background preloader

Exposer orale gestion

Facebook Twitter

Diesel : on va continuer à mourir. Hier avait lieu un Comité interministériel pour la qualité de l’air.

Diesel : on va continuer à mourir

40.000 morts par pollution de l’air : le diesel responsable mais pas coupable ? Alors même que plusieurs régions françaises connaissent actuellement un épisode de pollution atmosphérique avec un niveau élevé de particules dans l’air, la Commission Européenne devrait décider de poursuivre la France devant le Cour de Justice de l’Union Européenne pour non respect des normes communautaires en matière de qualité de l’air.

40.000 morts par pollution de l’air : le diesel responsable mais pas coupable ?

En effet, la France n’a pas remédié de manière efficace au problème des émissions excédentaires de particules fines en suspension dans l’air appelées «PM10» (1) . Le plan Particules publié en juillet 2010 comprend des mesures visant à réduire la pollution par les particules (2) (PM 10 et PM 2,5) mais ses effets tardent à se faire sentir. Explications En matière de particules, le moteur diésel pèse lourd La directive 2008/50/CE concernant la qualité de l’air ambiant et un air pur pour l’Europe oblige les États membres à respecter des valeurs limites en ce qui concerne les PM10 et les PM2,5. Le lien entre particules et surmortalité est établi Source: Environnement : 38 mesures pour la qualité de l’air, le diesel toujours en question - RMC.com. Diesel: nuit gravement à la santé... et à l'économie.

Non seulement les moteurs diesel sont responsables de cancers du poumon, souligne le spécialiste des énergies Yves Lenoir, membre du groupe Energie Développement.

Diesel: nuit gravement à la santé... et à l'économie

Mais encore, ils coûtent au budget de l'Etat français près de 12 milliards d'euros par an: la plus grande niche fiscale. Qui dit pollution dit d'abord maladies, maladies graves et dénombrables. Le 12 juin dernier, le Centre international de recherches sur le cancer (IARC), agence spécialisée de l'Organisation modiale de la santé (OMS), a reconnu officiellement qu'il y avait un lien direct entre développement de l'usage des moteurs diesel et celui des cancers du poumon (télécharger le communiqué au format pdf).

On connaît la réactivité et la combativité de l'OMS dès lors qu'il s'agit d'affronter les grands lobbies industriels et politiques. Diesel et pollution de l'air : quels risques pour la santé ? Le gouvernement a relancé le débat sur l'épineuse question du diesel en évoquant la possibilité d'instaurer une prime à la casse écologique.

Diesel et pollution de l'air : quels risques pour la santé ?

Celle-ci passerait par une hausse des taxes sur le gazole alors que l'Organisation mondiale de la Santé a récemment confirmé l'impact négatif du diesel sur la santé. Depuis une vingtaine d'années, les moteurs diesel rencontrent de plus en plus de succès auprès des Français qui sont quasiment passés champions d'Europe du diesel. En effet, en 2012, le diesel a représenté 80,1% des carburants consommés en France selon l'Union française des industries pétrolières (Ufip), un record. De même, la part actuelle du diesel dans le parc automobile français est de 59,8% d'après le Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA) alors que cette part était environ égale à celle de l'essence en 2007. Avez-vous déjà partagé cet article? Partager sur Facebook Partager sur Twitter. La France malade du diesel. Le diesel, un aveuglement collectif, la bêtise d’une élite (2) : pas quoi le remplacer !?

Aujourd'hui, dans Libé, il y a deux pages sur la fin du diesel.

Le diesel, un aveuglement collectif, la bêtise d’une élite (2) : pas quoi le remplacer !?

Personnellement, cela fait au moins quatre ans que j'en cause, notamment dans La Fin du tout-voiture (voir plus bas, et billet du 24 novembre) paru en 2013. À lire ce papier, on enfonce encore des portes ouvertes… ce qui nous permet au moins de voir la concurrence déjà bien loin à l'horizon. PSA va en crever, Renault s'est mis en danger. Les constructeurs allemands et japonais sont, eux, depuis 10 ans, sur l'hybride, voire la pile à combustible. Mais en France, on ne change pas une équipe de Centraliens qui perd comme ça. Des cylindres comme des laboratoires Exit le diesel. En 1980, à poids égal, une voiture du type 504 consommait une dizaine de litres aux cent kilomètres. Le but, depuis l’invention du moteur thermique, est d’en limiter les pertes. Vers la fin de l’avantage fiscal du gazole. Pollution atmosphérique - Introduction - - IntroductionImpacts à l’échelle régionale : risques pour la santé et les écosystèmes.

Les pollutions atmosphériques régionales caractérisent des situations de pollution rencontrées sur des zones distantes de quelques dizaines à quelques centaines de kilomètres des zones urbaines ou industrielles.

Pollution atmosphérique - Introduction - - IntroductionImpacts à l’échelle régionale : risques pour la santé et les écosystèmes

Elles se manifestent notamment par les phénomènes des pluies acides et de la pollution photochimique. 4.1 Pluies acides Le terme de pluies acides désigne les retombées au sol d’espèces acidifiantes vis‐à‐vis des écosystèmes : dépôts humides de polluants incorporés dans les précipitations (pluie, neige, brouillard...), dépôts secs de gaz et de particules. Les polluants à l’origine des pluies acides sont les composés du soufre et de l’azote. Ces gaz évoluent chimiquement dans l’air pour former des acides ou leurs sels, que l’on retrouve notamment dans les nuages et les précipitations. Dioxyde d'azote (NO2) - Définition. Le dioxyde d’azote (NO2) se forme dans l’atmosphère à partir du monoxyde d'azote (NO) qui se dégage essentiellement lors de la combustion de combustibles fossiles, dans la circulation routière, par exemple.

Dioxyde d'azote (NO2) - Définition

Le dioxyde d’azote se transforme dans l’atmosphère en acide nitrique, qui retombe au sol et sur la végétation. Cet acide contribue, en association avec d’autres polluants, à l’acidification des milieux naturels. Les concentrations de NO et de NO2 augmentent en règle générale dans les villes aux heures de pointe. Diesel et santé publique.