background preloader

Qu'est-ce que le logiciel libre ? - Projet GNU

Définition du logiciel libre Vous avez une question sur les licences de logiciel libre qui ne trouve pas de réponse ici ? Consultez nos autres ressources sur les licences et au besoin contactez le Labo des licences et de la conformité de la FSF à licensing@fsf.org. « Logiciel libre » [free software] désigne des logiciels qui respectent la liberté des utilisateurs. En gros, cela veut dire que les utilisateurs ont la liberté d'exécuter, copier, distribuer, étudier, modifier et améliorer ces logiciels. Ainsi, « logiciel libre » fait référence à la liberté, pas au prixa (pour comprendre ce concept, vous devez penser à « liberté d'expression », pas à « entrée libre »). Nous faisons campagne pour ces libertés parce que chacun les mérite. Les quatre libertés essentielles Un programme est un logiciel libre si vous, en tant qu'utilisateur de ce programme, avez les quatre libertés essentielles [1] : « Logiciel libre » ne signifie pas « non commercial ». Éclaircissements divers Copyleft Open Source ?

https://www.gnu.org/philosophy/free-sw.fr.html

Related:  5.2. Construire un environnement numériqueLe numérique autrement

Logiciel libre Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Logo du projet GNU, initiateur du mouvement du logiciel libre. Un logiciel libre est un logiciel dont l'utilisation, l'étude, la modification et la duplication en vue de sa diffusion sont permises, techniquement et légalement[1]. Ceci afin de garantir certaines libertés induites, dont le contrôle du programme par l'utilisateur et la possibilité de partage entre individus[2]. Ces droits peuvent être simplement disponibles (cas du domaine public) ou bien établis par une licence, dite « libre », basée sur le droit d'auteur.

GNU GNUÉcouter est un système d’exploitation libre créé en 1983 par Richard Stallman, maintenu par le projet GNU. Son nom est un acronyme récursif qui signifie en anglais « GNU’s Not UNIX » (littéralement, « GNU n’est pas UNIX »). Il reprend les concepts et le fonctionnement d’UNIX[2]. A LIRE - Open Source : avantages et inconvénients Quelle différence entre logiciel libre et Open Source ? Le logiciel libre est distribué avec son code source. Une licence définit légalement les conditions de copie et de redistribution pour que le logiciel reste libre. L'Open Source repose davantage sur une logique commerciale. Il implique l'accès au code source du logiciel mais n'est pas protégé par une licence.

Neutralité du réseau Symbole de la neutralité du réseau La neutralité du Net ou la neutralité du réseau est un principe devant garantir l'égalité de traitement de tous les flux de données sur Internet. Ce principe exclut par exemple toute discrimination positive ou négative à l'égard de la source, de la destination ou du contenu de l'information transmise sur le réseau. Reprenez le contrôle à l'aide de Linux ! "Linux c'est trop compliqué, c'est pour les pros" (Dire qu'il y a des gens qui croient ça !) ... Comment ça... c'est ce que vous croyez vous aussi ? Open source - Licences et business models des nouveaux éditeurs open source On distingue trois grandes familles de logiciels open source : (1) les produits de fondations (Apache, Eclipse, Linux, …), (2) les produits communautaires et (3) les produits d’éditeurs. La question des modèles économiques se pose essentiellement pour ces derniers, dont l'offre constitue une part croissante du patrimoine open source. On sait bien que les logiciels open source ne sont pas tous écrits par des bénévoles, le soir après leur travail, pour le plaisir ou pour la gloire. Ils existent, ces développeurs passionnés qui prennent sur leur temps libre pour faire avancer des projets. Ils existent, et on peut les remercier, mais ils n’écrivent au final qu’une toute petite partie des programmes open source que nous utilisons.

La neutralité du net Depuis 2016, le législateur européen protège la neutralité du net, en reconnaissant dans son règlement sur l’internet ouvert : le droit des utilisateurs « d’accéder aux informations et aux contenus et de les diffuser, d’utiliser et de fournir des applications et des services et d’utiliser les équipements terminaux de leur choix, quel que soit le lieu où se trouve l’utilisateur final ou le fournisseur, et quels que soient le lieu, l’origine ou la destination de l’information, du contenu, de l’application ou du service, par l’intermédiaire de leur service d’accès à l’internet ».le devoir des fournisseurs d’accès internet de traiter « tout le trafic de façon égale et sans discrimination, restriction ou interférence, quels que soient l’expéditeur et le destinataire, les contenus consultés ou diffusés, les applications ou les services utilisés ou fournis ou les équipements terminaux utilisés » • En savoir plus : consulter notre grand dossier

Si Linux a de la peine à s'imposer sur le desktop c'est à cause de la fragmentation de l'écosystème, d'après Linus Torvalds Linux pointe à la 3e place du classement NetMarketShare (variations de décembre 2017 à novembre 2018) des OS de bureau avec 2,03 % des parts de marché, ce, derrière Windows qui mobilise 87,92 % et Mac OS avec ses 9,46 %. Le système d’exploitation open source créé par l’informaticien finlandais Linus Torvalds a frôlé la barre des 5 % en septembre 2017, mais c’était par erreur ; à la réalité, il a rarement dépassé les 3 %. Dans la filière desktop, c’est l’OS de la firme de Redmond qui continue de faire la loi. Au sens strict, Linux c’est son noyau, c’est-à-dire cette partie de l’OS qui gère les ressources de l’ordinateur et sert de pont de communication entre les différents composants (matériels et logiciels) ; c’est la partie invisible du système d’exploitation. Envoyé par Linus Torvalds Je souhaite que nous [la communauté] fassions plus d’efforts dans le sens d’aller vers une offre de bureau standardisée, qui tournera sur toutes les variantes du système d’exploitation.

Les logiciels libres dans l'entreprise Réservés hier aux initiés, les logiciels libres sont aujourd'hui accessibles à toutes les entreprises et à tous les entrepreneurs, même s’ils ne sont pas informaticiens. Découvrez les applications existantes, mais avant de vous lancer dans le tout libre, prenez conscience des avantages et des inconvénients de cette solution. Les logiciels libres s'opposent aux logiciels commerciaux, appelés aussi propriétaires ou fermés, dominés par Microsoft. Particularité des logiciels libres : les utilisateurs sont libres de télécharger, copier, étudier, modifier, améliorer le logiciel. Attention, les logiciels libres et les logiciels open source, même s'ils ont une définition très proche, ne sont pas synonymes. Découvrez ce qui les différencie dans cet article.

Related: