background preloader

Fukushima (1/7): le dernier homme

Related:  Société moderne... civilisée ???

100 millions d’européens n’ont pas accès à l’eau ! Près de 40 enfants meurent chaque jour de diarrhées dans l’un des 52 pays qui composent la région Europe, selon les critères de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Contrairement aux idées reçues, les pays en voie de développement d’Afrique, d’Asie ou d’Amérique du Sud ne sont pas les seuls à être affectés par les maladies hydriques. Si la plupart des Européens disposent d’une eau potable de qualité, plus de cent millions de personnes, soit 16% de la population européenne, vivent dans un logement qui ne bénéficie pas de raccordement à un réseau de distribution publique d’eau de boisson. L’or bleu des Européens se fait rare L’Europe, comme l’ensemble des pays développés, n’est pas davantage à l’abri des pénuries. Plusieurs pays riverains de l’Atlantique sont désormais confrontés à des sécheresses récurrentes. Des constats accablants La Commission économique pour l’Europe (CEE) a confirmé le 14 mars 2008 que plus de 100 millions d’Européens n’ont pas accès à l’eau potable.

Antonio Pagnotta : "Matsumura est le dernier homme de Fukushima" Antonio Pagnotta : "Matsumura, le dernier homme de Fukushima" © FranceInfo Les Japonais ont observé une minute de silence ce matin, à 6h46, heure française, en hommage aux quelques 20.000 morts et disparus du séisme et du tsunami du 11 mars 2011. Une catastrophe suivie de l'accident nucléaire à Fukushima. Dans Le dernier homme de Fukushima, aux éditions Don Quichotte, Antonio Pagnotta nous fait vivre ses rencontres avec Naoto Matsumura, un fermier qui continue à vivre dans la zone interdite près de la centrale. Toute la population est partie mais lui a refusé. "C'est un homme qui aime sa terre, qui arrondit les fins de mois avec un travail de maçon et le 11 mars, la vie s'écroule autour de lui. L'attachement à la terre Les paysans japonais sont très attachés à la terre. Un désert humain Sans eau courante, sans électricité, Naoto Matsumura est entouré uniquement par des animaux qu'il nourrit et qu'il aide à survivre. Le respect des autres

Le récit du dernier homme de Fukushima Du dernier homme de Fukushima, les lecteurs de Mediapart connaissaient déjà le visage. Ils peuvent aujourd'hui l'entendre. Le photoreporter, auteur en juin 2012 des portfolios de Mediapart sur Fukushima, signe, en ce jour anniversaire de la catastrophe, un livre, Le Dernier Homme de Fukushima, publié aux éditions Don Quichotte. Et il faut écouter Naoto Matsumura pour comprendre qu'il n'est ni un kamikaze de l'anti-nucléaire, ni un éco-warrior. L'autre force du récit est d'approcher, au travers la rencontre avec Naoto Matsumura, le destin des victimes de la catastrophe : des hommes et femmes laissés dans l'ignorance par l'incurie du gouvernement japonais et de Tepco, la compagnie d’électricité gestionnaire des centrales. On devine Matsumura un peu taiseux, et c'est une chance. Le Dernier Homme de Fukushima, Antonio Pagnotta, ed. Voici comment Antonio Pagnotta nous racontait sa rencontre avec Naota Matsumura en juin dernier.

openFrameworks openFrameworks is an open source C++ toolkit designed to assist the creative process by providing a simple and intuitive framework for experimentation. The toolkit is designed to work as a general purpose glue, and wraps together several commonly used libraries, including: OpenGL, GLEW, GLUT, libtess2 and cairo for graphicsrtAudio, PortAudio, OpenAL and Kiss FFT or FMOD for audio input, output and analysisFreeType for fontsFreeImage for image saving and loadingQuicktime, GStreamer and videoInput for video playback and grabbingPoco for a variety of utilitiesOpenCV for computer visionAssimp for 3D model loading The code is written to be massively cross-compatible. Right now we support five operating systems (Windows, OSX, Linux, iOS, Android) and four IDEs (XCode, Code::Blocks, and Visual Studio and Eclipse). openFrameworks is distributed under the MIT License. Simply put, openFrameworks is a tool that makes it much easier to make things with code. contributors and supporters Eyebeam faq

NASA and Japan Unleash World's Best Topographic Map of Earth [PICS] NASA and Japan have published a new version of the world's most complete digital topographic map. It could potentially help people across the globe plan highways, search for natural resources and protect lands with cultural or environmental significance. Using images taken aboard NASA's Terra spacecraft, the free online map now features improved spatial resolution, increased horizontal and vertical accuracy, more realistic coverage over water bodies and the ability to identify lakes as small as 0.6 miles in diameter. The map, often referred to as a global digital elevation model, is an update of the one released in 2009. SEE ALSO: 23 Twitter Accounts for Space Lovers | Space Travel Milestones This map gives viewers the "highest-resolution global topography data available," says Mike Abrams, ASTER science team leader at NASA's Jet Propulsion Laboratory in California.

Crise mondiale : « Nous sommes revenus quelques années avant 1914… » - Capitalisme Photo : « No futur ? » (© source) En dégradant la notation de crédit des États-Unis, c’est un véritable séisme que l’agence de notation américaine Standard’s and Poors a provoqué au cœur de l’été. Face à la gravité de la situation, c’est une rupture systémique qui s’impose pour l’économiste altermondialiste Dominique Taddei. Basta ! Dominique Taddei : Quatre ans après la crise de subprime, nous entrons dans une deuxième phase d’aggravation de la crise. Les mesures prises aujourd’hui, notamment la réduction des dépenses publiques, ne serviraient donc à rien ? Si on réduit de façon significative les déficits publics dans tous les pays en même temps, la rechute de l’activité internationale sera immédiate et brutale. Peut-on vraiment se contenter d’accroître la fiscalité seulement sur les plus riches ? Il faut bien voir que le niveau des inégalités de patrimoine et de revenu, comme l’a démontré Thomas Piketty, est revenu à peu près à celui de 1913. Quelles seraient ces mesures d’urgence ?

L'ermite de Fukushima veut rester auprès des animaux malgré les radiations "Non, je ne suis pas fou". Naoto Matsumura en a marre de passer pour un déséquilibré depuis qu'il a refusé de quitter sa ferme située à une douzaine de kilomètres de la centrale nucléaire accidentée de Fukushima, qui continue de cracher des substances radioactives. Cet agriculteur de 52 ans prétend être l'unique habitant de la "no man's zone", périmètre interdit d'un rayon de 20 kilomètres autour du site atomique décrété par les autorités japonaises quelques jours après le grave accident nucléaire provoqué par le séisme et le tsunami du 11 mars. Depuis, il vit seul près de la ville de Tomioka, entièrement déserte, au milieu d'une centaine de chats, d'une dizaine de chiens, de quelque 400 vaches et de nombreux cochons et poulets abandonnés par leurs propriétaires ayant fui les retombées radioactives. M. Privé de courant, il utilise avec parcimonie le carburant acheté à la ville pour son véhicule et ses générateurs. "Ces bêtes ont besoin des êtres humains. - Zone interdite - M.

Vote Show Newer Posts! Most Upvoted 543 votes Mr. No Doesn't Wanna Catch 'Em All 494 votes Because... 176 votes The United States Makes No Geographical Sense 69 votes Your Honkin' Ain't Gonna Change Anything! 39 votes The New Roster for Super Smash Bros. Cool Touchscreen Desk Favorite View Fullscreen By ToolBee Share: 0 Comments The Guy Driving This Van Was Counting His Blessing That Day Favorite View Fullscreen By Unknown Cat Finds Ocean Restful Favorite View Fullscreen By catophile (Via: Gifak Net) Monkeying Around on The Slide Favorite View Fullscreen Pringles Can Prank Favorite View Fullscreen This Guys Chest is Its Own Lifeform Favorite View Fullscreen Sledding Hazard Favorite View Fullscreen Featured Hot Today deviantART User Sakimichan Imagines What Famous Animated ... Meet the 12 Gods of the Internet Perhaps the Saddest Theory You'll Ever Read About Up What Really Happens When You Beat Pokémon Cats Have a Lot to Say When You've Been Gone For Three Days! This University Professor Takes Down the Student Who Stole ... Make a Meme

L’Élysée couvre les gaz de schiste Le gaz de schiste n'est pas banni par Sarkozy. Derrière les trois permis abrogés par l'Élysée, à grand renfort de communication, 61 autres permis permettent de recueillir des gaz de schiste. Des entreprises peu inquiétées par les récentes déclarations. En décidant d’abroger seulement trois permis d’exploration d’hydrocarbures dans le Sud de la France, Nicolas Sarkozy est loin de fermer la porte aux gaz de schiste. Étalées sur près de 10 000 km² autour des Cévennes, les concessions de Montélimar, Nant et Villeneuve-de-Berg ne sont que trois des dizaines de permis d’exploration accordés par le ministère de l’Écologie dans toute la France ces dernières années. Grâce auxquels des compagnies pétrolières ou gazières pourront continuer de fouiller le sous-sol par la technique controversée de fracturation hydraulique. Les permis de gaz de schiste n’existent pas L’annonce a pourtant produit l’effet désiré sur le plan médiatique. Couper l’herbe sous le pied de la gauche…

Syndrome d'effondrement des colonies d'abeilles Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir CCD. Le syndrome d'effondrement des colonies d'abeilles (en anglais, « Colony Collapse Disorder » : CCD) est le nom donné au phénomène de mortalité anormale et récurrente des colonies d'abeilles domestiques qui touche les élevages de souche européenne, notamment en France et dans le reste de l'Europe, depuis 1998[1],[2], et aux États-Unis, à partir de l'hiver 2006-2007[3]. Le phénomène prend la forme de ruches subitement vidées de presque toutes leurs abeilles, généralement à la sortie de l'hiver, plus rarement en pleine saison de butinage. Les chercheurs étudiant ce phénomène ne pouvaient s'appuyer que sur un corpus très pauvre d'études et de données, notamment écoépidémiologiques et génétiques. Ce phénomène épidémique fait l'objet de polémiques scientifiques et médiatiques. Définition[modifier | modifier le code] Le CCD désigne deux choses : Historique[modifier | modifier le code] — Nadja Pieren (UDC/BE)

Naoto Matsumura, l'irréductible de Fukushima Cadavres d'animaux putréfiés, bêtes survivantes au milieu d'une végétation brûlée par la radioactivité... Depuis le 21 mars 2011 et l'évacuation obligatoire de la "zone rouge" dans un périmètre de 20 kilomètres autour de Fukushima, Naoto Matsumura, 52 ans, refuse d'abandonner son bétail et son village fantôme de Tomioka. Le photoreporter Antonio Pagnotta, auteur en juin 2012 des portfolios de Mediapart sur Fukushima, signe, en ce jour anniversaire de la catastrophe où devaient disparaître près de 20 000 personne, Le dernier homme de Fukushima. L'auteur y partage ses rencontres avec l'agriculteur, qui a choisi de vivre où la radioactivité fut par endroits 50 fois supérieure à la dose acceptable en France. Sans eau courante ni électricité, Naoto Matsumura est entouré depuis deux ans d'animaux qu'il continue de nourrir.

Related: