background preloader

Onze mesures pour une grande mobilisation de l'École pour les valeurs de la République

Onze mesures pour une grande mobilisation de l'École pour les valeurs de la République
Après les attentats qui ont visé le cœur des valeurs républicaines, Najat Vallaud-Belkacem a présenté onze mesures issues de la grande mobilisation de l'École pour les valeurs de la République, jeudi 22 janvier 2015. Transmission des valeurs républicaines, laïcité, citoyenneté et culture de l'engagement, lutte contre les inégalités et mixité sociale, mobilisation de l'Enseignement supérieur et de la Recherche sont au centre de ces mesures. La grande mobilisation pour les valeurs de la République est celle de toute l'École, y compris l'enseignement agricole et l'enseignement privé sous contrat. [En vidéo : le discours de Najat Vallaud-Belkacem] Présentation de la grande mobilisation pour l'École pour les valeurs de la République Retrouvez en vidéo le discours de Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, sur les onze mesures de la grande mobilisation de l'École pour les valeurs de la République, jeudi 22 janvier 2015.

http://www.education.gouv.fr/cid85644/onze-mesures-pour-un-grande-mobilisation-de-l-ecole-pour-les-valeurs-de-la-republique.html

Related:  gurvanguelennecpcarreboucher51ACTUALITES MINISTEREConnaissance du système éducatifEducation à la citoyenneté, parcours citoyen et EMC

Circulaire rentrée 2017 Préambule En 2012, la France a fait le choix de s'engager en faveur de la jeunesse et la refondation de l'École est devenue alors l'une des priorités de l'action publique. Cinq ans après, l'engagement, la volonté de tous les acteurs du système éducatif ont permis d'atteindre cet objectif. Pour construire une école qui offre les mêmes chances à tous, les actions nécessaires ont été engagées avec détermination.

Collège : mieux apprendre pour mieux réussir Après des années qui ont vu sa place et son rôle mis en cause à mesure que ses moyens s’amoindrissaient et que sa performance se dégradait, l’école est engagée dans une refondation globale qui est au cœur du redressement de notre pays voulu par le Président de la République. L'enjeu de cette refondation tient dans ce double défi de rétablir la performance du système éducatif, en assurant la réussite du plus grand nombre et en luttant contre le déterminisme social, et de rendre à l’école sa mission de transmettre et de faire partager les valeurs de la République. La loi du 8 juillet 2013 a déjà permis d’engager des évolutions positives, concentrées sur le premier degré, là où se forment les premières inégalités d’apprentissage.

Plan d'action pour l'égalité entre les filles et les garçons à l'école L'évaluation par l'inspection générale de l'éducation nationale du programme pionnier, les "ABCD de l'égalité", mis en place dans 10 académies en 2013-2014 a été remise au ministre de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche. Elle préconise non seulement de ne pas renoncer mais d'amplifier l'action pour l'égalité entre les filles et les garçons à l'école parce que l'égalité est une valeur essentielle de la République. Cette évaluation est globalement positive. Les formations à l'égalité dispensées aux enseignants sont un point fort et un levier de progrès : elles ont donné satisfaction et permettent aux enseignants de prendre conscience de leurs gestes professionnels et de modifier leurs pratiques professionnelles pour donner les mêmes droits, les mêmes chances, aux filles et aux garçons, de réussir à l'école. 1. La formation à l'égalité filles-garçons pour les enseignants et cadres de l'éducation nationale sera généralisée

Citoyenneté - Les valeurs de la République ( Eduscol) L'École transmet les valeurs de la République : liberté, égalité, fraternité ; laïcité ; refus de toutes les discriminations. Les élèves étudient les grands textes qui les fondent. Il appartient à l'ensemble des adultes qui interviennent auprès des élèves dans l'exercice de leurs fonctions de faire partager ces valeurs. 3. L'EMC au cœur du Parcours citoyen Annoncé par la Ministre de l'Éducation nationale en janvier 2015, le parcours Citoyen est l'un des trois parcours éducatifs*mis en oeuvre à compter de la rentrée 2015 de l'école élémentaire à la classe de terminale. * Les deux autres sont le parcours d'éducation artistique et culturel (PEAC) et le parcours Avenir La Circulaire de rentrée 2015 précise que ce Parcours citoyen s’appuie sur l’EMC qui en constitue la colonne vertébrale. Ce parcours éducatif et pédagogique doit permettre aux élèves de comprendre le principe de laïcité, le bien-fondé des valeurs et des règles qui fondent le vivre-ensemble, le nécessaire pluralisme des opinions. Il a également pour objectif de créer du lien dans l'École, grâce à une participation accrue des élèves à la vie de l’établissement mais aussi de créer du lien entre l'École et la société (EMI...)

Circulaire de rentée 2016 Préambule La refondation de l'École de la République entre dans sa quatrième année. À la rentrée 2016, les évolutions entreprises depuis 2012 sont consolidées et les derniers changements réglementaires importants interviennent : entrée en vigueur des nouveaux programmes de la scolarité obligatoire, réforme du collège et déploiement du plan numérique en classe de cinquième. Ces changements – dont la mise en œuvre mobilise toute la communauté éducative – s'inscrivent dans une cohérence d'ensemble : instaurer une continuité dans le cadre du socle commun de connaissances, de compétences et de culture, et favoriser, pour tous les cycles, un renforcement des apprentissages, et notamment des fondamentaux.

Qu'apprendront les élèves de 6 à 16 ans à la rentrée 2016 ? Découvrez le socle commun de connaissances de compétences et de culture Le socle commun de compétences, de connaissances et de culture est publié au bulletin officiel. Il concerne les élèves de six à seize ans et sera mis en œuvre à partir de la rentrée scolaire 2016. Découvrez les détails et les enjeux des domaines qui constituent ce socle commun.

Pratiques pédagogiques et éducatives Le numérique, renouvellement et diversification des pratiques pédagogiques et éducatives Depuis quelques années, les enseignants sont de plus en plus nombreux à intégrer les usages du numérique à leurs pratiques mais s’il est vrai que 97% d’entre eux estiment que cela peut leur permettre d’améliorer la qualité de leur enseignement, en les aidant à diversifier leur pédagogie et à améliorer le suivi des élèves, en pratique, beaucoup ont tendance à utiliser le numérique essentiellement pour préparer ou enrichir leurs cours, et reproduisent en classe des pratiques qui restent relativement traditionnelles. Les enquêtes nationales et académiques montrent que seulement 10% des enseignants organisent des séquences pédagogiques s’appuyant sur la manipulation d’outils numériques par les élèves et peu donnent des devoirs à la maison nécessitant l’usage d’un ordinateur et d’une connexion Internet. 83% des enseignants n’ont jamais recours à cette pratique (enquête Profetic 2014).

Parcours citoyen et EMC ( dossier académie de Poitiers) Enseignement emblématique de l’école républicaine du début du XXème siècle, l’éducation morale va s’estomper peu à peu au fil de ce siècle et finalement disparaître totalement des programmes officiels au lendemain de 1968. Elle réapparaît en 2008, sous les termes d’« instruction civique et morale », dans les programmes d’enseignement pour l’école primaire (CP, CE1) précisée et rebaptisé « instruction morale à l’école primaire », en 2011 . Mais ce fut bien sûr le projet ministériel d’instituer dès la rentrée 2013 des cours de « morale laïque » du primaire au lycée qui a retenu l’attention.

Les conflits à l'école Quelles sont les clés pour comprendre les conflits en milieu scolaire et comment agir ? S’appuyant sur des témoignages, des situations commentées et des analyses, ce webdocumentaire apporte des éclairages sur les conflits et propose des outils visant à les dépasser. Il s’organise autour de trois entrées : 1. REPERER Clarifier la notion de conflitIdentifier les différentes réactionsDépasser les représentations convenues La refondation de l'École de la République Le ministère de l'éducation nationale a engagé la refondation de l'École de la République qui vise à réduire les inégalités et à favoriser la réussite de tous. La loi du 8 juillet 2013 pour la refondation de l'École concrétise l’engagement de faire de la jeunesse et de l’éducation la priorité de la Nation. Priorité au primaire

MENE1526483A Volet 1 : les spécificités du cycle des approfondissements (cycle 4) Volet 2 - Contributions essentielles des différents enseignements et champs éducatifs au socle commun Ce deuxième volet du programme de cycle 4 présente non pas l'intégralité des apports possibles de chaque champ disciplinaire ou éducatif, mais sa contribution essentielle et spécifique à l'acquisition de chacun des cinq domaines du socle commun de connaissances, de compétences et de culture.

Remise des recommandations du jury Voir la synthèse Cnesco-Ifé des recommandations du jury Voir les recommandations du jury Voir le dossier de la remise des recommandations Comment sont rédigées les recommandations ? Les 25 membres du jury de la conférence de consensus, après avoir pris connaissance de la recherche scientifique sur le redoublement, écouté les experts et les praticiens lors des deux jours de séances publiques, se sont réunis à huis clos pour aboutir, par consensus, à la rédaction de conclusions sur le redoublement. Quelles sont les caractéristiques des recommandations ?

Extrait de la mesure n°3 : Créer un nouveau parcours éducatif de l'école élémentaire à la terminale : le parcours citoyen Le parcours sera construit autour : * Du nouvel enseignement moral et civique, qui entrera en vigueur dès septembre 2015 dans toutes les classes de l’école élémentaire à la classe de terminale, et dans toutes les voies du lycée d’enseignement général et technologique et du lycée professionnel. Il représentera, sur l’ensemble de la scolarité d’un élève, 300 heures dédiées. L’enseignement moral et civique doit permettre aux élèves par une pédagogie active et le recours aux supports audiovisuels, de comprendre le bien-fondé des règles régissant les comportements individuels et collectifs (principe de discipline), de reconnaître le pluralisme des opinions, des convictions et des modes de vie (principe de coexistence des libertés), et de construire du lien social et politique (principe de la communauté des citoyens). Il favorise le respect des droits et de la loi, l’égale considération des personnes, la solidarité, l’entraide, la coopération, le sens de l’intérêt général et de la participation à la vie démocratique. Il intègre de manière transversale les problématiques de lutte contre le racisme, contre l’antisémitisme, contre les préjugés et contre toutes les formes de discrimination, les notions de droits et de devoirs, le principe de laïcité. * D’une éducation aux médias et à l’information prenant pleinement en compte les enjeux du numérique et des ses usages. Indissociable de la transmission d’une culture de la presse et de la liberté d’expression, l’éducation aux médias et à l’information est un enseignement intégré de manière transversale dans les différentes disciplines. Il doit apprendre aux élèves à lire et à décrypter l’information et l’image, à aiguiser leur esprit critique et à se forger une opinion, compétences essentielles pour exercer une citoyenneté éclairée et responsable en démocratie. Le ministère veillera à ce qu‘un média – radio, journal, blog ou plateforme collaborative en ligne – soit développé dans chaque collège et dans chaque lycée. LES PROFESSEURS DOCUMENTALISTES SERONT TOUT PARTICULIEREMENT MOBILISES A CETTE FIN. C’est en effet en engageant les élèves eux-mêmes dans des activités de production et de diffusion de contenus, notamment à travers les réseaux sociaux et les plateformes collaboratives en ligne, qu’ils prendront le mieux conscience des enjeux attachés à la fiabilité des sources, à l’interprétation des informations et à la représentation de soi en ligne. Dans l’enseignement agricole, cette éducation aux médias et à l’information sera renforcée dans le cadre de l’éducation socioculturelle. Le Centre de liaison de l’enseignement et des médias d’information (CLEMI) restera pleinement engagé sur ces enjeux pour le ministère. by soycool Feb 2

Related: