background preloader

Design Thinking

Facebook Twitter

« L’expérience utilisateur » pour réinventer l’université. 50inShare Week-end challenge à la Web School Factory © S.Blitman – mai 2016 Qui a dit que l’enseignement supérieur était une institution autoritaire et figée ?

« L’expérience utilisateur » pour réinventer l’université

A l’image de notre société, qui se transforme en intégrant des pratiques collaboratives dans tous les secteurs, des finances municipales au logement et à la musique, la culture participative gagne les universités et les écoles. Avec un leitmotiv : réfléchir ensemble pour apprendre autrement. Mi-mai, la Web School Factory rassemblait dans ses locaux parisiens des enseignants, des étudiants et leurs parents, le temps d’un week-end studieux et festif. Creative Wallonia - Semaine de la Créativité - Society - Le lab de Creative Wallonia - La boîte à outils.

Bienvenue à Capharnaüm L'engouement qui s'est emparé du thème de la créativité a favorisé l'émergence d'ouvrages, de sites web, d'articles de presse, de quizz ou de gadgets, qui tous promettent la méthode infaillible pour booster la créativité individuelle ou collective.

Creative Wallonia - Semaine de la Créativité - Society - Le lab de Creative Wallonia - La boîte à outils

Cette prolifération est probablement bénéfique car elle contribue à la promotion d'une créativité indispensable pour notre Région. Mais, revers de la médaille, elle entretient une certaine confusion autour des notions et des pratiques qui, dans ce capharnaüm, se valent toutes qu'elles soient fondées ou pas sur une expertise nécessaire et reconnue. Pour penser hors de la boîte, il faut d'abord penser la boîte Paradoxalement, il faut les idées claires et la pensée bien organisée à propos des moyens à mettre en œuvre, pour stimuler des phénomènes de pensée latérale ou divergente, des processus de génération d'idées originales, des interactions d'idéation.

Organiser un heureux désordre Dispositifs, méthodes et techniques. Découvrez le poker créatif des bibliothèques - Lors de la journée d’étude organisée le 22 mars 2016 par le CNFPT sous l’égide de l’indispensable Jenny Rigaud, nous avons eu le plaisir de découvrir les travaux de l’Institut des futurs souhaitables.

Découvrez le poker créatif des bibliothèques -

Voici comment ils se présentent, avec des formules (bien) choisies. L’Institut des Futurs souhaitables est une organisation à but non lucratif dont la vocation est de réhabiliter le temps long dans les décisions présentes et d’inspirer le débat public de futurs souhaitables. A la fois laboratoire, fabrique à idées et atelier, l‘IFs se définit comme un Fab Lab intellectuel, un espace partagé et hybride de réflexion, d’expérimentation et de création où chacun dans son champ d’activité pourra trouver les outils et ressources nécessaires pour Réinventer. L’institut propose des programmes de formation et incite à un réseau de « conspirateurs positifs » via une campagne graphique assez chouette et des bons slogans.

J’aime particulièrement celui-ci : réfléchir à une licence plus ouverte. Vote : 3 exemples d’ateliers flash « UX en bibliothèque » J’étais mercredi au congrès de l’adbu consacré au design UX.

3 exemples d’ateliers flash « UX en bibliothèque »

Si vous ne connaissez pas ce terme, je vous conseille de jeter un œil sur ce diaporama très bien fait. Pour son auteur Ned Potter, « l’UX est l’alliance de deux grands types d’outils : l’ethnographie et le design. » Son objectif est de mettre en place des services « utiles, utilisables, désirables » (pour reprendre le titre d’un ouvrage dont la traduction a été coordonnée par Nathalie Clot, également co-organisatrice du congrès) J’ai animé dans le off des ateliers de 20 à 30 minutes pour approfondir certaines notions, tester des outils et déclencher des discussions.

Comme les places étaient limitées et qu’on m’a posé beaucoup de questions sur ces ateliers, je partage ci-dessous leur déroulé. Atelier 1 – « Voir et formuler un besoin » (apprendre à observer) Il s’agit d’un exercice développé par Coeylen Barry à la d.school de Stanford. Exercice d’observation Le cœur de l’atelier consiste à analyser une deuxième image.

La démarche design, un outil pour renouveler les processus de l’urbanisme – Graphisme & interactivité. Design thinking et sémiologie: donner du sens à l'innovation. En quelques mots, en quoi consistent vos métiers de design thinker et de sémiologue?

Design thinking et sémiologie: donner du sens à l'innovation

Annabelle Puget: Le design thinking est un cadre méthodologique issu des pratiques du design et de l'architecture, métiers où l'on conçoit des objets tangibles. En tant que design thinker, mon expertise consiste à engager et orienter les équipes dans la conception d'un produit, d'un service, d'une politique, d'une stratégie, par la mise en oeuvre d'un processus créatif. Dans un premier temps, il s'agit de questionner la problématique et de la nourrir de recherches sur le terrain. Puis vient une phase d'idéation, à l'issue de laquelle le meilleur concept est identifié puis rendu concret par le prototype. L'itération puis le déploiement sont alors fonction des résultats des tests utilisateurs. Gwenaëlle de Kerret: La Sémiologie permet quant à elle d'envisager la problématique sous un angle technique: celui des signes. Le design thinking n’est pas réservé aux géants du numérique. Si, bien souvent, on attribue la naissance du design thinking aux agences de la côte Ouest américaine créées dans les années 90, il trouve en réalité ses racines dans les méthodologies d’enquête en sciences sociales formalisées par les ethnologues, anthropologues et sociologues de la fin du XIXème siècle, tels que Marcel Mauss, Emile Durkheim ou encore les membres de l’école de Chicago.

Le design thinking n’est pas réservé aux géants du numérique

Interrogez n’importe quel étudiant en design ou jeune professionnel, les études de design leur ont permis avant tout d’aiguiser leur sens de l’observation ! Une liste de projets centrés sur l’usager en bibliothèque. Dans le prolongement de mes précédents billets « retours d’expérience » consacrés au design thinking et au co-design en bibliothèque, je partage avec vous un outil de veille.

Une liste de projets centrés sur l’usager en bibliothèque

Il s’agit d’une liste de projets « centrés sur l’usager » en bibliothèque. Les démarches que j’inclus sous cette étiquette sont variées mais unies par un solide air de famille : design thinking, design de service, design d’expérience, co-design, ethnographie appliquée. Cliquer sur l’image pour accéder à la liste sur Google Drive Quelques précisions sur les partis-pris de cette liste. Le design thinking en bibliothèque – Graphisme & interactivité. Du design thinking au design éthique : redonner du sens à l’innovation - Mais où va le Web.