background preloader

OKF France

OKF France

The Public Domain Review International Communia Association | The International Association On the Digital Public Domain Wikimédia Tout numérique (3/5) : Audrey Tang : Portrait d’une hackeuse Pour la troisième émission numérique de la semaine, nous recevons Audrey Tang, jeune hackeuse taïwanaise. Pour la troisième émission numérique de la semaine, nous recevons la jeune hackeuse taïwanaise Audrey Tang. Programmeuse surdouée et autodidacte, elle se présente comme une « hackeuse civique ». Elle a changé de sexe, pris « sa retraite » à 34 ans, se consacrant désormais à la lutte pour un renouvellement de la démocratie. Les Nouvelles Vagues / Facebook * Retrouvez l'article de Claire Richard sur Rue89 - Elle avait rencontré Audrey Tang en septembre 2015 Intervenants : Audrey Tang : hackeuse

POOP : Portes Ouvertes Ou Pas Par kimiko ishizaka Open Goldberg Variations | Free download of J.S. Bach's masterpiece, played by Kimiko Ishizaka, piano. SavoirsCom1 {*style:<i> L’association COMMUNIA , l’ Open Knowledge Foundation France , La Quadrature du Net , Framasoft , Regards Citoyens et SavoirsCom1 publient ce jour un communiqué dénonçant la signature par la BNF, le Commissariat aux investissements d’avenir et le ministère de la Culture et de la communication d’accords qui privatisent l’accès numérique à une part importante de notre patrimoine culturel. </i>*} Paris, le 18 janvier 2013 — Le ministère de la Culture a annoncé hier la conclusion de deux accords, signés entre la Bibliothèque nationale de France et des firmes privées, pour la numérisation de corpus de documents appartenant pour tout (livres anciens) ou partie (78 et 33 tours) au domaine public. Les fonds concernés sont considérables : 70 000 livres anciens français datant de 1470 à 1700, ainsi que plus de 200 000 enregistrements sonores patrimoniaux. public , rédigé et publié par le réseau européen COMMUNIA financé par la Commission européenne : [...] {*style:<b>

Sharelex Publiez un roman avec Edilivre Votre mise en page et publication : Nous publions tout type de manuscrit à partir d'une page A4 : nouvelle, roman, poésie... Nous vous publierons gratuitement à travers la mise en page de votre livre aux formats papier et numérique (Pdf et Epub). Une fois que vous aurez validé la maquette de votre livre, à travers son Bon à Tirer, nous lui attribuerons des numéros ISBN et nous en déposerons un exemplaire papier à la Bibliothèque Nationale de France. Afin de parfaire votre ouvrage, nous vous proposons également de pouvoir bénéficier de services optionnels de relecture, d’aide à l’écriture et de création de couvertures. Votre contrat d'édition et vos droits d'auteur : Vous pourrez suivre l’état de vos ventes en temps réel directement sur votre compte auteur depuis notre site. De plus, notre contrat est souple et sans engagement, vous pourrez le rompre librement si vous n’êtes pas satisfait de nos services. Votre référencement et distribution : Votre promotion : En savoir +

Accueil | Sortir du travail Fantômas : Ayants droit 1 Festival du domaine public 0 Dans le cadre du festival du domaine public était programmé le 30 janvier le ciné-concert « Fantômas V2.0 » à la Gaîté Lyrique. Menacés ces derniers jours par plusieurs courriers de triple atteinte au droit patrimonial, au droit moral et au droit des marques, nous nous voyons contraints d’annuler purement et simplement la représentation pour ne pas risquer d’être sanctionnés « jusqu’à 300 000 € d’amende et 3 ans d’emprisonnement » par les ayants droit, la SACD, Gaumont et Fantômas SARL (sic) réunis. Nous sommes fautifs et nous nous en excusons auprès de ceux qui s’étaient inscrits (c’était gratuit et c’était complet). Nous nous en excusons également auprès de la Gaîté Lyrique et de l’association Wikimedia France qui s’était engagée à organiser l’événement sur notre proposition. Le choix du ciné-concert « Fantômas V2.0 » Le spectacle « Fantômas V2.0 » est donc un ciné-concert. Mea culpa Une « œuvre ancienne » mais une œuvre du domaine public ? Imprudents, nous n’avons pas vérifié cela.

Rétribuer les lecteurs qui lisent les livres ! Kevin Kelly est toujours un stimulant iconoclaste. Combien de livres achetés ne sont finalement pas lus ? Certainement beaucoup plus qu'on ne le pense. D'où l'idée de proposer de rétribuer les lecteurs qui ont lu un livre du début à la fin. Imaginons explique-t-il que chaque lecteur qui achète un livre, 5 $, se voit rembourser 6 $ s'il le termine. Cette incitation pourrait bien sûr encourager les ventes d'un titre en diluant l'idée que l'achat d'un livre finalement ne coûte rien, puisque si on le termine, on sera plus que remboursé. Bien sûr, cette argutie marketing ne fera pas globalement que les gens liront plus de livres du début à la fin. En même temps, si le système était généralisé, n'en reviendrions-nous pas au statu quo actuel ? L'innovation marketing autour du livre est souvent assez rare. Ce qui est sûr en tout cas, c'est qu'il ne faudra certainement pas attendre très longtemps pour qu'un éditeur ou une plateforme tente l'expérience proposée par Kelly. Share and Enjoy

SavoirsCom1 Tay, le robot intelligent de Microsoft devenu nazi en 24 heures Un petit tour, et puis s'en va. Tel fut le parcours de Tay, l'intelligence artificielle lancée hier par Microsoft sur Twitter, rapidement réduite en cendres par les internautes, qui sont un peu taquins. Il faut dire qu'ils avaient face à eux un boulevard, puisque Tay avait pour concept d'apprendre de ses interactions avec les humains. Chaque discussion avec les "vrais gens" lui donnait de nouvelles cartes pour mieux entretenir une conversation, répliquer, faire des blagues, etc. Sauf que très vite, les internautes l'ont bombardé de références de plus en plus violentes, la poussant à crier sa haine des juifs et son amour d'Hitler, son soutien à Donald Trump, sa détestation des féministes et sa conviction que George W. Bush était responsable des attentats du 11 septembre 2001.

Related: