background preloader

Sur les épaules de Darwin

Sur les épaules de Darwin

http://www.franceinter.fr/emission-sur-les-epaules-de-darwin

Related:  Documentaires à voirquêteEnvironnement : vie et problèmesRadiosSciences sociales

Dans la tête des Israéliens L’incompréhension est devenue presque totale entre la plupart des médias européens et l’opinion publique israélienne. Comment peut-on soutenir aussi massivement une guerre qui fait tant de victimes parmi les enfants et les femmes à Gaza? Les réponses apportées montrent la plupart du temps une grande méconnaissance de la société et de la démocratie israélienne: les médias ne sont pas assez critiques, le racisme, la culture de la violence... En fait la réponse se trouve dans un petit article qu’a publié le site américain The Atlantic. Il fait référence notamment à une interview réalisée par la chaîne de télévision publique allemande Deutsche Welle de l’écrivain engagé israélien Amos Oz, l’un des fondateurs du mouvement La Paix Maintenant.

Existe-t-il des sociétés sans pères ni maris ? Une société peut-elle fonctionner sans pères ni époux ? Il existerait au moins un groupe humain composé d'hommes et de femmes rigoureusement célibataires, d’hommes et de femmes qui délaisseraient donc la famille telle qu’on la pense et telle qu’on l’organise en général : les NA de Chine. Une société peut-elle fonctionner sans pères ni époux ? Bien sûr que non, ont longtemps répondu les anthropologues, car si les choses pouvaient être autrement qu’elles sont, cela se saurait ou se verrait. Mais en réalité, cela n’est pas si clair. Il existerait au moins un groupe humain composé d'hommes et de femmes rigoureusement célibataires, d’hommes et de femmes qui délaisseraient donc la famille telle qu’on la pense et telle qu’on l’organise en général.¬ Ce groupe humain, ce sont les NA de Chine, ce peuple de quelques dizaines de milliers de personnes qui vivent dans les montagnes froides du Sichuan, pas très loin du Lac Lugu.

Concordance des temps - Histoire Offrir sur l'actualité l'éclairage des précédents historiques, débusquer dans le passé des similitudes avec nos conjonctures contemporaines, rappeler des épisodes et des mutations qui trouvent, par les temps qui courent, des résonances inattendues, replacer dans la longue durée les événements, les émotions et les débats du présent, avec l'ambition d'aider ainsi à mieux les interpréter, c'est pour cela que Jean-Noël Jeanneney invite à son micro les spécialistes qui ont le goût de ces rapprochements et le talent de les faire servir à la réflexion civique. Des archives sonores, quand elles existent, aident à restituer la couleur des périodes évoquées. La musique de notre générique est extraite de « MGV » ou « Musique à grande vitesse » de Michael Nyman, album enregistré à Henry Wood Hall, en Grande Bretagne, (Argo, 1993, réf. 443382-2 CD). >>> Le site officiel de Jean-Noël Jeanneney De l'histoire, il y en a aussi sur :

La gentillesse, vertu de perdants ou signe de santé mentale ? Alors que c'est aujourd'hui la Journée de la gentillesse, force est de reconnaître que cette qualité n’a plus la cote à l’ère du chacun pour soi. En 2009, un psychanalyste et une historienne britanniques nous invitaient déjà à réhabiliter cette disposition d’esprit si précieuse. [Article initialement publié le 5 février 2009] La gentillesse, disait l’empereur et philosophe romain Marc-Aurèle, est "le plus grand plaisir" de l’être humain. Penseurs et écrivains ont abondé dans ce sens pendant des siècles, mais aujourd’hui beaucoup de gens trouvent ce plaisir incroyable ou du moins hautement suspect.

Franc-maçon, entre la loge et la cité Je sais ce que vous allez dire, cela fait deux fois que ce cher Guizmo nous présente une conférence d’Alain Noel Dubart, ancien GM de la GLDF. Franchement, pour un apprenti du GODF, c’est bizarre… Et bien oui, je sais, mais je suis en pleine réflexion avec moi-même en ce moment, et plus le temps passe, plus je me sens proche de la GLDF, de la nature de leurs travaux. Je m’interroge de plus en plus sur cette notion de Grand Architecte de l’Univers, et sur ce que cela veut dire que de travailler à sa gloire. Je pensais qu’il m’était totalement étranger, dans son acceptation déiste, mais je me surprends à le chercher dans d’autres sphères, sous d’autres formes. Je crois que c’est justement parce que je ne parviens pas à en cerner correctement le sens à mes yeux que je travaille autant à sa compréhension.

La culture, c’est tout ce qui reste… (5/5) : ...quand on a oublié son smartphone ! / Deuxième partie : Zéphir L'écrivain Pierre Jourde nous livre ses réflexions sur la "culture française" contemporaine. À une époque où l'on parle souvent de revendications culturelles ou de pertes de repères culturels, qu'est-ce qu'une culture nationale, ici ou ailleurs ? 2ème partie : actu BD avec Zéphir. Pierre Rabhi : "Cette douleur en l'accueillant change de nature" Pierre Rabhi, agriculteur, pionnier de l’agroécologie, écrivain français d’origine algérienne. Né en 1938, dans une oasis près de Béchar en Algérie, Pierre Rabhi après le décès prématuré de sa mère, est confié à un couple de Français grâce à qui il recevra une éducation européenne. Plus tard, il se définira comme une personne de « double culture ». En 1950, il part en France, devient ouvrier dans une usine et découvre la barbarie du monde industriel. Il décide alors avec son épouse de s'installer comme agriculteur.

Les 3 Pommes de Saint Nicolas Mardi 14 août 2012 2 14 /08 /Août /2012 14:19 La tradition chrétienne propose une autre approche des pommes d'or de l'Atalanta Fugiens... C'est ce que nous propose la peinture ci-dessus, provenant de l'église de Bari en Italie du Sud. Elle représente Saint Nicolas portant 3 pommes d'or identiques. La référence de la légende chrétienne est naturellement la Légende Dorée de Jacques de Voragine dans le passage suivant: Goldman, le prix Nobel de l’écologie Réagissez : Partagez : Artistes, scientifiques, politiques… Chaque année, des distinctions sont attribuées à ceux qui changent un peu ou beaucoup le monde. En matière d’écologie, c’est le Goldman Prize qui récompense des hommes et des femmes pour leurs actions en faveur de l’environnement et/ou philanthropiques sur les cinq continents. En un peu plus de 20 ans, le Goldman Prize a été décerné à des dizaines de lauréats à travers le monde.

Related:  Découvrir et s'étonnerJean-Claude AmeisenEvolution et biodiversitéDarwinEn françaisL'évolutiongwenaeltanguyActus