background preloader

Xuanphuong

Facebook Twitter

Le rôle positif de l'inhibition dans le développement cognitif de l'enfant. Il est toutefois évident que si les bébés ont déjà des capacités numériques dès les premiers mois de leur vie, elles sont encore rudimentaires et vont ensuite s’enrichir, notamment lorsque le langage et l’école s’empareront de cette matière première.

Le rôle positif de l'inhibition dans le développement cognitif de l'enfant

Le modèle théorique actuel qui rend le mieux compte de la complexité du développement numérique chez l’enfant d’âge dit « préscolaire » (école maternelle) et scolaire (école élémentaire) est celui de Robert Siegler, de l’université de Carnegie-Mellon (Siegler R., 2000). À propos de la résolution d’opérations arithmétiques plus difficiles que celles qui sont résolues par le bébé (par exemple, 3 + 5 = ? , 6 + 3 = ?

Researchgate. Le cerveau attentif : la dynamique de l’attention I Cortex Mag. Qu’est-ce que l’attention ?

Le cerveau attentif : la dynamique de l’attention I Cortex Mag

Du matin au soir, nous sommes bombardés d’informations. Qu’est-ce que l’attention, sinon la capacité à filtrer ce qui, dans ce flux incessant, nous parait important de ce qui ne l’est pas. L’attention traduit ainsi, à chaque instant, l’importance relative que chacun de nous accorde aux êtres et aux choses, éventuellement sous forme de pensées. Ainsi formulée, la définition paraît assez limpide.

C’est oublier un peu vite que « je » n’est pas une instance univoque, mais le produit d’une interaction entre plusieurs grands réseaux dans « mon » cerveau. Bienvenue sur le site de la Fondation La main à la pâte. Neurosciences. Peu de gens sont plus qualifiés que Matthieu Ricard pour parler de la collaboration entre science et bouddhisme.

Formé à la biologie moléculaire et moine bouddhiste depuis plus de trente-cinq ans, il a énormément contribué au dialogue de plus en plus fécond entre scientifiques et pratiquants bouddhistes et il est fréquemment le sujet d’expériences scientifiques sur la méditation. Il explique ici certaines des découvertes qu’ont permises ces expériences et leurs implications pour l’avenir. En 2000, une rencontre exceptionnelle eut lieu à Dharamsala, en Inde. Quelques-uns des meilleurs spécialistes des émotions, psychologues, chercheurs en neurosciences et philosophes passèrent une semaine entière à discuter avec le Dalaï-Lama dans l’intimité de sa résidence située sur les contreforts de l’Himalaya. David Servan-Schreiber - Le cerveau emotionnel.

Neurosciences images

Apprendre à apprendre et obstacles à l'apprentissage. Concevoir des formations outils CAS v4. Roland Goigoux : quels savoirs utiles aux formateurs. Roland Goigoux résume ici en une heure les quatorze heures de cours qu’il assure dans le master de formation de formateurs de Clermont.

Roland Goigoux : quels savoirs utiles aux formateurs

(ESPE Clermont Auvergne et laboratoire ACTé), conférence faite devant les candidats au CAFIPEMF et CAFFA (diplômes formateurs premier et second degré). Le texte ci-dessous résume son propos, selon le découpage présenté. player1. Des conditions à respecter pour susciter la motivation des élèves. Pour que les élèves cherchent à s'améliorer, il faut bien sûr que la motivation soit au rendez-vous.

Des conditions à respecter pour susciter la motivation des élèves

De manière à susciter cette motivation chez les élèves, voici une proposition qui a déjà fait l'objet d'une expérimentation à l'enseignement supérieur. Rolland ViauDépartement de pédagogie, Université de Sherbrooke L'analyse des récentes recherches sur la motivation à apprendre en contexte scolaire, nous fait voir que les quatre facteurs qui influent le plus sur la dynamique motivationnelle des élèves en classe sont les activités d'apprentissage que l'enseignant propose, l'évaluation qu'il impose, les récompenses et les sanctions qu'il utilise, et lui-même, de par surtout sa passion pour sa matière et le respect qu'il porte à ses élèves.

Des conditions à respecter pour susciter la motivation des élèves. Nouveaux espaces de formation - Chaire Unesco. La place des émotions dans l’apprentissage. Vers le plaisir d’apprendre Télécharger le fichier en version .pdf Christelle Chevallier-Gaté* Résumé : Entrer dans la rationalité du savoir suppose d’accepter la déstabilisation que sa rencontre provoque.

La place des émotions dans l’apprentissage

Le lapbook, un support d'apprentissage et de révision ludique et efficace. Je ne suis absolument pas une experte du lapbook mais je tenais à vous faire découvrir ce support d’apprentissage et de révision.

Le lapbook, un support d'apprentissage et de révision ludique et efficace

J’avais vu plusieurs exemples sur différents blogs et je m’y étais vaguement intéressée en me disant que je le testerai bien mais plus tard. Je crois que j’avais un peu d’appréhension d’essayer quelque chose de nouveau :-). Mais voilà, l’élève de 5° que j’accompagne avait un devoir commun sur tous les chapitres étudiés depuis le début de l’année en histoire et géographie. Revue de presse du mercredi 19 octobre 2016. La presse du jour revient sur les violences qui touchent le milieu scolaire ces derniers temps.

Revue de presse du mercredi 19 octobre 2016

On retiendra aussi les inquiétudes qui traversent les progressistes dans les débats sur l’école. Violences. Philippe Meirieu : Former les enseignants en établissement : Un impératif. Les 26 et 27 mars se tenait à l’Institut Français de l’Éducation (IFÉ), dans le cadre de la chaire UNESCO « Former les enseignants au XXIème siècle » animée par Luc Ria, un séminaire sur le thème « Former les enseignants dans les établissements scolaires : vers une nouvelle aire de professionnalisation ?

Philippe Meirieu : Former les enseignants en établissement : Un impératif

» (1). Conférences, ateliers et témoignages ont permis, à cette occasion, de mesurer les enjeux de cette problématique mais aussi la nécessité d’avancer tant dans la réflexion sur les modalités actuellement en vigueur que sur les exigences permettant de développer cette pratique de manière rigoureuse et sur la durée. De groupes improvisés au changing lab. Expérithèque - Consultation d'une fiche. Neuroéducation et trouble d'apprentissage.

Construire la relation autrement (avec Isabelle Filliozat) Neuroéducation et trouble d'apprentissage. Les 4 piliers de l'apprentissage d'après les neurosciences. D’après Stanislas Dehaene, psychologue cognitif, neuroscientifique et professeur au Collège de France, les neurosciences cognitives ont identifié au moins quatre facteurs qui déterminent la vitesse et la facilité d’apprentissage. 1. L’attention L’attention est la capacité que nous avons à nous ouvrir à la réalité : l’attention ouvre notre esprit. Bien apprendre : 8 techniques pédagogiques incontournables. Il n’existe pas qu’une seule technique pédagogique… et heureusement !

Bien apprendre : 8 techniques pédagogiques incontournables

C’est ce qui rend le métier de formateur si passionnant : on n’apprend pas à tout le monde de la même façon. Une fois qu’on a dit cela, reste une interrogation : quelle est la technique pédagogique la plus adaptée ? Notre équipe de Sydologues fait pour vous le point sur les méthodes les plus répandues. Et sur la meilleure façon d’en tirer profit ! De l’exercice au débat, comment favoriser l’apprentissage ? Les dernières découverts en neuroéducation. Steeve Masson, chercheur canadien en neuroéducation, propose de répondre dans la vidéo ci-dessous à la question : en quoi mieux connaître le cerveau peut-il nous aider à mieux enseigner ?

Les dernières découverts en neuroéducation

Cette vidéo dure 1 heure et 15 minutes et je vous en résume les grandes lignes dans plusieurs articles : Mieux connaître le cerveau pour mieux enseigner (1/5) – Les dernières découvertes en neuroéducation Mieux connaître le cerveau pour mieux enseigner (2/5) – Utiliser la neuroplasticité pour enseigner efficacement Mieux connaître le cerveau pour mieux enseigner (3/5) – La lecture vue par les neurosciences Mieux connaître le cerveau pour mieux enseigner (4/5) – L’inhibition dans l’apprentissage des sciences et de la logique. 5 principes issus des neurosciences pour favoriser l'apprentissage en formation. Quels sont, à votre avis, les avantages et inconvénients des pédagogies actives, ludiques et participatives ? Si les entreprises semblent conscientes de la nécessité d’amorcer un virage pédagogique dans leurs formations, elles sont parfois réticentes à l’idée de passer à l’action : est-ce vraiment utile et pertinent ?

De mon point de vue, la réponse est indéniablement : OUI ! Et les recherches scientifiques menées ces dernières années vont clairement dans ce sens. Suite à la présentation que j’ai eu l’occasion de réaliser au forum, je vous invite donc à découvrir ci-dessous 5 principes essentiels issus des recherches en neurosciences pour mieux former et apprendre : Découvrez 5 principes essentiels issus des recherches en neurosciences pour mieux favoriser l’apprentissage dans vos formations. Les quatre piliers de l’apprentissage - Stanislas Dehaene. L’enfant est doté d’intuitions profondes en matière de repérage sensoriel du nombre. Avant tout apprentissage formel de la numération, il évalue et anticipe les quantités. Apprendre à compter puis à calculer équivaudrait à tout simplement tirer parti de ces circuits préexistants, et, grâce à leur plasticité, à les recycler.

L’apprentissage formel de l’arithmétique se « greffe » sur le « sens du nombre » présent chez l’enfant, et sollicite la même zone cérébrale. Le maître-mot, alors, est la plasticité cérébrale. Neurosciences. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les neurosciences sont les études scientifiques du système nerveux, tant du point de vue de sa structure que de son fonctionnement, depuis l'échelle moléculaire jusqu'au niveau des organes, comme le cerveau, voire de l'organisme tout entier. Les neurosciences sont constituées de deux sous-catégories: la première appartient aux sciences et particulièrement à la biologie, la chimie, les mathématiques et la bio-informatique, c'est la neurobiologie, et la seconde catégorie est la cognition qui est plus proche de la psychologie voire de la neuropsychologie (qui est une spécialité en sciences humaines), il s'agit de deux formations différentes et de deux approches différentes.

Dans les grands médias, les neurosciences sont souvent présentées sous l'angle des neurosciences cognitives, tout particulièrement les travaux utilisant l'imagerie cérébrale, bien qu'il s'agisse là d'une sous-partie du champ que constituent les neurosciences. (voir infra) Portail UCO - DU Neurosciences et apprentissages tout au ... Neurosciences et apprentissages. Quand les neurosciences inspirent l'enseignement. Neurosciences, sciences cognitives, neurologie, psychiatrie - Dossiers d'information.

86 septembre 2013. Pourquoi les neurosciences cognitives modifient-elles la compréhension et la pratique de l’apprentissage ? Philippe Meirieu : Former les enseignants en établissement : Un impératif. Capsule outil : Neuroscience et apprentissage : 5 choses à garder à l'esprit. Neurosciences et développement intellectuel de l’enfant (1/2) : Les processus d'apprentissage, actualité Neurosciences et développement intellectuel de l’enfant. Méthodes d'apprentissage de la lecture, Wettstein, neuroscience. Interview Pierre Marie Lledo : Neurosciences et apprentissage. Neurosciences et TICE. Pour une pédagogie du succès. Les neurosciences au cœur de nouvelles méthodes d’apprentissage.

Neurosciences et apprentissage : Interview Pierre Marie Lledo.