background preloader

The Crevasse - Making of 3D Street Art

The Crevasse - Making of 3D Street Art

L'illusion anamorphique est la reproduction d'une image sur une surface telle que le sol, un mur C’est quoi ce truc encore ? Ca m’a toujours étonné, émerveillé, laissé coi. L’illusion anamorphique est la reproduction d’une image sur une surface telle que le sol, un mur, que sais-je encore, dont la perspective est calculée depuis un point précis. Vu d’ailleurs, on se demande bien où veut en venir l’artiste, mais au bon endroit, c’est très étonnant et troublant. Heum ! bon… suivant l’endroit où l’on se trouve l’image est soit complètement déformée ou alors…. quelle merveille… Le plus simple est de vous montrer cela, n’est-il-pas ? On commence par une explication de la chose… Et maintenant en grandeur nature par Julian Beever A voir aussi: Felice Varini Les origines Aussi connu populairement comme peinture de rue en raison de son lieu le plus commun d’exposition, l’art anamorphique 3D retrace ses origines à la Renaissance. Les bases La peinture anamorphique en 3D nécessite un énormément de talent artistique, y compris une capacité de capturer des images d’une façon réaliste. La création Share

Marine Le Pen mise KO par Anne-Sophie Lapix sur Canal + Grand moment de professionnalisme hier sur Canal Plus : alors qu'on avait l’habitude de voir des journalistes servir la soupe à Marine Le Pen, ou la contredire mollement en lui ressortant les vieux dossiers du père (tactique inefficace auprès de l’électorat flottant, qui tend à être séduit par ce qu’il considère être un nouveau FN), Anne-Sophie Lapix a offert hier une prestation de choix. Préparée à riposter à la rhétorique de la nouvelle présidente du Front national, pointue sur le chiffrage du projet et très au fait des dossiers abordés, la présentatrice de Dimanche Plus a offert à la France entière une leçon de journalisme. Extrait : Voilà ce que l’on appelle faire échec et mat. Dans les cordes, on a enfin vu Marine Le Pen en face de ses aberrations, sans qu'elle ne sombre dans la caricature. Sur le revenu familial, elle avoue avoir lancé une idée avant même de savoir sa faisabilité. On n’est plus, vous me direz, à quelques milliards près.

photographie anamorphique au stenopé On notera sur cette vue du pont du Rialto à Venise qu'aux deux extrémités de l'image on voit les derniers étages de la même maison (reconnaissable à ses fenêtres)... qui se trouvait derrière moi ! La façon la plus simple de réaliser de telles photos est de récupérer une boîte cylindrique quelconque, d'y mettre un morceau de papier photo de taille adéquate (faisant éventuellement tout le tour) et de la fermer de façon étanche par un couvercle au centre duquel est percé le sténopé (fermé par un petit bout de gaffer noir en guise d'obturateur). On sort, on prend la photo et on revient décharger l'appareil dans le noir et développer le chef d'œuvre. A noter qu'à la place du papier photo, on peut utiliser du plan-film pour la radiographie, qui se trouve aussi en très grande surface et qui comme le papier photo peut se manipuler en lumière inactinique au lieu du noir complet. Une autre idée intéressante est de modifier une cuve de développement (son couvercle). Figure 3 Figure 4 Photo 5 Photo 6

Illusions anamorphiques par Felice Varini Felice Varini est un artiste suisse qui excelle dans la technique de l’anamorphose. Les formes complètes sont seulement vues de l’angle de visualisation de certains, sinon le spectateur ne voit que des morceaux brisés aléatoires. Il a créé un grand nombre de ces illusions d’optique au cours des 30 dernières années et son travail mérite largement un petit focus. Voici donc quelques unes de ses réalisations en images. Pour en savoir plus sur Felice Varini, cliquez ici. Pin It Pin It source

The man who climbs mountains with his bare hands When I began as a film critic, Jean-Luc Godard was widely thought to have reinvented the cinema with "Breathless" (1960). Now he is almost 80 and has made what is said to be his last film, and he's still at the job, reinventing. If only he had stopped while he was ahead. That would have been sometime in the 1970s. The thousands of seats in the Auditorium Debussy were jammed, and many were turned away. Continue reading → An article reflecting on 25 years at the movies by Roger Ebert. Continue reading → I know it is coming, and I do not fear it, because I believe there is nothing on the other side of death to fear. Continue reading → An essay about Rod Blagojevich by Roger Ebert. Continue reading → Roger Ebert's essay on film in the 1978 edition of the Britannica publication, "The Great Ideas Today." Continue reading → Thank you. Continue reading → Continue reading → Continue reading → Continue reading → Continue reading →

Heineken 'Sunrise' #mysunrise

Related: