background preloader

Les chiffres clés du secteur de l'ammeublement FNAEM

Les chiffres clés du secteur de l'ammeublement FNAEM
Le marché continue sa progression au mois d’août avec une croissance de 5,7%. On notera que le mois d’août 2019 comptait cinq samedis, contre quatre en 2018, ce qui a dû peser dans la balance, le dernier jour du mois étant de plus le samedi juste avant la rentrée. Cette hausse des ventes permet de compenser le recul de l’année précédente et le mois d’août repasse au-dessus de son niveau d’activité de l’année 2017. On notera sur ce mois les bons résultats de la grande distribution ameublement et un bon démarrage des offres de rentrée. Une fois n’est pas coutume, les magasins indépendants enregistrent en août des résultats proches de ceux des grandes enseignes nationales. Grâce à deux derniers mois en forte croissance, le marché du meuble sur douze mois glissants à fin août est en croissance de 1,6% et de près de 3% hors cuisine et literie sur les huit premiers mois de l’année. Sur le cumul huit mois, la croissance du marché se renforce et reste au-dessus des 4% de croissance (+4,3%). Related:  marché de l'ameublement

E-Transformation du secteur de la Décoration (24/06/2011) SlideShare utilise les cookies pour améliorer les fonctionnalités et les performances, et également pour vous montrer des publicités pertinentes. Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Consultez nos Conditions d’utilisation et notre Politique de confidentialité. SlideShare utilise les cookies pour améliorer les fonctionnalités et les performances, et également pour vous montrer des publicités pertinentes. Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. SlideShare utilise les cookies pour améliorer les fonctionnalités et les performances, et également pour vous montrer des publicités pertinentes. SlideShare utilise les cookies pour améliorer les fonctionnalités et les performances, et également pour vous montrer des publicités pertinentes.

Dossier TOUTE LA FRANCHISE : Le marché de la décoration La décoration a sans conteste le vent en poupe en France, mais face à une conjoncture économique difficile et une multiplicité d'acteurs, le marché de la décoration ressemble plus à un champ de foire d'empoigne qu'à un boulevard tout tracé ! Un marché de 16,4 milliards d'euros Le marché de la décoration est mal défini, mais généralement il s'articule autour de 6 grandes catégories : les objets décoratifs, le textile de la maison, les meubles, les luminaires, l'électroménager et les arts de la table. En 2010, l'ensemble de ces 6 catégories pesait 16,4 milliards d'euros. Selon une étude Precepta publiée en 2010, la décoration est le 1er poste de dépenses des français avec 31 % de leur budgets. 55 % des français pensent qu'aménager et décorer sa maison est la meilleure façon de dépenser son argent. Selon les chiffres de la FMB (Fédération des magasins de bricolage et de l'aménagement de la maison), la décoration pesait en 2010 21,7 % des dépenses en grande surface de bricolage.

La percée de l'e-commerce sur le marché du meuble En forte croissance, les ventes en ligne représentent désormais 12% du marché total. L'évolution des comportements d'achat bouleverse le secteur. Mais peu de pure players du Web sont rentables. À son tour, le marché du meuble vit sa révolution digitale. La percée de l'e-commerce tient autant aux enseignes traditionnelles qui ont transformé leur business model qu'aux pure players (Made.com, Miliboo...). Si le nombre de pure players s'est multiplié ces dernières années, peu d'entre eux ont trouvé un modèle économique rentable. Engouement pour la cuisine intégrée Les spécialistes de la literie (Casper, Tediber...), qui ont mené ces derniers mois une véritable offensive en communication, se cherchent également. Et pour cause. De leur côté, les grandes enseignes d'ameublement (Ikea, Conforama, BUT...) se sont essoufflées l'an passé. Une chose est sûre, Ikea a légèrement gagné du terrain (passant de 19% à 19,4% de parts de marché). Conforama: les fabricants de meuble «rassurés»

Les nouveaux comportements d'achat de la génération Y No notes for slide Les hommes de la génération Y osent ainsi porter des pièces de qualité fortes. Ils tentent de nouvelles expériences d’assemblage pour créer des tenues originales grâce à ces pièces fortes qui contrastent avec les basics. presse_60_50.pdf Marché du meuble : les pure players en pleine croissance Je m'abonne Marché du meuble : l'assaut des pure players Les chiffres sont parlants : selon Christophe Gazel, directeur général de l'Institut de prospective et d'études de l'ameublement (IPEA), les ventes en ligne devraient représenter 15 % du marché de l'ameublement d'ici 2020. Une prévision qui ne manque pas d'inquiéter les enseignes traditionnelles, comme Ikea ou Conforama, puisque l'émergence de nouveaux acteurs sur le marché semble directement confirmer cette tendance. Marché du meuble : des acteurs traditionnels menacés Parallèlement à la montée en puissance des pure players sur le marché de l'ameublement, les résultats des enseignes traditionnelles semblent menacés. Pure players de l'ameublement : l'exigence du cross-canal Malgré leur croissance soutenue depuis 2015, les pure players devront toutefois faire face à de nombreux défis pour pérenniser leur activité, mais aussi la rendre rentable.

CRÉDOC - centre de recherche pour l'étude et l'observation des conditions de vie - post résultats étude COMMERCE DE DÉCORATION D'INTÉRIEUR - CREATESTS - 2012 La filière ameublement publie ses résultats pour 2018 Une année qui annonce un décrochage du marché La FNAEM (Fédération française du Négoce de l’Ameublement et de l’Équipement de la Maison), l’Ameublement français et l’IPEA (Institut de Prospective et d’Etudes de l’Ameublement), publient ce jour les résultats détaillés de la filière ameublement pour l’année 2018. 2018 : décrochage du marché Le marché du meuble a toujours fonctionné sur un rythme de cycles de croissance courts et l’année 2018 marque ainsi la fin de celui entamé en 2015. Après trois années consécutives en progression, le marché voit son activité reculer de 2,7% en valeur en 2018 pour se stabiliser à 9,50 milliards d’euros TTC. Le marché perd ainsi plus de 250 millions d’euros, ce qui le ramène à une valeur inférieure à celle enregistrée en 2016, effaçant du même coup le bon exercice 2017. Le second semestre aura pour sa part été beaucoup plus difficile pour les acteurs du secteur, notamment sous l’influence d’un troisième trimestre 2017 particulièrement dynamique.

résultats étude E-COMMERCE DE DÉCORATION - 2012 - CREATESTS Businesscoot - Études et informations séctorielles Un canapé est défini comme un canapé dossier, avec accoudoirs, où plusieurs personnes peuvent s'asseoir Dans la nomenclature retrouvée sur Internet, les canapés au sens strict sont inclus dans une catégorie plus large, celle des canapés "Empaillé" y compris les sièges, les bancs, les appareils de chauffage, les canapés fixes, les cabriolets, les poufs, les relax, les canapés d'angle et les méridiens. Cette catégorie de "rembourrés" fait elle-même partie de la catégorie "rembourrés marché du mobilier de maison . Dans cette étude, nous étudierons le marché des produits "rembourrés" dans leur généralité, d'abord parce que les canapés représentent la partie la plus importante du marché de leurs ventes et puis parce que la différence entre un canapé au sens strict et un autre type de tapisserie est relativement floue Le le prix est un critère déterminant pour l'achat de canapés, suivi du style et de la qualité.

Les chiffres clés du secteur de l’ameublement. Bonne analyse quantitative sur les années 2014 et 2015. Représentation graphique illustrant bien le marché de 1998 à 2014. by leoderey Mar 10

Related: