background preloader

Realpolitik.tv, la géopolitique sur le net, depuis 2010. Site fondé par Aymeric Chauprade

Realpolitik.tv, la géopolitique sur le net, depuis 2010. Site fondé par Aymeric Chauprade

http://www.realpolitik.tv/

Related:  "La planète sous tension". Géopolitique monde sous tensionFN/RBM3ieme guerre mondiale???Les DANGERS de l'ISLAMISATION 1AYMERIC CHAUPRADE

Un quiproquo prive les avions américains de base corse Washington souhaitait utiliser la base aérienne de Solenzara pour soulager la logistique des frappes aériennes conduites en Libye contre l’organisation Etat islamique. Grâce à Lafayette, qui, en 1777, porta assistance aux insurgés américains contre la Couronne britannique, la France est qualifiée à Washington de « plus vieil allié » des Etats-Unis. Dans le domaine militaire, cela ne suffit pas à éviter les malentendus entre les deux partenaires. En témoigne le quiproquo au terme duquel des bombardiers américains se sont vu refuser au cours de l’été l’utilisation de la base aérienne de Solenzara, en Corse.

Frontistes ? Crypto-frontistes ? Anti-frontistes ? Malgré ses reniements, ses démissions, sa trahison du résultat du référendum grec, son refus de se libérer de l’euro qui asphyxie inexorablement son pays, Alexis Tsipras a réussi son pari et son parti Syriza a remporté hier assez largement les élections législatives avec 35,47% des voix devant le parti de droite Nouvelle Démocratie (ND) crédité de 28,09% . La formation d’extrême droite Aube Dorée recueille environ 7% des suffrages. Philippe Gélie, souligne dans Le Figaro que la «capitulation estivale (de Tsipras) devant les prêteurs ne l’a pas empêché de s’imposer comme un dirigeant charismatique, capable de susciter une quasi-unité nationale autour d’un plan de sauvetage négocié sans marge de manœuvre ». Alexis Corbière, secrétaire national du Parti de Gauche de Jean-Luc Mélenchon, a dit l’évidence en relevant que «les élections grecques ne règlent rien. Plus que jamais, il faut un plan B ».

L’oléoduc de la discorde Une filiale de l’entreprise Pipelines Montréal, qui exploite un oléoduc reliant Portland et Montréal, vient d’intenter une poursuite contre la municipalité américaine dans le but de faire invalider un règlement qui bloque le passage du pétrole albertain sur son territoire. Pour les écologistes, ce geste est le prélude à un autre projet de transport de pétrole de l’Ouest en sol québécois. En juillet dernier, la Ville de South Portland, dans le Maine, a adopté un règlement qui ferme carrément la porte au chargement de brut à partir de son port. Cette décision visait directement à empêcher le transport de pétrole des sables bitumineux sur son territoire, en raison des risques environnementaux. Il faut dire que le pétrole albertain pourrait voyager dans un pipeline exploité par Pipe-Lines Portland Montréal (PLPM). Ce pipeline est en fait constitué de deux tuyaux construits en 1941.

La France est en guerre Les phénomènes ont des causes. Ce qui frappe la France aujourd’hui porte un nom et est le résultat de causes identifiables. Ce premier volet est consacré à la définition du Mal qui nous frappe et à ses causes. Le second volet sera consacré aux solutions. La France est en guerre avec des musulmans, elle n’est pas en guerre avec les musulmans, mais avec des musulmans. L’islam est un monde complexe. La France FACE A LA QUESTION ISLAMIQUE : les choix crédibles pour un avenir français Par Aymeric Chauprade Il est loin le temps où le monde arabe rêvait de développement, de modernisation, de sécularisation d’un islam sunnite toujours menaçant pour les minorités chrétiennes et chiites. Ce temps là c’était celui du nationalisme arabe, de Nasser jusqu’à Saddam Hussein en passant par Hafez el Assad. Le temps de régimes autoritaires tournés vers le développement et qui offraient aux femmes, aux chrétiens et à toutes les minorités un rempart face au fondamentalisme sunnite autant que d’inéluctables perspectives d’ouverture démocratique si l’on avait bien voulu laisser les processus internes se dérouler à leur rythme historique.

Face au risque de repli américain, la France veut un QG militaire européen Au milieu des fonctionnaires en civil, il n'est pas rare de croiser des militaires en tenue, portant potentiellement 28 uniformes différents, dans les bâtiments du Service européen pour l'action extérieure (SEAE), le ministère des Affaires étrangères de l'UE. Ils appartiennent au « comité militaire de l'Union européenne» (voir photo ci-dessous), une structure qui réunit en permanence à Bruxelles un représentant militaire des 28. Et qui ne sert pas à grand-chose, du point de vue décisionnel, étant surtout consultatif. La France en première ligne, bon gré mal gré « Dès qu'une opération commune est prévue, il faut créer un état-major effectif. Le plus souvent, c'est la France qui s'en charge », râle un haut responsable français.

Soixante-dix ans de harcèlement contre les gouvernements et le peuple européens, par Andrey Fomin Un article retentissant publié dans The Telegraph nous apprend que le directeur du renseignement états-unien a été récemment diligenté par le Congrès pour « mener une enquête de grande envergure sur le financement occulte de partis politiques européens par la Russie au cours de la dernière décennie [1]. » Cette révélation, une fuite contrôlée, classique du genre, a pour but de mettre en garde toutes les entités politiques européennes insoumises, fortifiées par le soutien populaire, et de les inciter à revoir à la baisse leurs ambitions de rééquilibrage de la souveraineté de leur État au sein de l’Union européenne. Le parti Jobbik en Hongrie, Aube dorée en Grèce, la Ligue du Nord en Italie et le Front national en France sont explicitement cités dans la liste des suspects. L’article laisse entendre que d’autres partis en Autriche, en République tchèque et aux Pays-Bas, sans être cités nommément, font l’objet des « investigations des services de renseignement US ».

Énergie Est: dire oui est «immoral» En se montrant favorable au mégaprojet de pipeline de TransCanada, le gouvernement Couillard s’apprête à devenir complice du « pire crime » contre le climat de la planète, soit la croissance de l’exploitation des sables bitumineux. C’est ce que soutient l’auteure et militante Naomi Klein, qui déplore du même coup le silence complet des libéraux sur les impacts climatiques du projet Énergie Est. « Je trouve cela franchement choquant qu’un projet comme celui-là soit apparemment déjà approuvé par le gouvernement du Québec », déplore-t-elle en entrevue au Devoir dans le cadre de la sortie de Tout peut changer (Lux), son cinquième ouvrage, consacré aux changements climatiques. « Même le gouvernement américain de Barack Obama oppose une résistance certaine au projet Keystone XL de TransCanada, qui est pourtant moins imposant », ajoute cette figure de proue du mouvement altermondialiste. Gaz à effet de serre

Les Emirats classent l’UOIF comme “groupe terroriste”, l'UMPS aident à l’édification de ses mosquées 18/11/2014 – PARIS (NOVOpress via Observatoire de l’islamisation)En mars 2012, six prédicateurs de l’UOIF avaient été interdits de séjour pour incitation à la haine… sans remettre en question le bien fondé de la présence de l’organisation en France qui dirige 200 mosquées, souvent édifiées sur des terrains municipaux. Le gouvernement des Émirats arabes unis a officiellement approuvé samedi la désignation de 82 organisations, y compris les Frères musulmans et l’Etat islamique d’Irak et de la Syrie (ISIS), comme les groupes terroristes, dans sa loi fédérale sur la lutte contre le terrorisme. L’Union des Organisations Islamiques de France (UOIF), branche française des Frères, y figure. En janvier 2014, 30 personnes accusées d’avoir constitué une cellule des Frères musulmans sur le territoire des EAU furent condamnés à des peines de 3 mois à 5 ans de prison. Crédit image : DR.

L’EIIL, le grand califat islamique mondial contre le reste du monde. Soutenez mensuellement MPI ! Aujourd'hui, nos recettes publicitaires couvrent à peine 7% de nos dépenses. Certains lecteurs généreux nous envoient selon leur possibilité des dons ponctuels. Défense européenne : pour Hollande, l'élection américaine change la donne VIDÉO - François Hollande estime qu'un retour des États-Unis à l'isolationnisme à l'issue de la présidentielle américaine pourrait donner un coup de fouet à l'ambition d'une défense européenne. Envoyé spécial à Bratislava Vous utilisez un bloqueur de publicité

Related:  PremierGéopolitique02) PIC PETROLIER PIC des ressourcesRI - GéopolitiqueRé-InformationGeopolitiqueGéopolitique et États profondsTVPresseWebGéopolitique