background preloader

AUTOPORTRAITS

Facebook Twitter

Autoportraits. 3HDA APla Autoportrait. Paul Gauguin (1848-1903) Né à Paris, Gauguin passe une partie de son enfance à Lima au Pérou puis rentre en France avec sa mère.

Il travaille en tant qu'agent de change avant de devenir peintre à l'âge de 36 ans. Il quitte sa femme et ses enfants au Danemark à fin de se consacrer entièrement à sa passion. Il quitte Paris, s'installe à Rouen et se rend régulièrement en Bretagne, où il rencontre Emile Bernard, avec qui il créé l'école de Pont-Aven.

Sa rencontre houleuse avec Van Gogh (celui-ci se coupe l'oreille après une altercation avec Gauguin) entraînera chez le peintre une vague de mysticisme. . « J'aime la Bretagne : j'y retrouve le sauvage, le primitif. "Le Christ jaune", 1889 En septembre 1889, Gauguin vient séjourné à Pont-Aven en Bretagne pour s'éloigner des agitations de la capitale en pleine révolution industrielle. Le tableau présente un ensemble dominé par la couleur jaune. Petit rappel (cf : : L'autoportrait est une représentation picturale de soi-même : Le peintre ou le dessinateur se représente lui-même.

Connu depuis l’Antiquité, ce genre de représentation s’est imposée peu à peu : Tout d’abord, au 14eme siècle l’autoportrait apparaît discrètement dans certaines peintures à la façon d’une signature. Perdu parmi d’autres personnages ou caché dans une scène, le peintre perd discrètement son anonymat et devient reconnaissable. C’est le cas dans le tableau du peintre flamand Van Eyck : « Les époux Arnolfini » ou le peintre apparaît en bleu dans le miroir pendu au fond de la pièce, ainsi que dans le tableau de Boticelli : « L’adoration des mages », où le peintre s’est représenté à l’extrême droite du tableau, le regard dirigé vers le spectateur, l’invitant à regarder son tableau. Au 15ème siècle, la découverte de nouvelle techniques comme celle du miroir de verre, permet à l'autoportrait de s’imposer.

L’autoportrait à la palette est peint entre 1878 à 1879 par l'artiste français Édouard Manet.

Il créa un autoportrait satirique de lui-même où il s'imagina en tant que peintre dans une position élégante devant un fond sombre. Cet artiste représenté porte un haut chapeau noir et une veste brune, sous laquelle se trouve une chemise blanche. L’artiste tient dans la main gauche un tableau avec des pinceaux. Il ne représente aucun autre accessoire. Le tableau est éclairé par la gauche, ainsi, on voit de l’ombre sous le bras gauche et la moitié droite du visage. Grace à une analyse aux rayons X de la peinture, il fut découvert que Manet avait peint son autoportrait à la palette sur un portrait de profil de sa femme Suzanne Manet. L’autoportrait de l'artiste baroque Diego Velasquez dans « les Ménines » était une inspiration particulière pour Édouard Manet. Né en 1881 à Malaga, il passe sa jeunesse en Espagne.

En 1891, son père, peintre, accepte un poste d' enseignant à l'école de dessin "La Corogne", Picasso a 10 ans et il s'exerce au dessin alors qu'il sait à peine lire. En 1895, il s’installe avec sa famille à Barcelone, son père enseigne à l'école très académique des Beaux-arts et grâce à lui, Picasso, âgé seulement de 14 ans peut passer exceptionnellement le concours d'entrée.

Il se révèle être un véritable prodige et il est tout de suite admis. L'enseignement de l'école est classique et Picasso maîtrise très vite et parfaitement le dessin et la peinture. Deux ans plus tard, il se présente au concours de l'Académie Royale de Madrid. Au début de 1433, le néerlandais Jan Van Eyck a peint à l’huile le portrait d'un homme avec un turban rouge.

Son œuvre a été à la Galerie Nationale de Londres depuis 1851. Les côtés verticaux de son œuvre sont en fait, une seule pièce de bois avec le panneau central. Le portrait porte l'inscription « JOHES DE EYCK ME FECIT A. OCTOBRIS » Jan Van Eyck fait par moi le 21 Octobre 1433 en bas, et en haut, la devise « AlC XAN IXH » Je fais ce que je peux, qui apparaît sur d'autres tableaux de Jan Van Eyck. Ces inscriptions sont toujours écrites en lettres grecques, et comprennent un jeu de mots sur son nom.

Dans tous les portraits de l’artiste Jan Van Eyck, on trouve une analyse fine et détaillée des lignes physiques. Le sujet est souvent considéré comme Jan Van Eyck lui-même, bien qu'il n'y ait aucune preuve directe. Norman Rockwell (1895-1978) N.

Rockwell est un peintre et dessinateur américain issu de New York. Il travailla comme illustrateur durant presque 50 ans au journal « The Saturday Evening Post », puis pendant 10 ans au magazine « Look ». À seize ans, il illustre son premier livre, Tell me why, Stories, et commence une longue collaboration avec le mouvement des boy-scouts des États-Unis en illustrant la revue Boys' life. C'est à 21 ans qu'il propose sa première couverture illustrée pour le magazine The Saturday Evening Post. En 1943, il participe à l'effort de guerre en publiant l'affiche The Four Freedoms distribuée dans le monde entier. Dans les années 1950, il est considéré comme le plus populaire des artistes américains. Son style artistique : Les dessins de N. Son style se doit d’être fidèle à la réalité et le réalisme de ses illustrations est proche de celui de la photographie. L’art de N. Le rôle de la photographie dans ses dessins : Andy Warhol, né le 6 août 1928, était un artiste américain et une figure de proue du Pop art (connu sous le nom de mouvement d’art visuel).

Son travail artistique explore les relations entre le culte de la célébrité, l’expression artistique et la publicité, un style révolutionnaire qui a trouvé sa place pendant les années 60. Son art se concentre plus particulièrement dans le dessin, la gravure, la photographie, la peinture, la sérigraphie, la sculpture, la cinématographie et la musique. Son studio, appelé l’Usine, était un lieu de rassemblement renommé pour les intellectuels de marque, les marginaux bohèmes, les drag-queens, les dramaturges, les riches mécènes et les célébrités hollywoodiennes.