background preloader

Rechercher producteurs locaux - Trouver producteur local de ma région - Locavore

Rechercher producteurs locaux - Trouver producteur local de ma région - Locavore

http://www.ecopousse.com/

L'homme et l'abeille - Histoire Première diffusion le 28 janvier 2012 Les articles prolifèrent dans la presse, depuis quelque temps, pour nous dire que les abeilles sont menacées dramatiquement par les insecticides, l’agriculture intensive et le changement climatique. Sans compter l’invasion en Occident du frelon asiatique, redoutable massacreur de ces admirables hyménoptères. Et soudain surgit une prise de conscience sur notre responsabilité dans ce péril qu’on a mis quelque temps à cesser de prendre à la légère. Soudain on se souvient qu’environ un tiers de la nourriture consommée à l’échelle mondiale repose sur la pollinisation des cultures dont les abeilles sont les principaux agents. Soudain on exhume le mot effrayant qu’on a attribué à Albert Einstein à la fin de sa vie « Si l’abeille venait à disparaître, l’humanité n’aurait plus que quelques années à vivre ».

200 km à la ronde Vous les avez réclamées, les voilà, les familles ont chacune sélectionné cinq de leurs adresses favorites ! La famille MOMBRUN CHAUMETTE 1) Les vergers de Céline pour les fruits, jus et confitures Les marchés où Les vergers de Céline sont présents :

Codex alimentarius Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le codex Alimentarius ou codex alimentaire est un programme commun de l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) et de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) consistant en un recueil de normes, codes d'usages, directives et autres recommandations relatifs à la production et à la transformation agroalimentaires qui ont pour objet la sécurité sanitaire des aliments, soit la protection des consommateurs et des travailleurs des filières alimentaires, et la préservation de l'environnement. La commission du codex Alimentarius, en est l'organe exécutif.

Programme Femmes Semencières. - Fotosintesia En Inde, en Amérique centrale et du sud et en Afrique notamment, pays en proie aux industries semencières, des femmes s’opposent à cette criminalité légale et s’organisent pour préserver les semences traditionnelles, les graines de vie transmises de génération en génération, les semences même qui permettent la subsistance des populations. Face au pouvoir gigantesque des compagnies agro-industrielles et des semenciers, il est nécessaire de mettre en place un réseau mondial lui aussi puissant. Voir une vidéo sur les gardiennes et les gardiens de semences en Equateur. Gardez vos semences - Permacyclists #10 from Permacyclists on Vimeo. Le 25 mai 2013, une manifestation Mondiale contre le colosse aux pied d’argile Monsanto a eu lieu dans plus de 400 villes !!

Réformons la Politique Agricole Commune pour une agriculture et une alimentation d'avenir #PAC #ifieldgood Au début de l'été 2013, l’Union Européenne doit acter la réforme de sa Politique Agricole Commune (PAC) pour les sept prochaines années. Une réforme européenne dont les conséquences peuvent paraître lointaines… mais qui nous concerne tous, au même titre que les 500 millions de consommateurs et les 11,7 millions d’agriculteurs européens ! Mise en place il y a 50 ans, pour garantir l’indépendance... Mise en place il y a 50 ans, pour garantir l’indépendance alimentaire de l’Europe, la PAC fixe encore aujourd’hui des règles communes en matière agricole pour l'ensemble des 27 Etats membres. L’UE y consacre chaque année un peu plus de 50 milliards d’euros (soit 42% de son budget total en 2012) ; 9,5 milliards sont attribués à la France. Certes, la PAC n’est pas la seule responsable, mais son rôle dans l'orientation des systèmes agricoles et alimentaires est incontestable.

Des hamsters nourris aux OGM développent des symptômes inquiétants Mercredi 25 juillet 2012 3 25 /07 /Juil /2012 21:40 Des hamsters nourris aux OGM développent des symptômes inquiétants L'Association Nationale pour la Sécurité Génétique et l'Institut de l'Ecologie et de l'Evolution sont à l'initiative de cette étude russe qui durant deux ans a été menée par le Dr Alexey Surov.

Les guides du locavore pour mieux consommer local Locavore... Cela ne vous dit rien ? Terme encore peu répandu dans le monde francophone, il incarne déjà chez nos voisins anglo-saxons une véritable révolution ! L’idée originale consiste à ne s’alimenter qu’avec des aliments produits dans un périmètre local de 200 km maximum. Né en 2005 en Californie, le mouvement des "locavores", avec son concept du "kilomètre zéro", connaît un grand essor au point que l’on commence à s’interroger : au-delà de l’anecdotique, en participant à la réduction de l’émission des gaz à effet de serre, en favorisant une activité agricole, artisanale et tertiaire dans les régions, les locavores détiendraient-ils la solution aux problèmes environnementaux grandissants ? Décryptage de ce phénomène de consommation avec une sélection de livres pour approfondir le sujet, dans la suite logique du film de Coline Serreau "Solutions locales pour un désordre global" dont le DVD est toujours disponible en cliquant ici.

La Recette de la tarte aux cerises industrielle Voici, la liste des produits chimiques utilisés pour la fabrication d'une tarte aux cerises de supermarché, depuis le champ de blé jusqu'à l'usine agro-alimentaire. Bon appétit ! Histoire de la Pâte Pour obtenir la farine, les grains de blé ont été enrobés d'un fongicide avant semis. Produire ses propres semences Produire ses propres semences Il existe plusieurs méthodes pour produire ses propres semences. La plus simple, ou quand on connaît un jardinier, est de garder les graines des légumes qu’on récolte soi-même – quand on jardine – ou qu’on a achetés ou que quelqu’un nous a donnés. On peut ainsi récolter : en laissant monter en graines : des radis, des navets…à la condition de les laisser bien mûrir : des graines de tomate, de concombre, de courge, courgette, choux, melon, pastèque, phacélie, moutarde blanche ou jaune (ces trois derniers sont très bons pour comme engrais vert)… Bref, tous les fruits et légumes contenant des graines.en sélectionnant des plants : des pommes de terre.

L'agriculteur qui prépare la révolution open-source (source : TED) Au cours de ses longues études, Marcin Jakubowski n'a cessé de s'interroger sur les capacités de la science à répondre à nos besoins concrets. Un doctorat de physique nucléaire en poche, cet Américian d'origine polonaise a délaissé les paillasses et les équations pour s'offrir une ferme dans le Missouri... et un tracteur. Potagers dans la rue : "Servez-vous en légumes, c’est gratuit !" À Saint-Jean-de-Valériscle dans le Gard, Eric, ancien enseignant, est pionnier du mouvement dans son village. (Photo ALEXANDRE DIMOU) Dans le Gard, les légumes sont gratuits ! "Mais faut pas que ce soient les fainéants qui viennent les manger !" s’exclame Stéphane, lors de la réunion sur les Incroyables Comestibles. Cette révolution “peas and love” (“petits pois et amour”, en anglais) importée d’Angleterre consiste à mettre des bacs en bois dans les espaces publics afin que les citoyens puissent choyer un potager sans nécessairement récolter les fruits de leur labeur.

Guide pratique du Locavore à Paris Alors que France 5 diffuse depuis quelques semaines ” 200 km à la ronde “, émission de télé réalité montrant 5 familles toulousaines à la découverte du locavorisme et que mon défi “1 semaine locavore” fête ses 1 an, j’ai eu envie de faire un petit guide complet et pratique à destination des parisiens en chemin vers ce nouveau régime alimentaire… Définition, intérêts, bonnes adresses et petits plaisirs, voici de quoi basculer en douceur vers un mode de vie plus local. Définition, intérêts et zone concernée Le terme « locavore » a été inventé en 2005 par Jessica Prentice, qui, à l’occasion de la journée mondiale de l’environnement, propose aux résidents locaux d’essayer de manger seulement les aliments cultivés ou produits à l’intérieur d’un rayon de 160 kilomètres de leur lieu de vie. Que ce soit pour prendre soin de son corps, pour redécouvrir le “vrai” goût des produits, pour attiser la sympathie de son porte-monnaie ou pour limiter son impact carbone, le locavorisme séduit.

Des tomates bretonnes au bon goût d'effet de serre - Agriculture Douze kilos : c’est la quantité moyenne de tomates que mangent les Français chaque année. Avis aux fans de ce fruit-légume originaire d’Amérique du Sud, s’ils veulent en manger 12 mois par an : de novembre à mai, les tomates sont importées, essentiellement du Maroc et d’Espagne, où le soleil brille plus chaudement mais où les salaires ne flambent pas, loin de là. Ce qui permet de compenser les coûts liés au transport, tant que ceux-ci n’intègrent pas le coût de la pollution. Les premières tomates cultivées en France arrivent du Sud-Est à la mi-février. Fotosintesia Ce documentaire de 23 minutes réalisé par Christophe Guyon et produit par Fotosintesia a pour objectif d’informer le grand public de la situation hallucinante de la semence à l’heure actuelle et de montrer comment le consommateur est totalement pris en otage par les groupes semenciers à travers le monde. La semence dans tous ses états par etre-au-monde Vous y découvrirez Jocelyn Moulin de Kokopelli, Blanche Magarinos Rey l’avocate de Kokopelli, Pierre Rabhi et Christian Vélot, biologiste engagé sur la question des OGM et qui a fait parti de l’équipe du GRIIGEN qui a sorti l’étude sur la toxicité des OGM. • Le manifeste des semences par Vandana Shiva : Vous pourrez télécharger le manifeste en anglais sur ce Nous devrions bientôt l’avoir en français !

Related:  AlimentationAnnuaires des producteurs