background preloader

La séparation des pouvoirs  - Approfondissements Découverte des institutions

La séparation des pouvoirs  - Approfondissements Découverte des institutions
<p class="video_texte"> L'utilisation de javascript est obligatoire sur cette page pour voir l'animation.</p> Élaborée par Locke (1632-1704) et Montesquieu (1689-1755), la théorie de la séparation des pouvoirs vise à séparer les différentes fonctions de l’État, afin de limiter l’arbitraire et d’empêcher les abus liés à l’exercice de missions souveraines. La théorie classique La théorie classique de la séparation des pouvoirs distingue trois fonctions principales au sein des différents régimes politiques : – la fonction d’édiction des règles générales constitue la fonction législative ; – la fonction d’exécution de ces règles relève de la fonction exécutive ; – la fonction de règlement des litiges constitue la fonction juridictionnelle. L’objectif assigné par Montesquieu à cette théorie est d’aboutir à l’équilibre des différents pouvoirs : "Pour qu’on ne puisse pas abuser du pouvoir, il faut que, par la disposition des choses, le pouvoir arrête le pouvoir." La doctrine des checks and balances

«Mariage pour tous»: Pourquoi ils sont pour Alors qu’une nouvelle mobiliation nationale est organisée ce dimanche, 20 Minutes revient point par point sur l’argumentaire des «pro» mariage pour tous. Pour respecter l’égalité des droits Avec le mariage, les couples homosexuels bénéficieront de droits jusqu'à présent réservés aux couples hétérosexuels. Une sécurité pour les deux conjoints que le Pacs ou le concubinage n’offrent pas. Par exemple, contrairement au Pacs, le mariage place par défaut les concubins sous le régime de la communauté des biens et les décisions concernant le logement du couple doivent être prises solidairement (vente, cessation de bail, paiement des loyers…). >> Lire ici notre article sur ce qui change par rapport au Pacs Parce que c’est la marche logique de la société Dans son discours prononcé devant l’Assemblé nationale en faveur du mariage pour tous, Élisabeth Badinter, a rappelé que des polémiques similaires avaient précédé l’adoption du droit à l’avortement. Pour la reconnaissance de l’amour homosexuel

Le pouvoir judiciaire - Du PACS au mariage pour tous : l'application de la loi ouvrant le mariage aux couples de même sexe - Dossier d'actualité La loi ouvrant le mariage aux couples de personnes de même sexe a été promulguée le 17 mai 2013. Son adoption a suscité de vifs débats entre ses partisans, défenseurs du principe d’égalité, et ses opposants, inquiets d’une remise en cause des fondements de la famille. Depuis la promulgationPromulgationActe par lequel une loi votée devient exécutoire. Du Pacs au "mariage pour tous" Le pacte civil de solidarité (Pacs) a été instauré par la loi du 15 novembre 1999. Si le PACS permet la reconnaissance des couples homosexuels, il ouvre toutefois des droits très inférieurs à ceux du mariage (aucun mode d’accès à la parenté, ni de vocation successorale, pas de droit de faire usage du nom de l’autre ou de percevoir une pension de réversion, etc.). En 2004, le député-maire vert de Bègles (Gironde), Noël Mamère, célèbre le premier mariage gay afin de susciter le débat et de défendre la cause du mariage homosexuel. Le débat sur le "mariage pour tous" L’institution du mariage La parentalité

Le pouvoir éxécutif Le pouvoir législatif

Related: