background preloader

Impression tridimensionnelle

Impression tridimensionnelle
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'impression 3D ou impression tridimensionnelle sont les termes courants utilisés pour parler des procédés de fabrication additive. Initialement, en raison de leurs défauts originels, ces procédés ont été développés pour le prototypage rapide, mais maintenant ils sont de plus en plus utilisés pour la fabrication de pièces fonctionnelles. Bien que d'autres existent, voici quelques technologies qui coexistent : le FDM (Fuse Deposition Modeling : modelage par dépôt de matière en fusion), la SLA (Stéréolithographie : une lumière UV solidifie une couche de plastique liquide) et le frittage sélectif par laser (un laser agglomère une couche de poudre). L'impression tri-dimensionnelle permet de produire un objet réel : un opérateur dessine l'objet sur un écran en utilisant un outil de Conception assistée par ordinateur (CAO). En 2013[modifier | modifier le code] Une maquette de façade d'immeuble créée par impression tridimensionnelle.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Impression_tridimensionnelle

Related:  Impression 3DImpression 3DImpression 3DImpression 3D

Les applications dans l'impression 3D L'imprimante 3D et votre secteur d'activité L'impression 3D est déjà présente dans de nombreux secteurs Des centaines d'entreprises et organisations intègrent déjà l'impression 3D dans leur processus de conception ou de production. Découvrez comment la technologie de l'impression 3D peut vous aider à être plus flexible, plus innovant et plus performant. Imprimante 3D & Aérospatiale Couture et impression 3D à la Fashion Week avec Iris Van Herpen MODE - La fashion-week parisienne réserve de nombreuses surprises aux passionnés de mode. Pour preuve, la styliste Iris Van Herpen, originaire des Pays-Bas, a épaté le public lors de son défilé du 4 mars 2014 avec ses créations surnaturelles réalisées à l'aide d'une imprimante 3D. La créatrice néerlandaise décrit son travail comme "une combinaison entre un travail manuel très pointilleux et la technologie digitale". Van Herpen s'exprime à travers une extrême contradiction entre beauté et régénération. Chacune de ses pièces est très structurale et symétrique, un peu à l'image des modèles de son ancien maître, le défunt designer Alexander McQueen. Lawrence Malstaf pour le défilé Iris Van Herpen - Paris 2014 #3 pic.twitter.com/kjosQIiecX— Fred (@kirua2002) 5 Mars 2014

L'imprimante 3D qui peut construire une maison en 24h IMPRIMANTE 3D - En juin 2013, le blogueur américain, Randy Nelson estimait qu'il faudrait 220 ans pour construire une maison avec une imprimante 3D. Behrokh Khoshnevis, professeur à l'université de Californie du Sud, pense pouvoir faire mieux avec Contour Crafting, une machine capable de construire une maison de 225 mètres carrés en 24h (voir ci-dessous). Un véritable gain de temps, d'argent et de moyens pour les constructeurs immobiliers. "Il s'agit juste, explique Behrokh Khoshnevis, de faire évoluer l'impression 3D classique à l'échelle d'un immeuble."

Makers, La nouvelle révolution industrielle Imprimantes 3D, découpeuses laser, logiciels et matériels open source sont désormais à la portée de tous et fabriquer des objets, chez soi comme à son bureau, va rapidement devenir aussi courant que de retoucher des photos… La démocratisation des outils de production va-t-elle déclencher une nouvelle révolution industrielle, portée par les Makers ? C'est le point de vue défendu par Chris Anderson, rédacteur en chef de Wired et auteur du best-seller mondial La Longue Traîne, qui expose ici les caractéristiques de ce mouvement en plein essor : • Les Makers utilisent les outils numériques pour créer de nouveaux produits et réaliser des prototypes. • Grâce à l'open source, ils mettent en commun leurs idées et leurs connaissances, acquérant ainsi un immense savoir collectif. • Leurs initiatives dépassent le stade du passe-temps et débouchent désormais sur de véritables entreprises, déjà présentes dans le tissu économique.

2013/02/15 > BE Canada 415 > Une imprimante 3D pour fabriquer de la peau de synthèse MatériauxUne imprimante 3D pour fabriquer de la peau de synthèse Le domaine de l'ingénierie des tissus biologiques a connu un pas en avant décisif avec l'invention à l'Université de Toronto d'un procédé pouvant créer pour un coût modique et en peu de temps un remplacement fonctionnel pour la peau. Le dispositif, ne nécessitant qu'une unique étape, serait le premier au monde à pouvoir créer du tissu vivant rapidement et à grande échelle, ce qui est important dans le cas de la régénération de la peau endommagée par des brûlures ou d'autres blessures étendues. Il a été développé dans l'espoir de remplacer les traditionnelles greffes de peau à partir d'une zone saine des patients, ceux-ci pouvant alors recevoir des greffons fabriqués mécaniquement, plus sûrs, plus rapides à produire et moins coûteux.

Le classement des meilleures imprimantes 3D par Tom's Guide Dans son édition américaine, Tom’s Guide, le site spécialisée en actualité et test high-tech, a récemment publié un classement 2013 des meilleures imprimantes 3D. On y découvre une sélection de 6 imprimantes, chacune récompensée dans une catégorie spécifique : l’imprimante au meilleur rapport qualité/prix, l’imprimante la plus facile d’utilisation, la meilleure imprimante en kit, l’imprimante optimale pour une utilisation occasionnelle, l’imprimante idéale pour les PME et enfin l’imprimante la plus innovante. Dans la catégorie « Best Budget 3D Printer », on retrouve ainsi la Solidoodle 3ème génération, une imprimante 3D à seulement 674€* pour une capacité d’impression importante de 203x203x203 mm, un chassis solide en métal et une épaisseur minimum d’impression de 300 microns. Elle peut imprimer à partir de PLA ou d’ABS grâce à la présence d’un plateau chauffant. La Solidoodle 3ème génération élue « Best Budget 3D Printer »

Imprimante 3D: pourquoi et comment cette technologie peut changer nos vies Vous en avez certainement entendu parler. Articles, sujets au JT de 20h, livres, émissions: ces imprimantes en trois dimensions sont partout. Pour faire simple, l'idée est "d'imprimer" un objet couche par couche. Pas très clair? Cette vidéo devrait vous permettre de comprendre comment faire pour imprimer votre propre buste de Yoda: Si cette technologie existe depuis des dizaines d'années, celle-ci devient, depuis un peu plus d'un an, de plus en plus accessible au grand public.

Impression 4D : Une lampe imprimée qui s'assemble seule C’est le propre des techniques et technologies à la pointe : trouver ce qui peut les emmener encore plus loin. Dans le cas de l’impression 3D : la quête ultime est d’imprimer des objets qui s’assemblent seuls. On parle alors d’impression 4D. L’impression 3D et le futur des objets Juin 2013 Par Catherine Jewell, Division des communications, OMPI Avez-vous déjà été à la recherche d’une lampe sans pouvoir trouver celle qu’il vous fallait ou avez-vous dû attendre des mois une pièce détachée d’un appareil électroménager qui n’est plus fabriqué?

Déjà des imprimantes 3D personnelles à moins de 800 euros Ce nouvel objet va-t-il envahir nos bureaux beaucoup plus vite qu'on ne l'aurait pensé ? Lorsque nous avions parlé des imprimantes 3D en 2008, pour évoquer une révolution communiste en marche, nous avions fait ce parallèle avec l'évolution du prix des imprimantes papier pour montrer que le coût actuellement inabordable de l'impression d'objets pourrait rapidement baisser : Le prix d'une imprimante personnelle est passé d'environ 1000 euros en 1982 à 300 euros en 1997... et seulement 20 euros aujourd'hui pour les moins chères. C'est-à-dire que le prix de l'imprimante personnelle a été divisé par 50 en une seule génération (et ceci sans même tenir compte de l'inflation). Aujourd'hui, Desktop Factory propose déjà des imprimantes 3D personnelles à moins de 5000 dollars. Si l'on suit le schéma de l'impression 2D, une imprimante d'objets pourrait ainsi coûter 100 dollars vers 2030, ce qui n'est pas si lointain.

Des chirurgiens implantent la première mâchoire «imprimée en 3D» Quelle est la méthode la plus efficace pour construire une mâchoire artificielle complexe? L'imprimer à partir d'un modèle virtuel, bien sûr. Aux Pays-Bas, une femme de 83 ans été la première à recevoir un implant réalisé grâce aux progrès de l'impression 3D, ont annoncé lundi des chercheurs de l'université d'Hasselt. Comme le montre la vidéo ci-dessus (sans son), la procédure a eu lieu en quatre étapes. D'abord, un modèle détaillé est réalisé sur ordinateur, en scannant la mâchoire de la patiente. Puis, le PC transmet les instructions à une tête laser, qui sculpte l'objet dans un bac de poudre métallique, couche après couche –une opération qui prend moins de deux heures.

Dix maisons sortent d'une imprimante 3D! Nouvelle illustration de la révolution industrielle en marche que représente l'impression 3D : l'entreprise chinoise, WinSun, s'est lancée sur le marché de la construction de bâtiments. Sa dernière performance : "imprimer" dix maisons en trois dimensions, le tout en moins de 24 heures. La technique utilisée en Chine est assez spectaculaire : chaque maison est fabriquée en usine, dans une méga imprimante de 150 mètres de long. De cette étrange machine vont sortir de gros blocs, sculptés à partir d'un matériau un peu spécial, un agrégat fait de gravats récupérés sur les chantiers et recyclés. Une maison à moins de 3.500 euros

Related:  Dossier révolution du numériqueVeille Impression 3DEntreprise