background preloader

WHAT'S ?

Facebook Twitter

7 Reasons Why You Will Never Do Anything Amazing With Your Life — Life Learning. 1 :: Because You Have Not Failed Enough Because you are comfortable in your mediocrity; because you choose not to try. Because it is easier to talk about learning that new (programming?) Language as opposed to actually learning it. Because you think everything is too hard or too complicated so you will just “sit this one out”, or maybe you’ll, “do-it-tomorrow”! Because you hate your job but won’t get a new one; because it is easy to reject rejection. Because while you’re sitting around failing to try, I am out there trying to fail, challenging myself, learning new things and failing as fast as possible.

Because as I fail, I learn, and then adjust my course to make sure my path is always forward. 2 :: Because You Care What Others Think About You Because you have to fit in. Because you believe that being different is only cool if you’re different in the same way that other people are different. Because you are afraid to embrace your true self for fear of how the world will see you. Un baromètre de l’humeur sur Twitter. Impact des réseaux sociaux sur nos comportements : quelles finalités ? A l'époque de l'avènement d’internet et où les gens disposent de plus en plus de moyens de communication, nous sommes en droit de nous questionner sur l’influence de ces nouveaux médias dans nos vies et sur leur rôle concret dans la société.

Jamais communiquer n’a été aussi facile qu’aujourd’hui, à tel point qu’à l’heure actuelle les réseaux sociaux ont su s’imposer comme étant une nouvelle norme sociale, approuvée par et pour la population. Quel impact ces nouveaux canaux de communication ont-ils sur les relations humaines ? Quel est le but de la conception de tels outils pour la société, à qui profitent-ils ? I – La communication « massive » au détriment de la communication interpersonnelle De nombreuses études ont été faites à ce sujet. Nous serions tentés de répondre que c’est la communication interpersonnelle qui l’est et qui plus est que c’est une évidence. II – Nouveaux canaux : bénéfiques ou dommageables pour la société ? Facebook - What's on your mind ? - Motion graphics reel. What’s on your mind? Instagram est mauvais pour votre santé mentale, encore plus que Facebook. Temps de lecture: 5 min Tout le monde sait que Facebook est notre meilleur ennemi à tous, le grand «rabaisseur» aux mille visages.

On le sait parce que la science nous l’a dit. Le Human-Computer Institute de l’université de Carnegie-Mellon a découvert que notre «consommation passive» des actualités de nos amis et nos propres «fils d’informations accessibles à un large public» sur Facebook pourraient en fait être à l’origine de sentiments de solitude, et même de dépression. Un peu plus tôt cette année, deux universités allemandes ont montré que le «suivi passif» sur Facebook déclenche des états d’envie et de ressentiment chez de nombreux utilisateurs, les photos de vacances étant en tête de liste des déclencheurs. Une autre étude, cette fois réalisée sur 425 étudiants en Utah, avait pour titre évocateur «Ils sont plus heureux que moi et leur vie est mieux que la mienne: l’impact de l’utilisation de Facebook sur la perception de nos vies». Jessica Winter Traduit par Hélène Oscar Kempeneers. Your Friends Are Probably Richer and Happier Than You.

Back in 1991, the sociologist Scott Feld made a surprising discovery while studying the properties of social networks. Feld calculated the average number of friends that a person in the network has and compared this to the average number of friends that these friends had. Against all expectations it turned out that the second number is always bigger than the first. Or in other words, your friends have more friends than you do. Researchers have since observed the so-called friendship paradox in a wide variety of situations.

On Facebook, your friends will have more friends than you have. On Twitter, your followers will have more followers than you do. And in real life, your sexual partners will have had more partners than you’ve had. Network scientists have long known that this paradoxical effect is the result of the topology of networks—how they are connected together. But are your friends also happier than you are, or richer, or just better? Vos amis Facebook sont plus riches et sociables que vous. C’est prouvé : vos amis ont, en moyenne, plus d’amis et d’argent que vous. C’est la conclusion d’une étude scientifique relayée par Mashable. En 1991 déjà, une étude du sociologue Scott Feld démontrait ce principe : le nombre moyen d’amis qu’a une personne, dans un réseau, est toujours inférieur au nombre d’amis que ces derniers ont.

Les scientifiques n’ont pas tardé à constater que cette découverte, nommée depuis “paradoxe de l’amitié”, s’appliquait aux sites commes Facebook ou Twitter. Une particularité due à ce que les spécialistes nomment la “topologie des réseaux”, soit la manière dont ceux-ci s’articulent. Mais nos amis sont-ils également plus heureux et plus riches que nous ? L’étude démontre que l’amitié dans les réseaux ne se distribue pas de manière linéaire, mais en fonction d’une loi de pouvoir, d’influence. Ça marche aussi pour l’argent et le bonheur Non contents d’être plus sociables (en moyenne), nos amis sont également plus riches que nous. Je veux recevoir plus de news ! Prendre des photos de tout et n’importe quoi nique notre mémoire. Prenez une photo et prolongez l’instant ! Des visiteurs mitraillent La Jocondeau musée du Louvre. Photo via WikiMedia. J’ai toujours pris beaucoup de photos, avant même qu’on puisse en stocker 4 000 dans un iPhone.

Mes photos deviennent des artéfacts de mon expérience : des preuves irréfutables de ce que j’ai vu et vécu. Je sors toujours cette justification romancée pour ce qui est considéré comme une obstination digne des paparazzis à prendre le cliché parfait, même si je regarde avec le plus grand mépris les mitrailleurs compulsifs qui sortent leur appareil pour un oui ou pour un non. En dépit de toute cette rage, je ne vaux pas mieux que les autres. Le fait de prendre des photos et de les stocker affecte-t-il notre mémoire ? VICE : Je me renseignais sur l’effet de représentation, idée selon laquelle nous nous rappelons plus précisément des choses que l’on fait que des choses que l’on observe.

Dans votre article, vous écrivez « l’œil de la caméra n’est pas celui de l’esprit ». Relations amoureuses et réseaux sociaux, liaisons dangereuses. Facebook, le réseau qui rend malheureux, aigri et jaloux. Facebook a-t-il détruit l'amitié ? Les réseaux sociaux ont-ils redéfini la notion d’amitié ? Anne Dalsuet – Si l’on prend la définition qu’en donne Aristote, l’amitié est un lien qui unit les humains, semblables et égaux. Elle constitue un modèle tant éthique que politique. C’est un lien affectif qui surpasse la simple et froide justice, une surabondance qui augmente la joie de se sentir vivant. Elle accroît la connaissance de soi et nous conduit à partager des actions et des pensées.

Sur Facebook, quel sens prend la notion d’amitié ? On devient ami ou plutôt “friend “, pour reprendre la désignation de Facebook, sans nécessairement connaître l’autre, sans s’être apprivoisés. L’amitié s’exerce-t-elle différemment ? On ne peut pas dire que ce soit absolument différent. Comme dans le film eXistenZ de David Cronenberg, le corps risque-t-il de ne plus jouer plus un rôle fondamental à l’avenir ? C’est vrai que l’amitié 2.0 peut déjà exister sans lieu et sans corps. Sur Facebook, l’omniprésence est presque un impératif. Qu'est-ce que les réseaux sociaux ont changé à l'amitié? | Dessine-moi un dimanche. Communication digitale : 5 tendances qui vont peser en 2014. C’est l’inoxydable marronnier des calendriers en passe de s’achever : l’heure des bilans de l’année écoulée et des prédictions pour l’année à naître !

Je ne suis pas forcément un adepte inconditionnel de ces récapitulatifs en tous genres où chacun y va de sa petite fulgurance. Néanmoins, tandis que nous avons basculé en 2014, il m’apparaît intéressant de prendre le temps d’une pause. Sans vouloir jouer les Madame Irma de la communication digitale, je souhaite saisir l’opportunité pour partager quelques réflexions sur les chambardements toujours à l’œuvre et des perspectives qui s’amorcent en matière de communication des entreprises et des dirigeants.

En janvier 2013, j’avais profité d’une intervention donnée lors d’une conférence LabCom sur les tendances en matière de communication entre les entreprises et le corps sociétal pour identifier 5 phénomènes clés appelés à prendre de l’ampleur tout au long de l’année écoulée. La com’ de papa bientôt enterrée ! Relations publics - Avec les algorithmes, le mythe de l’amitié en prend un coup. Publié le 06 novembre 2013 L’amitié n’existe pas ; voilà pourquoi Facebook réussit ! Luc Dellisse, romancier, essayiste, qui enseigne l’art du scenario à Paris et Bruxelles vient de publier un livre étonnant « Le tombeau d’une amitié : André Gide et Pierre Louÿs » .

L’auteur de ces relations étranges entre André Gide, encore étudié de nos jours et Pierre Louÿs, génie littéraire précoce et quasi inconnu, nous dresse en bon scénariste le récit de leur amitié. Le brillant Pierre et le terne André qui profite de la lumière du premier, l’imite et finit par le dépasser.

Là, bien-sûr, toute amitié disparaît : « Quel contraste : tandis que l’un monte ainsi vers l’azur, l’autre s’enfonce inexorablement ». Toutes les amitiés se ressembleraient et seraient fruits de la séparation. A propos de « ses » deux auteurs, Luc Dellisse fait une comparaison : « Gide et Louÿs rejouent sans le savoir l’histoire contrastée et la relation difficile entre Diderot et Rousseau ».

Et aujourd’hui ? Georges Lewi. Je Like - Best of : le Web Social dans tous ses états ! Publié le 02 janvier 2014 Pour bien entreprendre en 2014, faisons en sorte de retenir les bonnes idées de 2013 ! Découvrez un florilège de projets digitaux intelligents et novateurs traités par INfluencia Facebook : après le "like" voici le "want" La rumeur se concrétise. Après le « like » et le « share », souhaitons la bienvenue au nouveau-né de Facebook : le bouton « want ».

Persona nettoie l’info non grata Protéger sa réputation sur la Toile est une nécessité pour l'internaute ou les marques. Comme le dirait si bien Forrest Gump, les réseaux sociaux, « c’est comme une boîte de chocolat : on ne sait jamais sur quoi on va tomber ». Bienvenue dans le monde magique des légumes pour enfants Pour certains parents, faire manger des légumes à leur progéniture relève du chemin de croix anxiogène.

En France, les gouvernements multiplient depuis des années les campagnes de sensibilisation pour convaincre les enfants de manger cinq fruits et légumes par jour. Bientôt le tweet post-mortem ? 22 !