background preloader

ABSTENTION/ANARCHISME

Facebook Twitter

Youtube. Timult, « Critique de l’idéologie de la non-violence  Nous republions un excellent article publié par la revue française Timult, à forte sensibilité féministe (notamment mais pas seulement).

Timult, « Critique de l’idéologie de la non-violence 

Un texte d’une grande intelligence, qui défriche fort bien la question. Une « critique de l’idéologie de la non-violence » qui ne manque pas de pointer également son envers tout aussi erroné, la fétichisation de « la violence ». À lire et diffuser ! L’idéologie de la non-violence en question Colères inaudibles, privilèges silencieux et bruits de vitrine brisée « La soumission de l’opprimé relève de l’ordre établi. Dans chaque lutte, chaque mouvement auquel j’ai pris part, les mêmes questions se sont posées, les mêmes points de vue se sont opposés en ce qui concerne l’usage de « la violence ».

S’opposer en se renvoyant des identités aussi superficielles et médiatiques ne fait que renforcer les clivages et les postures identitaires. La non-violence, une histoire des puissants. L’impasse du citoyennisme. L’impasse citoyenniste Les thèses rassemblées ici n’ont pas la prétention de dire le dernier mot sur le sujet dont elles traitent.

L’impasse du citoyennisme

Elles sont plutôt un ensemble de pistes dont certaines pourront être suivies, approfondies, et d’autres peut-être simplement abandonnées. Ce que le film « Demain » ne vous a pas dit. Ce qui sous-tend les quelques « alternatives » citées dans le premier paragraphe, c’est l’idée selon laquelle il est possible de changer le monde pas à pas, en partant du quotidien des gens et sans exiger d’eux ni prise de risque, ni sacrifice.

Ce que le film « Demain » ne vous a pas dit

Ruffin et Lordon, une Nuit à dormir Debout. Nuit Debout nous donne l’occasion de publier, en partenariat avec plusieurs autres groupes et sites antifascistes, un dossier qui se veut aussi exhaustif que possible sur la galaxie citoyenniste, ses réseaux et ses errements idéologiques.

Ruffin et Lordon, une Nuit à dormir Debout

De quoi le citoyennisme est-il le nom ? - Le Pressoir. Résistance politique: Attention à la récupération réformiste des mouvements sociaux par l’oligarchie. Nous avons traduit un nouvel article du politologue canadien Andrew Gavin Marshall, qui illustre en prenant l’exemple actuel du mouvement d’occupation de Wall Street, comment les mouvements spontanés sont en fait rapidement récupérés par l’ingénierie sociale afin d’en faire des mouvements réformistes confortant le système et non plus luttant contre lui.

Résistance politique: Attention à la récupération réformiste des mouvements sociaux par l’oligarchie

Démocratie : histoire d'un malentendu. Alain Badiou: élections, piège à cons? France 2, "Avant-premières" 01/03/2012. Alain Badiou, Bibliographie Alain Badiou, Livre Alain Badiou. Êtes-vous un anarchiste? – La réponse pourrait vous surprendre! (David Graeber)

David Graeber est professeur d’anthropologie sociale à la London School of Economics (LSE).

Êtes-vous un anarchiste? – La réponse pourrait vous surprendre! (David Graeber)

Il est membre de l’IWW (Industrial Workers of the World), un syndicat anarchiste. Anarchiste et activiste, fils d’un couple d’autodictates ouvriers, il est l’auteur de plusieurs ouvrages dont “Pour une anthropologie anarchiste”. Il est aussi l’une des principales figures du mouvement Occupy Wall Street.Cet article est une traduction, l’original, en anglais, se trouve à l’adresse: Il se peut que vous ayez déjà entendu deux ou trois choses à propos des anarchistes et de ce en quoi ils sont supposés croire.

Mais il y a aussi de fortes chances pour que tout ce que vous ayez entendu soit un non-sens total. Au plus simple, les croyances de l’anarchiste se basent sur deux principes élémentaires. Commençons par quelques exemples de la vie de tous les jours: Si vous avez répondu “oui”, alors vous agissez comme un anarchiste ! Tout le monde pense être capable de se comporter raisonnablement. Le vote n'est ni un droit ni un devoir, c'est un leurre - Actif et militant sur LePost.fr (20:09) Publié parenréfléchissant post non vérifié par la rédaction 09/11/2011 à 18h51 - mis à jour le 09/11/2011 à 20h09 | vues | réactions Personne ne pourra l'éviter: si par malheur il vous arrive de remettre en cause le système politique qui a le monopole actuellement dans nos pays développés, et que vous poussez l'argumentation jusqu'à prétendre que voter revient à légitimer le système en place, une foudre vous tombera dessus.

Le vote n'est ni un droit ni un devoir, c'est un leurre - Actif et militant sur LePost.fr (20:09)

"Comment peux-tu rejeter ce droit pour lequel des personnes se sont battues?! " L'immense majorité des "citoyens" pensent que notre système politique est le fruit d'une mûre réflexion, et surtout, la plupart des citoyens pensent qu'il a été créé pour le bien commun. Ils ont à moitié tort. La "démocratie représentative" est une expression qui est apparue au cours du 19ème siècle. Le système comporte aussi de nombreuses défaillances qui peuvent nuire à sa propre survie: Je suis abstentionniste et tu viens m’insulter... Je suis abstentionniste et tu viens m’insulter, toi l’électeur, toi le votant, toi qui portes, scrutin après scrutin, des hommes et des femmes au pouvoir et qui n’auront de cesse de te décevoir.

Je suis abstentionniste et tu viens m’insulter...

Qui te trahissent tout en te jurant que la prochaine fois ils feront mieux.Tu viens m’insulter, déverser sur moi ton aigreur suite à la défaite de ton camp, comme un soldat tenant son fusil face à un peloton de déserteurs. Dans ton esprit ardent de combativité, si tu as perdu ce n’est pas parce que ton ennemi est meilleur, ce n’est pas parce que tes leader sont mauvais, c’est simplement ma faute, à moi, qui ne veut pas me battre. Je suis le coupable. Youtube.