la chimie, la botanique et la physique. La société publie des mémoires, fait des échanges de travaux avec l’Académie parisienne. Elle participe à l'élaboration de l’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert. En 1777, elle s'installe dans l’hôtel de Guilleminet. L’époque contemporaine[modifier | modifier le code] La Convention nationale dissout en septembre 1793 les sociétés savantes. À partir de 1816 à 1846, la société libre tombe en sommeil.

La société est recréée en 1846 sous le nom d’académie des sciences et lettres de Montpellier. Alfred Bruyas. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Alfred Bruyas

Pour les articles homonymes, voir Bruyas. Courbet Bonjour monsieur Courbet, Alfred Bruyas est représenté au centre, allant à la rencontre du peintre Alfred Bruyas, né le 15 août 1821 à Montpellier où il est mort le 1er janvier 1877, est un collectionneur d'œuvres d'art français. Il fut entre autres le mécène d'Eugène Delacroix et de Gustave Courbet. Anatole de Cabrières. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Anatole de Cabrières

Biographie[modifier | modifier le code] Issu de deux familles nobles, l'une languedocienne - les marquis de Cabrières, l'autre dauphinoise, par sa mère - les marquis du Vivier de Fay-Solignac, François-Marie Anatole est élevé au collège de l'Assomption de Nîmes. Il est formé par le Père Emmanuel d'Alzon. Il devient secrétaire particulier de Mgr Plantier, évêque de Nîmes, chanoine titulaire de la cathédrale de Nîmes puis vicaire général du diocèse de Nîmes. En 1865 il est admis, en compagnie de Mgr Plantier, dans la Confrérie des Pénitents blancs de Montpellier[1]. En 1907, lors de la grande manifestation viticole de Montpellier, il fait ouvrir les portes de la cathédrale et celles des églises de la ville pour permettre aux viticulteurs grévistes d’y passer la nuit. Il a reçu la Légion d'honneur au titre du ministère de l’Intérieur (Journal officiel du 18 août 1921) qu'il accepta après l'avoir refusée en 1890.

Antigone (Montpellier) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Antigone (Montpellier)

Pour les articles homonymes, voir Antigone. Antigone est un quartier de Montpellier conçu par l'architecte catalan Ricardo Bofill à partir de 1977 sous l'impulsion du maire de Montpellier Georges Frêche. La majorité des immeubles a été construite sur un style inspiré par l'architecture de la Grèce antique selon le projet de l'architecte suivant un axe qui se veut faire écho à l'est à celui qui a structuré la ville à l'ouest, avec la promenade du Peyrou et l'aqueduc des Arceaux. Vue générale (maquette) C'est grâce aux aménagements du cours du Lez que des terrains jusqu'alors inconstructibles ont pu être urbanisés permettant à la ville de se trouver un nouvel axe d’expansion suivant le Lez vers la mer, le long de ce que l'hebdomadaire local La Gazette de Montpellier nomme les futurs « Champs-Élysées montpelliérains ».

Antoine Gouan. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Antoine Gouan

Antoine Gouan. Antoine Gouan (ou Goüan) est un botaniste français, né à Montpellier le 15 novembre 1733, mort dans la même ville le 1er septembre 1821. Il est le premier à avoir adopté en France la nomenclature binomiale de Carl von Linné, étant également le premier à publier une flore adoptant la méthode et la classification linnéennes. Gouan commence ses études à Toulouse et revient étudier la médecine à l’université de Médecine de Montpellier qui n’a plus l’éclat des années passées. Gouan est très influencé par son professeur de médecine François Boissier de Sauvages de Lacroix (1706-1767), l’un des plus fervents partisans de la méthode linnéenne en France. Antoine Ranc. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Antoine Ranc

Antoine Ranc Portrait présumé d'Antoine Ranc par Hyacinthe Rigaud - v. 1687. Narbonne, musée des Beaux-arts. Antoine Valedau. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Antoine Valedau

Antoine Louis Joseph Pascal Valedau est un collectionneur français né à Montpellier le 29 mars 1777, mort à Paris en son domicile, 6 [1], rue Basse-du-Rempart le 1er décembre 1836. Généalogie[modifier | modifier le code] Son père Marc-Antoine Valedeau, conseiller à la Cour des Comptes, Aides et Finances de Montpellier, sa mère dame Louise- Thérèse-Gabrielle-Victoire Margueril. Il fut baptisé à Saint-Pierre le 1er avril 1777, ayant pour parrain Jean-Antoine-Esprit Valedeau, son oncle, représenté par M. Joseph-François Margueril, et pour marraine dame Louise Cambacérès, veuve Ramond, son aïeule maternelle.

Auguste Rigaud. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Auguste Rigaud

Pour les articles homonymes, voir Rigaud. Auguste-Pierre-Augustin Rigaud, né le 29 mars 1760 à Montpellier, mort le 15 avril 1835 à Brive-la-Gaillarde, est un fabuliste et poète occitan. Il remporta plusieurs prix en seconde et en première, dont le prix de l’Amarante de l’Académie des Jeux floraux avec une ode au célèbre poète Goudelin. Vers la même époque, il composa en français un petit poème, intitulé la Renaissance des Jeux Floraux, et une épitre à Sa Majesté l’empereur et roi. En 1780, il composa las Vendimias dé Pignan (les Vendanges de Pignan), poème en vers occitans de huit pieds en deux chants dédié à Berthe, professeur à la faculté de médecine de Montpellier, et à Rosette.

Sa fortune, fruit de trente années de travaux assidus, ayant été anéantie trois fois par les événements politiques, Rigaud se vit, à cinquante-cinq ans, presque sans ressources. Augustin-Charles d'Aviler. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Augustin-Charles d'Aviler

Augustin-Charles d'Aviler est un architecte français né à Paris en 1653 et mort le 23 juin 1701 à Montpellier. Il est l'un des principaux promoteur du canon vignolesque, mais loin de se contenter de le publier, il le développe en proposant des variantes de motifs pour conférer plus de souplesse et d'expressivité au système rigide des cinq ordres. Biographie[modifier | modifier le code] Issu de la noblesse de robe, il est d'abord élève de Jean-François Blondel (1683-1756), architecte français et auteur du Palais des Consuls à Rouen à l'Académie royale de peinture et de sculpture.

Ses qualités d'architecte lui valent une bourse d'étude à l'Académie de France à Rome, mais le bateau qui l'emmenait en Italie est pris d'assaut par des Maures, et il est retenu 18 mois en esclavage à Alger puis à Tunis. Barons de Caravètes. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Barons de Caravètes

Les Barons de Caravètes sont une confrérie montpelliéraine qui poursuit la tradition d'introniser « Baron de Caravètes » les habitants de Montpellier ayant un passé familial dans la ville. Trois cérémonies d'intronisation ont lieu chaque année dont une en octobre à Murles, commune à 16km au nord-ouest de Montpellier. Origine[modifier | modifier le code] Antoine Bonnier d'Alco. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Antoine Bonnier d'Alco Pour les articles homonymes, voir Bonnier. Ange Elisabeth Louis Antoine Bonnier d'Alco, né le 29 septembre 1750 à Montpellier et mort assassiné le 28 avril 1799 à Rastadt, était un homme politique et un diplomate français. Biographie[modifier | modifier le code]

Cathédrale Saint-Pierre de Montpellier. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Histoire[modifier | modifier le code] Origine[modifier | modifier le code] Après 1536[modifier | modifier le code] Celleneuve. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La place Renaudel Celleneuve (en occitan Cèlanòva) est un quartier de Montpellier situé dans l'ouest de la commune, formant comme un véritable village.

Paroisse plus ancienne que la ville de Montpellier, elle a finalement été incluse dans celle-ci d'abord administrativement, puis rejointe par l'urbanisation. Chambre de commerce et d'industrie de Montpellier. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Chambre de Commerce et de l'industrie territoriale de Montpellier Missions[modifier | modifier le code] Charles Huc. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Huc. Charles-Auguste-André-Gabriel, baron Huc (1er mai 1808, Montpellier - 25 juillet 1854, Montpellier), est un banquier et homme politique français.

Biographie[modifier | modifier le code] Il prit part au rétablissement de l'Empire et vota avec la majorité dynastique. Marié à Augusta Barbet, fille de Louis Auguste Barbet, industriel (Barbet frères) et receveur général des finances à Montpellier, et d'Aglaure Garrigues (belle-fille de Louis Stanislas de Girardin), il est le beau-père du prince romain François de Montholon-Sémonville. Lien externe[modifier | modifier le code] Fiche sur Assemblée nationale. Charles Renouvier. Citadelle de Montpellier. Confrérie des Pénitents blancs de Montpellier. Corum (Montpellier) Cyrille Rigaud. Domaine de Grammont. Écusson (Montpellier) Édouard Roche. Église Saint-Roch de Montpellier. Église Sainte-Croix de Celleneuve. Ernest Michel. Esplanade Charles-de-Gaulle (Montpellier) Eugène Castelnau. François Chicoyneau (1702-1740)

François Delmas. François Sabatier-Ungher. François Gigot de Lapeyronie. François-Xavier Fabre. Gare de Montpellier-Saint-Roch. Georges Frêche. Gérard Cholvy. Guillaume Rondelet. Hélène Mandroux. Henk Breuker. Henri Bouschet. Hôtel Saint-Côme. Jacques Domergue. Jacques Philippe Raymond Draparnaud. Jean-Claude Michéa. Jean-Frédéric Brun. Jean-Louis Médard. Jean-Louis Roumégas.

Jules Pagézy. Laurent Alexandre Laissac. Le Petit Bard. Lez (fleuve) Louis-Sébastien Lenormand. Lycée Joffre. Marie de Montpellier. Marie-José Guigou. Michel Robert (professeur d'université) Michel Maximilien Leenhardt. Mosson (quartier) Musée Fabre. Odysseum. Opéra Comédie. Paul-Joseph Barthez. Pavillon populaire. Pierre Chirac. Pierre Richer de Belleval. Pierre Torreilles. Pierre Viala. Pierre-Joseph Amoreux. Pierre Joseph Cambon. Place de la Comédie. Promenade du Peyrou. Richter (Montpellier) Roch de Montpellier. Sauramps. Square Planchon. Tour de la Babotte. Tour des Pins (Montpellier) Université Montpellier 1. Université Paul-Valéry Montpellier 3.