background preloader

Des réseaux apprenants permettent de combiner leadership d’influence et hiérarchique

Des réseaux apprenants permettent de combiner leadership d’influence et hiérarchique
Pour entreprendre des changements complexes, les réseaux apprenants constitueraient un moyen privilégié afin de favoriser l’engagement des salariés et de donner au manager une nouvelle posture basée sur l’influence. Pour faire des managers les acteurs du changement en partant de la réalité opérationnelle, susciter l’engagement des équipes et créer une dynamique d’adaptation permanente primordiale dans un monde où l’avantage concurrentiel ne saurait être permanent, la mise en œuvre des principes de l’intelligence collective est dorénavant préconisée. Les réseaux apprenants dont le but est de regrouper un grand nombre d’acteurs opérationnels dans la stratégie, l’innovation et les sauts de performance afin de confronter leurs visions afin de faire face à un changement, constituent la démarche à entreprendre et marquent le besoin d’une rupture culturelle au sein des organisations professionnelles, de coopération. 3% du collectif et une nouvelle posture dirigeante en KPI du succès Related:  l'environnement 2.0Entreprise 2.0 et travail collaboratif en entrepriseDidactque et sciences sociales

La Révolution Numérique : Les nouveaux paradigmes de l’apprentissage des adultes Jean Frayssinhes – Professeur de Marketing et Commerce International Docteur en Sciences de l’Education Chercheur à l’UMR Education, Formation, Travail, Savoirs (EFTS) – Université de Toulouse II Le Mirail Problématique La technologie numérique est présente dans tous les domaines de l’activité humaine. Que fait la technologie ? Un mythe moderne indique que l’on n’arrête pas le progrès or les technologies de l’information et de la communication font partie du développement moderne. Les sociétés développées connaissent depuis quelques décennies une accélération de ces changements ; au sein de l’École, comme institution traditionnellement dévolue à l’étude des savoirs, ou de façon plus diffuse, à l’extérieur de celle-ci, dans la vie professionnelle et dans la société. E-learning ou FOAD Notre propos étant de circonscrire cet article à l’enseignement/apprentissage sur les réseaux numériques, nous allons définir ce dont nous parlons. Le E-learning[2] La F.O.A.D Le terme « ouverte » indique :

Comment retrouver le sens du collectif au travail Ils sont encore loin de constituer un mouvement de masse. Habités par une volonté de faire bouger les lignes par trop rigides des organisations, combattants de l'ombre, les francs-tireurs du management débarquent dans les entreprises avec des méthodes inédites. Teintée d'humanisme, leur profession de foi se résume aux dimensions de solidarité et de sens du travail. Partir de ce qui va bien Qu'elles s'appellent « Appreciative Inquiry », « Sociocratie », ou encore « Forum ouvert » et « World Café », les nouvelles pratiques collaboratives fluidifient l'organisation sans tambours ni trompettes. Partager l'énergie autour de la réussite Sorte de gigantesque coaching collectif, la méthode repose sur des bases bien codifiées : rencontre avec les dirigeants, constitution d'un groupe pilote avec des salariés, et mise en oeuvre avec des groupes projets. « Ils découvrent alors qu'ils partagent les mêmes valeurs et aboutissent ensemble à un véritable changement de paradigme.

Autorité des enseignants : « L’autorité est écartelée entre le passé et le futur » Pour vous, l'autorité des ensei­gnants n'est pas "en crise", elle est en muta­tion. Comment l'évolution de notre société a-t-elle remis en cause l'autorité "fron­tale" du maître "qui sait" face à l'élève "ignorant" ? Il est impos­sible de répondre rapi­de­ment à cette ques­tion tant l'évolution de l'autorité est en réa­lité plu­ri­fac­to­rielle. De nom­breux éléments seraient à prendre en compte, comme par exemple les évolu­tions poli­tiques et sin­gu­liè­re­ment celle de la repré­sen­ta­tion démo­cra­tique, mais encore l'histoire de la figure du père, le rap­port nou­veau au savoir, à la notion de patri­moine, ou à celle de géné­ra­tion, mais égale­ment et bien évidem­ment l'avènement d'internet qui a changé beau­coup de choses (tant dans l'organisation de notre cer­veau que dans l'intelligence col­lec­tive entre les individus). L'autorité est à la croi­sée de tous ces nou­veaux che­mins. Sans aucun doute. Proflab : déve­lop­per l'intelligence col­lec­tive des enseignants

Organiser sa veille d’information Dans une société ou l'information est de plus en plus accessible, partout, par tout le monde et à tout moment, la priorité des individus, des managers, et à titre plus large, des organisations, est de pouvoir gérer de manière efficace et rapide cette masse d'information qui parvient tous les jours. La clé de succès est donc de pouvoir gérer, répertorier, analyser, restituer l’information qui nous semble clé et pouvoir agir et prendre des décisions par rapport à cette dernière. Une veille active et intelligente qui de manière générale réside dans la capacité à: - s’informer et s’organiser pour décider et agir. - à communiquer pour orienter, motiver, décider et organiser l’action. L’information, cette particule élémentaire du management (voir notre article à ce sujet) alimente nos connaissances, nos grilles d’analyses, de compréhension du monde qui influencent nos décisions et donnent naissance à des méthodes d’intervention et des outils pour optimiser nos manières de travailler.

8 Subconscious Mistakes Our Brains Make Every Day--And How To Avoid Them Editor's Note: This is one of the most-read leadership articles of 2013. Click here to see the full list. Get ready to have your mind blown. I was seriously shocked at some of these mistakes in thinking that I subconsciously make all the time. Obviously, none of them are huge, life-threatening mistakes, but they are really surprising and avoiding them could help us make more rational, sensible decisions. Especially since we strive for self-improvement at Buffer, if we look at our values, being aware of the mistakes we naturally have in our thinking can make a big difference in avoiding them. Regardless, I think it’s fascinating to learn more about how we think and make decisions every day, so let’s take a look at some of these habits of thinking that we didn’t know we had. 1. We tend to like people who think like us. This is called confirmation bias. It’s similar to how improving our body language can also actually change who we are as people. 2. 3. or 4. Well, no. 5. 6. 7. The lesson here?

Panorama des médias sociaux 2012 (The english version of this article is here: Social Media Landscape 2012) Il y a quelques années une analyste disait que dans cinq ans, les médias sociaux seront comme l’air (omniprésents). Nous sommes en 2012 et les médias sociaux n’ont jamais occupé une place aussi importante sur le web, à tel point que l’on en vient à se demander dans quelle mesure il est encore pertinent de dissocier les médias sociaux et le web. Comme chaque année depuis quatre ans (2008, 2009 et 2011), je vous propose donc un panorama des médias sociaux pour y voir plus clair sur les différents acteurs en présence et le rôle qu’ils occupent. Après une période de flou en 2010 où j’ai été incapable de produire un panorama cohérent, la dernière version proposait un découpage en sept grandes familles d’usage avec une position centrale pour Facebook et Twitter. Un écosystème toujours aussi dense En terme d’usages, j’ai réparti les nombreux services disponibles en six familles d’usages :

Libérer le potentiel du collectif Recevez un extrait de notre guide de survie aux réunions pour transformer vos réunions en moments funs et productifs ! Je crois dans le potentiel du collectif ! Je crois qu’ensemble nous pouvons réaliser de grandes choses. Ok, ok, je sais que cela peut sonner comme une affiche de Sarkozy à la présidentielle ou comme un discours de miss France au micro de Jean-Pierre Foucault, mais pourtant c’est vrai. Je vous sens septique, alors laissez moi vous raconter 2 petites histoires : L’expérience de Francis Galton : le collectif meilleur que l’expert (d’après l’article de Philippe Olivier CLEMENT) Francis Galton est un éminent statisticien un peu élitiste sur les bords qui a vécu à la fin du 19ème siècle. Pour enfoncer le clou, il se livre à une petite expérience très simple. N’est-ce pas un message intéressant : le collectif meilleur que l’expert ! Mais ce n’est pas tout. Le quotient d’intelligence créative : on est infiniment plus créatif en groupe Qu’a-t-on fait de ce potentiel ? Quel gâchis !

Comment motiver les apprenants adultes »Le Blog de l'e-learning rapide I was going to help my son build a computer game using Kodu. I like the app because it’s a simple way to introduce visual programming. I was prepared to sit down with him, watch some tutorials, and then practice. But he was already messing around with the application. Impressed with what he had done I asked if he had already watched the tutorials. He told me he didn’t know what he was doing. Funny thing about the young ones, they have no problems jumping in and messing around. Assuming you have to work with adult learners, what are some things to consider to keep them motivated and engage? Don’t waste time. Community Resources & Tutorials Weekly E-Learning Challenge: Flatten Your Course Design Skills. Come work at Articulate!

Related:  Domotique