background preloader

9 questions à Pierre Péroz

9 questions à Pierre Péroz

faire parler,écouter parler Espace pédagogique : École maternelle > Se former,agir et innover > Apprentissage de la langue En leçon de langage tout particulièrement la qualité des énoncés va de pair avec leur quantité. A. On n'enseigne pas à parler à un enfant. P. Ce diaporama commenté (2mn 29) aborde les points suivants :Choix du supportDisposition ses élèvesComment stimuler la prise de parole des élèves (jetons, sablier) ? Illustration des commentaires précédents par des extraits vidéo (5mn 41) captés dans la classe de grande section de Steve WINTEREnseignant : rôle du sablier et des jetons (0:00) ; question ouverte pour débuter la séance (0:31)Extraits de la séance de langageBilan de la séance, commentaires positifs d'encouragement (3:42) et retour des élèves dans le groupe classe (4:48) Lors d'une séance de langage, il est nécessaire d'enregistrer puis de transcrire pour évaluer les productions langagières des élèves. Nathalie QUILLET (PEMF) commente le dispositif utilisé lors des séances de langage (4 mn 47)

Lire et écrire La recherche Lire et Ecrire : Ce programme de recherche constitue une première en termes de quantité et de variété de données recueillies. Il a permis de constituer une base de données d’importance inégalée, qui a été mise à la disposition de la communauté scientifique. En bref : un rapport, sa synthèse, les vidéos du colloque (cf ci dessous) , une plateforme : Anagraph Lire et Ecrire c'est : Une vaste enquête effectué entre 2013 et 2015 intitulée : « Étude de l’influence des pratiques d’enseignement de la lecture et de l’écriture sur la qualité des premiers apprentissagesUne première en France, par son ampleur, sa durée et le volume des données recueillies. Colloque (25 septembre 2015) de présentation des premiers résultats de la recherche coordonnée par l’Institut français de l’Éducation / ENS de Lyon : étude de l’influence des pratiques d’enseignement de la lecture et de l’écriture sur la qualité des premiers apprentissages (LireEcrireCP) En savoir plus Trois questions à...

V. BOIRON: langage oral à l'école maternelle Une conférence à écouter de Véronique BOIRON (spécialiste du langage, maître de conférences en lettres à l’IUFM de Bordeaux, chercheure au DAESL). « Enseigner et apprendre le langage oral à l’école maternelle : enjeux, ruptures et scolarisation progressive des pratiques et des apprentissages » Comment l’enfant apprend-il à parler? Mon résumé de la conférence ICI. Ce contenu a été publié dans Conférences, Langage oral, avec comme mot(s)-clé(s) Conférence, Langage oral, Véronique Boiron. Rentrée en maternelle Gros plan sur notre première semaine d’école, en septembre 2014, avec des petite et moyenne sections. Une pensée pour ceux qui atterrissent en maternelle sans aucune formation ! Quelle que soit l’organisation que tu choisiras, la rentrée ne sera pas facile.Beaucoup de pleurs, notamment chez les deux, trois ans. Bien sûr, lorsque les sections sont mélangées, c’est moins tendu : les plus jeunes sont rassurés par les plus grands. Ils cherchent à les imiter rapidement. Tu auras vraisemblablement trop chaud et envie de t’enfuir. Heureusement d’ici quelques jours, quelques semaines, beaucoup auront envie de venir aussi le dimanche ! Ne projette pas trop à l’avance, c’est difficile à imaginer la vie d’une classe et ça varie tous les ans en fonction des élèves. Dans tous les cas, rien n’est figé, tu peux changer d’organisation en cours d’année, découvrir en le vivant ce qui te correspond le mieux. Ne programme que des ateliers autonomes. Voici mon semainier pour illustration. 2) S’inscrire seul

Conférence "Activités des formateurs d’enseignants" - Chaire Unesco Dans un contexte de transformations fortes de la formation, l’activité des formateurs est sujette à de multiples tensions et interrogations. Si la diversité des acteurs de la formation semble s’imposer comme une nécessité, sur quels principes directeurs concevoir l’articulation de leurs missions et activités ? Cette quatrième conférence contribuera à apporter des éléments d’analyse sur deux versants. Le premier versant questionnera l’activité des formateurs lorsqu’ils conçoivent la formation : Quelle conception de l’apprentissage/développement professionnel ? Quels modèles d’accompagnement du développement professionnel ? Le second versant concernera davantage l’activité effective de formateurs en situation de formation. Une attention particulière sera portée aux possibilités de comparaison internationale. Ressources en ligne : Les qualités et fonctions indiquées pour les intervenants sont valables au moment de leur intervention.

La délicate question du langage en maternelle L'oral, une source d'insécurité professionnelle player1 Dans cette première partie, Yves Soulé reprend les difficultés d’enseignement et d’apprentissage évoquées par les formateurs présents. Il les analyse. Cela fait émerger des questions nouvelles pour guider l’action des formateurs et des enseignants dans la classe. Le poids de l'oral dans l'activité de l'enseignant player2 Être enseignant, c’est passer la majeure partie de son activité à parler et à faire parler. A partir d’un verbatim d’un moment de classe, Yves Soulé analyse les interactions langagières dans toutes leurs dimensions pour en comprendre la complexité. Des conditions pour un accompagnement efficace des enseignants player3 Yves Soulé préfère observer les pratiques efficaces des enseignants plutôt que prescrire une pratique idéale. Enseigner explicitement les fonctions du langage player4 Dans cette vidéo, Yves Soulé réagit à 2 situations de classe.

Projet de nouveaux programmes : les cartes de Marie Nous en avions parlé cet été, en cette période de consultation les cartes de Marie nous seront d’une grande aide. Un travail faramineux : 1000 mercis ! Vous pouvez télécharger le dossier complet des cartes dont voici un aperçu : DetailSommaire Vous êtes ici : Accueil»Détails du sommaire Diversité Ville-École-Intégration Référence : N° 177, 3ème trimestre 2014 Thème : Formation, (trans)formation : enjeux et perspectives pour l'éducation "Le travail de l'enseignant est, avant tout, de faire en sorte que le travail génère une dynamique motivationnelle, une ambiance participative, Entretien avec Luc Ria1. La formation : des enjeux pour les métiers et la professionnalisationAccompagner pour former. par qui et pour quoi? Informations complémentaires : mot(s) clé(s) : formation des enseignants

Sylvie Plane : l'oral un objet multidimensionnel Cette conférence s’est tenue dans le cadre d’une formation de formateurs « Oral en contexteS » à l’Ifé le 19 mai 2019. L’oral, objet de passions et de malentendus À l'heure actuelle, cette performance de prestige qu'est "Le grand oral" au bac cristallise toutes les attentions. À l'opposé, persiste une représentation péjorative qui consiste à dire que l’oral est facile, inférieur à l’écrit. Deux arbres qui cachent la forêt car sur le plan scolaire l'oral, intrinsèquement polymorphe, complexe et éphémère, est difficile à repérer en termes de compétences et par conséquent difficile à évaluer. Enjeux et statuts de l’oral dans la classe player2 Les demandes sociales adressées à l’institution scolaire Les demandes sociales adressées à l’institution scolaire sont contradictoires : privilégier l’écrit mais aussi enseigner l’oral pour ses qualités sociales. Le paradoxe de ces demandes apparaît clairement :recherche d'élitisme et besoin de cohésion sociale. Y a-t-il supériorité de l'écrit sur l'oral ?

Entretien avec Viviane Bouysse : « Des modalités d’apprentissages propres aux jeunes enfants » Entretien avec Viviane Bouysse : « Des modalités d’apprentissages propres aux jeunes enfants » « Des modalités d’apprentissages propres aux jeunes enfants » Ces nouveaux programmes tournent-ils la page de la primarisation de l’école maternelle ? C’est la lecture, l’interprétation qui en sera faite qui déterminera les pratiques et c’est à l’observation des pratiques que l’on pourra dire que l’on s’est éloigné, ou non, de la primarisation de l’école maternelle. Ils insistent en tout cas sur des modalités d’apprentissage propres aux jeunes enfants et sur des situations qui respectent ces modalités. Ils rappellent la nécessité de l’activité et de l’initiative des enfants, mais aussi celle de la réflexion à partir de cette activité ; il est beaucoup question de compréhension, de pensée dans ces textes. Quelles sont, selon vous, leurs lignes de force ? Les éléments de progressivité mis en avant sont-ils suffisants pour éviter une focalisation sur les attendus de fin de cycle ? Et aussi :

Related: