background preloader

What's up in the street

Facebook Twitter

Paris: L'arrivée de Banksy a du plomb dans l'aile. Graffiti : où sont les filles ? 20% des artistes de la rue seraient des filles en 2012, un chiffre en légère augmentation depuis le boom de la fin des années 90.

Graffiti : où sont les filles ?

D'après Adeline Jeudy, de la galerie LJ, dans le 3e arrondissement de Paris, le mouvement doit beaucoup à Fafi et à Miss Van, dont les peintures de poupées sexy ont marqué les esprits dans les années 90. A Paris, Berlin ou Londres, "les filles se font une vraie place sur les murs" confie Guillaume Trotin d'Open Wall, une galerie de Street Art berlinoise itinérante, actuellement basée rue Dénoyez dans le quartier de Belleville (Paris 20e).

Elle occupe le local de l'association-galerie "Frichez-nous la paix", qui accueille des centaines d'artistes de rue, souvent découverts grâce au mur situé en face, espace d'expression artistique "toléré". All city, distributeur de matériel graffiti, revendique lui 30% de clientèle féminine et affirme que, globalement, les filles s'intéressent de plus en plus au Street Art. Qu'en pensent les garçons ? Street-artist de la semaine : la Post-it War. Un taggueur français arrêté à Boston risque 10 ans de prison - Monde. The Graffiti Creator. MDCU : L'image insolite du jour. Un artiste inconnu qui se fait appeler "The Banksy of Bulgaria" (Banksy est un célèbre artiste de rue anglais dont personne ne connait l'identité) vient de frapper fort en repeignant un monument communiste Bulgare !

MDCU : L'image insolite du jour

Ce monument fut édifié en 1954 dans la capitale du pays, Sofia, en l'honneur des soldats de l'Armée Rouge Russe ayant "libéré" la Bulgarie, à l'occasion de la commémoration du coup d'état ayant installé le communisme dans le pays. Or, cette "libération" fut le début de la souffrance pour le peuple bulgare. Ainsi, ces monuments sacrosaints sous le régime communiste furent les premières victimes du Street Art après la chute du mur de Berlin en 1989. Ici, notre graffiti-man a utilisé des icônes américaines pour faire son oeuvre. En effet, il a remplacé les troupes soviétiques par des symboles tels que Ronald McDonald, le Père Noël, mais aussi issus des comics avec Superman, le Joker, Robin et Captain America ! Message politique ou simple moyen d'expression ? Publicité. Le top 20 des oeuvres street art les plus imaginatives. International Urban Art - Stade de France. 09 Mars 2012 Eva Quintard Du 3 avril au 30 mai 2012Pour la première fois, le street art international s'installe au coeur de l'enceinte du football dans le cadre unique du Stade de France.

International Urban Art - Stade de France

La réunion de ces deux univers n'est pas fortuite. Ils constituent les deux forces sportives et culturelles les plus populaires du moment. Ils partagent les mêmes valeurs de combativité, de dépassement de soi, de représentation. Où est la limite entre street art et profanation? Barbouillée de figures pop, un monument aux morts bulgare de la Seconde Guerre mondiale pose la question de la frontière entre réappropriation artistique de la ville et insulte à la mémoire.

Où est la limite entre street art et profanation?

Le street-art a-t-il une éthique ? Les street-artistes doivent-ils s’imposer des limites quant aux lieux qu’ils détournent ? La question est d’actualité : la semaine dernière, les soldats de bronze du monument à l’Armée Soviétique de Sofia (Bulgarie) se sont réveillés barbouillé. Un facétieux – et talentueux – street-artiste a ainsi profité de la nuit pour les repeindre en Superman, Captain America, Joker ou encore Ronald MacDonald et Santa Claus [plus de photos ici]… Pas très subtil sur le plan artistique, mais qu’importe.

Pour information, selon mon papa chéri (originaire du pays, si vous ne le saviez pas) : L’inscription en bulgare se prononce “v krak s vréméto” et veut dire quelque chose comme “être au goût du jour”, ou “dans l’air du temps” (ou plus court : “allumé” ou “branché”). Le graffiti : art ou vandalisme ? - graffitis, tag. Le graffiti envahit les rues et les transports publics de sa forme la plus simple (signature Tag) aux formes les plus élaborées (fresques).

Le graffiti : art ou vandalisme ? - graffitis, tag

Considérées comme du vandalisme par beaucoup, certaines oeuvres de graffeurs sont pourtant côtées sur le marché de l'art ! Le graffiti n'est pas dans l'absolu un phénomène nouveau puisqu'on en retrouve sur les murs de Pompéï à l'époque romaine ! Mais qu'est ce qu'un graffiti ? Street art : Shepard Fairey entre le "merci" d'Obama et la prison. Shepard Fairey en 2009 (Cliff/Wikimédia Commons/CC).

Street art : Shepard Fairey entre le "merci" d'Obama et la prison

Son affiche représentant le candidat Obama a fait le tour du monde et lui a valu la gratitude présidentielle. Shepard Fairey, l’une des grandes figures actuelles du « street art » – ou art de la rue –, composait récemment sept fresques monumentales au Danemark. Entre Los Angeles et Copenhague, causette avec un artiste qui encourt toujours la prison ferme pour un autocollant collé dans la rue. Adolescent, Shepard Fairey décorait des skateboards, imprimait des autocollants, dessinait des T-shirts. Il frayait avec une faune underground, fan de skate et de punk-rock. A 20 ans, il recouvre un panneau publicitaire de Providence (Rhode Island, Etats-Unis) d’une image représentant la tête esquintée d’un catcheur français des années 70 : André Roussimoff, dit « André le géant ».