background preloader

Tous Charlie

Facebook Twitter

Blog - Je Suis Charlie : les hommages dessinés à Charlie Hebdo et à la liberté. « Ils ont fait couler le sang ; nous ferons couler l'encre » (Luguy) En réaction aux actes de barbarie perpétrés le 7 Janvier 2015 dans les locaux de Charlie Hebdo ayant vu la mort de 12 personnes parmi lesquels les dessinateurs Cabu, Wolinski, Honoré, Charb et Tignous, les dessinateurs et illustrateurs du monde se sont levés comme un seul homme et ont sorti leur arme. Florilège d'hommages dessinés aux victimes de Charlie Hebdo...

Consultez également les témoignages dessinés des apprentis illustrateurs et/ou amateurs ! À l’initiative du groupe BD du Syndicat National de l’Édition, un recueil d'environ 200 dessins de dessinateurs de presse et d'auteurs de bande dessinée sera publié début février. Autour de la BD Des offres sont disponibles Lucille Clerc Zep Albert Uderzo Joann Sfar Arthur de Pins Dave Brown Chappatte Derf Backderf Atsushi Kaneko Baudoin Ben Lebegue Nicolas Barral Camille Benyamina Brice Cossu Maly Siri Boulet Cati Baur Danny Rhodes Benjamin Lacombe David Pope Dylan Horrocks Jules Stromboni Kroll. La caricature au service de la démocratie. Racisme et terrorisme. Points de repères et données historiques pour aborder le massacre perpétré à « Charlie Hebdo »

L’attentat contre Charlie Hebdo suscite à juste titre un électrochoc dans la société française qui ne manquera pas d’avoir de nombreuses répercussions dans les classes, plongeant parfois les enseignants dans l’embarras pour ne pas dire davantage. Faut-il pour autant tenter d’éviter le problème ? Évidemment non, au contraire. Quand j’ai commencé ma carrière d’enseignant en septembre 2001 dans un collège de « banlieue », à Chanteloup-les-Vignes, où des adolescents de plus de quarante nationalités se côtoyaient, la situation oscillait entre un soutien latent de quelques-uns à Oussama ben Laden et la crainte d’autres jeunes que l’un des nombreux avions qui passaient au-dessus de leur ville ne vienne s’écraser sur leur tour. Si je me permets de raconter cette anecdote personnelle, c’est pour montrer que, souvent, les plus touchés et les plus fragilisés ne sont pas ceux que l’on croit.

La précarité économique va évidemment de pair avec la fragilité sociale… et politique. Haut les crayons pour «Charlie» Charlie Hebdo était, est, un journal de dessinateurs. C’est en dessins que de très nombreux dessinateurs, connus ou moins connus, français et étrangers, rendent hommage aux membres de la rédaction assassinés mercredi. Comme le dit Xavier Gorce, l'illustrateur des Indégivrables du Monde, «amis dessinateurs, après les mouchoirs, il va falloir sortir le stylo-bazooka !» Le Français Gwen Keraval Le Cubain Arès Dessin d'Arès (Cuba) pour Cartooning for Peace #JeSuisCharlie pic.twitter.com/Cnq4uYZgsN — ツBG (@j_bg) 8 Janvier 2015 Le Français Fred Sochard Le néerlandais Hajo de Reijger Le Québécois Garnotte Chaunu Ce dessin terrible de Chaunu, qui rappelle toutes les luttes contre tous les systèmes totalitaires #19h30 pic.twitter.com/6QRUbdFEQo — Darius Rochebin (@DariusRochebin) 8 Janvier 2015 La Française Sylvie Serprix La Française Catel Muller Xavier Gorce Bravo @XavierGorce @lemondefr pic.twitter.com/6kmN6FJs0F — LozeRER (@LozeRER) 8 Janvier 2015 Le Français Frédéric Deligne Le Français Etienne Gendrin .

Je suis Charlie - Le Clemi - Le CLEMI. Je suis Charlie : Présenter l'attentat aux élèves. Actualités - Liberté de conscience, liberté d'expression : outils pédagogiques pour réfléchir avec les élèves. Comment parler d'un drame de l'actualité aux élèves ? Quelques principes Moduler son attitude pédagogique selon l'âge des élèves : à l'école maternelle, du début à la fin de l'école élémentaire, au collège...Accueillir l'expression de l'émotion des élèves, sans sous-estimer, y compris chez les très jeunes enfants, leur capacité à saisir la gravité des situations ;Rassurer les élèves : l'école est un espace protégé ; l'évènement s'est déroulé dans un lieu et un temps circonscrit, même si les média en parlent et diffusent plusieurs fois les images ;Etre attentif au « niveau de connaissance » que les élèves ont de l'évènement : certains élèves peuvent n'en avoir aucune connaissance ; d'autres ne disposer que d'éléments partiels, voire erronés, provenant de sources variées.

Pour aller plus loin : Aborder un événement collectif violent Quelques repères pour agir à l'école primaire Aujourd'hui, le périmètre touché est beaucoup plus important. Distinguer les situations S'appuyer sur le collectif. Mq_charlie.pdf. Actu_charlie.pdf. Lpq_charlie.pdf. OwnCloud. L'esprit « Charlie Hebdo » : « dénoncer la bêtise en faisant rire »

Attentat à Paris contre le journal Charlie Hebdo. En matinée mercredi 7 janvier, alors que la salle de rédaction était bondée, les bureaux du journal français Charlie Hebdo ont été investis par des hommes, possiblement 3, lourdement armés qui ont abattus dix personnes parmi le personnel, en plus d’en blesser sérieusement plusieurs autres. Deux policiers sont aussi tombés sous les balles. Mais que s'est-il passé? Qui en voulait à cette publication, et pourquoi? Voici quelques idées d’activités pour en parler avec les jeunes et les aider à mieux comprendre les enjeux. Vous pourrez en choisir quelques-unes selon votre degré de confort avec cet événement. N’hésitez pas aussi à proposer d’autres idées d’activités ou ressources pertinentes à l’aide du formulaire de commentaire à la fin de cette fiche.

Objectifs Suggestions d’activités ACTIVITÉ 1 : Que se passe-t-il? Introduisez les activités en commençant par une discussion avec les élèves. Voici quelques questions pour favoriser la discussion : - Que s’est-il passé? 1. Charlie Hebdo. Fini de rire. "Si vous voulez un baromètre de la liberté d’expression et comprendre les tabous dans un pays, il faut aller voir les dessinateurs de presse. " Ce conseil de Plantu, Olivier Malvoisin l'a suivi à la lettre : Fini de rire revient sur les événements qui ont jalonné le début de ce XXIe siècle à travers les dessins et les témoignages de dessinateurs de presse des quatre coins du monde : de Plantu à Avi Katz (Israël), en passant par Danziger (États-Unis), Kroll (Belgique), Rainer Hachfeld (Allemagne), Khalil (Palestine)...

Au fil du récit, le film trace les contours des tabous contemporains et pose la question suivante : où en est la liberté d’expression aujourd’hui ? L’affaire des caricatures de Mahomet en 2006 a soulevé bruyamment la question de la représentation religieuse. Fini de rire.