background preloader

Culture de l'information

Facebook Twitter

Quand la donnée perturbe le rapport des professionnels à la connaissance : les évolutions de la culture de l’information | Data-cultures. Partagée ou experte, la culture de l’information s’est cristallisée autour des discours sur la société de l’information et la lutte contre la fracture ou la fragmentation numérique. Cependant, depuis quelques années, on voit surgir un pôle qui semble absorber toutes les pratiques et tous les discours, celui du numérique. Qu’il s’agisse d’information pour comprendre le monde, pour apprendre ou pour travailler, elle passe nécessairement désormais par l’usage de technologies numériques, tant au niveau des techniques, que des contenus ou des dispositifs dédiés. Un glissement s’est ainsi opéré, jusqu’à ce que l’on puisse aujourd’hui s’interroger sur le statut de l’information, qui paraît avoir disparu dans le tout “numérique”. Ce glissement n’est pas anodin et il imprègne profondément les sciences de l’information et de la communication.

Il relève en partie d’une forme de technocentrisme dont on peut regretter, avec Dominique Wolton, les biais idéologiques et les conséquences politiques. La translittératie, un facteur de réagencement de l'organisation scolaire ? Journée d’étude GRCDI-ESPE Caen et Rouen : “L’EMI en questions : enjeux, prescriptions, contenus, apprentissages” | Le carnet du GRCDI. Le vendredi 18 mars 2016, à l’ESPE de Caen, aura lieu la deuxième journée d’étude, co-organisée par le GRCDI (Groupe de Recherche sur les Cultures et la Didactique de l’Information), l’ESPE de Caen et l’ESPE de Rouen : “L’EMI en questions : enjeux, prescriptions, contenus, apprentissages”. Depuis son inscription dans la Loi de Refondation de l’École de 2013, son arrivée comme domaine d’enseignement et sa possible inscription dans les EPI (Enseignements Pratiques Interdisciplinaires) à la rentrée 2016, l’EMI (Éducation aux Médias et à l’Information) fait l’objet de nombreux débats dans le champ éducatif.

Ce qui semble d’abord une volonté institutionnelle relayée par des acteurs, enseignants et associations, s’inscrit aussi dans un mouvement plus large de réflexion sur les compétences nécessaires aux jeunes, dans un monde en « régime numérique ». Une première conférence explorera ainsi cette fabrication des savoirs scolaires en s’appuyant sur des cas précis. Programme de la journée. Notions informationnelles et programmes scolaires du collège | Le carnet du GRCDI. Le GRCDI publie un travail de recherche, mené par quatre de ses membres (Gildas Dimier, Elisabeth Schneider, Alexandre Serres et Angèle Stalder) avec le soutien de tout le groupe, sur la présence des notions informationnelles dans les programmes du collège. Ce rapport, intitulé « Notions informationnelles et programmes scolaires : une présence renforcée au collège, mais pour quelle visée didactique ?

», est divisé en deux parties, que l’on trouvera sur HAL, dans la nouvelle collection « Séminaire GRCDI » : – « Partie 1 : Présence des notions informationnelles dans les nouveaux programmes du collège », disponible sur : – « Partie 2 : Comparaison des programmes du collège 2008 et 2015 », disponible sur : Il nous paraît important, pour mieux comprendre cette étude, de fournir quelques repères sur son élaboration. Bonne lecture ! Vu, lu, su et consolidation du nouvel ordre documentaire – Introduction à l'architecture de l'information. Mon cheminement personnel arrive à la fin d’une étape, bornée par mon départ en retraite.

Pour marquer ce moment et tirer ma révérence, j’ai pensé vous faire deux cadeaux. Le livre Le livre Vu, lu, su. architectes de l’information face à l’oligopole du web est paru il y a un peu plus de cinq années et, en accord avec son éditeur que je remercie, je le rends accessible en ligne. Accès au livre ePub, Pdf. Table des matières du livre Introduction. 1. 2. Petite histoire du mot Petite histoire de la notion Les trois dimensions 3. Renouveau Le document au XXIe siècle D’une modernité à l’autre 4. Les trois modèles de valorisation du document Articulation des modèles L’économie du document 5. Les paradoxes du néodocument L’élaboration d’un modèle commercial Conclusion. La postface j’ai pensé aussi que, cinq ans passés, il serait opportun d’y ajouter une postface. Voici le pitch : Sommaire de la postface. QU’EST-CE QUE LES BIENS COMMUNS ?